Chimères, de Jean-Marc Ligny

322 pages

Éditeur : Lokomodo

Date de parution : le  23 juin 2012

Prix : 7€50

Quatrième de couverture

« Tous les trois siècles, une étoile rouge apparaît dans le ciel de Galova, illuminant d’écarlate les nuits de la planète. C’est alors que se manifestent les chimères. Redoutées par les autochtones, conjurées par les prêtres et les mages, elles ne semblent pourtant pas effrayer Feïn, l’innocent berger. Serait-il « possédé » ?
Au pays d’Enlall, Thazi, fille de pêcheurs, se découvre un étrange pouvoir, qu’elle va déchaîner bien malgré elle sur un seigneur local. Traqués tous deux par les autorités religieuses de leurs pays, Feïn et Thazi vont affronter une destinée plus mystérieuse encore…« 

Mon avis

Feïn, seize ans, est enlevé de chez Grosse Mani, sa nourrice, par un inconnu qui se révèle être le Seigneur Faau Kou Lorkein, Interpréteur personnel du Roi à Mérontori. Que lui veut-il ? Phalène, l’amie de Feïn, va partir à sa recherche à Mérontori.

De son côté, Thazi, seize ans, doit subir une épreuve en allant à la rencontre d’un puissant Mage afin d’obtenir une potion pour guérir Cili. Elle est alors ravie d’avoir l’occasion de fuir sa ville mais elle ne se doute pas de ce qui l’attend…

Mon avis est très mitigé sur ce livre et très subjectif puisque je n’ai pas compris toute l’histoire. Ce roman est divisé en plusieurs livres eux-mêmes subdivisés en chapitres. L’écriture de l’auteur est agréable à lire, je me suis rapidement plongée dans l’histoire et j’ai parfaitement compris le premier livre (soixante dix-sept pages) que j’ai beaucoup apprécié. Mais peu de temps après, je me suis perdue dans l’histoire. J’ai eu du mal à comprendre le rôle de quelques personnages. Quel était le but de l’histoire de chacun d’entre eux ? J’ai donc trouvé l’histoire complexe.

Heureusement pour moi, ce roman est court et se lit rapidement. Comme je n’ai pas compris toute l’histoire, l’ennui était souvent au rendez-vous. Si sa quatrième de couverture vous intéresse, je ne peux que vous conseiller de le lire afin de vous faire votre propre avis en espérant que vous le comprendrez mieux que moi.

J’ai chroniqué ce livre pour les Chroniques de l’imaginaire.

Publié le 29 août 2012, dans Chroniques de l'imaginaire, Fantasy. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Arf, c’est dommage! Je me souvient aussi d’un livre auquel je n’avait rien compris : L’étoile et le fouet, de Frank Herbert… c’est vraiment déroutant de ne saisir qu’à moitié ou moins^^

    Bizouxx

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :