Dragonfury (tome 1 – Furie de flemme), de Coreene Callahan

431 pages

Éditeur : Milady

Date de parution : le 18 septembre 2014

Prix : 7€90

Quatrième de couverture

« Les dragons vivent cachés parmi les hommes depuis toujours.

Mais la guerre opposant les Nigthfury aux Razorback va mettre un terme à des siècles de clandestinité et pousser Bastian, leader de son clan, dans ses derniers retranchements. Entièrement dévoué aux siens, ce dernier est confronté à un terrible dilemme : prendre pour compagne l’envoûtante Myst au risque de voir leur nuit de passion coûter la vie à la jeune femme, ou signer l’arrêt de mort définitif de toute son espèce… »

Mon avis

Nous suivons Bastian, un homme se transformant en dragon, chef du clan des Nightfury, qui se retrouve face à un dilemme. En guerre contre les Razorback, sa race s’éteint progressivement. Il doit alors choisir entre perpétuer sa race avec Myst, une jeune femme qu’il trouve très séduisante, au risque qu’elle décède lors de l’accouchement, ou alors signer l’extinction de sa race. Ce choix qui, au début, semblait évident, va le devenir de moins en moins…

Un peu de changement avec une nouvelle saga de bit-lit axée sur les dragons ! Même si ce n’est pas ma créature préférée, il est vrai que ça apporte un peu d’originalité parmi toutes les sagas de bit-lit actuelles. J’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus, même si je trouve que la romance paranormale de cet opus reprend un schéma assez classique.
Je trouve que ce premier tome se lit rapidement car on est très vite plongé dans l’action qui est omniprésente tout au long de la lecture. Même si l’histoire générale a un côté « déjà vu », j’ai ressenti un petit côté addictif qui m’a fait dévorer ce livre en quelques heures.

Concernant les personnages principaux, on pourrait penser qu’en tant que dragon Bastian serait un homme dur. Mais non, lorsqu’il est humain il est assez doux. Et si en plus il tombe amoureux, il devient adorable. La race de Bastian est exclusivement composée de dragons mâles. Ils ont donc besoin de femelles humaines pour se reproduire mais également pour se nourrir. Aussi, ils ne peuvent pas s’exposer au soleil. Cet univers qui aurait pu être très original manque un peu d’originalité lorsqu’on comprend que les dragons ont deux principales caractéristiques communes aux vampires : le soleil et la nourriture.
S’agissant de Myst, je trouve qu’elle a assez bien pris le fait d’être emmenée de force dans le monde de Bastian. Elle ne lui résiste pas longtemps et participe même à leur monde. Mais comment réagira-t-elle lorsqu’il lui racontera toute la vérité ?

Pour conclure, une nouvelle saga de bit-lit sympathique à lire grâce à des créatures originales et à de l’action, mais un premier tome qui n’innove en rien dans ce genre littéraire.

 J’ai chroniqué ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

 La note de Rex

3 sur 5

Publicités

Publié le 8 janvier 2015, dans Bit-Lit, Chroniques de l'imaginaire. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Je pense qu’il pourrait bien me plaire 🙂

  2. Il est dans ma WL et j’aimerais bien en découvrir un peu plus 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :