D’autres royaumes, de Richard Matheson

286 pages

Éditeur : J’ai lu (collection Nouveaux Millénaires)

Date de parution : le  6 février 2013

Prix : 18€

Quatrième de couverture

« 1918. Récemment démobilisé pour blessure, Alex White s’installe à Gatford, un paisible village anglais, cadre idéal pour sa convalescence. Les bois environnants sont réputés hantés par des esprits capricieux et maléfiques, mais ce ne sont sûrement que des racontars.

Pourtant, une effrayante rencontre dans la forêt va conduire Alex chez Magda, une veuve au charme si envoûtant qu’on la dit sorcière. Malgré ses avertissements, Alex ne peut s’empêcher de retourner dans les bois, attiré pas ses verdoyants mystères. Là, il rencontrera les fées, l’amour, le danger et bien plus encore… »

Mon avis

Dans ce roman, nous découvrons comment Alex White, jeune adulte de dix-huit ans, est devenu Arthur Black, écrivain de quatre-vingt deux ans, qui est le narrateur de ce roman. C’est en effet grâce à cette histoire, qui ressemble à un conte, que Alex White a trouvé l’inspiration pour écrire de médiocres romans et devenir ainsi Arthur Black.

En 1918, en pleine Première Guerre Mondiale, Alex White a quitté sa famille et surtout son père avec grand plaisir, qu’il qualifie d’ailleurs de salaud dès les premières lignes, pour partir à la guerre et entrer dans les tranchées. Il rencontre Harold Lightfoot avec qui il se lie d’amitié et passe de bons moments, jusqu’au jour où celui-ci meurt suite à un bombardement.

Juste avant sa mort, Harold confie à Alex son lingot d’or et lui demande de se rendre à Gatford mais d’éviter « le royaume… le… milieu… ». Alex n’a pas compris ce qu’il devait éviter ; « le milieu de quoi » ? Alex ayant était blessé, la guerre s’arrête là pour lui et il décide de partir à Gatford, la ville natale de son ami Harold. Très vite, il est attiré par la grande forêt à coté de ce village. Les villageois lui déconseillent de s’y rendre, à cause d’une sorcière et de fays qui vivent dans la forêt. Bien sûr, Alex ne croit pas en ces créatures et s’y rend. Il y fera alors diverses rencontres, connaîtra l’amour, le sexe et sortira de cette aventure grandi.

Arthur Black n’hésite pas à se moquer de lui-même et à faire des commentaires sur sa façon d’écrire ou sur son comportement lorsqu’il avait dix-huit ans. Ceci m’a bien plu puisque ça rend le récit vivant. On a donc envie de découvrir l’histoire d’Alex White, une sorte de conte à l’ambiance étrange où il rencontrera des fées, sorcière et autres créatures fantastiques. Néanmoins, je trouve que quelques passages sont un peu lents et répétitifs. Malgré un rythme relativement lent, on se plonge facilement dans l’histoire qui est très bien décrite par l’auteur ; que ce soit dans les tranchées, où l’on se rend compte de l’horreur vécu par Alex et où on comprend facilement son traumatisme, ou dans la forêt, un monde enchanté.

Concernant les personnages, Alex White grandira grâce à cette histoire qu’il nous conte. On le connaît tout jeune, sortant de la guerre, traumatisé et naïf. Il en sortira plus mature grâce aux rencontres et aux épreuves vécues. Magda, la sorcière, est un personnage assez attachant. Elle a perdu son fils et trouve du réconfort auprès d’Alex. Cependant, tout au long de la lecture je me suis demandée si elle était une gentille ou une méchante sorcière. Enfin, Alex rencontrera des fays, notamment une très jolie fée nommée Ruthana. Son cœur balancera entre Ruthana et Magda et une histoire d’amour impossible naîtra.

L’histoire en elle-même est intrigante mais pas extraordinaire. Ce n’est pas le meilleur roman écrit par Richard Matheson, auteur très connu notamment pour Je suis une légende,L’Homme qui rétrécit ou encore Le jeune homme, la mort et le temps. Cependant, pour tous les fans de Richard Matheson, ce roman est à découvrir et à savourer.

J’ai eu le plaisir de chroniquer ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

La note de Rex

3 sur 5

Publicités

Publié le 27 avril 2013, dans Chroniques de l'imaginaire, Fantastique. Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Je ne connais ni ce livre , ni l’auteur . Après avoir lu , ta chronique ça m’attire pas plus que ça.

  2. Ma mère vient de le lire et m’a dépeint un peu le même avis que toi ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :