Archives Mensuelles: août 2017

King’s Games Apocalypse, de Nobuaki Kanazawa

413 pages

Éditeur : Lumen

Date de parution : le 6 octobre 2016

Prix : 15€

Quatrième de couverture

« La fin du King’s Game approche ! Cette fois, le défi diabolique lancé tous les soirs à minuit n’est plus seulement réservé à une poignée de malheureux, mais s’adresse aux lycéens du pays tout entier… Le reste de la nation suit les événements à la télévision, où défilent les messages abjects du roi.

Lorsque le premier ordre tombe – tous les lycéens de la préfecture de Hiroshima sont sommés sous peine de mort de rejoindre en moins de 24 heures la région voisine d’Okayama –, trois amis décident de s’y plier. Mais pour Tomohisa, Shûichi et Yuka, qui croient à une simple plaisanterie, c’est surtout l’occasion de sécher les cours. Jusqu’à ce que la terrible sanction s’abatte sur les réfractaires…

La menace est claire : des dizaines de milliers d’adolescents sont bel et bien en danger de mort ! Nos jeunes héros sauront-ils résoudre l’énigme du jeu du roi afin de parvenir à survivre et à empêcher les massacres ? Dans ce nouvel opus de King’s Game, l’enjeu monte encore d’un cran. Cette fois, c’est une véritable apocalypse qui s’annonce !« 

Mon avis

Dans cet opus, le Roi ne s’en prend plus uniquement à quelques lycéens, mais à tous les lycéens du Japon. Alors qu’il dicte ses ordres, tout le pays suit ses messages à la télévision. Le premier ordre est donné à tous les lycéens de la préfecture de Hiroshima de rejoindre la région voisine d’Okayama sous 24 heures, sous peine de mort. Tomohisa, Shûichi et Yuka, qui croient à une simple plaisanterie, vont obéir à l’ordre afin de sécher les cours. Ils vont vite arrêter de croire à une plaisanterie lorsque les sanctions vont s’abattre sur les lycéens qui n’ont pas joué le jeu.

Je trouve cette saga assez répétitive, j’étais donc curieuse de voir si cet opus allait l’être autant en sachant que tous les lycéens du Japon sont concernés par le jeu du Roi. L’histoire est en effet moins répétitive puisque le Roi dicte juste trois ordres. Les journées sont donc plus longues que dans les précédents tomes et quelques longueurs se font ressentir. Néanmoins, la narration est rythmée et les pages se tournent vite. Pour le plus grand plaisir des âmes sensibles, les missions sont moins gores et sanglantes que dans les précédents tomes. Contrairement aux précédents tomes, les trois personnages principaux que nous suivons sont solidaires entre eux.

Pour conclure, rien d’original dans cet opus par rapport aux précédents tomes. Malheureusement, il reste encore trop de questions restées sans réponses.

J’ai chroniqué ce roman pour Les Chroniques de l’Imaginaire.

Publicités

C’est lundi, que lisez-vous ? [204]

Cette bannière a été crée par Galléane qui a repris ce rendez-vous initialement mis en place par Mallou.

Le principe est simple : tous les lundis, je répondrai aux trois questions suivantes :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Mes lectures de cette semaine

   

Ma lecture en cours

Ma prochaine lecture

Et vous, que lisez-vous ?

In My Mailbox [218]

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus Jchaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.”

Mes réceptions de la semaine

      

      

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?

Archer’s voice, de Mia Sheridan

473 pages

Éditeur : J’ai Lu

Date de parution : le 23 août 2017

Prix : 7€40

Quatrième de couverture

« Bree Prescott a choisi la petite ville de Pelion pour trouver la paix qu’elle recherche désespérément. Après avoir vécu un épisode traumatisant dans sa ville natale, plier bagage avec sa chienne, et ce jusqu’à nouvel ordre, lui paraissait le meilleur moyen de prendre un nouveau départ.

A peine installée dans sa maison près du lac, elle croise Archer Hale, un homme solitaire et mystérieux, qui cache au fond de lui une profonde souffrance. Un homme que personne ne voit, un homme qui a perdu la voix.

Certaines histoires doivent tomber dans l’oublie, et d’autres sortir du silence. Ensemble, trouveront-ils la clé de la liberté ? »

Mon avis

Je trouve la couverture de ce roman très jolie. Je n’avais qu’une envie : le dévorer 🙂

Parlons un peu de l’histoire… Bree vient de s’installer dans la petite ville de Pelion afin d’oublier tous ces problèmes. Toutes les nuits, elle est tourmentée par des cauchemars et espère donc se ressourcer avant de retourner chez elle. Elle fera rapidement la connaissance de sa gentille voisine qui l’aidera à trouver un boulot, mais également la connaissance d’Archer, un jeune homme séduisant de vingt-trois ans. Aux premiers abords, Archer semble sauvage, il ne lui a pas parlé, ne lui a pas sourit… C’est en fait un jeune homme qui vit seul, qui a eu une dur enfance, qui est blessé et qui est muet. Malgré son côté « sauvage », Bree veut apprendre à connaître Archer. Elle est attirée par lui depuis le début et veut devenir son ami. Petit à petit, Archer s’ouvrira à elle et ils communiqueront ensemble par la langue des signes. Ces deux êtres blessés arriveront-t-ils à faire face à leurs sentiments  et à leur passé ?

Je n’ai pas eu de coup de cœur mais j’ai passé un très bon moment de lecture. J’ai beaucoup aimé la plume de l’auteur et les émotions des personnages. Mais une chose m’a dérangée, et je ne sais pas si c’est à cause de la traduction ou pas, mais Archer est « juste » muet. Or, dans certains chapitres, notamment lorsqu’il sort avec son cousin, on dirait un adolescent qui a un problème mental. D’accord, il y a pleins de choses qu’il ne connait pas pour son âge, mais ce n’est pas ça qui m’a dérangée. C’est vraiment cette impression de jeune adolescent avec un problème mental alors que ce n’est pas du tout le cas. Bref, c’est déstabilisant et dérangeant.

Bree et Archer sont des personnages que j’ai appréciés. Bree est une jeune femme brisée. Elle est forte, sensible et a un grand cœur. Archer est un jeune homme qui a encore plus souffert que Bree. Il a toujours vécu seul chez lui ou avec son oncle, mais loin des gens. On connaîtra petit à petit le dur passé de chacun d’entre eux. J’ai beaucoup aimé voir Archer évoluer et voir leur relation évoluer. J’ai également apprécié l’alternance de narrateurs, même si on a plus souvent le point de vue de Bree que celui d’Archer. Leur histoire est déjà compliquée à cause du passé de chacun d’entre eux, mais elle le sera encore plus à cause de Travis, le cousin d’Archer, qui est un personnage que je n’ai pas du tout aimé.

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec Bree et Archer, des personnages très attachants. Un roman que je vous conseille de découvrir 🙂

Je remercie grandement Charlotte et les éditions J’ai Lu pour cette jolie lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

5 sur 5

 

Outrage, de Maryssa Rachel

317 pages

Éditeur : Hugo Roman

Date de parution : le 17 août 2017

Prix : 17€95

ATTENTION LIVRE RÉSERVÉ À UN PUBLIC AVERTI – CONTIENT DES SCÈNES POUVANT HEURTER LA SENSIBILITÉ

Quatrième de couverture

« Rose est une femme libre, indépendante, torturée, traumatisée, elle s’est forgé une carapace. Elle fuit l’amour par peur de l’attachement. Elle est perverse, passionnée, cyclique, addict au sexe et à l’alcool mondain.

Mais lorsqu’elle tombe amoureuse d’Alex, un artiste paumé, un je-m’en-foutiste tout aussi névrosé qu’elle, Rose va vivre une passion destructrice où Alex la guide, la commande, la déconstruit, la fabrique, la façonne…

Rose refuse d’écouter la bête qui rugit en elle et qui lui commande de fuir cet homme qui la dévore chaque jour un peu plus…

Alors, quand survient la douleur du déchirement, Rose va noyer ses maux dans la seule addiction qui lui permet d’échapper à la douleur : le sexe.

Outrage est un roman qui dégage une telle puissance qu’il vous laisse K-O debout tant les images fusent et ne vous autorisent aucun répit. Une écriture moderne, brûlante et sans concession, une littérature à l’estomac. »

Mon avis

J’ai pu voir sur la blogosphère que ce roman a créé une forte polémique. J’avoue ne pas avoir regardé pourquoi, je préférais le lire avant afin de ne pas être influencée.

Il est vrai que je ne m’attendais pas à ce genre d’histoire. Dans un premier temps, je n’ai pas aimé l’écriture de l’auteure qui m’a dérangée. La façon d’écrire mais également le langage cru ne m’ont pas plu. Ensuite, je n’ai pas trouvé d’intérêt à ce livre, à cette histoire, aux personnages. Alex est un personnage inintéressant. Je n’ai pas aimé et compris son comportement avec Rose. Rose n’est pas vraiment mieux, lorsque l’on voit comment elle se laisse aussi facilement influencer sur des sujets aussi importants. Je n’ai pas non plus compris et aimé ses fantasmes sexuels. Oui j’ai compris que l’auteure souhaitait montrer jusqu’à quel point Rose est tombée bas, jusqu’à quel point l’amour peut détruire… Mais bon, je ne me vois pas faire ou subir ce genre de choses par amour. Oui j’ai compris qu’elle a souffert, qu’elle a été dominé, qu’elle souhaite ensuite à son tour dominer et se relever. Mais sérieusement, je ne vois pas à quoi sert le dernier tiers de ce roman qui n’est que des enchaînements de scènes sexuelles.

S’agissant de la polémique actuelle autour de ce roman, j’ai juste retenu un commentaire du peu de ceux que j’ai lu, c’est l’offuscation de ce livre publié chez Hugo Roman, sans avoir de mention d’avertissement pour son contenu. Ce livre n’est pas publié chez Hugo New Romance, mais chez Hugo Roman. En tant que blogueuse, j’ai été averti de cette différence par la maison d’édition et du côté très sombre du livre. J’ose espérer que les libraires soient également informés et classent ce roman dans le bon rayon. Malheureusement, je pense vraiment qu’il sera mal classé dans beaucoup de librairies. La couverture est d’ailleurs attirante et peu tenter n’importe quel lecteur. Je suis d’accord : il aurait été bien d’attirer un peu plus le lecteur sur le contenu de ce livre. Mais je ne suis pas d’accord quand je lis que de pauvres jeunes filles peuvent tomber et lire ce roman : en même temps, ce roman n’est pas de leur âge et on le comprend vite quand on lit la quatrième de couverture. Pour l’auteure, ce livre s’adresse « à tout le monde, à partir du moment où ils ont plus de dix-huit ans et qu’ils ont l’esprit ouvert… Je n’écris pas pour faire rêver ni pour offrir des histoires mielleuses à souhait, je crois que je ne sais pas faire ce genre d’histoires ». « J’ai du mal à brosser le lecteur dans le sens du poil, je préfère le provoquer, le chambouler, le perturber, le faire réagir… Je ne veux pas être étiquetée auteure érotique, mes écrits ne sont pas masturbatoires… »

Oui, je n’ai pas aimé ce livre, oui je n’aime pas les fantasmes de l’auteure qu’elle décrit dans ce roman, oui je n’admets pas certaines scènes que je trouve vraiment dégueulasse, immonde. A chacun ses pratiques sexuelles, cela ne me regarde pas. Mais ce que je n’admets vraiment pas, c’est la zoophilie. La pauvre Rose perdue dans sa vie se fait prendre par un chien. Mais quelle idée ? Comment imaginer ça ? Comment avoir envie de ça ??

Outrage est un roman à ne pas mettre entre toutes les mains. L’auteure a souhaité provoqué ses lecteurs, elle a réussi. Peut être que certaines personnes l’apprécieront. Pour ma part ce n’est pas le cas. Avec ou sans polémique autour de cet ouvrage, mon avis est le même. Je ne trouve pas d’intérêt à ce livre, je ne comprends pas les fantasmes de Rose, j’ai du mal avec l’imagination de l’auteure (zoophilie). Je ne me suis pas attachée à Rose. Bref, ce livre n’est pas pour moi. Je ne souhaite pas rentrer dans cette polémique, je souhaitais juste expliquer mon avis. A vous de vous faire votre propre avis 😉

True Love, de Anna Wayne

315 pages

Éditeur : City Edition – Collection Eden

Date de parution : le 23 août 2017

Prix : 16€90

Quatrième de couverture

« Cassidy n’était qu’une adolescente quand elle a rencontré Scott, le meilleur ami de son frère. Un coup de foudre que, dix ans plus tard, elle n’a toujours pas réussi à oublier. Pour être définitivement fixée sur ses sentiments, elle décide de se faire engager comme informaticienne dans la société où Scott est avocat. Son objectif : le séduire. Et voir ce qui va se passer…

Quelle n’est pas la surprise de Scott de découvrir que la jolie gamine de ses souvenirs a laissé place à une femme sûre d’elle… et de ses charmes ! Lui qui s’était promis de ne jamais avoir de liaison au travail, se retrouve piégé entre ses principes et son attirance pour Cassidy.

