Invisibilité, de Andrea Cremer et David Levithan

430 pages

Éditeur : Michel Lafon

Date de parution : le 11 juin 2015

Prix : 15€95

Quatrième de couverture

STEPHEN EST INVISIBLE DEPUIS TOUJOURS

UNE MALÉDICTION IMPOSSIBLE

JUSQU’AU JOUR OU ELIZABETH LE VOIT

ELLE SEULE PEUT BRISER LE SORT

AU RISQUE DE LES SÉPARER A JAMAIS

Mon avis

Stephen est un adolescent de seize ans né invisible. Depuis sa naissance, personne ne le voit, même pas ses parents. Sa mère est décédée il y a peu de temps et son père l’a quitté. Il vit donc seul dans l’appartement. Mais sa vie va basculer le jour où de nouveaux voisins emménagent. Il rencontre alors sur le palier Elizabeth, la fille de sa nouvelle voisine qui est la seule à le voir. Pourquoi elle seule peut-elle le voir ? Peut-elle sauver Stephen ?

Sans avoir adoré ce livre, j’ai passé un bon moment de lecture ! La plume de l’auteure est agréable et addictive. Malgré quelques longueurs, les pages se tournent vite.

J’ai apprécié le début de l’histoire, assez centrée sur Stephen et son invisibilité. Et puis j’ai commencé à moins apprécier que l’histoire tourne autour d’Elizabeth. Je ne sais pas pourquoi mais pour moi, dès le début Elizabeth est un personnage moins important que Stephen. C’est lui qui est invisible et qui souffre depuis qu’il est petit. Bref, à partir de ce moment là, la magie est au rendez-vous et on s’aperçoit qu’Elizabeth est têtue et un peu énervante, même si elle fait ça pour Stephen.

Concernant les personnages, j’ai apprécié Stephen et Elizabeth même s’ils sont adolescents donc assez énervants. Stephen est néanmoins mon personnage préféré. La romance est également au rendez-vous. Elle arrive progressivement dans l’histoire, elle est naturelle, donc le lecteur y adhère facilement. Nous rencontrons également le frère d’Elizabeth, Laurie, qui a un passé touchant et difficile. C’est un jeune homme que j’ai apprécié.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman, même si les longueurs sont présentes et Elizabeth souvent énervante. Un opus sympathique à lire mais pas transcendant.

Je remercie grandement Livraddict et les éditions Michel Lafon pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

Publicités

Publié le 28 août 2015, dans Fantastique, Partenariats, Romance, Young Adult. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :