Les Chroniques d’Oakwood : dans l’ombre de la Demoiselle, de Marianne Stern

199 pages

Éditeur : Editions du Chat Noir

Date de parution : janvier 2013

Prix : 14€90

Quatrième de couverture

« Oakwood, son église, sa grange abandonnée, ses tavernes, son cimetière. Et ses sorcières, au grand dam des prêtres qui se succèdent sans parvenir à éradiquer les diableries.

Lorsque la nuit tombe, les ombres s’étirent et drapent le hameau d’un manteau de noirceur, laissant à la lune le soin d’épier les plus sombres desseins. Cruelles malédictions et engeances démoniaques arpentent alors librement les rues aux faveurs de l’obscurité ; mieux vaut ne pas s’attarder en-dehors des logis, au risque de rencontrer la Mort au détour d’une bâtisse.

Pourtant, le vieux cimetière attire bien des convoitises… Certains affirmeront avoir aperçu la lueur chétive d’une lanterne au detour d’une tombe, d’autres diront avoir entendu des hurlements déchirants briser la torpeur nocturne. Les plus folles rumeurs circulent au village, mais ses habitants s’accordent à dire qu’il ne se trame rien d’anormal.

Entre spectres, pentacles, corbeaux et cadavres, quelques téméraires se risquent toutefois à des errances en solitaire. L’un en quête de l’être aimé, l’autre animé par une vengeance inassouvie, ou tout simplement, à la recherche du repos éternel. Or tous ignorent que dans l’ombre, la demoiselle d’Oakwood veille… »

Mon avis

Ce livre regroupe plusieurs petites histoires qui ont lieu à Oakwood, un petit village aux premiers abords paisible. La demoiselle d’Oakwood est le personnage commun à toutes ces histoires qui ne se déroulent pas dans l’ordre chronologique, mais je ne me suis pas perdue pour autant. Je ne suis pas du tout fan des romans de nouvelles or j’ai été agréablement surprise par celui-ci.

Tout d’abord, j’ai apprécié la plume de Marianne Stern qui est vraiment très agréable à lire ; je me suis laissée porter par elle tout au long du récit. Ensuite, j’ai aimé les thèmes principaux de ce livres (les sorcières, les démons…), mais également l’environnement sombre créé par l’auteur. Attention aux âmes sensibles puisque des personnages sont brûlés, mêmes des innocents, et des meurtres macabres sont découverts. Le prêtre ne leur offrira aucune sépulture décente ; tous ces personnages qu’ils soient tués pour sorcellerie ou qu’ils se soient suicidés sont logés à la même enseigne. Ils sont alors enterrés dans la partie nord du cimetière d’Oakwood où se trouvent les maudits. La demoiselle les aidera à lever la malédiction qui les ont touchés.

À mon sens, l’un des points négatifs pour un roman de nouvelles se situe dans les descriptions. Il ne faut pas le nier, il y en a, mais cela ne m’a pas du tout dérangée tellement la plume de l’auteur est agréable. De plus, le dénouement final est une vraie  fin.

Pour conclure, un roman sombre, agréable et rapide à lire. Cependant, je n’ai pas accroché autant que d’autres blogueurs l’ayant découvert ; surement car je ne suis pas fan de nouvelles.

Je remercie les éditions du Chat Noir pour cette découverte.

La note de Rex

3 sur 5

Publicités

Publié le 28 février 2013, dans Fantastique, Partenariats. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Les recueils de nouvelles c’est pas évident , même parfois frustrant comme lecture .J’en suis pas fan moi aussi.
    Biz

  2. J’ai de la difficulté parfois avec les nouvelles… la couverture est vraiment très jolie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :