Surula (tome 1 – Le monde d’Aphrolon), de Michaëla Sindali

255 pages

Éditeur : Éditions Persée

Date de parution : le 17 juillet 2012

Prix : 19€78

Quatrième de couverture

« En l’an 2017 de l’ère obscure, après la terrible guerre entre les forces de la lumière et celles des ténèbres, une antique prophétie doit s’accomplir…

Dans le monde d’Aphrolon, Surula, jeune magicienne, est bannie par le peuple Surlon car elle porte l’enfant de Khymes, venu d’un autre monde.

Réfugiée en pays alésien, elle suit l’enseignement des Sages, car elle est l’élue, celle qui doit combattre la bête qui déstabilise la conscience du monde. Avec le roi des elfes Xénon et ses amis, Surula traverse de dangereuses épreuves : affronter les Snéks, des êtres sanguinaires et terrifiants, lutter contre Kèyokè, la prêtresse des enfers, une sorcière servie par une armée démoniaque.

Surula, dans son périple, obtient de la déesse de la Splendeur la force du cristal de lumière, qui fait d’elle une arme redoutable, ainsi elle peut trouver la cité fantôme et actionner la porte des étoiles, mais en chemin, le destin la scelle à Nahrmaha, un bébé griffon…« 

Mon avis

Surula, une jeune magicienne de dix-sept ans est chassée de son village. La prophétie annonçait qu’une jeune magicienne enceinte combattrait les forces des ténèbres. Pour cela, Surula devra affronter plusieurs obstacles et créatures afin d’actionner la porte des étoiles et établir le contact avec un peuple qui l’aidera à combattre les forces des ténèbres.

J’ai choisi de lire ce livre car je trouve la couverture jolie et la quatrième de couverture m’a également attirée. Il est d’ailleurs dommage qu’elle révèle autant de choses sur l’histoire.

Je dois avouer que j’ai été déçue par cette lecture. Je n’ai pas réussi à me plonger dans l’histoire. Le début de celle-ci se déroule trop vite : Surula tombe amoureuse, enceinte et est chassée de son village en quelques pages. Ce n’est pas du tout réaliste ni crédible.

L’histoire est trop survolée ; dans certains passages, plus de détails auraient été les bienvenus. C’est dommage car l’univers créé par l’auteur semblait intéressant. Cependant, il est peu développé. Le lecteur rencontre beaucoup de créatures mais chacune d’entre elle est peu détaillée. Je me suis également beaucoup ennuyée lors de cette lecture car je n’ai pas du tout réussi à me plonger dans l’histoire. Aussi, comment s’attacher à un personnage que rien n’arrête ? Elle bat tout le monde sans aucune difficulté. Ca devient vite lassant.

Je pense que ce livre mérite d’être plus développé afin de tenir le lecteur en haleine qui adore découvrir de nouveaux mondes, des personnages et des créatures. Malheureusement, je ne conseilleras pas cette lecture dont je trouve l’histoire trop survolée.

Je remercie Estelle et les éditions Persée pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

Publicités

Publié le 12 octobre 2012, dans Fantastique, Partenariats. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :