King’s game (tome 1), de Nobuaki Kanazawa

374 pages

Éditeur : Lumen

Date de parution : le 15 mai 2014

Prix : 15 €

Quatrième de couverture

« Nobuaki est réveillé en pleine nuit par un étrange SMS qui met au défi deux de ses camarades de lycée de s’embrasser. Le mystérieux expéditeur du message prétend que la classe entière participe à un “King’s Game”. Jour après jour, à minuit pile, les défis se succèdent, et les lycéens sont bien obligés de se rendre à l’évidence : ils ont 24 heures pour s’exécuter et la sanction en cas de désobéissance est la mort.

Suicides ou meurtres ? Puissance occulte ou criminel de chair et de sang ? Où qu’elles soient, quoi qu’elles tentent pour s’échapper, la mort vient trouver ses jeunes victimes, infaillible. Le couperet se rapproche dangereusement de nos héros… Parviendront-ils à découvrir la vérité avant qu’il ne s’abatte ?« 

Mon avis

Le jeu du roi commence lorsque Nobuaki, élève en classe de seconde, reçoit un sms indiquant que le jeu du roi a commencé et que tous les élèves de sa classe doivent y participer. Les ordres du roi sont absolus et doivent être exécutés sous 24 heures. Aucun abandon n’est toléré… Les premières épreuves sont prises à la rigolade par les élèves : s’embrasser ou lécher les pieds d’un camarade… Jusqu’au jour où certains élèves refusent les ordres du roi. Ils comprennent vite qu’on ne s’amuse pas avec le roi, sous peine de mourir.

C’est la première fois que je lis un roman japonais et je dois avouer que j’ai eu du mal à retenir les prénoms. J’ai trouvé le style de l’auteur très simple, je ne sais pas si c’est à cause de la traduction ou pas. Dans ce roman, on ne s’attache pas aux personnages, ce n’est d’ailleurs pas le but de l’auteur. Les épreuves devenant de plus en plus machiavéliques et mortelles, la pression monte petit à petit lors de la lecture. La pression monte également pour les élèves qui doutent les uns des autres, qui n’hésitent pas à se trahir ou à se venger pour échapper à la mort.

Comme Nobuaki, j’ai cherché l’identité du roi. Le roi est-il un élève de la classe ? Pourquoi a-t-il organisé ce jeu macabre ? Les réponses arrivent à la fin du roman et m’ont, malheureusement, peu convaincue.

Pour conclure, j’ai bien aimé le jeu du Roi dont les épreuves deviennent de plus en plus macabres. De la trahison, de la vengeance, du sang, de l’amour, du suspens ; beaucoup d’éléments qui m’ont plu. Un livre à découvrir malgré un dénouement final qui n’est pas, pour moi, à la hauteur de l’histoire de cet opus.

Je remercie les éditions Lumen pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

Parution du 2ème tome le 6 novembre 2014 !

Publicités

Publié le 27 septembre 2014, dans Jeunesse, Thriller. Bookmarquez ce permalien. 6 Commentaires.

  1. J’ai également eu beaucoup de mal avec les prénoms japonais et la fin mais le concept m’a plus que convaincu et j’ai vraiment hâte que sorte le second tome en novembre !

  2. Je n’ai jamais lu de romans japonais, j’imagine que moi également je galèrerais avec les prénoms si je le lisais! C’est dommage que la fin ne soit pas convaincante, ça n’a pas gâché l’histoire? Ca m’a l’air un peu sombre comme concept. Mais pourquoi pas?

  3. Je n’ai pas aimé non plus la fin du manga, donc je ne suis pas surprise 😉

  4. J’ai hâte de lire la suite ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :