Les fragmentés (tome 4 – Les libérés), de Neal Shusterman

450 pages

Éditeur : Edition du Masque (collection MsK)

Date de parution : le 14 octobre 2015

Prix : 17€

Chronique du 1er tome

Chronique du 2ème tome

Chronique du 3ème tome

Quatrième de couverture

« Le meilleur moyen de sauver l’humanité, c’est de retourner les monstres les uns contre les autres.

Après des années de silence, des voix commencent à s’élever contre la fragmentation des adolescents. Ce qui n’empêche pas les Citoyens Proactifs, entreprise tentaculaire à l’origine de la création du premier homme formaté, de passer à la vitesse supérieure. Leur ambition : créer pour l’armée américaine un bataillon de formatés. Bien décidés à préserver leurs intérêts, ils vont jusqu’à dissimuler une découverte capitale qui mettrait fin à la fragmentation.

Toujours en fuite, Connor, Lev et Risa vont tout mettre en oeuvre pour tenter de les arrêter. Leur existence pourrait bientôt basculer, mais chacun doit conquérir sa propre liberté. »

Mon avis

Après toutes ces années de fragmentation, de plus en plus de monde commence à être contre cette pratique et à se rebeller. Les Citoyens Proactifs à l’origine de la fragmentation passent à la vitesse supérieure en espérant créer pour l’armée américaine un bataillon de formatés. Connor, Lev et Risa sont toujours en fuite et cherchent à faire fonctionner l’imprimante qui leur permettra de mettre fin à la fragmentation. Y arriveront-ils ?

J’ai passé un très bon moment de lecture avec le dernier tome de cette saga. Il est vrai qu’au début ce n’est pas évident de se replonger dans l’histoire et de se souvenir des personnages et de leurs rôles respectifs. Le plus gros de l’histoire nous revient vite en mémoire mais, concernant les personnages, c’était un peu plus dur de bien se souvenir d’eux, surtout qu’ici ils sont séparés. Même s’ils sont séparés, ils ont tous un but commun : faire disparaître la fragmentation.

Pendant les cent premières pages, il ne se passe pas grand-chose. Les chapitres sont courts avec une alternance de narrateurs : cela donne du rythme à l’histoire. Les « publicités » pour la fragmentation sont toujours présentes tout au long du roman. J’avais adoré les deux premiers tomes de cette saga mais j’avais été déçue par le troisième tome qui manquait d’action. Ce quatrième opus est bien meilleur que le troisième. Une fois rentrée dans l’histoire, impossible de la lâcher.

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce dernier tome et avec cette saga. Un univers original et dérangeant que je conseille aux fans de dystopie.

J’ai chroniqué ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

La note de Rex

3 sur 5

Publicités

Publié le 8 avril 2016, dans Chroniques de l'imaginaire, Dystopie, Young Adult. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Je n’ai lu que les deux premiers tomes pour le moment, il me hâte de découvrir la suite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :