Ce que je n’oserai jamais te dire…, de Bruno Combes

347 pages

Éditeur : Michel Lafon

Date de parution : le 09 mars 2017

Prix : 17€95

Quatrième de couverture

« « Joy, veux-tu être ma femme ? « 

« Oui, je le veux !  » a répondu Joy à Guillaume avec une ferveur égale à la profondeur de l’amour qu’elle lui porte.

Et pourtant, le soir même du mariage, alors que la fête bat son plein, Joy s’évanouit dans la nature. Guillaume, d’abord fou d’inquiétude puis ravagé par le doute, se perd en conjectures. La gendarmerie n’a rien trouvé de suspect, il semble que la mariée aurait elle-même décidé de partir.

Quand le prêtre qui les a unis lui dévoile la vérité, Guillaume est effondré. Car cette révélation, si elle témoigne d’un courage et d’une générosité sans pareils, remet en cause toutes ses certitudes d’amoureux passionné. Pourra-t-il pardonner à Joy de lui avoir caché ses tourments… et aura-t-il la force de lui tendre la main ? »

Mon avis

Le soir de leur mariage, Joy quitte Guillaume sans le prévenir. Imaginez l’inquiétude de Guillaume lorsqu’il ne voit pas revenir sa femme. Que lui est-il arrivé ? Et si elle était blessait ? Si quelqu’un l’avait enlevé ? Guillaume finira par comprendre, grâce aux investigations de la police, que Joy est certainement partie volontairement… Il ne comprend pas, pourquoi aurait-elle fait ça ? Il découvrira quelques jours plus tard une lettre qu’elle lui a laissé ainsi qu’à son frère Paulo leur demandant de lui pardonner, leur disant qu’elle reviendra…

Lorsque j’ai postulé pour recevoir ce roman, j’avais envie de changer un peu de registre littéraire et de lire un roman contemporain. La plume de l’auteur est agréable à lire et le livre se lit vite. Je me suis vite plongée dans l’histoire. Malheureusement, je trouve que le dénouement final est trop simple et « facile ».

Je ne comprends pas trop pourquoi Joy a attendu le soir de son mariage pour quitter Guillaume. Elle aurait pu le faire avant, ou lui expliquer ses problèmes. Pour moi, la communication est très importante dans un couple, je n’aurai donc pas agi de la sorte. Néanmoins, pendant quelques chapitres, le lecteur se demande pourquoi Joy a quitté son mari. Qu’est-il arrivé de si grave pour qu’elle fasse ça ? Je comprends sa décision, je comprends que son cœur balançait entre deux personnes et qu’elle a du faire un choix important et difficile, même si c’était un choix trop radical.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman. Mais la décision de Joy est difficile à comprendre, et manque peut être un peu de réalisme.

Je m’excuse auprès de Camille pour ce retard de chronique. Malheureusement, je n’ai pas pu lire pendant quatre mois suite à des problèmes personnels. Je remercie grandement Camille et les éditions Michel Lafon pour leur confiance et pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

Publicités

Publié le 19 juillet 2017, dans Contemporaine. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :