Seuls au monde (tome 1), de Emmy Laybourne

352 pages

Éditeur : Hachette

Date de parution : le 2 septembre 2013

Prix : 15€90

 Quatrième de couverture

« « Ta mère te crie que tu vas louper ton bus. Tu ne prends ni le temps de la serrer dans tes bras ni de lui dire que tu l’aimes.

Sauf que, si tu avais su que tu voyais ta mère pour la toute dernière fois, tu aurais pris le temps. Et tu regretterais de ne pas avoir raté le bus. »

La fin du monde débute comme un jour ordinaire où tout bascule soudain.

Une tempête de grêle. Un accident. Des morts. A peine le temps de retrouver ses esprits qu’il faut déjà courir, chercher un abri. Dehors, la menace plane toujours, contaminant l’air. La grêle n’était qu’un début…

Nous sommes quatorze, pris au piège dans un centre commercial.

A attendre une aide qui ne viendra jamais.

Nous sommes seuls au monde.« 

Mon avis

Ce jour était censé être un jour ordinaire. Mais non. Une tempête de grêle s’abat sur le bus de ramassage scolaire qui emmène Dean et ses camarades en cours. Il y aura des accidents, des morts, des blessés. Afin de protéger les enfants, Madame Woody rentre avec le bus dans le centre commercial de Grenway. Celle-ci va chercher de l’aide à l’extérieur. Ils sont alors quatorze enfants, âgés de cinq à quinze ans, à rester coincés dans ce centre commercial. En attendant d’obtenir de l’aide, ils devront s’organiser, se créer un endroit douillet où dormir, faire à manger… Mais c’est sans compter sur des tremblements de terres ou des armes chimiques qui forment un gros nuage noir. Celui-ci sévit à l’extérieur entraînant des cloques, de la violence, des hallucinations ou encore la mort. Au début, ils sont quatorze enfants enfermés dans le centre commercial. À la fin, ils ne sont plus que cinq…

J’ai eu très envie de découvrir ce livre lorsque j’ai lu la quatrième de couverture. Un monde apocalyptique où doivent survivre des enfants : je devais le lire ! Je ressors globalement très satisfaite de ma lecture :). J’ai trouvé l’intrigue relativement simple mais on se pose tout de même plein de questions au fur et à mesure de la lecture. L’écriture est simple et les dialogues entre les jeunes personnages et leurs comportements sont réalistes.

On se pose des questions sur les sites de stockage d’armes chimique du Commandement de la Défense aérospatiale de l’Amérique du Nord qui ont subit des fuites. À cause de ces fuites, un gros nuage plane sur le pays. Mais il a des effets différents en fonction des personnes (la violence, les hallucinations, les cloques). Certaines ne ressentent aucun effet ! Comment ça se fait ?

Les enfants n’ont aucun contact avec l’extérieur, sauf de temps en temps par la télévision lorsqu’elle fonctionne. Là, on se pose également des questions. Comment ça se passe à l’extérieur ? Est-ce que tout le monde est atteint par le nuage chimique ? Est-ce que les hôpitaux fonctionnent ? Où sont les parents de tous ces enfants ?

Nos quatorze jeunes devront également faire attention à ne laisser entrer personne dans le Centre commercial ! Ils pourront tomber sur une mauvaise rencontre, on ne sait jamais…

Parmi ces jeunes, certains sont en bas âge, ils vont craquer à plusieurs reprises car ils réclament leur maman. Il va falloir réussir à les gérer, à les occuper. Je ne me suis pas spécialement attachée aux personnages car ils sont nombreux. Cependant, ils ont tous un caractère différent et certains d’entre eux amènent un peu de piquant à l’histoire (drogue, alcool, amour, sexualité…).

J’ai beaucoup aimé ce roman jeunesse mais j’ai ressenti deux petites déceptions : l’histoire s’attache trop à montrer comment les quatorze jeunes s’en sortent dans le centre commercial, comment ils s’organisent dans leur quotidien.  J’aurai aimé en savoir plus sur le monde extérieur. Peut être qu’on en saura plus dans le prochain tome. Et j’aurai également aimé qu’il y ait un peu plus d’action, même s’il est intéressant de voir comment quatorze enfants vont se débrouiller face à ces catastrophes.

Un roman jeunesse apocalyptique à découvrir dès début septembre en librairie. Personnellement, j’attends impatiemment la sortie du deuxième tome 😉

 Je remercie grandement les éditions Hachette pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

Parution le 2 septembre 2013

La note de Rex

4 sur 5

Bonus

Pour lire un extrait de Seuls au monde, cliquez ici

Publicités

Publié le 20 août 2013, dans Jeunesse, Partenariats. Bookmarquez ce permalien. 6 Commentaires.

  1. Vile tentatrice que tu es ! Je pensais que ce n’était pas du tout mon genre, mais comme tu en as parlé, ça donne envie … Je vais surveiller de près !

  2. Alors là tu me tentes vilaine ! Je n’ai plus qu’à attendre sa sortie maintenant ! Rrrr

  3. Il me tente énormément! ^^

  4. très envie de le lire celui là !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :