Archives Mensuelles: juin 2012

C’est lundi, que lisez-vous ? [4]

Cette bannière a été crée par Galléane qui a repris ce rendez-vous initialement mis en place par Mallou.

Le principe est simple : tous les lundis, je répondrai aux trois questions suivantes :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?
k

Mes lectures de la semaine passée :

     

  

k

Ma lecture en cours :

k

Mes prochaines lectures :

      

k

Et vous, que lisez-vous ?

In My Mailbox [5]

« In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Liliebook qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français. »

Cette semaine fut moins remplie que la semaine passée avec seulement un seul livre reçu en partenariat par Livraddict et les éditions Castelmore. Mais ça fait du bien à ma PAL !

Livre reçu en partenariat

 

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?

 

Résultat du concours anniversaire ! Éditions Artalys et Sharon Kena

Bonjour à tous !

Voici les résultats du concours anniversaire en partenariat avec les éditions Artalys et Sharon Kena.

Artalys    

Tout d’abord merci aux maisons d’éditions et aux 18 participants d’avoir rendu possible ce concours.

Voici la liste des gagnants :

ptite cali gagne le premier tome de la saga “Native” de Gala de Spax (en version papier),

Jolanne Rose gagne un exemplaire de “le Mage de la Montagne d’Or” de Alexandre Lévine (en version papier),

Awalie gagne un exemplaire de “le Mage de la Montagne d’Or” de Alexandre Lévine (en version papier),

noisette2011 gagne un exemplaire de “le Mage de la Montagne d’Or” de Alexandre Lévine (en version papier),

rikoet gagne “Double vie” de Sharon Kena (en version numérique),

MagiC gagne le premier tome de la saga “Native” de Gala de Spax (en version numérique),

Selena gagne Le deuxième tome (“Secrets”) de la saga “Immortel” de Claire Wallaert (en version numérique),

Enfin, Nathou59 gagne le lot de marque-pages.

Encore merci à tous et n’hésitez pas à retenter votre chance la prochaine fois !

Les envoyés (tome 2 – La revanche), de Sharon Kena

207 pages

Éditeur : Éditions Sharon Kena

Date de parution : le 11 avril 2011

Chronique du 1er tome

Chronique du 3ème tome

Quatrième de couverture

« Cinq ans plus tard…

Lyana est heureuse dans sa vie, mais ce bonheur est remis en question lorsque le diable décide de se venger d’elle. Il lui envoie deux démons, l’un d’eux est là pour se racheter auprès de lui et expier son erreur passée. Mais ça lui est impossible… c’est son fils qu’on lui ordonne d’assassiner !

De nouveau soumise aux tourments de ses sentiments, Lyana parviendra-t-elle à ne pas succomber à cet être qui lui est si cher ? Survivra-t-elle à la vengeance du diable ? Et le beau Johnny… de quel côté se placera-t-il ? »

Résumé

Nous retrouvons Lyana, cinq années après l’investigation de ses pouvoirs. Elle avait alors choisi le côté du bien, faisant échouer la mission de Johnny, son petit ami œuvrant pour Satan. Lyana a eu du mal à se remettre de la perte de Johnny, mais depuis quatre ans, elle vit une histoire d’amour avec Dewon, un ami d’enfance, et élève Ryan, le fils de Lyana et Johnny avec lui. Tout va bien jusqu’au jour où Lyana est attaquée par deux démons envoyés par Satan pour se venger du choix de Lyana lorsqu’elle a choisi le bien. A sa grande surprise, l’un d’eux est Johnny et il lui sauve alors la vie. En effet, celui-ci s’oppose à la mission de Satan et refuse de tuer Lyana et Ryan. Malheureusement, le retour de Johnny n’est pas vu d’un très bon œil par Dewon qui a peur que Lyana le quitte pour Johnny. Lyana va-t-elle de nouveau succomber à Johnny ? Comment va-t-elle se protéger des démons qui veulent la tuer ainsi que son fils ?

 Mon avis

J’ai lu le premier tome de cette trilogie il y a un mois et j’en été ressortie assez déçue. J’avais bien aimé l’intrigue mais je n’avais pas accroché aux caractères des personnages principaux : Lyana et Johnny. Je souhaitais tout de même lire le deuxième tome de cette trilogie et j’en ressors beaucoup plus ravie qu’avec ce premier tome.

Comme dans le premier tome, Sharon Kena a vraiment une plume agréable à lire ; il n’y a pas de longues descriptions et je me suis rapidement plongée dans ce deuxième opus.

Concernant les personnages principaux, Lyana, jeune maman, n’a pas vraiment évolué. Je ne me suis toujours pas attachée à elle : elle est toujours aussi naïve que dans le premier tome et est relativement égoïste. Malheureusement, cela risque de lui retomber dessus…

Quant à Johnny, j’ai ressenti qu’il était toujours vulgaire et colérique. Il aime toujours Lyana et n’hésite pas à lui faire comprendre qu’elle est à lui. J’ai bien aimé me demander tout au long de la lecture s’il était honnête ou pas avec Lyana, sachant que l’auteur nous dévoile ses réelles intentions qu’à la toute fin du roman.

Les personnages secondaires ne jouent pas un rôle très important, mis à part Dewon, mais ils soutiennent leur amie Lyana et on voit bien qu’il y a une réelle amitié entre eux.

Dans l’ensemble, je suis satisfaite de ma lecture, les caractères des personnages m’ont beaucoup moins insupportée que dans le premier tome. J’ai beaucoup aimé l’intrigue, surtout que l’auteur a su me tenir en haleine jusqu’à la fin, même si j’avais des petits doutes sur l’honnêteté ou non de Johnny. Par contre, je trouve que le dénouement final était extrêmement rapide !

Si vous avez apprécié le premier tome de la trilogie Les envoyés, vous ne pourrez qu’adorer ce deuxième tome qui est bien meilleur. Et si comme moi votre avis sur le premier tome était mitigé, n’hésitez pas à lire la suite, vous ne serez pas déçu !

Je remercie les éditions Sharon Kena  de m’avoir fait confiance et de m’avoir fait passer un bon moment de lecture dans le cadre de notre partenariat.

Si douce sera la mort, de Charlaine Harris

247 pages

Éditeur : J’ai lu

Date de parution : le 13 juin 2012

Quatrième de couverture

« La chaleur du Mississippi est étouffante, les insectes grouillent. Catherine Linton, vingt-trois ans, s’entraîne à tirer sur des cannettes devant une cabane. Elle est interrompue par une odeur pestilentielle. Une main dépasse de la porte, celle du cadavre ensanglanté d’une femme… l’infirmière de son père. Cette fois, le shériff de Lowfield la croira quand elle lui dira que ses parents ne sont pas morts accidentellement six mois plus tôt. La petite ville paisible où Catherine a grandi risque de devenir l’endroit où elle mourra si elle n’éclaircit pas les secrets qui pèsent sur sa famille… »

Résumé

Catherine Linton est une jeune femme vivant dans la petite ville de Lowfield et travaillant pour le journal local. Un matin et sous une chaleur écrasante, alors qu’elle va s’entraîner au tir près de la cabane du métayer, elle découvre le cadavre d’une femme. Elle est tellement abasourdie qu’elle ne l’a pas reconnue, pourtant il s’agit de Leona Gaites, l’infirmière qui a travaillé pendant trente ans avec le père de Catherine, médecin. En plus d’être suspectée, les voisins de Catherine connaissant également Leona Gaites le sont aussi ! En effet, on apprend vite que Leona faisait du chantage à pas mal de personnes pour arrondir ses fins de mois. Un bon mobile non ? Et si le meurtre de cette infirmière était lié à la mort des parents de Catherine, six mois plus tôt ? Elle décide donc de mener l’enquête. Nous découvrons alors beaucoup de personnages dans son entourage (voisins, collègues), tous susceptibles d’être coupables.

Mon avis

Charlaine Harris est connue en France pour plusieurs sagas comme La communauté du Sud, Les mystères de Harper Connelly et plus récemment pour la saga de Lily Bard. Si douce sera la mort est le premier roman policier écrit par Charlaine Harris en 1981 aux États-Unis qui vient d’être traduit en France. Pour les lecteurs qui ne sont pas friands des sagas, vous serez comblé puisque Si douce sera la mort est un roman en un seul tome.

Ayant lu le premier tome de la saga policière Lily Bard, je n’ai pas pu m’empêcher de le rapprocher de Si douce sera la mort. En effet, on retrouve les mêmes bons ingrédients comme une héroïne suspecte menant l’enquête de son côté, beaucoup de suspects dans l’entourage de celle-ci, notamment dans la petite ville où elle habite et un séduisant homme dont elle semble sous le charme. Concernant son caractère, Catherine semble sympathique mais est assez casanière et manque de sociabilité. D’ailleurs, lors de la découverte du cadavre de Leona, nombreuses sont les personnes qui viennent lui apporter son soutien. Mais Catherine se méfie d’eux tous car elle pense que le meurtrier de Leona est l’un d’entre eux et surtout, peut-être également le meurtrier de ses parents.

Si douce sera la mort est un roman rapide à lire. La plume de l’auteur est toujours aussi agréable. Ne vous attendez pas à un roman policier exceptionnel en le lisant ; il s’agit d’une enquête classique relativement bien ficelée et comme l’héroïne, on a des doutes sur certains personnages tout au long de la lecture. Cependant j’ai trouvé le dénouement final trop rapide.

Pour ceux qui ont apprécié le premier tome de la saga Lily Bard ou pour ceux qui aiment les enquêtes classiques, sans énormément de rebondissements et sans être stressés tout au long de la lecture, ce livre est fait pour vous !

J’ai eu la chance de chroniquer ce livre pour les Chroniques de l’imaginaire.

Hors Limites, de Katie McGarry

487 pages

Éditeur : Éditions Harlequin (collection Darkiss)

Date de parution : le 1er juin 2012

Quatrième de couverture

« Echo. Noah. Chacun a vécu un drame. Chacun y survit à sa façon. Echo s’efforce de revenir à la vie « normale » ; Noah, au contraire, ne fait plus confiance au « système » et accumule les provocations. Ils pourraient se haïr, tant ils sont différents. Pourtant, le hasard va les rapprocher. Les obliger à chercher qui ils sont vraiment. Ils vont s’aimer. Des sentiments si purs qu’ils les réconcilieront avec les autres. Et surtout avec eux-mêmes.

 « HORS LIMITES est un cheminement émotionnel intense ». Simone ELKELES« 

Résumé

Dans ce roman, nous suivons la vie de deux adolescents : Echo et Noah. Echo est une jeune fille populaire et très sociable dans son lycée : elle a beaucoup d’amis et tous les garçons la regarde… jusqu’au jour où un horrible drame lui est arrivé. Aux yeux de ses camarades, elle passe alors pour une « folle » et se renferme sur elle-même. Elle souhaite essayer de redevenir comme avant, « normale », avec l’aide de Madame Collins, une psychologue.

Noah est le mauvais garçon dont toutes les filles du lycée rêvent ! Il a un corps de rêve, fume, boit et profite des filles en passant une seule nuit avec elles. Cependant, il a également vécu un drame dans sa vie qu’il va essayer de surmonter avec l’aide de Madame Collins.

Echo et Noah sont différents, ils n’ont rien en commun et se détestent. Mais les drames qu’ils ont vécus vont les rapprocher.

Quels drames ont-ils vécus pour que leurs vies soient à ce point bouleversées ? Comment vont-ils y faire face ? Comment vont-ils réagir face à des sentiments qu’ils ne connaissent pas ou très peu : l’amour ?

Mon avis

Je vous avoue ne pas avoir beaucoup craquée sur la quatrième de couverture de ce roman. Or j’ai eu la chance de le découvrir grâce aux éditions Harlequin et à Mathilde que je remercie grandement. En effet, je ne regrette pas cette lecture qui fut une très belle découverte.

La plume de l’auteur est vraiment très agréable à lire. Elle a instauré une alternance de narrateurs (Echo et Noah) à chaque chapitre, ce qui rend l’histoire très captivante. Katie McGarry a également réussi à me faire ressentir les émotions des personnages ; c’est très agréable d’être plongée à ce point dans un livre.

Concernant les personnages, je me suis attachée sans difficultés à Echo et Noah. Echo a subit un drame qui a bouleversé toute sa vie, mais nous comprenons vite que même avant ce drame Echo n’avait pas une vie toute rose. En effet, elle a déjà du faire face à la perte d’un être cher qu’elle aimait plus que tout. Elle vit avec son père et sa belle-mère, Ashley. Ses relations avec Ashley sont difficiles puisqu’elle lui a « volé » son père. Avec lui, ses relations ne sont pas non plus très agréables, mais elle se soumet plus volontiers à ses souhaits afin de lui faire plaisir. J’ai perçu Echo comme une fille très fragile, avec un grand manque de confiance en elle. En même temps, vu sa situation, je pense que personne ne pourrait mieux réagir. On la voit évoluer tout au fil du roman, reprenant confiance en elle et essayant de retrouver un semblant de la normalité qu’elle a perdu. Pour cela, elle se fera aider par Madame Collins, sa psychologue et Noah. Bien sûr, Noah n’est pas son genre de garçon, il est trop « bad boy » pour elle. Mais elle va petit à petit l’apprécier, au point de se demander si elle ressent des sentiments pour lui.

Noah est le mauvais garçon du lycée. Il fume, boit, sort avec les filles juste pour une nuit, a un langage vulgaire et n’hésite pas à provoquer son entourage. Il a également subit un drame dans sa vie qu’il va essayer de surmonter avec l’aide d’Echo et de Madame Collins. Il va même évoluer tout au long du roman, apprendre de ses erreurs, mûrir et surtout découvrir l’amour.

Je n’oublie pas dans les personnages secondaires, un personnage qui a toute son importance : Madame Collins, la psychologue. Je l’ai clairement adoré. Son métier n’est pas facile et elle a tout simplement « assurée » avec Echo et Noah. Elle a toujours été à leur écoute, a su les stimuler afin de les aider à résoudre leur problème. Je pense qu’elle s’est attachée à ces deux adolescents et à leurs histoires, mais qui ne le ferait pas ?

L’histoire est vraiment centrée sur la découverte de leurs drames, leurs façons d’y faire face ainsi que sur un amour naissant. J’ai dévoré ce roman en deux soirées et je l’ai trouvé très réaliste pour le genre littéraire de la  jeunesse.

Je vous conseille sans hésitation de succomber à cette lecture poignante et riche en émotions que j’ai vraiment appréciée.

Je remercie grandement Mathilde et les éditions Harlequin (collection Darkiss) pour cette très belle découverte dans le cadre de notre partenariat.

Cocktail Club, de Madeleine Wickham alias Sophie Kinsella

298 pages

Éditeur : Belfond

Date de parution : le 16 mai 2012

Quatrième de couverture

« L’amitié est-elle soluble dans le mojito ? Aussi désopilante que grinçante, une comédie inédite par une romancière connue désormais sous le nom de Sophie Kinsella.

 Roxanne, Maggie et Candice travaillent ensemble dans un grand magazine de mode, ce qui ne les empêche d’être amies. D’ailleurs, les trois copines ont une tradition : une fois par mois, c’est cocktails et gossips au Manhattan Bar.

Aujourd’hui, c’est spécial : on fête le départ en congé maternité de Maggie. Qui fanfaronne mais n’en mène pas large à l’idée de se retrouver à la campagne avec un nouveau-né et sa belle-mère. Et on ne peut pas dire que Roxanne lui soit d’un grand réconfort, obsédée qu’elle est par son mystérieux amant marié.

Quant à Candice, très perturbée par une histoire familiale compliquée, elle ne trouve rien de mieux qu’inviter la serveuse à partager leur table. Sans réaliser que cette dernière est loin d’être une inconnue bien intentionnée…

 Le Cocktail Club résistera-t-il à la trahison ?« 

Mon avis

Dans ce nouveau roman de Madeleine Wickam, nous suivons les trépidantes aventures de Candice, Maggie et Roxanne, trois amies travaillant à Londres à la rédaction du Londoner, un grand magazine de mode. Elles ont pour tradition de se retrouver mensuellement au Manhattan Bar : c’est le rendez-vous du Cocktail Club.

Ce mois-ci, elles se retrouvent au bar pour fêter le départ de Maggie qui va bientôt accoucher. C’est à cette soirée que Candice reconnaît la serveuse, Heather, une de ses connaissances d’enfance. A cause de son lourd secret, elle va l’inviter à se joindre à elles et va finalement la prendre sous son aile. Candice a-t-elle bien raison de lui faire confiance ? Pourquoi pas ? Heather a l’air sympathique et ne se doute pas une seule seconde du secret que cache Candice.

Quant à Roxanne, on découvre lors de cette soirée qu’elle a une relation avec un mystérieux homme marié mais qu’elle n’hésite pas à profiter de ses voyages professionnels pour succomber à d’autres hommes. C’est donnant – donnant, non ?

Enfin, Maggie est parfaitement joyeuse. Cette future maman vit avec un homme riche, Giles, au domaine des Pins (à la campagne) à quelques kilomètres de sa belle-maman. Cependant, au fond d’elle Maggie ne se sent pas prête à être maman, à vivre une vie de mère au foyer à la campagne et à voir sa belle-mère tous les jours. Nous suivrons tout au fil du roman ses appréhensions et ses peurs.

Avec chacune ses problèmes, leur groupe du Cocktail Club va-t-il résister ?

Madeleine Wickam, plus connue sous l’alias de Sophie Kinsella, est un auteur réputé dans le genre littéraire de la chick lit, notamment pour son excellente série des aventures de L’Accro du shopping. Cocktail club est à la hauteur de cette série !

J’ai beaucoup aimé le style d’écriture de l’auteur, une écriture qui rend le récit vivant et rythmé avec lequel on ne s’ennuie pas. C’est avec humour que nous nous délectons des aventures de Candice, Maggie et Roxanne ; chacune d’entre elles cachant un secret ou un réel mal être. J’ai particulièrement aimé suivre la nouvelle amitié de Candice et Heather et j’ai ris de certaines situations…

Les intrigues ne sont pas exceptionnelles, on devine facilement comment celles-ci vont se résoudre, mais c’est avec plaisir que l’on rit ou que l’on partage la tristesse de ces trois jeunes femmes. C’est un très bon roman de chick-lit et une lecture agréable à lire pour se détendre.

J’ai eu la chance de chroniquer ce livre pour les Chroniques de l’imaginaire.

C’est lundi, que lisez-vous ? [3]

Cette bannière a été crée par Galléane qui a repris ce rendez-vous initialement mis en place par Mallou.

Le principe est simple : tous les lundis, je répondrai aux trois questions suivantes :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Mes lectures de la semaine passée :

     
  

Ma lecture en cours :

Mes prochaines lectures :

     
 
K

Et vous, que lisez-vous ?

In My Mailbox [4]

« In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Liliebook qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français. »

Étant chroniqueuse littéraire pour les Chroniques de l’Imaginaire, je partagerai également les livres que j’ai reçu de leur part.

J’ai été très gâtée cette semaine !

Livres reçus en partenariat

  

Livres reçus par les Chroniques de l’Imaginaire

    
     
k

Livres achetés

   

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?

Intuitions (tome 3 – Infini), de Rachel Ward

283 pages

Éditeur : Michel Lafon

Date de parution : le 16 mai 2012

Chronique du 1er tome

Chronique du 2ème tome

Quatrième de couverture

« Depuis sa naissance, Adam voit des numéros flotter au-dessus des personnes qu’il croise. Il s’agit de la date de leur mort. Et bientôt, il découvre que Mia, sa fille adoptive, possède un don bien plus terrible…

Angleterre, 2029. Le chaos règne sur le monde, et les villes sont désertées. Différents clans tentent d’imposer leur loi en recrutant ceux qui manifestent des capacités hors normes.

Harcelés à cause de leurs pouvoirs, Adam et Sarah luttent pour protéger leurs biens les plus précieux : Mia et l’enfant que Sarah attend. Car si Adam peut deviner la fin d’une vie et Sarah, dessiner l’avenir, Mia et le bébé semblent être dotés de facultés plus puissantes encore. Ils deviennent la cible de toutes les convoitises. Derrière eux se joue peut-être le destin du monde… »

Résumé (attention aux spoilers des tomes précédents)

Dans le précédent tome, Londres était tombé dans le chaos à cause d’un tremblement de terre qui a tout dévasté. Deux ans après, en 2029, nous suivons les aventures de Sarah et d’Adam qui essayent de survivre dans cette ville dévastée avec les frères de Sarah et de Mia, la fille de Sarah. Suite à l’enlèvement de Mia, Sarah et Adam n’auront pas d’autre choix que de la retrouver et vont alors vivre un enfer au sein de « l’endroit le plus sûr d’Angleterre ».

Mon avis (attention aux spoilers des tomes précédents)

J’aime toujours la plume de l’auteur qui est vraiment agréable à lire. Le livre se lit facilement et rapidement mais il est très intense en émotions !

L’auteur emploi la même narration que dans le deuxième tome : une alternance des narrateurs (Sarah et Adam) à chaque chapitre, ce qui rend l’histoire très captivante. Le suspens est à la hauteur dans ce troisième opus, encore plus marqué par l’alternance des narrateurs.

Rachel Ward arrive à nous faire ressentir les émotions des personnages, comme si on était avec eux. C’est vraiment très agréable d’être plongée à ce point dans un livre, même si les émotions que j’ai ressenti sont bien souvent la tristesse, le stress, la peur…

Concernant les personnages, j’apprécie toujours Sarah. C’est une jeune maman forte qui doit veiller sur ses frères, sa fille et sur le bébé qu’elle porte. À plusieurs reprises, j’ai eu peur pour elle et son bébé lorsqu’elle courrait, tombait… Je me disais « une femme enceinte ne doit pas faire tout ça, elle va perdre l’enfant ! ». Mais en même temps, elle n’avait pas le choix, c’est l’instinct d’une mère souhaitant retrouver sa fille enlevée qui a pris le dessus. Ce troisième tome n’est toujours pas tendre avec Sarah, surtout lors du dénouement final.

Je ne me suis toujours pas attachée à Adam. Il est assez violent (même s’il a parfois de bonnes raisons de s’énerver) et peut sembler égoïste. Par contre, je ne lui reproche pas son égoïsme car ça ne doit pas être facile de vivre avec son don maudit. Ayant été accusé de meurtre dans le deuxième tome, il est toujours sur ses gardes par peur de retourner en prison. Mais lorsque Mia se fait enlever, il n’hésite pas à poursuivre ses kidnappeurs au péril de sa vie.

Mia, la fille de Sarah et la fille adoptive d’Adam, est trop mignonne. Comment ne pas aimer cette petite fille innocente ? Cette petite fille qui adore « Brille » ? (Vous comprendrez en lisant ce livre). Elle va voir tellement de choses horribles à son âge, qu’on ne peut que l’admirer. On découvrira au fil de la lecture l’ampleur de son don. On pourrait même se demander si elle est si innocente que ça…

Saul se présente comme travaillant pour le gouvernement la première fois qu’il rencontre Sarah et Adam. Mais pourquoi s’intéresse-t-il autant à eux ? À Adam, à Mia, puis à Sarah ? Ce personnage m’a plu car il apporte un réel intérêt à l’intrigue. Mais c’est sûr que je n’ai pas apprécié sa personnalité et ses ambitions.

Ce troisième opus est vraiment plein de questions tout au long de la lecture et il en reste toujours lorsque l’on a refermé ce livre. J’ai bien compris que Sarah, Adam et sa famille vivent désormais dans une ville dévastée, l’atmosphère est oppressante, ils n’ont plu rien à manger, pas de toit pour dormir au chaud… Ils vivent dans un monde très dur depuis le tremblement de terre du 1er janvier 2027. J’aurai aimé savoir ce qui s’est passé entre ce tremblement de terre et leur vie actuelle. Comment s’est organisée la vie durant ces deux années ? Le gouvernement existe-t-il toujours ? J’aurai également aimé en savoir un peu plus sur  « l’endroit le plus sûr d’Angleterre ».

En conclusion, ce troisième tome n’est pas un coup de cœur mais j’ai passé un excellent moment de lecture. J’ai adoré cette trilogie, avec une intrigue intéressante à chaque tome, en ayant une nette préférence pour les deux derniers. Je n’ai qu’une chose à ajouter : qu’attendez-vous pour succomber à cette saga ?

Je remercie Livraddict et les éditions Michel Lafon de m’avoir fait confiance et de m’avoir fait passer un excellent moment de lecture dans le cadre de ce partenariat.