Une aventure de Sabina Kane (tome 1 – Métisse), de Jaye Wells

378 pages

Éditeur : Le Livre de Poche

Date de parution : le  16 mai 2012

Quatrième de couverture

« Ne pas oublier :

1) d’infiltrer le clan rival et d’assassiner leur chef,

2) de se débarrasser du démon qui s’est incrusté à la maison,

3) d’oublier ce vaurien de mage, même s’il est canon,

4) de trahir ma famille.

Sabina est une métisse. Moitié-vampire moitié-mage, elle exerce le seul métier possible pour une paria dans son monde : assassin. Mais la guerre couve entre les vampires et les mages et Sabina est envoyée pour infiltrer un des deux clans et tuer son chef… »

Mon avis

J’avais hâte de découvrir les aventures de Sabina Kane et c’est chose faite grâce à Louve que je remercie !

Sabina est une jeune femme métisse : elle est mi-vampire et mi-mage. Cependant, elle vit avec sa grand-mère vampire, Lavinia, depuis qu’elle est petite. Celle-ci ne lui a  jamais appris la magie et l’a conditionnée à détester les mages et autres créatures. Étant une métisse, elle est plus ou moins rejetée du clan des Dominae (le clan de sa grand-mère) et exerce donc le seul métier possible pour une métisse : assassin.

Dans ce premier tome, l’action est au rendez-vous ainsi que quelques rebondissements ! L’action démarre dès les premières pages lorsque Lavinia demande à Sabina d’assassiner David, son ami d’enfance, pour trahison contre les Dominae. Même si cela fait (un peu) mal au cœur de Sabina, elle obéira car elle obéit toujours à sa grand-mère. Puis Sabina devra essayer de se débarrasser d’un démon qui a essayé de la tuer chez elle. Enfin, les Dominae lui confient une mission de la plus haute importance : infiltrer le clan de Clovis, leur plus grand ennemi qui veut renverser le clan des Dominae, afin de découvrir ses projets et le tuer. Ça sera sans compter sur l’apparition d’un mage sexy qui suit partout Sabina. Comme vous pouvez le voir, elle sera très occupée dans ce premier tome !

L’écriture de Jaye Wells est très agréable à lire, les dialogues sont vivants et rythmés, on ne s’ennuie pas une seule seconde lors de cette lecture.

Concernant les personnages, j’ai adoré Sabina même si une chose m’a insupportée : qu’elle obéisse les yeux fermés à sa grand-mère et qu’elle ne lui réponde pas lorsque celle-ci la rabaisse. Mis à part ce point négatif de sa personnalité et de son éducation, c’est une jeune femme qui ne se laisse pas faire et qui a beaucoup d’humour ! De plus, pendant sa mission où elle doit infiltrer le clan ennemi, elle découvrira l’amitié avec une Fey nommée Pervenche. Sabina ne connaît pas beaucoup ce sentiment et elle finira par l’apprécier au fil du roman. Aussi, elle découvrira beaucoup d’éléments intéressants sur ses origines.

J’ai également adoré le petit démon nommé Giguhl. Il a de l’humour et m’a souvent fait un peu de peine. J’espère le retrouver dans les prochains tomes.

J’ai bien aimé la Fey Pervenche mais je trouve qu’elle essaye trop vite de devenir amie avec Sabina. Elle se comporte comme ça à cause de son caractère et de ses origines. Elle a l’air d’être généreuse et elle a fait découvrir à Sabina le sens réel de l’amitié.

Je ne peux pas vous parler de tous les personnages, mais j’ai trouvé assez intriguant Adam, le mage qui suit Sabina. Quant à Clovis, je ne lui ai jamais fais confiance même s’il semble attirant d’après les réactions corporelles de Sabina… Enfin, j’ai détesté Lavinia du début à la fin. Ce n’est pas du tout une « vraie » grand-mère pour moi. Elle est trop calculatrice et je la trouve irrespectueuse envers Sabina.

Concernant l’intrigue, elle est assez originale puisque les vampires et les mages s’affrontent. C’est une très bonne intrigue de bit-lit, avec une héroïne au caractère bien trempée, de l’action, quelques rebondissements, des trahisons et des révélations. Bref, de quoi passer un excellent moment de lecture ! Sabina devra faire un choix entre sa grand-mère et Clovis. Qui de ces deux clans la manipule ? Clovis n’est pas un homme de toute confiance mais il a réussit à lui prouver qu’il ne lui mentait pas. Quant à Lavinia, c’est sa seule famille et c’est elle qui l’a élevé. Elle ne pourra jamais lui mentir… pas sa grand-mère !

Vous l’aurez compris, j’ai passé un excellent moment de lecture avec Sabina ! C’est un très bon roman de bit-lit, avec un peu d’originalité, que je conseille à tous les fans du genre !

 Je remercie Louve et  Mort-Sûre ainsi que les éditions Le Livre de Poche de m’avoir fait passer un excellent moment de lecture dans le cadre de ce partenariat.

Publié le 12 juillet 2012, dans Bit-Lit, Partenariats. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Coudons…. tout le monde lit du Sabina Kane ces dernières semaines llllololl Houain ben avec vos avis, on peut juste se laisser tenter llllollol

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :