Archives Mensuelles: septembre 2012

Le cercle des Immortels – Dream-Hunters (tome 4 – Le prédateur de rêves), de Sherrilyn Kenyon

639 pages

Éditeur : J’ai Lu

Date de parution : le  06 juin 2012

Prix : 6€90

Quatrième de couverture

« Depuis la nuit des temps, Cratus a combattu au nom des dieux qui l’avait engendré. Pour tous ceux qui éveillaient son courroux, il incarnait la mort jusqu’au jour où il a déposé les armes. Aujourd’hui, un ennemi est lâché sur Terre, avec pour champ de bataille les rêves des Humains. Il est seul capable de l’anéantir. Mais il jure ne jamais reprendre les armes… Seule Delphine Toussaint pourrait le convaincre. Chasseuse de Rêves vouée à protéger l’Humanité, il lui faut rallier Cratus à sa cause. Or, le temps est compté. Car d’ici peu notre monde ne sera plus. »

Mon avis

Cratus, dieu de la force, né du dieu de la guerre et de la déesse de la haine, a été puni par Zeus pour lui avoir désobéit en refusant d’assassiner un nourrisson. Des siècles plus tard, les Dieux ont besoin de Cratus, qui s’est rebaptisé Jéricho, pour combattre Noir et son armée de Skoti qui souhaitent détruire les olympiens et les humains. Delphine et Phobos, des Onerois (des chasseurs de rêves), sont chargés de convaincre Jéricho de les aider. Après l’enfer que lui font vivre les dieux depuis des siècles, il refuse de leur apporter son aide. De son côté Azura, la sœur de Noir, propose à Jéricho de se joindre à elle en échange de puissance, de richesse et surtout en mettant fin au cycle de supplices sans fin dont l’accable Zeus depuis des siècles. Tentant non ? Jéricho accepte volontiers cette offre…

En France, les éditions J’ai Lu ont fait de la saga Le cercle des immortels deux sagas distinctes (Dark-Hunters et Dream-Hunters) alors qu’en version originale il n’y a qu’une seule saga. Pour ceux qui lisent ces deux séries dans l’ordre, sachez que ce quatrième tome de la saga Dream-Hunters saute deux tomes : celui consacré à Acheron et celui consacré à Striker.

De temps en temps je me perdais un peu dans les personnages parce que je n’ai lu que deux tomes de ces deux sagas donc je ne les connais pas et je ne peux pas les différencier des nouveaux personnages rencontrés dans ce tome. Mis à part ce petit point négatif, je me suis régalée lors de cette lecture !

Ce quatrième tome est rempli d’action. Les mondes des humains et des dieux sont menacés par Noir et sa sœur Azura. Jéricho peut les sauver, mais il a choisi d’aider le clan de Noir pour se venger de tout ce que lui fait subir Zeus depuis des siècles. Sherrilyn Kenyon ne nous laisse aucun répit ! Dans cette guerre, il y a des alliances mais aussi des trahisons. L’intrigue est complexe et le lecteur rencontrera plein de personnages. La romance entre Cratus et Delphine passe au second plan et j’ai apprécié voir évoluer leur relation. C’est un roman que je conseille même s’il est préférable d’avoir lu les tomes précédents afin de mieux comprendre l’histoire des personnages.

J’ai eu le plaisir de chroniquer ce livre pour les Chroniques de l’imaginaire.

Arthamios – Chronique d’un Esprit Vagabond (tome 1), de Luc Van Lerberghe

639 pages

Éditeur :Midgard

Date de parution : le  23 juin 2012

Prix : 17€50

Quatrième de couverture

« Moi, Salarios, suis arrivé en sauveur. J’ai asservi le grand conseil des mages. J’ai bâti mon empire. J’ai fait des hommes, peuple d’esclaves, l’espèce la plus puissante des terres connues. Il ne me reste plus qu’à soumettre Rachel, mère des magies. Elle devra m’obéir, m’aimer, malgré elle s’il le faut. Mon plan est en marche… »

Mon avis

Un jour, Arthamios se réveille dans la forêt des ombres et s’aperçoit qu’il ne se souvient de rien hormis de son prénom. Il rencontre alors Rahauric, un géant chasseur de translopodes (des créatures des temps sombres). Très vite, Arthamios se sent étranger à ce monde et étranger à la langue, même s’il arrive à la comprendre et la parler. Rahauric va le conduire à la ville d’Etang au cas où quelqu’un le reconnaîtrait. Les problèmes vont commencer lorsque Rahauric essayera de vendre la peau du translopode qu’il a tué à Palon, Sherna d’Etang (maire de la ville). Il va être emprisonné tandis qu’Arthamios réussira à s’évader en tombant d’un mur d’enceinte ; une chute dont personne ne serait ressorti vivant, sauf Arthamios… Arthamios va secourir Rahauric et leur périple va continuer afin de rencontrer Aqualis, un sorcier. En effet, Arthamios fait des choses étranges (et involontaires) qui semblent être de la magie. Qui est Arthamios ? D’où vient-il ?

L’univers imaginé par Luc Van Lerberghe est très intéressant et riche. L’auteur nous décrit bien le monde qu’il a créé ainsi que ses personnages et nous retrouvons diverses créatures comme les translopodes, les lycans, les mages, les sorciers, les Elfiens, des Fourins, des izgards…

J’ai aimé suivre les aventures d’Arthamios qui est accompagné dans un premier temps de Rahauric avec qui il liera une amitié. Lorsqu’ils l’auront trouvé, Aqualis se joindra à eux et apprendra la magie à Arthamios. Leur périple sera vraiment semé d’embûches puisque Rahauric et Arthamios sont recherchés par Salarios, le porteur du sceptre du pouvoir qui préside la Grande Assemblée des Mages. Tout le monde craint ce grand mage mais celui-ci veut retrouver Arthamios vivant. Au cours de ses aventures, Arthamios est également traqué par Rachel, la gardienne des magies et ancienne porteuse du sceptre du pouvoir. Il pourra compter sur l’aide de Rahauric et Aqualis mais également sur l’aide d’autres personnages comme Jydyne, une jeune mage humaine.

Les personnages sont attachants et soudés malgré les dures épreuves qu’ils subiront. J’ai bien aimé la relation exceptionnelle entre Arthamios et l’izgard, un redoutable prédateur qui en principe fuit les magiciens.

Ce roman ne révolutionne rien dans le genre littéraire de la fantasy, mais j’ai passé un très bon moment de lecture et on est tenu en haleine tout au long de la lecture. Je l’ai lu sans m’ennuyer, sans me mélanger les pinceaux malgré la multitude de personnages que l’on rencontre, en étant totalement plongée dans l’intrigue et en vivant parfois la situation comme si j’étais avec les personnages. D’ailleurs, j’ai apprécié le lexique en fin d’ouvrage afin de bien comprendre l’univers et le rôle des personnages. C’est donc pour moi un très bon roman de fantasy dont le dénouement répond à la principale question sur l’identité d’Arthamios ; mais amène une autre intrigue pour le deuxième tome que je lirai avec plaisir.

J’ai eu le plaisir de chroniquer ce livre pour les Chroniques de l’imaginaire.

Un été pas comme les autres, de Jacquelyn Mitchard

475 pages

Éditeur : J’ai lu

Date de parution : le  04 juillet 2012

Prix : 7€60

Quatrième de couverture

« L’idée était plus que séduisante : partie aux Caraïbes à bord d’un trimaran. Lorsque Olivie l’avait soumise à Holly et Tracy, ses vieilles amies de lycées, toutes avaient sauté sur l’occasion d’embarquer pour une croisière de rêve. La mer est belle, le ciel radieux, mais le voyage tourne au désastre lorsque des pirates cupides et violents prennent possession de leur bateau. Désormais seules et inexpérimentées, elles vont vite constater que leur amitié ne tient plus qu’à un fil. Car dans l’adversité, il faut d’abord sauver sa peau… »

Mon avis

Trois amies et la fille de l’une d’elles partent aux Caraïbes à bord d’un trimaran pour une jolie croisière afin de profiter de paysages paradisiaques, de cocktails et du soleil. Ce voyage leur permettra aussi de se retrouver car cela fait quelques années qu’elles ne se sont pas vues. Leur croisière de rêve va finir par tourner au cauchemar et leur amitié sera soumise à rude épreuve.

J’avais envie de découvrir ce livre lorsque j’ai lu sa quatrième de couverture. J’ai passé un bon moment de lecture mais elle ne me restera pas longtemps à l’esprit. J’ai trouvé que l’intrigue était mise en place très lentement. Elle commence à apparaître au premier tiers du livre (environ au bout de deux cent pages). Pendant la première partie de ce roman, nous suivons Olivia, Holly et Tracy ainsi que sa fille Camille sur le bateau de croisière. Quelques-unes flirtent avec un membre de l’équipage pendant que d’autres bronzent sous le soleil en se remémorant leurs souvenirs. Bref, rien d’extraordinaire pendant cette première partie du roman.

Par contre, le roman devient un peu plus addictif lorsque ces amies se font attaquer par des pirates. Elles devront alors faire face à la peur, la maladie, l’égoïsme mais aussi au manque de nourriture et d’eau. Les disputes seront au rendez-vous et des secrets seront révélés. Ces jeunes femmes vivront alors leur pire cauchemar, elles montreront leur vrai visage qui pour certaines sera la force et la persévérance tandis que pour d’autres sera la trahison et l’égoïsme.

Dans l’ensemble j’ai passé un bon moment de lecture, mais l’intrigue ne m’a pas plus transportée que ça et je l’ai trouvé longue à se mettre en place. C’est un roman de détente qui se lit facilement en été au bord de la plage, mais n’en attendez pas trop de lui.

J’ai chroniqué ce livre pour les Chroniques de l’imaginaire.

C’est lundi, que lisez-vous ? [14]

Cette bannière a été crée par Galléane qui a repris ce rendez-vous initialement mis en place par Mallou.

Le principe est simple : tous les lundis, je répondrai aux trois questions suivantes :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Mes lectures de la semaine passée :

     

  

Ma lecture en cours :

Mes prochaines lectures :

  

Et vous, que lisez-vous ?

In My Mailbox [15]

« In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Liliebook qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français. »

Livres reçus en partenariat

     

Livres achetés (d’occasion)

     

     

Trocs

     

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?