Truffe et sentiments, de Emilie Devienne

224 pages

Éditeur : Pygmalion

Date de parution : le 20 avril 2016

Prix : 17 €

Quatrième de couverture

« Bonjour ! Je m’appelle Gibus. Je suis un pur SPA et fier de l’être. Quand Rose et Julien m’ont recueilli, je pensais couler des jours sereins dans leur grande maison avec jardin et croquettes de premier choix. Or, « patte à tra » : ils divorcent ! Bien sûr, ils ont tout prévu : garde alternée pour les enfants, partage équitable des meubles, nouvel appartement… Et qu’en est-il de moi ? Pour m’avoir, tous les coups sont permis. Mais c’est sans compter sur les plans épiques de mes jeunes maîtres, Paul et Sophie. Pendant ce temps, Pinotte refuse mes avances, la mère de Rose tombe amoureuse à plus de soixante ans et encore, je ne vous dis pas tout… »

Quand les désaccords se multiplient dans un couple, comment gérer la crise sans y laisser son pelage ? Rassurez-vous, fin psychologue et philosophe à ses heures, Gibus a plus d’une astuce sous la patte ! »

Mon avis

J’ai été attirée par la couverture et la quatrième de couverture de ce roman. Je remercie donc Babelio et les éditions Pygmalion pour ce partenariat.

J’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman, mais j’en ressors un peu déçue car j’en attendais plus. Il y a quelques scènes cocasses et humoristiques, mais j’en voulais plus. Ici, le narrateur est Gibus, le chien de la famille adopté à la SPA. Il doit faire face à une situation difficile : sa maîtresse, Rose, veut quitter Julien avec qui elle a eu deux enfants. Gibus assistera donc à cette crise, aux humeurs de chacun, et aux rebellions de chacun face à cette séparation (surtout celles des enfants). Qui aura le garde des enfants ? Qui aura la garde de Gibus ?

S’agissant du narrateur Gibus, je m’attendais à ressentir plus que ça qu’on suivait les pensées d’un chien. Or ici ce n’est pas flagrant. S’agissant des autres personnages, notamment de Rose et Julien (les parents) et de Paul et Sophie (les enfants), je ne me suis pas attachée à eux. Néanmoins, on s’aperçoit qu’il n’est pas facile pour des enfants de voir ses parents s’engueuler et se séparer. Une histoire que doivent vivre beaucoup d’enfants…

Grâce à ce roman, je pense également que l’auteur a envoyé un message fort pour inciter les gens à adopter les chiens à la SPA. Gibus est en effet un chien adorable et très intelligent !

Pour conclure, le livre se lit vite et est agréable, mais je ressors néanmoins déçue de ma lecture.

Je remercie Babelio et les éditions Pygmalion pour cette découverte dans le cadre d’un partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

Publicités

Publié le 3 juillet 2016, dans Contemporaine, Partenariats. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :