Les enfants de la lune, de Joël Sabouret

420 pages

Éditeur : Les Éditions Persée

Date de parution : le  14 février 2011

Prix : 22€31

Quatrième de couverture

« Céline est une jeune femme pas tout à fait comme les autres. Attaquée et mordue par une bête inconnue lors d’un voyage d’étude au Canada, elle découvre avec horreur qu’elle est responsable de plusieurs meurtres. Elle déménage alors et recommence sa vie, évite les contacts et travaille dans un institut chargé de s’occuper de gens atteints de la même « maladie ».

Depuis deux ans elle se tient à carreau et se surveille constamment, jusqu’au jour ou un jeune homme emménage dans l’appartement voisin du sien. Dès le premier jour elle se sent attirée, mais son état lui interdit de se lier, ce serait beaucoup trop dangereux. Toutefois, le combat qu’elle mène est perdu d’avance, elle ne peut se tenir éloigné de lui et finir par succomber.

Un an et demi plus tard leur petite famille se trouve plongée au cœur d’un complot visant à acquérir les droits d’une invention faite par Céline. Leur famille se retrouve au bord de la catastrophe. »

Mon avis

Dans la première partie de cet ouvrage, nous faisons connaissance avec Céline et Laurent. Il y a quelques années, Céline et sa copine ont été attaquées au Canada par une bête. Seule Céline en est sortie vivante, mais avec de lourdes conséquences. La bête lui a transmis un virus qui lui bouleverse la vie. À cause de lui elle a commis des meurtres dont elle ne se souvient pas et est obligée de s’enfermer dans une cage au moins trois nuits par mois. Heureusement, elle travaille au sein d’un institut qui s’occupe des personnes qui ont cette maladie. Afin d’éviter de nouveaux meurtres, elle s’interdit toute relation amoureuse. Mais va-t-elle réussir à ne pas succomber au séduisant Laurent, son nouveau voisin de palier ? Dans la deuxième partie de l’ouvrage, nous assistons à l’enlèvement de Laurent et de son bébé Adrien. Pourquoi sont-ils enlevés ? Comment vont-ils s’en sortir ?

Je peux tout de suite vous dire que j’ai passé une agréable lecture avec ce livre de Joël Sabouret mais que mon avis reste mitigé puisque quelques points m’ont dérangée.

Dans la première partie du roman, nous faisons donc connaissance avec Céline et Laurent. Nous en apprenons plus sur le passé de Céline et sur sa maladie. On assiste également au flirt de ces deux personnages. Mais ce qui m’a dérangée c’est qu’ils se disent « je t’aime » alors qu’ils viennent de se rencontrer. Je trouve que c’est peu réaliste. Idem, deux autres personnages se rencontrent à une soirée, passent la nuit ensemble et l’un d’eux affirme pendant cette même nuit qu’il l’aime. C’est un peu rapide une nuit pour développer des sentiments amoureux…

Dans la deuxième partie du roman, je trouve que c’est dommage que la carte de l’enlèvement ait été jouée à deux reprises. Aussi, je n’ai pas aimé l’évolution des sentiments des personnages. Toutes les femmes tombent amoureuses de Laurent que ça ne dérange pas trop et finalement je n’ai pas aimé le dénouement de l’histoire de ce point de vue (même si je sais que la maladie y est pour quelque chose dans ce dénouement). Je ne peux pas vous le raconter bien sûr ! Ceux qui ont lu ou qui liront l’ouvrage me comprendront certainement 😉

Tout au long de la lecture, j’ai vu pas mal de fautes d’accord, d’orthographe et une grande absence de ponctuation. Par exemple, le « où » est toujours écrit « ou ». C’est assez dérangeant et je pense qu’une relecture de l’ouvrage s’impose afin de modifier ces erreurs.

Dans ce roman la narration est principalement celle de Céline, mais quelques chapitres sont le point de vue d’autres personnages comme Laurent ou Catherine (la sœur de Laurent). J’ai trouvé que c’était intéressant d’avoir le point de vue de différents personnages sur une même situation.

Mis à part les fautes, j’ai bien aimé le style d’écriture de l’auteur, le récit est rythmé grâce aux nombreux dialogues des personnages et aux rebondissements. L’intrigue reste classique mais je l’ai bien aimé. Je ne me suis pas spécialement attachée aux personnages, par contre  j’ai adoré suivre leurs péripéties !

En conclusion, malgré le fait que quelques points m’ont dérangée lors de cette lecture, dans l’ensemble j’ai passé un agréable moment de lecture.

Je remercie Estelle et les éditions Persée pour cette agréable découverte dans le cadre de notre partenariat.

Publicités

Publié le 24 août 2012, dans Fantastique, Partenariats. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :