Au pays de l’ailleurs, de Tahereh Mafi

397 pages

Éditeur : Michel Lafon

Date de parution : le 13 octobre 2016

Prix : 16€95

Quatrième de couverture

« Il était une fois une petite fille délaissée…

Avec sa peau pâle et ses cheveux de neige, Alice détonne à Ferenwood, ce monde éclatant où les couleurs sont révélatrices d’un don magique. L’incolore jeune fille de douze ans n’a donc apparemment aucun intérêt, et les habitants de ce lieu en ont fait une paria. Aussi, lorsque Oliver lui propose de l’aider à chercher son père, la seule personne qui a toujours crue en elle, Alice accepte. Même si le garçon est son ancien ennemi de classe et que son talent conssite à tromper son monde. Même si, pour retrouver celui qui a disparu trois ans plus tôt, ils devront exploiter le dangereux pays de l’Ailleurs… Un endroit où rien n’est ce que l’on croit, et où les pièges pullulent. Un endroit où ils trouveront peut-être plus que ce qu’ils sont venus y chercher. »

Mon avis

Nous suivons les aventures d’Alice, une enfant de douze ans, qui vit à Ferenwood, un monde éclatant où les couleurs sont révélatrices d’un don magique. Mais la pauvre Alice est incolore et est donc rejetée par les habitants de Ferenwood. Même sa mère ne la traite pas très bien. Le seul qui l’aime est son père. Malheureusement, celui-ci a disparu il y a quelques années. Un jour, Alice a l’occasion de le retrouver. Pour cela, elle se rendra au pays de l’Ailleurs avec Oliver.

Connaissant déjà l’auteure grâce à sa saga Insaisissable que j’ai beaucoup aimée, j’avais très envie de découvrir son nouveau roman. De plus, il faut bien dire que la couverture est magnifique et qu’elle donne envie de se plonger dans ce livre. J’ai totalement adhéré à la plume de l’auteure et à ses « titres » de chapitres. Mais malheureusement, je ressors mitigée de ma lecture. J’ai bien aimé le début de l’histoire, jusqu’à l’arrivée d’Alice au pays de L’Ailleurs… Je n’ai pas accroché à cette deuxième partie qui ne m’a pas convaincue. J’ai trouvé le dénouement final bien trop rapide. Et pour finir, malgré ses 400 pages et ses jolies descriptions, j’ai trouvé l’histoire creuse, sans grand intérêt pour moi.

S’agissant des personnages, je ne me suis pas attachée à eux. Alice est une fillette de douze ans assez caractérielle et colérique. Quant à Oliver, il connait Alice depuis qu’elle est petite et il n’était pas très gentil avec elle. Ici, je n’ai pas réussi à lui faire confiance, je n’ai pas réussi à comprendre ce qu’il voulait au juste d’Alice. De plus, il nous donne quelques petites informations de temps à temps, ce qui ne m’a pas encouragée à l’apprécier et à lui faire confiance.

Pour conclure, malgré sa superbe couverture et une plume très agréable, je n’ai pas accroché à ce roman.

Je remercie Camille les éditions Michel Lafon pour leur confiance et pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

2 sur 5

Publicités

Publié le 27 novembre 2016, dans Jeunesse, Partenariats. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Je n’ai pas lu l’autre saga de l’auteure et celle-ci ne m’attire pas spécialement non plus. Peut-être plus tard 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :