Nos étoiles contraires, de John Green

331 pages

Éditeur : Nathan

Date de parution : le  21 février 2013

Prix : 16€50

Synopsis

« Entre rire et larmes, le destin bouleversant de deux amoureux de la vie. 

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie. »

Mon avis

Je découvre John Green avec ce livre qui a bouleversé beaucoup de blogueurs ! J’avais donc hâte de me plonger dans cette lecture mais je l’appréhendais car l’un des sujets de l’histoire étant le cancer d’une adolescente, j’avais peur que ça me « retourne » de trop.

Parlons de l’histoire… Nous suivons Hazel, une adolescente de seize ans, atteinte du cancer de la thyroïde, qui se balade avec sa bombonne d’oxygène car ses poumons ne fonctionnent plus. Dès le début, on sait qu’elle est à un stade avancé de son cancer et que l’histoire va mal se terminer et sera triste. Elle ne fait pas grand chose de ses journées. Elle passe son temps à lire son livre préféré intitulé « Une impériale affliction », un livre dont l’histoire n’est pas terminée. Elle fait partie d’un groupe de soutien hebdomadaire. Elle y rencontrera Augustus, un adolescent avec une jambe artificielle, atteint également par un cancer. Il est en stade de rémission. Une jolie histoire va naître entre eux, une histoire qui leur fera vivre de beaux moments malgré la maladie.

Contrairement à beaucoup de lecteurs, je n’ai pas eu le coup de coeur pour cet ouvrage, mais il a su me toucher. Comment ne pas être touchée par Hazel et Augustus, de jeunes adolescents gravement malades ? On se demande pourquoi cette maladie touche des personnes aussi jeunes, qui n’ont pas encore vécu. Aucun roman ne m’a fait pleurer pour le moment (je dois être insensible car j’en lis des livres !) et je dois avouer avoir eu la larme à l’oeil à deux reprises. Je pense aussi que beaucoup de lecteurs peuvent facilement se mettre à la place de la famille de ces adolescents, car on a quasiment tous connu un proche atteint de cette maladie. De par ce fait, ce roman nous fait encore plus réfléchir et nous bouleverse encore plus.

L’intrigue est bien trouvée et apportera un peu d’espoir à Hazel et Augustus qui ont décidé de vivre au lieu de se laisser abattre par le cancer. Mais détrompez-vous, ils vont partir à la recherche d’une chose qu’il ne sera pas facile de trouver. Malgré leur maladie, l’auteur n’a pas été tendre avec eux ; j’ai trouvé ce roman réaliste. En lisant ce livre, je vivais avec les personnages. On apprend à les connaître, on voit leur quotidien, leur histoire d’amour évoluer, avec leurs doutes ; je me suis attachée à eux et l’auteur a très bien réussi à me faire vivre leur histoire comme si elle était réelle et comme si je la vivais avec eux.

Je vous conseille la lecture de ce roman riche en émotions. Un roman qui fait réfléchir car n’importe qui peut être touché par le cancer et à n’importe quel âge. Il faut donc profiter de la vie et ne pas hésiter à réaliser ses rêves !

Je remercie grandement Samia et les éditions Nathan pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

4 sur 5

Publicités

Publié le 29 mars 2013, dans Partenariats, Young Adult. Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Tout comme toi , ce roman n’est pas un coup de coeur mais il m’a émue .

  2. Je participe à un livre voyageur pour enfin avoir l’occasion de lire ! J’ai hâte !!

  3. bonjour, encore de très bonnes critiques pour ce roman : je ne sais pas pourquoi, mais j’avais tellement lu de très très bonnes chroniques, que je n’ai pas été bouleversée par ce récit pourtant poignant, mais je suis très déçue de n’être pas chamboulée, moi qui pleure trop facilement. et pourtant c’est un beau livre.

  4. Je viens juste de l’acheter! Je ne sais pas si ça sera le coup de coeur, mais j’espère au moins avoir une bonne lecture 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :