Jour quatre, de Sarah Lotz

456 pages

Éditeur : Fleuve Noir

Date de parution : le 10 mars 2016

Prix : 19€90

Quatrième de couverture

« La croisière s’amuse… jusqu’au bout de l’horreur.

Piscine, excursions, soirées spectacles, bar à cocktails, cours de fitness, et même un casino ! Le Rêveur Magnifique portait bien son nom, et promettait une croisière paradisiaque aux heureux touristes embarqués à son bord. Mais le quatrième jour de la traversée, un incendie se déclare en salle des machines, et jette le paquebot à la dérive. Les communications avec l’extérieur sont rompues – aurait-on dérivé jusqu’au triangle des Bermudes ? Un meurtre, une épidémie, puis l’apparition chronique de fantômes dans les couloirs inférieurs achèvent de transformer le rêve en cauchemar.

S’agit-il seulement du délire d’un médium halluciné, dont les prêches galvanisent les passagers ? Ou ces spectres surgis du néant ont-ils une autre origine ? Livrée au hasard et à la panique, la croisière sombre dans le chaos.« 

Mon avis

Avec ce roman, nous embarquons au sein d’une croisière censée être paradisiaque. Elle l’est jusqu’au quatrième jour, où tout bascule : les moteurs du paquebot tombent en panne, un incendie se déclenche, l’électricité ne fonctionne plus, une épidémie court à bord, les secours n’arrivent pas et certains passagers voient d’étranges apparitions…

Alors que j’avais déjà été déçue du roman Trois du même auteur, je souhaitais lui donner une deuxième chance avec Jour Quatre. Malheureusement, ma lecture fut une grosse déception. Pourtant, la quatrième de couverture m’a attirée et m’attire toujours. Je ne comprends pas comment elle peut me faire autant envie alors que je me suis ennuyée tout au long de ma lecture. Je n’ai pas réussi à trouver un intérêt à l’histoire, je n’ai pas accroché à l’intrigue et il ne se passe pas grand chose.

Il y a une alternance de narrateurs entre plusieurs personnages assez nombreux. Nous faisons donc notamment la connaissance d’un medium, d’un blogueur, d’un médecin… Chaque personnage est spécial, mais je me suis attachée à aucun d’entre eux.

Pour conclure, je ressors déçue de ma lecture. Même si ce roman se lit vite, je ne lui ai pas trouvé d’intérêt et je me suis ennuyée pendant toute ma lecture. Je n’avais qu’une envie : le terminer au plus vite.

J’ai chroniqué ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

Publicités

Publié le 25 juin 2016, dans Chroniques de l'imaginaire, Fantastique. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :