Jules, de Didier Van Cauwelaert

288 pages

Éditeur : Albin Michel

Date de parution : le 29 avril 2015

Prix : 19€50

Quatrième de couverture

« Zibal est un petit génie. Ses inventions auraient d ailleurs pu lui rapporter des millions mais tout le monde n est pas doué pour le bonheur et Zibal, malgré ses diplômes, se retrouve à 42 ans vendeur de macarons à l aéroport d Orly.
Un jour, devant son stand, apparaît Alice, une jeune et belle aveugle qui s apprête avec son labrador Jules à prendre l avion pour Nice où elle doit subir une opération pour recouvrer la vue. L intervention est un succès mais, pour Jules, affecté à un autre aveugle, c est une catastrophe. Jules fugue, retrouve Zibal et, en moins de vingt-quatre heures, devient son pire cauchemar : il lui fait perdre son emploi, son logement, ses repères. Compagnons de misère, ils n ont plus qu une seule obsession : retrouver Alice.
Un roman plein de tendresse, mené par un trio digne des plus ébouriffantes comédies hollywoodiennes. »

Mon avis

Jules est un chien guide pour aveugle. Sa vie bascule lorsque sa maîtresse Alice se fait opérer et retrouve la vue. Mais que va-t-il devenir ? Que va-t-il faire ? Alors qu’Alice et Jules avaient fait la rencontre de Zibal, vendeur de Macaron à l’aéroport d’Orly, avant son opération, Jules fugue pour retrouver Zibal. Mais l’arrivée de Jules dans la vie de Zibal ne sera pas de tout repos. Tous les deux essayeront alors de retrouver Alice.

Ce livre est beaucoup axé sur la romance, même si Jules reste le personnage principal. Ce côté là me déçoit un peu parce que je m’attendais à autre chose.  J’ai néanmoins beaucoup aimé que l’auteur mette en avant Jules et son indispensable aide aux personnes aveugles. Malgré ses défauts, les pages se tournent toutes seules puisque l’écriture est assez grosse.

Concernant Zibal et Alice, je n’ai pas trouvé très crédible leur histoire. Je n’ai pas réussi à y adhérer. Je n’ai pas ressenti leurs émotions… Bref, je n’ai pas du tout accroché à leur relation. Comme j’adore les animaux, je n’ai pu qu’apprécier Jules, ce chien qui ne se sent plus utile depuis qu’Alice a retrouvé la vue. On voit bien que, comme beaucoup de chiens d’ailleurs, il est très intelligent !

Pour conclure, je ressors déçue de cette lecture. Je ne m’attendais pas à cette romance qui, en plus, n’est pas crédible à mes yeux. Ce livre ne me restera pas longtemps en mémoire.

Je remercie Gilles Paris et les éditions Albin Michel pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

2 sur 5

Publicités

Publié le 22 octobre 2015, dans Contemporaine, Partenariats, Romance. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :