Frissons d’assises, l’instant où le procès bascule, de Stéphane Durand-Souffland

235 pages

Éditeur : Points

Date de parution : le 13 juin 2013

Prix : 6€60

 Quatrième de couverture

« Tous les grands procès d’assises connaissent un moment précis où tout bascule : revirement d’un témoin, aveux inattendus d’un accusé, plaidoirie passionnée d’un avocat… Stéphane Durand-Souffland restitue l’atmosphère intense des prétoires confinés et décortique quatorze grande affaires judiciaires, dont la disparition de Suzanne Viguier, le procès d’Yvan Colonna et le scandale d’Outreau.« 

Mon avis

J’aime beaucoup le droit et même si je n’ai pas suivi la voie de la magistrature, j’adore suivre l’actualité des affaires judiciaires. Je n’ai jamais été voir un procès d’assises puisque, pour ceux ouverts au public, ce sont des procès où il faut avoir le cœur accroché : c’est là où sont jugées les affaires les plus horribles. Lorsque j’ai vu que Stéphane Durand-Souffland, chroniqueur judiciaire du Figaro depuis 2001, a rédigé ce livre documentaire qui relate un moment précis où tout bascule dans quatorze affaires judiciaires connues, je ne pouvais que me jeter sur cet ouvrage.

Ne vous attendez pas à voir relater tout le procès de chaque affaire. Le livre est court et s’attache vraiment au moment où tout bascule, où un témoin peut avouer qu’il a menti, où un accusé ayant toujours dit qu’il est innocent ne supporte plus la pression, le regard des familles et finit par avouer qu’il est coupable.

Le livre est découpé en quatorze chapitres qui sont construits de la même façon. D’abord, Stéphane Durand-Souffland nous annonce la date du jour du procès qu’il va nous relater. Puis on assiste à ce moment crucial où le procès bascule. Enfin, en quelques lignes, il nous informe du verdict rendu.
Pour les familles assistants aux procès, on voit souvent que c’est très difficile pour elles. Lorsque le président montre les photos de la scène du crime, en général elles sortent de la salle pour ne pas les voir. Mais paradoxalement, les familles n’en veulent pas toujours à l’accusé. Elles veulent qu’il les délivre en admettant le meurtre, mais surtout en leur expliquant les circonstances et les raisons de ce meurtre.On s’aperçoit également que dans un procès d’assises, le président de la Cour d’assises cherche à connaître la personnalité de l’accusé et instaure donc un dialogue avec lui. Certains accusés finissent par se confier tandis que d’autres restent fermés comme une huître.

Dans cet ouvrage, des affaires vraiment connues sont examinées, notamment l’affaire d’Outreau, où l’on ressent aisément la tension qui règne dans la salle rien qu’à la lecture du revirement de l’accusé. L’affaire d’Yvan Colonna, très médiatisée, est également prenante, puisque l’accusé condamné à la perpétuité se dit toujours innocent. Plusieurs procès ont eu lieu, il a formé un pourvoi en cassation après le dernier verdict qui a été rejeté en juillet 2012. A priori, il devrait saisir la Cour Européenne des droits de l’homme.

Attention, ce livre n’a pas du tout pour objectif de juger ou de prendre parti. Stéphane Durand-Souffland a juste voulu raconter le moment où tout bascule, où la salle d’audience est prise de frisson, le moment où le destin de l’accusé se joue. Un livre documentaire que j’ai trouvé très intéressant et parfois prenant.

J’ai chroniqué ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

La note de Rex

5 sur 5

Publicités

Publié le 9 août 2013, dans Chroniques de l'imaginaire, Témoignage. Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Ce livre ne m’interesse pas du tout^^

  2. J’aime beaucoup aussi suivre les procès (d’ailleurs j’hésite entre droit et édition pour l’université! 😉 ) Je pense qu’il me plairait bien 😀

    • Je suis en 4ème année de droit (celle-ci est spécialisée dans le notariat), mais avant j’ai obtenu ma licence de droit à l’université et j’ai adoré les cours 😉

      Bon courage pour ton choix 😉

      Par contre, si tu aimes les procès, c’est vrai que ce livre est sympathique 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :