Les messagers des Vents, de Clélie AVIT

 

450 pages

Éditeur : Edition du Masque (collection MsK)

Date de parution : le 14 octobre 2015

Prix : 17€

Quatrième de couverture

« Une seule mèche de ses cheveux avait dépassé. Rien qu’une seule, mais il n’avait suffi que d’un rai de lumière pour que les hommes y perçoivent le reflet bleuté. Elle rageait de n’avoir pas été plus prudente. Quand les hommes avaient vu, ils s’étaient aussitôt élancés à sa poursuite. Heureusement, ils n’avaient pas vu le collier. Fuir, rester sur le qui-vive, son arc à la main, c’est le quotidien d’Eriana. Dans sa course éperdue, elle va pourtant croiser la route de Setrian. Le jeune messager des Vents doit l’initier à un terrible secret : sa communauté est menacée par une prophétie et seule une jeune femme bien particulière pourra la sauver. Mais Eriana hésite à lui faire confiance. Et si les prophètes avaient eu tort ? Alors que ses doutes servent le jeu des ennemis, la sentence de la prophétie se rapproche. Eriana aura-t-elle la force de mener cette quête dont les enjeux la dépassent ? Après le succès international de son premier roman Je suis là, plongez dans la nouvelle saga fantastique de Clélie Avit. Tour à tour trépidant et poétique. Les Messagers des Vents vous entraînera dans le monde singulier d’Eriana et Setrian. »

Mon avis

Eriana est en fuite. Elle doit cacher ses cheveux bleutés et son collier, mais possède son arc pour se défendre de ses poursuivants. Dans sa fuite, son chemin va l’amener à rencontrer Setrian. Setrian, messager des Vents, lui parlera de sa communauté et de la fameuse prophétie. Elle devra alors apprendre à utiliser des pouvoirs dont elle n’a même pas conscience et découvrira un monde qu’elle ne connait pas.

J’ai passé un très bon moment de lecture avec cet opus. La plume de l’auteure est agréable et addictive. Elle prend le temps de nous présenter l’univers, l’intrigue et les personnages sans que cela soit long et lourd. Il est vrai que j’aurai aimé avoir plus d’explications sur quelques termes, notamment les énergies liées aux vents (le inha) car parfois je me sentais un peu perdue. Un lexique aurait d’ailleurs été apprécié.

Concernant les personnages, ils sont nombreux mais ont chacun leur rôle à jouer. Eriana est une jeune femme que j’ai appréciée. Petit à petit, elle découvrira ses pouvoirs et la communauté de Setrian. Elle est forte et combative, elle a envie d’apprendre et est loin de prendre la grosse tête lorsqu’elle découvre ses pouvoirs et la prophétie. Elle est toujours accompagnée de son arc qui est très important pour elle. S’agissant de Setrian, c’est également un personnage important et attachant. Il sera très protecteur envers Eriana ; un lien unique les unit. Nous rencontrerons également Jaedrin que j’ai tout de suite apprécié. Grâce à eux, Eriana apprendra à communiquer par la pensée.

Pour conclure, même si j’aurai aimé un lexique pour éviter d’être un peu perdue, j’ai passé un très bon moment de lecture. L’univers est original, les personnages sont attachants et intéressants. Un très bon premier tome bien mis en place et avec lequel on ne s’ennuie pas. L’action et les complots sont au rendez-vous.

J’ai chroniqué ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

Publicités

Publié le 14 avril 2016, dans Chroniques de l'imaginaire, Fantasy, Young Adult. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :