Le passe-miroir (tome 1 – Les fiancés de l’hiver), de Christelle Dabos

593 pages

Éditeur : folio

Date de parution : le 11 mai 2016

Prix : 8€70

Quatrième de couverture

« Ecoute-moi bien, fille… Tu es la personnalité la plus forte de la famille. Je te prédis que la volonté de ton mari se brisera sur la tienne.

Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Fiancée de force à l’un des héritiers d’un clan du Pôle, elle quitte à regret le confort de sa famille. La jeune femme découvre ainsi la cour du Seigneur Farouk, où intrigues politiques et familiales vont bon train. Loin de susciter l’unanimité, son entrée dans le monde devient alors l’enjeu d’un complot mortel. »

Mon avis

Ophélie vit sur Anima où elle s’occupe d’un musée avec son oncle. Elle a des dons particuliers et est capable de lire le passé des objets et de passer à travers les miroirs. Sa vie va basculer le jour où sa mère l’informe qu’elle va devoir se marier avec Thorn, un homme qu’elle n’a jamais vu et qui vient du Pôle.

J’ai tellement entendu parler de ce livre que j’avais hâte de le lire. La plume de l’auteur est vraiment magnifique. On se plonge aisément dans l’univers qu’elle a créé, on savoure chaque page que l’on tourne, au moins pendant le premier tiers de l’histoire. J’ai ensuite eu plus de mal à apprécier l’histoire, notamment à cause de la façon dont sont traitées Ophélie et sa tante, même si l’action est un peu plus présente. Je trouve également dommage que les dons d’Ophélie soient peu mis en avant dans cet opus.

Concernant les personnages, ils sont nombreux mais tous différents et importants. Ophélie est une jeune femme quelconque, sans charme, maladroite, qui s’habille avec de vieilles robes. Accompagnée de sa tante, elle devra quitter sa planète pour rejoindre la Citacielle où vit Thorn, son futur mari. Ophélie fera alors la connaissance de la famille de Thorn, de son environnement, de sa façon de vivre. Elle devra vivre au milieu des complots et ne faire confiance à personne. Quant à Thorn, il ne semble pas très agréable, ne parle pas beaucoup et ne prend pas le temps de faire découvrir à Ophélie son monde. Malheureusement, c’est le problème des mariages forcés. On apprend à le connaître un peu au fur et à mesure de l’histoire, mais il m’intrigue encore.

Il faut également savoir que Le Passe-miroir est le lauréat du concours du premier roman jeunesse organisé par Gallimard Jeunesse, RTL et Télérama en 2013. Un grand bravo donc à Christelle Dabos pour ce roman.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus. J’en attendais plus, mais je suis ravie d’avoir découvert la plume de Christelle Dabos. Malgré ma petite déception, je lirai le deuxième tome avec plaisir.

J’ai chroniqué ce livre pour les Chroniques de l’imaginaire.

Publicités

Publié le 22 septembre 2016, dans Chroniques de l'imaginaire, Fantastique, Jeunesse. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :