Sans limites, de Tiffany Reisz

397 pages

Éditeur : Éditions Harlequin (collection Mosaic)

Date de parution : le 1er mars 2013

Prix : 18€90

Quatrième de couverture

« Le jour, Nora Sutherlin écrit des romans érotiques.

La nuit, elle trouve au Huitième Cercle, le club le plus privé et le plus secret de tout New York, l’inspiration pour les écrire.

Le jour, Nora se plie aux ordres de son nouvel éditeur, Zachary Easton, un homme extrêmement dur et exigeant, qui a été très clair avec elle : pour qu’il publie son prochain roman, elle devra le réécrire entièrement, sous son contrôle. Le tout en un temps record : 6 semaines.

La nuit, c’est elle qui donne les ordres, et qui fixe les règles, dans un monde où douleur et plaisir sont intimement liés.

Mais, de jour comme de nuit, avec Zach comme avec ces hommes qui se soumettent à ses désirs, elle n’a jamais qu’un but : repousser les limites… »

Mon avis

Zach travaille au Royal House Publishing, une maison d’édition. Il est l’un des éditeurs les plus brillants. C’est pourquoi son patron lui propose de travailler sur le prochain livre de Nora Sutherlin, un livre érotique. Zach refuse car il n’aime pas ce genre de roman à l’eau de rose. Il lira quand même le livre de Nora et lui donnera sa chance si elle accepte de modifier son livre. Elle aura alors six semaines pour le modifier avant que Zach accepte ou non de signer le contrat.

J’avais envie de découvrir ce roman après avoir lu le premier tome de la saga Fifty Shades, un tome que j’ai très moyennement apprécié (désolée pour les fans mais je n’ai toujours pas compris quel est l’intérêt de l’intrigue du premier tome). Je me demandais donc si j’étais faite pour lire de temps en temps des romans érotiques ou pas. C’est le deuxième roman érotique que je lis et je pense retenter l’expérience car je fus agréablement surprise à la lecture de Sans limites que j’ai préféré à Fifty Shades.

L’intrigue principale tourne autour de l’écriture d’un livre érotique, mais pour moi ce n’est pas le point fort du livre. C’est les personnages qui sont très importants dans ce roman, ils apportent une grande valeur ajoutée à l’intrigue. J’ai apprécié Nora et Wesley, son stagiaire. Parlons d’abord de Zach… Zach n’est pas dans la meilleure période de sa vie puisqu’il a quitté sa femme Grace, alors qu’il l’aime encore. Il n’apprécie pas Nora à cause de sa réputation. C’est également un homme réservé. Nora est également séparée de « l’homme de sa vie », Soren. Elle est écrivain le jour et dominatrice dans un club sado-maso la nuit. Autant vous dire que ces deux personnages n’ont quasiment rien en commun. Cependant, Nora séduira petit à petit Zach et essayera même de lui faire découvrir son monde sado masochiste. Zach se laisserait bien séduire par Nora, mais un éditeur ne couche jamais avec l’écrivain avec qui il travaille. Puis il aime toujours Grace… On apprend d’ailleurs à découvrir la véritable nature de Nora, une femme qui se montre dominante et assez froide. Mais quand on apprend à la découvrir, on s’aperçoit qu’elle a souffert dans sa vie. Quant à Wesley, c’est un jeune homme qui a l’air de très bien s’entendre avec Nora. Attention, il n’a aucune relation intime avec Nora. Elle le materne, le protège comme s’il était son propre fils. Pourtant, Wesley est secrètement amoureux de Nora. J’ai vraiment apprécié Wesley, ce jeune homme amoureux mais très patient avec Nora. Il est près à attendre le jour où peut-être celle-ci changera et arrêtera son boulot de dominatrice, afin de se donner à elle. Il m’a vraiment touché (je ne vous dirai pas pourquoi ! 😉 )

Nora aura donc plusieurs « prétendants » et cela amènera pas mal de piquant dans ce roman. Qui choisir entre Soren, un homme qu’elle sait qu’il n’est pas fait pour elle mais qu’elle aime, Zach qu’elle essaye de séduire ou Wesley, qu’elle considère comme son fils (du moins au début). Les histoires de ces trois personnages m’ont beaucoup plu ainsi que les jeux de séduction de Nora.

Bien sûr, ce roman étant qualifié d’érotique, il y a quelques scènes érotiques Néanmoins, je les ai trouvé beaucoup moins « choquantes » que dans Fifty Shades. L’auteur nous initie un peu à l’univers du sado masochisme avec une plume et un style d’écriture agréables qui rendent la lecture soft et non choquante. D’ailleurs, j’ai beaucoup apprécié le style d’écriture de l’auteur qui a rendu ma lecture addictive. Je l’ai lu en très peu de temps car je voulais absolument connaître le dénouement final concernant les personnages.

Tiffany Reisz a également très bien réussit à me tenir en haleine. Jusqu’au dénouement final, je ne savais pas comment ces trois relations allait se terminer. Vous serez d’ailleurs assez surpris…

Je vous conseille la lecture de ce roman. Un roman érotique, oui, mais bien écrit,passionnant, soft et avec des personnages intéressants.

Je remercie grandement Romy et les éditions Harlequin (collection Mosaïc) pour cette jolie découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

4 sur 5

Publicités

Publié le 10 mai 2013, dans Erotique, Partenariats, Romance. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Tu m’intrigues et me tentes .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :