La légende d’Evangéline, de Marie-Astrid Houben

183 pages

Éditeur :  Editions Persée

Date de parution : le  2 mai 2013

Prix : 14€20

Quatrième de couverture

« En quoi croyez-vous ? Moi, je ne crois pas en grand-chose car pour moi, croire, c’est d’abord croire en moi. C’est la portée de l’histoire que je vais vous raconter qui importe. Je suis une jeune fille de quinze ans, tout à fait ordinaire. Et comme toute histoire, la mienne, sans élément perturbateur, n’aurait pas été crédible. Eh ! bien, pour moi, du jour au lendemain, ce que je croyais irréel devint réalité. Mes repères volèrent en éclats et la vision que je m’étais faite du monde et de la vie s’effondra. Qui croit encore aujourd’hui aux sirènes, ces figures mythiques qui ont bercé notre enfance ? Moi, j’en suis un exemple vivant.« 

Mon avis

Evangéline fait un malaise au lycée et est transportée d’urgence à l’hôpital. Les médecins détectent une grave maladie et elle doit rester à l’hôpital au moins trois mois. Mais quelques jours plus tard, elle sera transportée dans un autre institut qui se révèle être son nouveau lycée : un lycée de sirènes.

Je voulais découvrir ce roman grâce à la chronique de Viou03 qui m’avait donné très envie de le lire. Cependant, je ne l’ai pas autant apprécié qu’elle. Ce qui m’a le plus gênée dans cette lecture, c’est le côté superficiel des dialogues et le manque de développement des événements, de l’intrigue qu’on découvre trop tardivement et de l’univers créé par l’auteur. Concernant les dialogues, je les ai souvent trouvé inintéressant (comme par exemple l’explication des règles mensuelles à un garçon). Pour ce qui est de l’univers, je l’ai trouvé peu développé, surtout qu’Evangéline accepte facilement tout ce qui lui arrive et ne se pose aucune question. D’ailleurs, lorsqu’on annonce à ses parents qu’elle a une grave maladie, ils ne s’inquiètent pas, le prennent bien et vont la voir quand ils ont le temps. Ca manque un peu de réalisme. Un triangle amoureux est également présent dans ce roman avec pour moi une romance qui est également trop rapide.

La plume de l’auteur est trop jeunesse, mais comment lui reprocher alors qu’elle a dix-sept ans ? Je tiens plutôt à la féliciter pour son imagination car l’univers qu’elle a créé est intéressant. Je n’ai pas vu beaucoup de livres mettant en scène des sirènes avec une bonne dose de légendes ! C’est vraiment dommage qu’il manque de développements 😉

Je remercie Estelle et les éditions Persée pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

2 sur 5

Publicités

Publié le 16 octobre 2013, dans Fantastique, Jeunesse, Partenariats. Bookmarquez ce permalien. 7 Commentaires.

  1. Mince . Je comprends ce que tu lui reproches mais ça ne m’a pas gêné et j’ai beaucoup apprécié cette lecture .

  2. Dommage, le résumé avait l’air plutôt pas mal! Mais j’ai remarqué qu’avec Les éditions Persée, les auteurs sont souvent très jeunes et ça se ressent aussi souvent beaucoup dans leur plume…

  3. Ah mince, c’est bien dommage, j’aime quand les dialogues ont de la profondeur.
    Je comprends ton ressenti.

  4. elodie macquart

    merci pour ton avis, il ne demande juste cas être un peu retravaillé ^^

  5. Intriguant l’idée du lycée pour les sirènes ! 😀

  6. J’aimerais bien le lire pour me faire mon propre avis! =)

  7. Ah la couverture et le résumé que tu en as fait étaient intrigants mais j’avoue que tu m’as refroidie ^^
    En même temps avec tout ce que je dois lire, c’est pas non plus une grande perte ^^

    (Je ne sais pas si je l’ai déjà dit mais j’aime beaucoup le fond de ton blog ! Très joli !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :