The air he breathes, de Brittainy C. Cherry

422 pages

Éditeur : Hugo Roman

Date de parution : le 7 juillet 2016

Prix : 17€

Quatrième de couverture

« Tout le monde m’avait avertie au sujet de Tristan Cole.

  • Garde tes distances avec lui, me disait-on.
  • Il est cruel.
  • Il est froid.
  • Il est bousillé.

C’est facile de juger un homme sur son passé. De regarder Tristan et de voir en lui un monstre.

Mais je n’ai pas pu réagir de la sorte. J’ai reconnu la désolation qu’il portait par ce qu’elle était comparable à celle qui m’habitait, et je l’ai acceptée.

Lui et moi, nous étions des coquilles vides.

Nous étions tous deux à la recherche d’autre chose. De quelque chose de plus. Nous voulions tous deux recoller les morceaux éparpillés de nos passés respectifs.

C’était peut-être la condition pour que nous puissions finalement réapprendre à respirer. »

Mon avis

Elisabeth, maman d’Emma, a affronté la mort de son mari. Elle était partie vivre chez sa mère, mais sa relation avec elle n’est pas simple. Elle décide donc de retourner dans son ancienne ville. Elle y retrouve sa meilleure amie mais également Tanner, un très bon ami de son mari décédé. Elle fera ensuite la connaissance de Tristan, son nouveau voisin. Tristan a également fait face au deuil. C’est donc ensemble qu’ils vont essayer de se reconstruire, malgré le passé et la douleur de chacun.

Il y a eu beaucoup de coup de cœur pour cet opus. Ce n’est pas mon cas, mais j’ai néanmoins passé un bon moment de lecture. Il faut bien le dire, la couverture de ce livre est très jolie et donne tout de suite envie de l’acheter et de le lire. La plume de l’auteure est fluide et agréable. Il y a une alternance de narrateur entre Elisabeth et Tristan qui permet au lecteur de mieux les comprendre et les connaître. Il n’y a rien de bien original dans cette histoire, mais elle est agréable à lire et les personnages sont touchants.

Concernant les personnages, la rencontre de Tristan et Elisabeth est explosive. Nous suivons également l’évolution de leur histoire, leurs souffrances, leurs reconstructions, leurs baisses de moral…

Malheureusement, la tournure des événements à la fin m’a dérangée. On est passé d’une romance où deux êtres meurtris essayent de se reconstruire, à une sorte de thriller. J’ai trouvé ça un peu bizarre, ça n’avait pas sa place ici ou alors ça a été mal amené.

Pour conclure, je suis loin du coup de cœur pour ce Roman New Adult, mais j’ai passé un bon moment de lecture.

Je remercie grandement les éditions Hugo Roman pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

Publicités

Publié le 23 octobre 2016, dans Contemporaine, New Adult, Partenariats, Romance. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. J’ai eu l’occasion de rencontrer l’auteure qui est très souriante et gentille. J’ai hâte de découvrir son roman 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :