Une larme m’a sauvée, de Angèle Lieby avec Hervé de Chalendar

230 pages

Éditeur : Éditions Les Arènes

Date de parution : le 22 mars 2012

Quatrième de couverture

 » La veille du 14 juillet, Angèle Lieby se rend aux urgences d’un hôpital de Strasbourg pour une mauvaise migraine. Son état s’aggrave et on doit la plonger dans un coma artificiel.

Quelques jours plus tard, les médecins n’arrivent pas à la réveiller  : malgré toutes les stimulations, Angèle ne montre aucun signe de vie. «  Il faut la débrancher  !  » finit-on par dire à son mari.

Pourtant, le jour anniversaire de son mariage, sa fille voit une larme perler au coin de sa paupière. Angèle est non seulement vivante, mais parfaitement consciente. Et ce depuis le premier jour…

Elle raconte ici son expérience hors du commun, celle d’une femme enfermée dans son propre corps qui entendait tout, ressentait tout, sans pouvoir réagir.

Une incroyable leçon de vie, d’amour et de courage. « 

Mon avis

Ce livre est le témoignage de Angèle Lieby, qui se rend aux urgences d’un hôpital de Strasbourg pour une grosse migraine. Les médecins doivent la plonger dans un coma artificiel, mais Madame Lieby ne se réveille pas. Son corps reste inerte, ses yeux restent fermés, mais son esprit est bien réveillé et elle entend tout ce qui est dit autour d’elle.

L’écriture du livre est simple (à la portée de tous) et ce livre se lit rapidement car on a hâte de connaître comment Madame Lieby va s’en sortir.

Sachant que c’est une histoire réelle (j’en lis jamais d’ailleurs), ce livre m’a encore plus touchée. Madame Lieby est vraiment passée par des phases où je pense que pas mal de personnes auraient abandonnées. Madame Lieby a écrit ce livre juste pour témoigner et pour éviter que cette histoire se reproduise avec d’autres patients. Elle a vraiment du courage car je crois qu’à sa place, j’en aurai vraiment voulu au personnel médical qui la faisait souffrir physiquement mais aussi moralement lorsque par exemple au bout de quelques jours seulement le médecin propose à son mari et sa fille de la débrancher …  (Je ne spoile pas car c’est écrit dans la quatrième de couverture 😉 ) Il y a quand même de quoi se révolter et j’espère que même si Madame Lieby ne lui en veut pas, elle a été le voir après son rétablissement pour lui dire ses quatre vérités … Malheureusement, ce n’est pas la seule souffrance qu’elle a dû endurer, mais je vous laisse les découvrir en lisant ce livre.

Les autres « personnages » principaux sont son mari, Ray, et sa fille, Cathy. On peut voir à quel point cette famille est « soudée », son mari viendra voir Madame Lieby tous les jours à l’hôpital. Avec sa fille, ils lui parleront très souvent et bien sûr, ils aiment tellement Madame Lieby qu’ils feront tout pour qu’elle revienne parmi eux. Son mari lui a été d’une grande aide pour son rétablissement, cet amour au sein de cette famille a vraiment beaucoup contribué au rétablissement de Madame Lieby qui faisait tous ses efforts pour Ray et Cathy. Ils sont tous les trois très courageux et on ne peut que les admirer.

Je ne peux pas en dire plus sur les souffrances de Madame Lieby pour ne pas vous dévoiler son histoire, mais c’est vraiment une femme forte et admirable.

Vous aurez compris que cette histoire m’a touchée, que des erreurs médicales ont été commises, qu’elles ont été pardonnées, mais qu’elles peuvent arriver à n’importe qui d’entre nous. Je vous recommande cette lecture très touchante.

Publicités

Publié le 27 mars 2012, dans Témoignage. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :