Archives Mensuelles: juillet 2017

La Promesse, de Mia Sheridan

414 pages

Éditeur : Editions Hugo Roman

Date de parution : le 13 avril 2017

Prix : 17€

Quatrième de couverture

« Grayson a promis à son père qu’il mettrait tout en oeuvre pour sauver le vignoble familial de la Napa Valley. Mais c’est loin d’être gagné quand on n’a pas un sou et un passé qui n’inspire guère la confiance. C’est pour cela qu’il va accepter de réfléchir à la curieuse proposition que lui fait Kira : un mariage de convenance qui lui permettra d’obtenir une part de l’héritage de la grand-mère de la jeune femme.

Cela va à l’encontre de ses convictions mais a-t-il le choix s’il veut tenir sa promesse ?

Kira est jolie, fantasque, généreuse, pas vraiment l’héritière futile qu’il croyait. C’est une vraie petite sorcière qui le rend fou et l’envoûte. Elle pourrait bien séduire celui qu’elle surnomme le Dragon… »

Mon avis

Kira a hérité d’un bel héritage lors du décès de sa grand-mère. La seule condition pour pouvoir toucher cette grosse somme d’argent et pouvoir se sortir de la galère dans laquelle elle est : elle doit se marier. Alors qu’elle sort d’un rendez-vous à la banque, elle entend une conversation privée entre Grayson et son banquier. La banque vient en effet de refuser un prêt bancaire à Grayson. Kira décide alors de faire une proposition à Grayson : se marier ! Lorsqu’ils seront mariés, elle partagera avec cet inconnu l’argent hérité de sa grand-mère et chacun reprendra le cours de sa vie. Grayson pourra ainsi sauver son vignoble et Kira pourra reprendre le cours de sa vie. Grayson va accepter la proposition de Kira. Leur plan va-t-il fonctionner ? Leur entourage va-t-il croire à leur mariage ? Et si le père de Kira s’en mêlait ?

Je ressors déçue de ma lecture. J’ai vu quelques coups de cœur de lectrices, je m’attendais donc à beaucoup aimé ce roman. Mais malheureusement, je me suis ennuyée pendant une grande partie de ma lecture. Cette histoire trop classique n’a pas réussi à me captiver. J’ai trouvé sa mise en place rapide, puis l’apparition des sentiments et de la jalousie également rapide. Je n’ai pas trop cru à cette relation qui évolue bien trop vite.

Concernant les personnages, Grayson ne m’a pas plu. Dès le début il est froid et semble insensible. Même en connaissant Kira, il lui dira des propos irrespectueux. S’agissant de Kira, sa relation avec son père est compliquée. On comprend pourquoi elle a mis en place son mariage afin de toucher l’héritage de sa grand-mère. Mais je ne me suis pas attachée à elle.

Pour conclure, je ressors déçue de ma lecture. L’histoire n’est pas originale, les personnages ne m’ont pas plu ; je me suis ennuyée pendant ma lecture qui n’a pas réussi à me captiver. Néanmoins, comme ce roman a plu a pas mal de lectrices, je vous conseille de le découvrir par vous-même 🙂

Je remercie grandement Marie, Déborah et les éditions Hugo Roman pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

2 sur 5

Publicités

Le carnet magique

102 pages

Éditeur : Gallimard Jeunesse

Date de parution : le 16 novembre 2016

Prix : 19€90

Quatrième de couverture

Une plongée interactive unique au cœur du film «Les Animaux fantastiques», pour retrouver le Monde des Sorciers de J.K. Rowling.Explorez la valise de Norbert, devenez expert en créatures et parcourez les rues du New York des années 1920 ! Ce carnet de bord est truffé de souvenirs et de surprises en fac-similé et en trois dimensions, à détacher et à déplier. Examinez la classification des créatures, étudiez les cartes du MACUSA ou feuilletez un magazine de sorciers : revivez l’aventure du célèbre magizoologiste !

Mon avis

Ce livre est l’une des deuxième surprises reçue grâce à Gilles Paris et les éditions Gallimard Jeunesse, que je remercie grandement.

Ce magnifique livre est à lire seulement si vous avez vu le film Les animaux Fantastiques, afin d’éviter d’être spolié. Dans ce livre, nous replongeons dans le film en découvrant les coulisses du film avec des photos, des anecdotes et beaucoup de goodies, comme des affiches, des cartes à jouer…

En plus de ces belles photos et de tous les goodies, on en apprend plus sur les personnages, mais également sur le New-York des années 1926. Enfin, ce livre objet se termine par les créatures fantastiques en nous les présentant succinctement. Mais on nous explique également comment l’équipe du film les a créées.

Pour conclure, ce carnet est un joli livre objet à découvrir si on a vu le film Les animaux Fantastiques.

Je remercie grandement Gilles Paris et les éditions Gallimard Jeunesse pour cette lecture dans le cadre de notre partenariat.

My Escort Love (tome 1), de Laura S. Wild

452 pages

Éditeur : Hugo Roman Poche

Date de parution : le 6 juillet 2017

Prix : 7€60

Quatrième de couverture

« Constance Pradel est jolie, un peu timide et passionnée de dessin. Elle est aussi mal dans sa peau et entretient une relation compliquée avec son père. Et elle est surtout… vierge. Complexée par cette situation et poussée par Sophia, sa fidèle et déjantée meilleure amie, elle décide de faire appel à un escort boy pour y remédier. C’est ainsi que le ténébreux Noah entre dans sa vie…

Beau, charmeur et sûr de lui, Noah mène sa vie comme bon lui semble. Escort boy depuis plus de trois ans, il assume pleinement son mode de vie et sa profession dérangeante. Jusqu’au jour où sa route va croiser celle de Constance. »

Mon avis

Laura S. Wild s’est fait connaître en participant au concours « Blacklisté(e) » sur Fyctia avec My Escort Love. Elle a été choisie comme premier coup de cœur Fyctia publié chez La Condamine. Je n’avais pas pu le découvrir lors de sa sortie, mais je me suis rattrapée en sautant dessus lors de sa sortie poche 🙂

Constance est une jeune fille timide. Elle étudie le droit pour faire plaisir à ses parents. Elle est mal dans sa peau et est vierge. Elle pense que sa virginité est un frein à sa vie. Poussée par sa meilleur amie Sophia, elle va alors rencontrer un escort boy pour remédier à cette situation.

J’ai passé un bon moment de lecture avec ce premier tome. Laura S. Wild n’a vraiment rien à envier aux autres auteures de New Adult. Elle se démarque vraiment très bien dans cette catégorie et c’est un réel plaisir de lire sa plume. Néanmoins, je trouve que l’histoire manque d’originalité ; au début c’est original, puis très vite on tombe dans le « déjà vu ». Mais cela ne m’a pas empêchée de passer un bon moment de lecture.

Concernant les personnages, Constance est une jeune fille timide qui manque de confiance en elle. On comprend pourquoi lorsqu’on voit comment se comporte son père avec elle. Je n’aurai pas aimé avoir un père comme elle, un père qui ne montre aucune marque d’affection et ne fait que la rabaisser. Pour moi, un père ne doit pas du tout se comporter comme ça. Et bien sûr, sa mère ne dit rien. Elle laisse son mari maltraiter moralement leur fille…

S’agissant de Noah, c’est un jeune homme qui m’a tout de suite plu. Malgré le métier qu’il exerce, j’ai tout de suite senti qu’il avait du respect pour les femmes et donc pour Constance. Il aura un rôle très important pour aider Constance à avoir confiance en elle. A cause du métier de Noah, leur relation ne sera pas tous les jours facile, chose que l’on comprend aisément !

Pour conclure, malgré ce « déjà vu », j’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus. Le deuxième tome m’attend déjà dans ma PAL 🙂

Je remercie grandement Stéphanie, Déborah et les éditions Hugo Roman pour cette agréable lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

 

Never Forget (tome 1), de Monica Murphy

419 pages

Éditeur : Editions Harlequin

Collection &H

Date de parution : le 8 mars 2017

Prix : 14€90

Quatrième de couverture

« Quand Ethan s’est lancé à la recherche de Katie, la fille qu’il a sauvée des griffes de son kidnappeur, huit ans plus tôt, il voulait simplement s’assurer qu’elle allait bien, qu’elle avait repris le contrôle de sa vie, qu’elle était heureuse, peut-être. Enfin, ça, c’est l’excuse qu’il s’est donnée, car à la seconde où il a posé les yeux sur elle, il a su qu’il voulait plus. Beaucoup plus. Alors, il a fait tout ce qu’il s’était toujours interdit : il est entré dans sa vie, sous son nouveau nom, sa nouvelle identité. Et, chaque jour qui passe, il s’enfonce un peu plus dans le mensonge. Mais comment faire autrement alors qu’il est le fils du monstre qui a changé sa vie à jamais ? »

Mon avis

Katie a été kidnappée lorsqu’elle avait douze ans. Elle a été sauvée par Will, le fils de son bourreau. Un lien s’est alors créé avec Will, mais la famille de Katie n’a pas souhaité qu’elle reste en contact avec lui. Nous retrouvons Katie, huit ans après ce drame. Elle est toujours perturbée et est loin d’avoir oubliée ce qu’elle a vécu. Afin d’avancer dans sa vie, elle décide de donner une interview télévisée sur ce qui lui est arrivée. En la voyant à la télévision, Will décide de renouer le dialogue avec elle, sous une nouvelle identité. Au fur et à mesure, Katie et Will vont se rapprocher l’un de l’autre, mais comment avouer à Katie sa véritable identité ? Lui pardonnera-t-elle ?

Ayant été déçue par Dark Romance à cause de son côté « malsain », j’appréhendais cette lecture. Mais j’ai adoré cet opus ! Je ne pense d’ailleurs pas que ce livre soit à classer dans le genre de la Dark Romance. Le sujet traité par l’auteur est horrible, sombre, mais important. Sa plume est addictive, impossible de lâcher ma lecture.

Je me suis tout de suite attachée aux personnages et à leur histoire poignante. Katie, même si elle a été sauvée par Will, est bien évidemment traumatisée par ce qui lui est arrivé. Quelques années après ce drame, elle y pense toujours et ne croque pas la vie à pleines dents comme devrait le faire une fille de son âge. Will, de son côté, n’arrête pas de penser à Katie. Lorsqu’il voit sont interview, il voit là l’occasion pour lui de renouer contact avec elle, sous une fausse identité.

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec cet opus. J’ai hâte de lire le deuxième tome ! 🙂

Je remercie grandement Mélanie et les Editions Harlequin, collection &H pour cette lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex5 sur 5

Marked men (Tome 1 – Rule), de Jay Crownover

416 pages

Éditeur : J’ai Lu

Date de parution : le 19 avril 2017

Prix : 7€40

Quatrième de couverture

« Lorsqu’elle était adolescente, les parents de Shaw Landon, richissimes, se sont peut occupés d’elle. Elle a alors trouvé refuge dans la famille Archer où elle était particulièrement proche de Remy, frère jumeau de Rule, aujourd’hui décédé dans un accident de voiture. Depuis elle est liée à cette famille, plus qu’à la sienne. Mais Shaw est depuis toujours secrètement amoureuse de Rule qui voit en elle une fille à papa, trop sérieuse et surtout la petite amie de son défunt frère. Qui plus est, tout les oppose : de nature rebelle et fêtard, il est tatoueur et tatoué, a des piercings et les cheveux de toutes les couleurs. Avec son look classique, elle est sage et concentrée sur ses études de médecine.

Mais parfois il suffit d’une jupe courte et de quelques cocktails pour que le regard que l’on porte sur quelqu’un change…

Rule et Shaw tenteront de comprendre ce qu’ils ressentent mutuellement mais entre les traumatismes de leurs familles respectives, les habitudes de coureur de jupons de Rule et l’ex de Shaw qui la harcèle, ces deux-là auront bien du mal à se trouver. Leur amour sera-t-il plus fort que leurs différences ? »

Mon avis

Shaw est une jeune femme que ses parents ont délaissé. Elle a trouvé refuge dans la famille Archer grâce à la rencontre de Remy Archer. Elle s’est très vite intégrée dans cette famille qui l’apprécie. Elle sera très proche de Remy qui est devenu son meilleur ami. Jusqu’au jour où Remy décède dans un accident de voiture… Elle est néanmoins plus liée à cette famille qu’à la sienne. Tous les dimanches, elle va déjeuner chez eux avec Rule, le frère de Remy, dont Shaw est secrètement amoureuse. Elle devra faire face à cette famille sur le point d’imploser depuis le décès de Remy, mais également aux sentiments qu’elle éprouve pour Rule ainsi qu’à son taré d’ex-petit ami.

J’ai passé un bon moment de lecture avec le premier tome de cette saga. La plume de l’auteur est également agréable et fluide.

Concernant les personnages, les principaux sont Rule et Shaw. Shaw apprécie les repas du dimanche avec la famille Archer. Tous les dimanches, elle passe donc réveiller Rule pour qu’il vienne avec elle, et tous les dimanches elle sait qu’il a passé la nuit avec une fille… Cela lui fait de plus en plus de mal. Quant à Rule, il ne se rend pas compte du mal qu’il fait à Shaw car pour lui c’était la petite amie de son frère décédé Remy. Leur relation va évoluer, des secrets seront dévoilés…

S’agissant des personnages secondaires, je parlerai uniquement de Margot, la mère de Remy et Rule, que j’ai détestée. Comment peut-on faire autant de reproches à Rule ? Comment une mère peut-elle penser des choses horribles sur son fils ? Un personnage vraiment détestable…

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce premier tome 🙂

Je remercie grandement leéditions J’ai Lu pour cette agréable lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

4 sur 5