Sa vie est déjà assez compliquée sans qu’il en rajoute en ayant une relation avec sa jeune collègue de bureau. Mais jusqu’à quel point pourra-t-il résister ? »

Mon avis

Nous suivons Cassidy et Scott. Cassidy est tombée amoureuse de Scott lorsqu’elle avait quinze ans, lorsqu’il l’a sauvé d’un événement qui aurait pu tourner au drame. Dix ans plus tard, Cassidy ne l’a pas oublié. Elle va alors bosser dans l’entreprise de son frère, là où Scott est également associé. Elle espère ainsi pouvoir le séduire et voir si elle a toujours des sentiments pour lui. Quant à Scott, lorsqu’il voit descendre de sa moto cette jolie et sexy jeune femme, il ne pensait pas que Cassidy aurait autant changé. Mais il ne souhaite pas s’engager dans une relation sérieuse, et encore moins avec la sœur de son ami…

Aussitôt reçu, aussitôt lu. La première de couverture m’a attirée, donc hop j’ai décidé de dévorer tout de suite ce roman. Je viens de découvrir que True Love est la suite de Blind Love, mais ces deux tomes peuvent se lire indépendamment l’un de l’autre. Je n’ai donc eu aucun problème de compréhension car chaque tome est axé sur des personnages différents.

J’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman. Il se lit rapidement, les pages défilent. Mais je trouve qu’il n’y a rien d’original dans l’histoire. J’ai trouvé que les personnages n’étaient pas assez développés. Une petite intrigue pointe le bout de son nez, mais pareil je trouve qu’elle n’est pas assez développée. C’est dommage, néanmoins vous pourrez découvrir une jolie romance.

S’agissant des personnages, Cassidy semble très fidèle car depuis dix ans elle n’a jamais oublié Scott ! C’est une jeune femme qui sait ce qu’elle veut et qui fera tout pour l’avoir. Je l’ai trouvé sympa mais un peu naïve : elle tire des conclusions trop hâtivement. C’était sûr à dix mille kilomètres qu’elle se trompait. Quant à Scott, il va essayer de résister à Cassidy, mais lorsqu’elle va lui proposer une relation sans attache, il va vite céder à son attirance. Il a l’air d’être un mec sympa et correct. Leur relation va petit à petit évoluer, mais vont-ils l’accepter ? Vont-ils accepter leurs sentiments ?

Pour conclure, j’ai trouvé l’évolution de l’histoire de Cassidy et Scott simple et déjà vue dans d’autres romances contemporaines, mais j’ai quand même passé un bon moment de lecture.

Je remercie grandement Marilyne et les éditions City Editions – Collection Eden, pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

Transférés, de Kate Blair

262 pages

Éditeur : Editions Michel Lafon

Date de parution : le 13 avril 2017

Prix : 16€95

Quatrième de couverture

« Dans un futur proche, l’humanité a trouvé le moyen de soigner toutes les maladies : les transférer aux criminels, dont la quasi-totalité vient des ghettos, maintenus au ban d’une société qui touche à la perfection.

C’est dans ce monde qu’est née Talia Hale. A 16 ans, elle est la fille chérie d’un politique qui se voit déjà Premier ministre d’Angleterre. Atteinte d’un simple rhume, au plus grand dégoût de son entourage, elle doit subir son premier transfert. Mais à l’hôpital, Talia sauve une petite fille d’une agression. Une petite fille qui vit seule avec son grand frère, Galien, dans les ghettos.

Grâce à Galien, Talia découvre l’envers du décor et l’horreur d’un système où seuls les plus riches ont le droit à la santé.

Pour changer une société où la frontière entre bien et mal est plus floue que jamais, Talia devra briser le cocon doré dans lequel elle a grandi et combattre tout ce en quoi elle a toujours cru… y compris son propre père. »

Mon avis

Ça faisait longtemps que je n’avais pas lu une dystopie, même s’il s’agit d’une dystopie Young Adult, j’avais hâte de me plonger dedans. Je dois avouer que j’ai lu ce livre d’une traite, en une soirée. J’ai tout de suite accroché à l’univers créé par l’auteur. Même si j’étais un peu déçue de l’évolution de l’histoire qui évolue trop simplement, j’ai passé un très bon moment de lecture. Je trouve également dommage que ce roman soit court, j’aurai tellement aimé que l’univers de l’auteur soit plus développé !

Concernant les personnages, nous suivons Talia, une jeune fille de seize ans. C’est la fille d’un homme politique en pleine campagne pour devenir Premier Ministre d’Angleterre. Il passe peu de temps avec sa fille qui se retrouve assez souvent seule, sa mère étant décédée. Talia vit dans un petit cocon, protégée par son père. Alors qu’elle est juste enrhumée, elle va subir un transfert pour éliminer cette maladie. Mais à l’hopital, elle va sauver une petite fille qui est en train de se faire agresser juste sous ses yeux. A partir de ce moment là, sa vie va basculer. Talia va découvrir l’envers du décor, fera plusieurs erreurs qui auront de graves conséquences et rencontrera Galien.

Je trouve dommage que les personnages ne soient pas plus développés, comme l’ensemble de l’univers. Même si ce roman a tous les ingrédients pour accrocher le lecteur, si l’histoire, les personnages et l’univers étaient plus développés, il serait vraiment génial. L’idée de l’auteur sur le transfert des maladies était vraiment très bonne. C’est également dommage qu’elle en parle finalement peu et qu’elle ne soit pas beaucoup développé.

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec cette dystopie Young Adult. Je regrette seulement le manque de profondeur, de développement de l’histoire, des personnages et des idées de l’auteur.

Je m’excuse auprès de Camille pour ce retard de chronique. Je remercie grandement Camille et les éditions Michel Lafon pour leur confiance et pour cette jolie découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

Beautiful Sacrifice, de Jamie McGuire

380 pages

Éditeur : Editions J’ai Lu

Date de parution : le 1er février 2017

Prix : 13€90

Quatrième de couverture

« Falyn Fairchild n’a besoin de personne. La preuve : pour préserver son indépendance, la fille du futur gouverneur du Colorado a préféré quitter la maison familiale, abandonner ses études et travailler comme serveuse au Bucksaw Café. Le jour où Taylor Maddox pousse la porte de l’établissement, Falyn sait très bien à qui elle a affaire. Il a beau être magnifique et célibataire, hors de question d’être son énième conquête !

Pour Taylor, une fille désintéressée représente le défi ultime. Et contre toute attente, il se trouve que Falyn excelle au bras de fer… »

Mon avis

Nous suivons ici l’histoire de Falyn et Taylor. Falyn est la fille du Gouverneur du Colorado. Suite à une mésentente avec ses parents, elle préfère être serveuse et indépendante, plutôt que de profiter des avantages de fille du Gouverneur. Elle travaille dur afin d’économiser et se rendre à Eakins, pour une raison que je vous laisse découvrir… Le jour où Taylor entre au Bucksaw Café, Falyn est immédiatement attirée par lui, mais elle connaît sa réputation et ne veut pas être son énième conquête… Quant à Taylor, la résistance de Taylor l’attirera encore plus…

L’histoire est assez classique en New Adult, mais la sauce prend toujours et j’ai passé un bon moment de lecture.

Concernant les personnages, plus Falyn va fuir Taylor, plus Taylor va la poursuivre… Falyn a un fort caractère et, malgré son attirance, elle fera tout pour éviter de tomber sous le charme de Falyn. Y arrivera-t-elle ? Nous découvrirons également le passé de Falyn et les raisons de son souhait de se rendre à Eakins. Quant à Taylor, ce jeune homme semble être un coureur de filles, mais il nous dévoilera sa vraie nature. Il est attachant et prendra soin de Falyn, un super Maddox !

Pour conclure, même si cet opus n’apporte rien d’original en New Adult, j’ai passé un bon moment de lecture.

Je remercie grandement les éditions J’ai Lu pour cette lecture dans le cadre de notre partenariat.

C’est lundi, que lisez-vous ? [203]

Cette bannière a été crée par Galléane qui a repris ce rendez-vous initialement mis en place par Mallou.

Le principe est simple : tous les lundis, je répondrai aux trois questions suivantes :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Mes lectures de cette semaine

      

Ma lecture en cours

Ma prochaine lecture

Et vous, que lisez-vous ?

In My Mailbox [217]

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.”

Mes réceptions de la semaine

   

   

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?