Archives Mensuelles: septembre 2015

U4 : KORIDWEN, de Yves GREVET

384 pages

Éditeur : Syros Jeunesse & Nathan

Date de parution : le 27 août 2015

Prix : 16€90

Quatrième de couverture

« Cela fait 10 jours que le virus U4 accomplit ses ravages. Plus de 90% de la population mondiale est décimée. les seuls survivants sont des adolescents. L’électricité et l’eau potable commencent à manquer, tous les réseaux de communication s’éteignent. Dans ce monde dévasté, Koridwen, Yannis, Jules et Stéphane se rendent, sans se connaître, à un même rendez-vous. Parviendront-ils à survivre, et pourront-ils changer le cours des choses ?« 

Mon avis

Depuis quelques jours, le filovirus méningé U4 fait des ravages. Ses victimes en meurent en quarante heures. Plus de 90% de la population mondiale ont été tués et les seuls survivants sont des adolescents.

Koridwen est l’une des survivantes. Elle se retrouve seule au sein de la ferme familiale. Elle hésite entre se suicider ou continuer à vivre. Alors qu’elle se fait attaquer par des adolescents, elle commence à ne plus se sentir en sécurité chez elle. Elle décide d’aller chercher son cousin Max et de partir avec lui à Paris afin d’être le 24 décembre à minuit sous la plus vieille horloge de Paris. Elle y retrouvera alors le maître du jeu WOT qui a promis à ses joueurs une solution pour pouvoir retourner dans le passé et modifier le cours des événements. Avec Max, elle prend alors la route pour Paris à bord du tracteur familial.

Ce livre est l’un des livres les plus attendus de cette rentrée littéraire. Les éditions Nathan etSyros se sont associées avec quatre de leurs auteurs français pour l’écriture de cette saga de quatre tomes. U4 ce sont quatre auteurs, quatre romans avec un personnage différent dans chaque roman, quatre histoires que l’on peut lire dans l’ordre de notre choix, et tout cela dans un univers commun. Les quatre personnages peuvent également se croiser et chaque tome peut être lu indépendamment des autres tomes. Je trouve ce concept très original ! Pour ma part, j’ai commencé par le tome portant sur Koridwen et j’ai passé un très bon moment de lecture !

Comment le virus U4 est-il arrivé ? Pourquoi seuls les adolescents ont-ils survécu ? J’ai trouvé qu’en effet on avait quelques réponses à nos questions, mais je ne les ai pas trouvées assez développées. J’aurai aimé en savoir bien plus. Concernant la plume de l’auteur, je l’ai trouvée fluide et agréable. J’ai vite dévoré ce livre dont les pages se tournent toutes seules.

Concernant les personnages, nous suivons principalement Koridwen et Max. Koridwen est une adolescente de quinze ans qui a perdu toute sa famille à cause du virus. Grâce à son jeu vidéo, elle décide de partir à Paris mais pense à faire ce voyage avec son cousin Max. En allant à Paris, elle espère remonter le temps pour éviter la propagation de ce virus. Au cours de leur chemin, ils feront la connaissance de plusieurs personnages. Je ne me suis pas spécialement attachée à Koridwen, mais je ne l’ai pas détesté non plus. Je trouve seulement qu’elle accepte trop facilement plusieurs choses.

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec cet opus. Un roman d’adolescent dont je trouve le concept original et dont l’histoire m’a plu. Le prochain tome que je lirai portera sur Yannis. J’ai hâte de découvrir son histoire !

J’ai chroniqué ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

La note de Rex

4 sur 5

Half Bad (tome 2 – Nuit rouge), de Sally Green

384 pages

Éditeur : Milan

Date de parution : le 3 juin 2015

Prix : 16€90

Chronique du 1er tome

Quatrième de couverture

« Fuir, toujours fuir.

Nathan n’a pas le choix.

Les sorciers blancs le pourchassent ;

les sorciers noirs le haïssent ; la fille qu’il aime l’a peut être trahi.

Sans compter que le Don reçu de son père fait de lui une créature indomptable et sanguinaire.

La guerre des sorciers s’engage. Nathan doit choisir son camp.

Mais de tous ses ennemis, le plus redoutable pourrait être lui-même. »

Mon avis

Quelques semaines après la cérémonie des Dons, nous retrouvons Nathan, en Suisse, en train d’attendre son ami Gabriel, espérant que celui-ci a survécu aux événements du premier tome. Lors de la cérémonie, Marcus, le père de Nathan, lui a donné ses trois présents et son don. Nathan découvre alors son don mais il ne pense qu’à une seule chose : retrouver et sauver Annalise, son amour.

Alors que j’avais été très déçue lors de la lecture du premier tome, je trouve que ce second tome est bien meilleur. Malgré quelques lenteurs je trouve qu’il y a de l’action. Par rapport au premier tome, je me suis facilement plongée dans cet opus et j’ai même ressenti un petit côté addictif.

Concernant les personnages, Nathan est devenu sorcier. Nous le suivons dans cette nouvelle étape et dans la découverte de son don qu’il a du mal à contrôler. Son cœur balancera entre son côté blanc et son côté noir. Concernant Gabriel, l’ami de Nathan, nous savons qu’il est amoureux de lui. Ici leur relation va évoluer. Gabriel est un jeune homme touchant, attachant et sincère. Je l’apprécie beaucoup. Nous suivrons également la relation de Nathan et Annalise. Même si Nathan ne la connait pas beaucoup, depuis le début de cet opus il ne pense qu’à elle et à lui sauver la vie. L’auteur ne développe pas beaucoup ce personnage et je n’ai pas réussi à beaucoup adhérer à leur histoire. Je ne me suis pas vraiment attachée à elle. Je trouve bien plus sincère l’amour de Gabriel envers Nathan.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus qui est bien meilleur que le premier.

 J’ai chroniqué ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

 La note de Rex

3 sur 5

 

Dragonfury (tome 2 – Furie de glace), de Coreene Callahan

452 pages

Éditeur : Milady

Date de parution : le 24 avril 2015

Prix : 7€90

Chronique du 1er tome

Quatrième de couverture

« Rikar, le dernier dragon de glace, n’imaginait pas qu’une humaine pourrait voler son cœur. Pourtant depuis qu’il a rencontré la détective Angela Keene, il se consume de désir pour elle. Lorsque la jeune femme disparaît, kidnappée par un clan de dragons se nourrissant de l’énergie vitale des humaines, il est prêt à tout pour la tirer de leurs griffes et leur faire payer. Y compris y laisser la vie. »

Mon avis

Cet opus est la suite directe du premier tome de cette saga. Myst a pu s’échapper du clan des Razorback mais a laissé derrière elle Angela. Angela est une humaine qui a beaucoup de valeur pour les Razorback car elle va servir de cobaye pour créer des bébés dragons. Mais avant de l’amener à son chef Ivar, Lothaire la brutalise et la viole. Après ce calvaire, elle réussi à s’échapper et à s’évader. Pendant ce temps, Rikar, membre des Nightfury, part à sa recherche et fera tout son possible pour la retrouver. En parallèle, nous suivons Mac, le coéquipier d’Angela. Il apprend qu’il a du sang de dragon en  lui et commence à ressentir les premiers signes de sa transformation. Rikar l’aidera alors.

J’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus. Comme pour le premier tome, on est très vite plongé dans l’action qui est omniprésente tout au long de la lecture. L’histoire est toujours aussi addictive. Les ingrédients nécessaires à un bon roman de bit-lit son présents : sexe, action, jalousie, combats… Et pour l’originalité de cette saga, des dragons !

Concernant les personnages, dans cet opus Rikar se dévoile. Il nous montre sa jalousie et sa possessivité envers Angela pour qui il est prêt à tout. Mais il nous montre également qu’il sait être patient par rapport au traumatisme qu’elle a subi. En tant que dragon, il a la particularité de souffler de la glace. Angela est une flic qui ne se laisse pas abattre. C’est une femme forte. Ces deux personnages sentent qu’ils sont liés. Alors que Rikar a envie d’Angela, celle-ci a peur de céder à Rikar à cause de sa peur pour les dragons depuis son agression par Lothaire.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus ! J’ai hâte de lire le prochain tome qui portera sur  Mac et Tania.

 J’ai chroniqué ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

 La note de Rex

4 sur 5

C’est lundi, que lisez-vous ? [157]

Cette bannière a été crée par Galléane qui a repris ce rendez-vous initialement mis en place par Mallou.

Le principe est simple : tous les lundis, je répondrai aux trois questions suivantes :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Mes lectures de la semaine

      

   

Ma lecture en cours

Ma prochaine lecture

Et vous, que lisez-vous ?

In My Mailbox [148]

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.”

Mes réceptions de la semaine

      

      

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?

Let the Sky Fall, de Shannon Messenger

495 pages

Éditeur : Lumen

Date de parution : le 4 juin 2015

Prix : 15€

Quatrième de couverture

« Personne ne s’explique que Vane Weston ait pu survivre, enfant, à l’ouragan qui a tué ses parents. À son réveil, étendu parmi les débris laissés par le passage de la tempête, il n’avait pas le moindre souvenir de son passé – à l’exception du beau visage d’une fillette ballotée par les vents. Malgré les années qui passent, elle rend de temps en temps visite en rêve au jeune homme, qui s’accroche à l’espoir qu’elle ne soit pas qu’un fantôme.

Il ne croit pas si bien dire. L’inconnue, Audra, est un être de chair et de sang, mais elle n’a rien d’humain. C’est une sylphe, une créature liée au vent, qu’elle sait manipuler pour voler dans les airs, transmettre des messages ou livrer bataille. Sa mission ? Le protéger. Malheureusement, l’histoire se répète : une maladresse et Audra révèle à leur pire ennemi l’existence de Vane. Celle qui vient peut-être de causer sa mort est aussi son seul espoir de survie : le jeune homme n’a que quelques jours pour comprendre qui il est vraiment ou c’est la mort qui l’attend.

Les nuages s’amassent à l’horizon, et un vent mauvais balaie les sables du désert… Survivront-ils à l’orage qui se lève à l’horizon ? Retrouvez la patte unique de Shannon Messenger, de dialogues malicieux en scènes d’affrontements homériques, pour une histoire fantastique où brille une fois encore son immense inventivité. »

Mon avis

Lorsqu’il avait sept ans, Vane a survécu à un ouragan alors que ses parents n’y ont pas survécu. Depuis ce tragique événement, il ne se souvient pas de son passé. Seul le visage d’une jeune fille vient de temps en temps rejoindre ses rêves. Jusqu’au jour où cette jeune fille, Aura, apparaît dans sa chambre, bien réelle. La vie de Vane va alors basculer car à cause d’Aura, il est en grand danger. Il est traqué par Raiden depuis quelques années. Aura a toujours veillé sur lui, l’a protégé, mais aujourd’hui son erreur est irréparable. Elle devra donc lui dévoiler qui il est vraiment et l’entraîner à combattre Raiden…

J’avais très envie de découvrir cette auteure au travers sa nouvelle série. J’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman jeunesse, même si je regrette qu’il y ait pas mal de répétitions. Le style de l’auteure est agréable et fluide. Je me suis vite plongée dans l’histoire et même si le nombre de pages de cet opus peut impressionner de plus jeunes lecteurs, elles se tournent très vite ! Pas le temps de s’ennuyer.

Concernant les personnages, Vane est un adolescent comme les autres mais assez immature. Aura est une jeune femme que j’ai trouvé trop stricte au début. Ils vont bien sûr évoluer au cours de cette aventure ! On sent dès le début que leur relation est vraie, naturelle. On ressent leurs sentiments et je n’ai pas du tout ressenti la fausse romance intégrée par l’auteure histoire qu’il y ait une romance. Non, là, j’ai bien ressenti les sentiments des personnages.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment avec ce roman jeunesse. L’auteure prend le temps de poser les bases de l’histoire et de nous faire découvrir les personnages et leurs pouvoirs. J’ai hâte de découvrir le deuxième tome.

 J’ai chroniqué ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

La note de Rex

4 sur 5

Ladies’ Secret (tome 2), de Laura Trompette

343 pages

Éditeur : Hugo Roman

Date de parution : le 25 juin 2015

Prix : 17€

Chronique du 1er tome

Quatrième de couverture

« Dans Ladies Taste, vous avez fait la connaissance de deux jeunes femmes qui, au nom de la passion, se sont affranchies de tout.

Éléonore, incarnation de la blonde hitchcockienne, cœur tendre sous la glace, épouse et maman ; Crystal, volcan libéré, créative jusqu’au bout des ongles et plus sensible que son tempérament provoc ne le laissait entrevoir.

À New York, elles se retrouvent et les règles changent.

Éléonore, loin de son mari, reprend ses activités de peintre et espère reconquérir Crystal, pourtant engagée dans une relation de couple. La brune, toujours entourée d’Alceste son chat-roi désormais mythique et de son meilleur ami Lorenzo, évolue maintenant en tant que styliste reconnue.

Entre le tournage d’une série télé populaire et l’ouverture d’un lieu d’exception, nos héroïnes ne chôment pas. Sexe, amours contrariées ou réconciliées, demi-mensonges et trois-quarts de vérités : ce deuxième volet de Ladies nous transporte dans une ville où tout est possible. »

Mon avis

Cela fait quatorze mois qu’Eléonore et Crystal sont séparées. Crystal travaille à New-York et Éléonore va partir à New-York pour Modus. Eléonore, qui avait choisi de rester avec son mari et ses enfants, souhaite maintenant reconquérir Crystal.

La plume de l’auteure est toujours aussi agréable. J’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus mais j’ai préféré le premier tome. Je ne sais pas trop pourquoi, peut-être la découverte des personnages et de leur environnement.

Concernant les personnages, j’ai trouvé que les rôles étaient inversés par rapport au premier tome. Ici, c’est Eléonore qui veut reconquérir Crystal et elle s’en moque que celle-ci soit en couple et épanouie. Elle est prête à abandonner sa vie pour pouvoir vivre son amour avec Crystal.

Quant à Crystal, elle travaille à New-York comme styliste pour la série télé « Girls on the grill ». Alors qu’elle a trouvé l’amour et est en couple, elle va être perturbée par Eléonore qui l’a larguée il y a quatorze mois, préférant ses enfants et son mari. Crystal est bien plus posée que dans le premier opus, elle a bien évolué.

Eléonore n’a pas grand chose à perdre dans l’histoire, contrairement à Crystal, car son mari est horrible avec elle.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture même si j’ai préféré le premier tome pour la découverte des personnages !

Je remercie les éditions Hugo Roman pour cette agréable lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

Les revenants (tome 1), de Seth Patrick

412 pages

Éditeur : Michel Lafon

Date de parution : le 26 août 2015

Prix : 18€95

Quatrième de couverture

« Dans une petite ville française dominée par un immense barrage, les habitants abasourdis voient des membres de leur famille revenir à la vie : des personnes de tous âges, parfois décédées depuis des années, reprennent le cours de leur existence sans aucun souvenir de leur mort. Camille, 13 ans, tuée dans un accident de bus scolaire, Simon qui s’était suicidé avant son mariage, Victor, un petit garçon mystérieux que personne ne semble reconnaître… Alors que chacun tente d’accepter l’impossible, des meurtres sanglants se produisent, semblables à une série d’assassinats perpétrés dans la région sept ans plus tôt.

Comment les habitants vont-ils faire face à cet incroyable phénomène qui suscite à la fois la joie, l’effroi et la jalousie ? Pourquoi ces revenants apparaissent-ils du jour au lendemain sans raison ? Et pourquoi eux en particulier ? »

Mon avis

Je n’ai pas vu la série américaine dont est tiré ce roman, mais la quatrième de couverture m’a donnée très envie de le découvrir. Malheureusement, je ressors un peu déçue de ma lecture.

Exceptionnellement, je ne vais pas faire de résumé de l’histoire car la quatrième de couverture en dit bien assez.

Il y a beaucoup de personnages et cela m’a fait un peu peur au début. Mais finalement, je ne me suis pas mélangée les pinceaux. Les chapitres sont courts et nous suivons en alternance l’histoire de chacun des personnages. Le point négatif de ce roman est la lenteur. J’ai trouvé que c’était lent, que les choses n’avançaient pas assez vite. Grâce à l’alternance des narrateurs, je ne me suis pas ennuyée mais à certains moments je n’en étais pas loin.

Concernant les personnages, dès les premières pages nous faisons la connaissance de Camille, enfant de treize ans qui est morte dans un accident de bus. Nous rencontrons également Simon, un homme qui s’est suicidé avant son mariage et qui veut à tout prix récupérer sa femme. Victor, un petit garçon mort que personne ne connaît (et qui est bien flippant). Nous rencontrons également Pierre, un personnage bien en vie mais assez étrange. Chaque personnage a son histoire. Je ne me suis pas attachée à eux  ni à leurs histoires.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman, les idées sont bonnes, mais je regrette cette lenteur. Maintenant que l’histoire et les personnages sont en place, j’espère que la lenteur se fera moins ressentir dans le prochain tome. J’espère également que dans les prochains tomes nous aurons des réponses à nos questions, car ici nous restons sur notre faim.

Je remercie grandement les éditions Michel Lafon pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5