Archives Mensuelles: octobre 2012

RSVP, de Helen Warner

408 pages

Éditeur : Milady

Date de parution : le  24 août 2012

Prix : 7€90

Quatrième de couverture

Anna, Clare et Ella se retrouvent au mariage de Rachel et Toby. Il est l’ex d’Anna, qui voyait en lui l’homme de sa vie. Tandis que Rachel est confrontée à ses doutes, Anna a le coeur brisé et hésite à se rendre à la cérémonie. Clare, sa meilleure amie, la convainc d’affronter cette épreuve pour enfin tourner la page. Quant à Ella, elle compte bien saisir cette occasion de séduire le seul homme qui lui ait jamais résisté.

Mon avis

Dans ce roman d’Helen Warner, nous suivons l’histoire de plusieurs personnages (Anna, Clare, Rachel, Ella). Anna est invitée au mariage de Toby et Rachel. Le problème est que Anna a eu une histoire avec Toby lorsqu’ils étaient à la fac, ils se sont quittés mais Anna est toujours amoureuse de lui. Quant à Clare, la meilleure amie d’Anna, elle est à la recherche de l’amour. Enfin, Ella vit son histoire d’amour avec Max. Mais l’aime-t-elle vraiment ? L’histoire de tous ces personnages va bien évidemment se compliquer, pour le plus grand plaisir du lecteur !

J’ai passé un agréable moment de lecture avec ce roman qui permet au lecteur de se détendre. L’écriture de l’auteur est simple et fluide, mais au début du livre il faut s’habituer aux différentes dates des évènements décrits ainsi qu’au narrateur concerné puisqu’il y a une alternance de narrateur entre Anna, Clare, Rachel et Ella. D’ailleurs, j’aime beaucoup cette façon d’écrire qui donne du dynamisme au roman et parfois du suspens !

Concernant les personnages, je ne me suis pas attachée à eux mais j’ai eu beaucoup de difficultés à apprécier Ella, une camarade de fac d’Anna et Clare. En tout cas j’ai bien aimé suivre leurs histoires

Ce livre n’est pas un coup de cœur pour moi car j’ai mis un peu de temps à me plonger dans l’histoire, mais une fois que la « machine est lancée », on ne peut plus le lâcher.

Je remercie Club de lecture et les éditions Milady de m’avoir fait confiance dans le cadre de ce partenariat.

Publicités

The lying game (tome 2 – Ne jamais dire jamais), de Sara Shepard

355 pages

Éditeur : Fleuve Noir

Date de parution : le  16 août 2012

Prix : 16€10

Quatrième de couverture

« Ma vie parfaite était un mensonge. J’avais tout. Des amis formidables, un petit ami adorable et une famille aimante. Aucun ne sait que j’ai disparu. Que je suis morte. Ma sœur jumelle Emma a pris ma place. Elle est la prochaine sur la liste. Mon assassin la surveille de très près… »

Mon avis

Dans ce deuxième tome, Emma va prendre la place et la vie de Sutton, sa défunte sœur jumelle. Elle va alors essayer de se faire passer pour Sutton en fréquentant ses amis, en allant en soirée, en ayant les réactions qu’aurait eu Sutton,… Elle découvrira que Sutton n’était pas un ange et devra elle-même se mettre dans des situations périlleuses afin de découvrir ce qu’il s’est passé le jour du meurtre de sa sœur. De plus, Emma va vite s’apercevoir que le meurtrier peut être n’importe qui dans son entourage…

J’ai passé un agréable moment de lecture avec ce deuxième tome qui nous tient en haleine tout au fil de la lecture. J’ai suspecté tout le monde à un moment donné, puis certaines personnes sont innocentées jusqu’au dénouement final qui nous donne très envie de lire le troisième tome. L’auteur arrive simplement et efficacement à nous mener là où elle le souhaite et instaure une tension tout au long du roman ! L’écriture est agréable à lire, les pages se tournent vite, d’autant plus que je voulais en savoir plus sur Sutton et les derniers instants de sa vie.

Un point négatif pour moi : c’est dommage qu’on ne différencie pas au niveau de la police de l’écriture les passages où Sutton parle. Par moment, je revenais un peu en arrière dans ma lecture pour savoir qui était le narrateur entre Emma et Sutton.

Concernant les personnages, je ne me suis pas spécialement attachée à eux mais j’ai aimé les suivre dans ce deuxième opus. J’avoue avoir eu un peu de mal avec les deux sœurs jumelles en qui je n’avais pas confiance mais elle apportait du piquant à l’histoire !

Je conseille donc ce thriller jeunesse qui est agréable à lire et je remercie Louve et Mort-Sûre ainsi que les éditions Fleuve Noir pour ce partenariat.

In My Mailbox [19]

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Liliebook qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.”

Livres achetés

     

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?

Surula (tome 1 – Le monde d’Aphrolon), de Michaëla Sindali

255 pages

Éditeur : Éditions Persée

Date de parution : le 17 juillet 2012

Prix : 19€78

Quatrième de couverture

« En l’an 2017 de l’ère obscure, après la terrible guerre entre les forces de la lumière et celles des ténèbres, une antique prophétie doit s’accomplir…

Dans le monde d’Aphrolon, Surula, jeune magicienne, est bannie par le peuple Surlon car elle porte l’enfant de Khymes, venu d’un autre monde.

Réfugiée en pays alésien, elle suit l’enseignement des Sages, car elle est l’élue, celle qui doit combattre la bête qui déstabilise la conscience du monde. Avec le roi des elfes Xénon et ses amis, Surula traverse de dangereuses épreuves : affronter les Snéks, des êtres sanguinaires et terrifiants, lutter contre Kèyokè, la prêtresse des enfers, une sorcière servie par une armée démoniaque.

Surula, dans son périple, obtient de la déesse de la Splendeur la force du cristal de lumière, qui fait d’elle une arme redoutable, ainsi elle peut trouver la cité fantôme et actionner la porte des étoiles, mais en chemin, le destin la scelle à Nahrmaha, un bébé griffon…« 

Mon avis

Surula, une jeune magicienne de dix-sept ans est chassée de son village. La prophétie annonçait qu’une jeune magicienne enceinte combattrait les forces des ténèbres. Pour cela, Surula devra affronter plusieurs obstacles et créatures afin d’actionner la porte des étoiles et établir le contact avec un peuple qui l’aidera à combattre les forces des ténèbres.

J’ai choisi de lire ce livre car je trouve la couverture jolie et la quatrième de couverture m’a également attirée. Il est d’ailleurs dommage qu’elle révèle autant de choses sur l’histoire.

Je dois avouer que j’ai été déçue par cette lecture. Je n’ai pas réussi à me plonger dans l’histoire. Le début de celle-ci se déroule trop vite : Surula tombe amoureuse, enceinte et est chassée de son village en quelques pages. Ce n’est pas du tout réaliste ni crédible.

L’histoire est trop survolée ; dans certains passages, plus de détails auraient été les bienvenus. C’est dommage car l’univers créé par l’auteur semblait intéressant. Cependant, il est peu développé. Le lecteur rencontre beaucoup de créatures mais chacune d’entre elle est peu détaillée. Je me suis également beaucoup ennuyée lors de cette lecture car je n’ai pas du tout réussi à me plonger dans l’histoire. Aussi, comment s’attacher à un personnage que rien n’arrête ? Elle bat tout le monde sans aucune difficulté. Ca devient vite lassant.

Je pense que ce livre mérite d’être plus développé afin de tenir le lecteur en haleine qui adore découvrir de nouveaux mondes, des personnages et des créatures. Malheureusement, je ne conseilleras pas cette lecture dont je trouve l’histoire trop survolée.

Je remercie Estelle et les éditions Persée pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

Le destin d’une déesse (tome 1 – Le manoir des immortels), de Aimée Carter

374 pages

Éditeur : Éditions Harlequin (collection Darkiss)

Date de parution : le 1er juin 2012

Prix : 14€10

Quatrième de couverture

« Quand l’étrange jeune homme rencontré dans les bois qui bordent le Manoir lui affirme qu’il a le pouvoir d’exaucer son vœu le plus cher —prolonger la vie de sa mère gravement malade — Kate se refuse à le croire. Mais de mystérieux et terribles événements l’obligent à chasser des doutes et à accepter le pacte qu’il lui propose : la vie de sa mère, contre six mois au Manoir des Immortels, où elle devra affronter sept épreuves… et une tentation…« 

Mon avis

Kate, jeune femme de dix-huit ans, déménage dans la ville d’Eden avec sa mère atteinte d’un cancer depuis quelques années. Kate veille sur elle, la soigne et passe tout son temps libre avec elle. Elle sait qu’elle doit se préparer à la mort de sa mère mais n’arrive pas à la laisser partir. Ca tombe bien, lors d’une soirée organisée par Ava, une fille de son lycée, Kate va rencontrer Henry. Elle conclura alors un pacte avec lui : elle passera six mois au Manoir des Immortels et, en échange, sa mère continuera de vivre. Elle découvrira alors qu’elle devra réussir sept épreuves afin de devenir la nouvelle Perséphone et devenir immortelle…

J’essaye de ne pas vous en dire beaucoup plus sur ce premier tome pour ne pas gâcher votre plaisir car pour ma part, je l’ai tout simplement adoré !

Aimée Carter a une plume très agréable à lire. Je me suis facilement plongée dans l’histoire car l’auteur a su me donner dès les premières pages l’envie de lire ce livre sans m’arrêter. Certes, le début de ce premier tome est triste et c’est d’ailleurs à ce moment là que Kate m’a beaucoup touchée. C’est une jeune fille généreuse qui vit que pour passer le maximum de temps avec sa mère qui est mourante. Lorsque Kate rencontre Henry, le cancer de sa mère passe au second plan et le lecteur est emporté dans une éventuelle histoire d’amour, dans des complots et trahisons. Bref, que du bonheur !

L’auteur a réadapté le mythe de Perséphone. J’ai pu lire quelques avis de blogueurs qui étaient déçus de cette réadaptation. Pour ma part, je ne connais pas beaucoup la mythologie grecque donc je n’ai eu aucune déception à ce niveau là. J’ai surtout pris grand plaisir à découvrir l’adaptation de ce mythe !

C’est donc un coup de cœur pour moi ! J’ai adoré l’intrigue, le dénouement final, le suspens… J’ai passé un excellent moment de lecture avec ce premier tome. J’ai hâte de lire la suite des aventures de Kate !

Je remercie grandement Mathilde et les éditions Harlequin (collection Darkiss) pour cette très belle découverte dans le cadre de notre partenariat.

C’est lundi, que lisez-vous ? [17]

Cette bannière a été crée par Galléane qui a repris ce rendez-vous initialement mis en place par Mallou.

Le principe est simple : tous les lundis, je répondrai aux trois questions suivantes :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Ma lecture de la semaine passée :

Ma lecture en cours :

Ma prochaine lecture :

Et vous, que lisez-vous ?

New Victoria (tome 1), de Lia Habel

574 pages

Éditeur : Castelmore

Date de parution : le 17  août 2012

Prix : 17€20

Quatrième de couverture

« L’amour est immortel. L’amour ignore les frontières, dit-on. Et celle entre la vie et la mort ? Bienvenue à New Victoria, le dernier refuge d’une humanité éreintée par les guerres. 
Les jeunes filles de bonne famille y ont un destin tout tracé : épouser un membre de la haute société et collectionner les robes de bal. Nora n’a jamais aimé se plier aux règles, surtout depuis la mort de son père, l’éminent docteur Dearly. Mais rien, dans sa délicate éducation victorienne, ne l’a préparé à un violent kidnapping, ni à survivre dans le camp d’une faction rebelle. Avec l’aide d’un séduisant soldat, elle devra pourtant surmonter ses craintes et ses préjugés pour comprendre la nature du véritable danger qui menace les vivants… comme les morts !« 

Mon avis

J’ai souhaité participer à ce partenariat car la couverture de ce livre me plait beaucoup et la quatrième de couverture m’a attirée.  J’ai lu beaucoup d’avis très positifs sur ce premier tome (des coups de cœur) mais je vous dis tout de suite que ce n’est pas mon cas, même si j’ai passé un bon moment de lecture.

Concernant le style d’écriture de cette jeune auteur d’une vingtaine d’années, il est très agréable à lire ! Cette jeune femme est pleine d’idées et en a eu une très bonne en revisitant le thème du zombie qui est alors doté d’une intelligence.

J’ai bien aimé l’intrigue ainsi que l’explication que nous apporte l’auteur sur l’origine des zombies que nous rencontrons au fil de la lecture. Par contre, je trouve surprenant qu’une jolie fille destinée à épouser « un membre de la haute société » tombe aussi facilement amoureuse d’un zombie (un mort en état de décomposition quand même ! ).

J’ai trouvé la première partie du livre un peu longue et pas assez dynamique. Il y a une alternance de narrateurs à chaque chapitre (Nora, Bram, Pamela…). Ça apporte un plus au roman qui nous évite de nous endormir lors de la lecture de cette première partie.  Heureusement il y a plus d’actions dans la dernière partie même si le dénouement de l’intrigue est trop facile et simple à mon goût. Concernant les personnages, je ne me suis pas spécialement attachée à eux mais j’ai bien aimé leur humour !

Pour conclure, ce fut une lecture agréable mais j’ai été un peu déçue puisque j’avais lu beaucoup d’avis « coup de cœur ». Peut être que du coup j’en attendais trop de ce livre. A noter que ce premier tome est également sortie aux éditions Bragelonne avec une autre couverture. J’avoue préférer la couverture des éditions Castelmore 😉

Je remercie Livraddict et les éditions Castelmore de m’avoir fait confiance et de m’avoir fait passer un excellent moment de lecture dans le cadre de ce partenariat.