Outrage, de Maryssa Rachel

317 pages

Éditeur : Hugo Roman

Date de parution : le 17 août 2017

Prix : 17€95

ATTENTION LIVRE RÉSERVÉ À UN PUBLIC AVERTI – CONTIENT DES SCÈNES POUVANT HEURTER LA SENSIBILITÉ

Quatrième de couverture

« Rose est une femme libre, indépendante, torturée, traumatisée, elle s’est forgé une carapace. Elle fuit l’amour par peur de l’attachement. Elle est perverse, passionnée, cyclique, addict au sexe et à l’alcool mondain.

Mais lorsqu’elle tombe amoureuse d’Alex, un artiste paumé, un je-m’en-foutiste tout aussi névrosé qu’elle, Rose va vivre une passion destructrice où Alex la guide, la commande, la déconstruit, la fabrique, la façonne…

Rose refuse d’écouter la bête qui rugit en elle et qui lui commande de fuir cet homme qui la dévore chaque jour un peu plus…

Alors, quand survient la douleur du déchirement, Rose va noyer ses maux dans la seule addiction qui lui permet d’échapper à la douleur : le sexe.

Outrage est un roman qui dégage une telle puissance qu’il vous laisse K-O debout tant les images fusent et ne vous autorisent aucun répit. Une écriture moderne, brûlante et sans concession, une littérature à l’estomac. »

Mon avis

J’ai pu voir sur la blogosphère que ce roman a créé une forte polémique. J’avoue ne pas avoir regardé pourquoi, je préférais le lire avant afin de ne pas être influencée.

Il est vrai que je ne m’attendais pas à ce genre d’histoire. Dans un premier temps, je n’ai pas aimé l’écriture de l’auteure qui m’a dérangée. La façon d’écrire mais également le langage cru ne m’ont pas plu. Ensuite, je n’ai pas trouvé d’intérêt à ce livre, à cette histoire, aux personnages. Alex est un personnage inintéressant. Je n’ai pas aimé et compris son comportement avec Rose. Rose n’est pas vraiment mieux, lorsque l’on voit comment elle se laisse aussi facilement influencer sur des sujets aussi importants. Je n’ai pas non plus compris et aimé ses fantasmes sexuels. Oui j’ai compris que l’auteure souhaitait montrer jusqu’à quel point Rose est tombée bas, jusqu’à quel point l’amour peut détruire… Mais bon, je ne me vois pas faire ou subir ce genre de choses par amour. Oui j’ai compris qu’elle a souffert, qu’elle a été dominé, qu’elle souhaite ensuite à son tour dominer et se relever. Mais sérieusement, je ne vois pas à quoi sert le dernier tiers de ce roman qui n’est que des enchaînements de scènes sexuelles.

S’agissant de la polémique actuelle autour de ce roman, j’ai juste retenu un commentaire du peu de ceux que j’ai lu, c’est l’offuscation de ce livre publié chez Hugo Roman, sans avoir de mention d’avertissement pour son contenu. Ce livre n’est pas publié chez Hugo New Romance, mais chez Hugo Roman. En tant que blogueuse, j’ai été averti de cette différence par la maison d’édition et du côté très sombre du livre. J’ose espérer que les libraires soient également informés et classent ce roman dans le bon rayon. Malheureusement, je pense vraiment qu’il sera mal classé dans beaucoup de librairies. La couverture est d’ailleurs attirante et peu tenter n’importe quel lecteur. Je suis d’accord : il aurait été bien d’attirer un peu plus le lecteur sur le contenu de ce livre. Mais je ne suis pas d’accord quand je lis que de pauvres jeunes filles peuvent tomber et lire ce roman : en même temps, ce roman n’est pas de leur âge et on le comprend vite quand on lit la quatrième de couverture. Pour l’auteure, ce livre s’adresse « à tout le monde, à partir du moment où ils ont plus de dix-huit ans et qu’ils ont l’esprit ouvert… Je n’écris pas pour faire rêver ni pour offrir des histoires mielleuses à souhait, je crois que je ne sais pas faire ce genre d’histoires ». « J’ai du mal à brosser le lecteur dans le sens du poil, je préfère le provoquer, le chambouler, le perturber, le faire réagir… Je ne veux pas être étiquetée auteure érotique, mes écrits ne sont pas masturbatoires… »

Oui, je n’ai pas aimé ce livre, oui je n’aime pas les fantasmes de l’auteure qu’elle décrit dans ce roman, oui je n’admets pas certaines scènes que je trouve vraiment dégueulasse, immonde. A chacun ses pratiques sexuelles, cela ne me regarde pas. Mais ce que je n’admets vraiment pas, c’est la zoophilie. La pauvre Rose perdue dans sa vie se fait prendre par un chien. Mais quelle idée ? Comment imaginer ça ? Comment avoir envie de ça ??

Outrage est un roman à ne pas mettre entre toutes les mains. L’auteure a souhaité provoqué ses lecteurs, elle a réussi. Peut être que certaines personnes l’apprécieront. Pour ma part ce n’est pas le cas. Avec ou sans polémique autour de cet ouvrage, mon avis est le même. Je ne trouve pas d’intérêt à ce livre, je ne comprends pas les fantasmes de Rose, j’ai du mal avec l’imagination de l’auteure (zoophilie). Je ne me suis pas attachée à Rose. Bref, ce livre n’est pas pour moi. Je ne souhaite pas rentrer dans cette polémique, je souhaitais juste expliquer mon avis. A vous de vous faire votre propre avis 😉

Publicités

Publié le 24 août 2017, dans Erotique, Partenariats. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Merci pour ton avis. J’ai entendu la polémique autour de ce livre mais j’avais hâte de lire l’avis de quelqu’un qui l’avait lu! Perso, juste avec l’extrait que j’en ai lu ce n’est pas clairement pour moi… et n’en déplaise à l’auteure j’ai pourtant l’esprit ouvert, mais tout à ses limites!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :