The Revolution of Ivy (tome 2), de Amy Engel

321 pages

Éditeur : Lumen

Date de parution : le 5 novembre 2015

Prix : 15€

Chronique du 1er tome

Quatrième de couverture

« Condamnée à l’exil pour ses crimes, Ivy se retrouve seule au-delà de la barrière qui protège les siens d’un monde hostile, dévasté par l’arme atomique des décennies plus tôt. Trahie par sa famille, abandonnée par Bishop, elle doit quitter Westfall et s’enfonce dans la nature sauvage et découvre qu’elle est habitée. Cette année, mon tour est venu. Mais la ville où elle est née se tord dans les convulsions d’un coup d’État, et le chaos ne tarde pas à régner. C’est un Bishop différent qui débarque dans le camp où Ivy s’est réfugiée, un Bishop qui a découvert, entretemps, plus d’une vérité. Il est temps pour la jeune fille de décider ce qu’elle compte faire : se venger ou… faire la révolution ? Le deuxième et dernier tome de la série The Book of Ivy clôt une saga dystopique où survie en milieu hostile, complots meurtrier et manipulations politiques se mettent en travers du chemin d’un duo à l’alchimie saisissante. Découvrez l’aventure finale d’Ivy, assassin devenue survivante ! »

Mon avis

Suite aux événements du premier tome, nous retrouvons Ivy de l’autre côté de la barrière de Westfall, là où vivent les expulsés. Ivy se retrouve seule dans ce monde hostile et inconnu. Arrivera-t-elle à survivre ?

Ayant eu un coup de cœur pour le premier tome de cette saga, c’est avec plaisir que je me suis plongée dans ce deuxième tome. Malheureusement, je ressors un peu déçue de ma lecture. Peut-être que j’en attendais trop, mais deux choses m’ont dérangées. Tout d’abord lorsque nous suivons Ivy dans sa nouvelle vie d’expulsée, l’histoire est lente ; il ne se passe pas grand chose. Certes on fait la rencontre de nouveaux personnages, on compatit un peu avec Ivy, mais c’est vraiment trop lent, ça manque d’action et c’est répétitif.

Ensuite, alors que dans le premier tome Ivy m’a beaucoup plu, j’ai ici eu du mal à la comprendre. Je comprends ce qu’elle a vécu, je comprends la difficulté de se retrouver seule et trahie par sa famille. Mais ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi elle rejette Bishop. Je ne comprends pas non plus ses décisions dans le dénouement de l’histoire. C’est également une Ivy changée que l’on retrouve. S’agissant de Bishop, je l’apprécie toujours autant. Il est patient, fort, amoureux… C’est un personnage qui réserve quelques surprises. Nous rencontrons également de nouveaux personnages comme Ash et Caleb. Au début, j’ai eu un peu de mal à apprécier Caleb, mais c’est finalement un personnage sympathique et attachant.

Pour conclure, même si l’univers, l’ambiance et les complots du premier tome m’ont manqués, j’aurai aimé rester avec Ivy et Bishop un peu plus longtemps. Je vous conseille de découvrir cette saga car le premier tome est génial et le deuxième tome, même s’il a m’a moins plu, reste agréable à lire et à découvrir.

J’ai chroniqué ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

La note de Rex

3 sur 5

Publicités

Publié le 4 mars 2016, dans Chroniques de l'imaginaire, Dystopie. Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. J’ai aussi été déçue. Je suis contente de voir que je ne suis pas seule à avoir regretté le premier tome et a avoir trouvé ça long !

  2. Je suis comme toi: coup de coeur pour le premier tome et déception pour le second…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :