Archives Mensuelles: septembre 2017

Les insurgés (saison 1 – Conquête), de Elle Kennedy

335 pages

Éditeur : Editions Hugo Roman

Date de parution : le 14 septembre 2017

Prix : 17 €

Quatrième de couverture

« Le Conseil Mondial a pris le pouvoir et instauré la loi martiale.

Dans un monde soumis au chaos, Hudson Lane s’est enfuie de la cité dirigée par son frère, le chef des Exécutants, pour rejoindre les Insurgés. Dans sa fuite effrénée, elle croise le chemin de Connor Mackenzie qui a pris la tête des Insurgés. Elle ne peut lui révéler sa véritable identité. Entre ces deux-là naît une attirance immédiate, mais Connor n’est pas du tout prêt à accueillir une inconnue dans son groupe et Hudson va devoir lutter pour se faire accepter.

Or, son terrible secret va finir par être découvert, sa situation au sein des Insurgés est devenue plus que précaire. Connor va-t-il accepter qu’elle reste parmi eux ? »

Mon avis

Hudson s’est enfuie de la cité dirigée par son frère, Dominik, le chef des Exécutants. Sur sa route, elle croise un groupe d’Insurgés dirigé par Connor. Elle demande à Connor d’intégrer son groupe, chose qu’il fini par accepter difficilement. Hudson va alors devoir prouver au groupe qu’elle est digne de confiance, mais ne peut pas leur dévoiler sa véritable identité et son véritable passé. De plus, Hudson et Connor étant attirés l’un par l’autre, comment réagirait-il s’il découvrait son identité ?

J’ai découvert l’auteure avec sa saga Off-Campus, j’avais donc hâte de me plonger dans sa nouvelle série. Cette parution était très attendue : un mélange de dystopie et de romance ! Je ressors un peu déçue de ma lecture car j’aurai aimé que le côté post-apocalyptique soit plus présent. Le côté érotique prend trop d’ampleur à mon goût. Néanmoins, j’ai passé passé un bon moment de lecture !

Concernant l’univers, le monde dépend du Conseil Mondial qui a sous ses ordres des Exécuteurs afin de faire régner l’ordre. Mais le peuple s’est rebellé contre cet état et ont créé plusieurs groupes : les Insurgés.

Concernant les personnages, Hudson est la sœur de Dominik, le chef des Exécutants. Autant vous dire que si les Insurgés découvrent sa véritable identité, ça risque d’être compliqué pour elle. Quant à Connor, il a une raison d’en vouloir à Dominik et ne cherche qu’une chose : le tuer. Malgré un début difficile entre Connor et Hudson, ils sont attirés l’un par l’autre et ne s’en cacheront pas. J’ai un ressenti un peu bizarre par rapport à ces scènes érotiques puisque Connor et Hudson n’hésitent pas à faire ça en public ou à plusieurs par exemple. Attention, le sexe est omniprésent dans cet opus. Ce livre n’est donc pas à mettre en toutes les mains.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce premier tome, malgré une déception sur le côté érotique qui est trop mis en avant au détriment du côté dystopique. Néanmoins, j’ai hâte de voir ce que le deuxième tome nous réserve ! 🙂

Je remercie grandement Déborah, Olivia et les éditions Hugo Roman pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

Publicités

The Curse (tome 1), de Marie Rutkoski

456 pages

Éditeur : Lumen

Date de parution : le 16 février 2017

Prix : 15€

Quatrième de couverture

« GAGNER PEUT ETRE LA PIRE DES MALÉDICTIONS…

Fille du plus célèbre général d’un empire conquérant, Kestrel n’a que deux choix devant elle : s’enrôler dans l’armer ou se marier. mais à dix-sept ans à peine, elle n’est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la « malédiction du vainqueur »: celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l’objet de sa convoitise.

Elle ignore encore qu’elle est loin, bien loin, d’avoir fini de payer son geste. Joueuse hors paire, stratège conformée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l’esclave, Arin, et comprend qu’il n’est pas qui il paraît… Mais ce qu’elle soupçonne n’est qu’une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage.

Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? Jeux de pouvoir, coups de bluff et pièges insidieux : dans un monde nouveau, né de imagination d’une auteure unanimement saluée pour son talent, deux jeunes gens que tout oppose se livrent à une partie de poker menteur qui pourrait bien décider de la destinée de tout un peuple. »

Mon avis

Dans cet opus, les Valoriens ont envahi les Herranis et ont gagné leur guerre. Ils ont ainsi réduits les Herranis en esclavage. Alors qu’un jour Kestrel, la fille du général de l’Empire des Valoriens, se balade avec son amie, elle assiste à une vente aux enchères d’esclaves et achète au prix fort un esclave dénommé Arin. Mais qui est-il réellement ? Que cache-t-il ?

Ce premier tome m’a séduite dès que j’ai vu sa couverture, qui est magnifique. J’ai apprécié que l’auteure explique clairement l’univers assez sombre qu’elle a créé, l’histoire des Valoriens et des Herranis. Cet opus est plus qu’une simple dystopie : on y découvre des stratégies de guerre par exemple. Néanmoins, l’Empire est relativement calme. Nous suivons donc les personnages qui ont pour seule préoccupation le bal, les jeux… L’univers créé par l’auteure est vraiment bien expliqué et très intéressant. La plume de l’auteure est agréable et fluide. Une fois plongée dans ce roman, il m’était impossible de le lâcher.

Concernant les personnages, Kestrel est une jeune femme mûre, réfléchie et stratège. Elle ne supporte pas les injustices envers les Herranis. C’est d’ailleurs l’une des seules à s’adresser à eux. Grâce à cela, elle développera petit à petit sa relation avec Arin. Elle pense avoir deviné une partie du passé d’Arin, mais elle est encore loin de connaître la vérité.
Arin est un esclave intelligent qui cache beaucoup de choses. Contrairement à ce qu’on pourrait croire dès les premières pages, la romance entre Kestrel et Arin n’est pas aussi simple que dans d’autres romans. Vous imaginez bien qu’un esclave Herranis et la fille du Général de l’Empire des Valoriens ne vont pas tomber dans les bras l’un de l’autre aussi facilement.

Pour conclure, un univers riche, des personnages intéressants, de l’action, des enjeux politiques, des manipulations ; des ingrédients parfaits pour passer un très bon moment de lecture. J’ai hâte de lire la suite de cette saga.

 

J’ai chroniqué ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

La note de Rex

4 sur 5

Royal Saga (tome 6 – Capture-moi), de Geneva Lee

330 pages

Éditeur : Editions Hugo Roman

Date de parution : le 08 juin 2017

Prix : 17 €

Chronique du 1er tome

Chronique du 2ème tome

Chronique du 3ème tome

Chronique du 4ème tome

Chronique du 5ème tome

Quatrième de couverture

« Pour sauver la vie de Belle, Smith se bat contre un tueur à gages envoyé par Hammond et, blessé, tombe dans le coma. Belle n’a que peu de solutions et décide de le faire soigner en cachette dans le seul endroit qui lui semble hors de portée d’Hammond : Stuart Hall, sa propriété familiale, même si les rapports de Belle avec sa mère sont toujours aussi tendus.

Éloigné de Londres, sans nouvelles de Georgia laissée pour morte, Smith se reconstruit, tout en préparant en secret sa vengeance pour que cessent enfin les dangers qui les menacent.

« Belle est le seul éclat de pureté dans ma vie, et je ne la souillerai pas. »

Belle ne comprend pas l’obsession de sécurité de Smith, elle souhaite retrouver l’amitié de Clara et d’Edward, la gaieté de Lola qui développe Bless, la compréhension de Tante Jane, sa confidente… le seul personnage qu’ils rencontrent est un député anti-royaliste, fan de chasse, mais Belle a un mauvais a priori sur lui.

Leur couple va-t-il résister à la solitude ? Comment pourront-ils enfin vivre en pensant à l’avenir sans que la vie leur apporte une déception chaque fois qu’un moment heureux se profile ? Smith et Belle seront-ils assez forts pour surmonter les drames qui jalonnent leur lune de miel ?

L’auteure nous entraîne dans un tome éblouissant où elle dénoue une intrigue diabolique, où les héros apprennent une nouvelle partition et où sexe rime avec amour, avant le tome final, Complète-moi. »

Mon avis

La fin du précédent tome m’avait donné très envie de lire le sixième tome. L’histoire reprend donc tout de suite après les événements du précédent tome. Pour sauver Belle, Smith s’est battu contre un tueur à gages envoyé par Hammond, mais il est gravement blessé. Belle doit donc tout faire pour le faire soigner. Après avoir été soigné, Smith et Belle vont rester cloîtrés chez la mère de Belle, loin d’Hammond. Mais les démons de Belle vont resurgir…

Dans cet opus, l’action est omniprésente ! Pas de temps mort pour Belle et Smith. J’ai passé un très bon moment de lecture avec cet opus où l’intrigue est bien menée et ficelée. Les scènes érotiques sont présentes, mais moins que dans les précédents tomes, l’action prenant une place importante.

Concernant les personnages, Smith doit se remettre de ses blessures et protéger Belle. Il retrouve donc refuge chez la mère de Belle, mais l’entente n’est pas au rendez-vous entre les deux femmes et Belle devra faire face à certains démons. De plus, Belle n’ayant pas le droit d’être en contact avec l’extérieur, la solitude commence à peser sur elle et sur son couple.

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec cet opus !

Je remercie grandement Déborah, Stéphanie et les éditions Hugo Roman pour cette agréable lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

5 sur 5

Pas si simple, de Lucie Castel

288 pages

Éditeur : Editions Harlequin

Collection : &H

Date de parution : le 22 mars 2017

Prix : 12€90

Quatrième de couverture

« Parce que, dans la vie, rien n’est simple, Scarlett se retrouve coincée par la neige à l’aéroport d’Heathrow avec sa sœur Mélie l’avant-veille de Noël.
Parce que, dans sa vie, tout est compliqué, Scarlett entre par erreur dans les toilettes des hommes et tombe sur William, un Britannique cynique et provocateur dont le flegme et le charme distingué sont ce que la Grande-Bretagne promet de mieux. Les heures d’attente leur permettent de faire plus ample connaissance et William leur propose alors de passer le réveillon dans sa maison, près de Kensington Street, le temps que le trafic reprenne. Une invitation en apparence innocente, mais qui va conduire les deux jeunes femmes au cœur d’un réveillon riche en émotions et en surprises de taille…

Pas si simple aborde avec intelligence et délicatesse les thèmes de la famille, du deuil, de l’amour et de l’engagement. Une comédie romantique pleine d’humour et d’espoir dont les valeurs universelles parleront à chacun. »

Mon avis

Scarlett et sa sœur Mélie se retrouvent bloquées à l’aéroport d’Hearthrow alors qu’elles devaient rejoindre leur mère pour Noël. Elles y feront la connaissance de William, un anglais charmant et provocateur. Alors que les vols sont annulés, ils passent une nuit à l’hôtel. Le lendemain, leur vol étant de nouveau annulé, William leur propose de passer Noël avec lui. Elles feront alors la connaissance d’une partie de la famille de William. Ces rencontres ne seront pas de tout repos…

J’ai passé un très bon moment de lecture avec cette comédie romantique. La plume de l’auteure est agréable et fluide, l’humour est présent.

S’agissant des personnages, Scarlett n’a pas une vie simple. Son père est décédé récemment, elle ne peut pas rejoindre sa mère pour leur premier Noël sans son père, elle a une sœur qui exerce un métier assez original et qui ne prend aucune pincette pour dire ce qu’elle pense. Enfin, en faisant la connaissance de William, elle fera la connaissance de toute sa famille et découvrira des secrets de famille. En lisant cette romance, vous découvrirez que la vie de Scarlett n’est pas de tout repos ! J’ai bien aimé l’ensemble des personnages, mais également l’histoire de chacun d’entre eux.

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec cette comédie romantique fraîche et drôle. Une lecture sans prise de tête à lire sans modération.

Je remercie grandement Mélanie et les éditions Harlequin collection &H pour cette lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

4 sur 5

#2 The Team (Addiction), de Lynda Aicher

354 pages

Éditeur : Editions Harlequin

Collection : &H

Date de parution : le 04 janvier 2017

Prix : 14€90

Chronique du 1er tome

Quatrième de couverture

« Un cachet pour la douleur, un pour patiner plus vite, puis un autre pour oublier…

Scott ne saurait dire depuis combien de temps c’est devenu son quotidien. Trop, sans doute. Mais c’est un bien faible prix à payer pour tenir son rôle de capitaine de l’équipe des Minnesota Glaciers. Le hockey, c’est toute sa vie, son oxygène… jusqu’à sa rencontre avec Rachel Fielding. Rachel est belle, libre, excitante. Rachel lui donne envie de croire qu’une autre vie est possible. Mais peut-il vraiment changer ? Sans les cachets, il ne peut pas jouer. Et sans le hockey, il ne sait plus qui il est… »

Mon avis

Comme dans le premier tome de cette saga, nous restons dans le milieu sportif et plus particulièrement dans le milieu du hockey. Lors d’un mariage, Scott rencontre Rachel. Il fait connaissance avec elle et apprend qu’elle est libre, mais dans le coin que pour quelques jours. Il passe une très bonne soirée avec elle et ne peut nier l’attirance réciproque qu’ils ressentent. Même si c’est pour quelques jours, Scott aimerait les passer avec elle. Mais Rachel et Scott vont-ils pouvoir se contenter de quelques jours seulement ?

La plume de l’auteure est fluide et agréable à lire. On sait dès le début comment l’histoire va se terminer, mais la sauce prend quand même. L’auteure décrit bien les personnages, la passion du hockey pour Scott, son addiction et leurs sentiments.

Concernant les personnages, Scott est le capitaine de l’équipe des Glaciers. Cette équipe est tout pour lui, elle est comme sa famille. Il est d’ailleurs en attente d’un retour sur le renouvellement ou non de son contrat. Le frein à ce renouvellement ? Le genou de Scott. Pour pouvoir continuer à jouer dans son équipe favorite, Scott est prêt à tout, notamment à prendre des tonnes de médicaments afin de faire passer la douleur de son genou. Mais est-ce bien sérieux ? Même si Rachel le connaît très peu, le feeling passe très bien entre eux. Elle va donc essayer de lui ouvrir les yeux et de l’aider afin qu’il se fasse soigner. Rachel est une jeune femme déterminée qui ne souhaite pas de relation sérieuse. Mais contre toute attente, ses sentiments pour Scott vont se développer. Sauront-ils faire face à l’addiction de Scott pour les médicaments ? Sauront-ils faire face à leur sentiments ?

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce deuxième tome ; une jolie romance contemporaine !

Je remercie grandement Mélanie et les éditions Harlequin collection &H pour cette lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

4 sur 5

C’est lundi, que lisez-vous ? [205]

Cette bannière a été crée par Galléane qui a repris ce rendez-vous initialement mis en place par Mallou.

Le principe est simple : tous les lundis, je répondrai aux trois questions suivantes :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Mes lectures de cette semaine

   

   

Ma lecture en cours

Ma prochaine lecture

Et vous, que lisez-vous ?

In My Mailbox [222]

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus Jchaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.”

Mes réceptions de la semaine

   

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?

Le baiser de la déesse, de Aprilynne Pike

330 pages

Éditeur : Pocket Jeunesse

Date de parution : le 16 février 2017

Prix : 17€90

Quatrième de couverture

« Tavia Michaels a miraculeusement survécu à un terrible crash qui a emporté ses parents. Mais peu de temps après l’accident, d’étranges événements se produisent… Qui est ce jeune homme d’un autre temps qui lui apparaît en rêve ? Et pourquoi peut-elle tout à coup faire surgir des objets comme par magie ?

L’accident l’a-t-il transformé plus qu’elle ne l’aurait imaginé ? En cherchant des réponses à ces questions, Tavia va découvrir que son passé cachait des mystères aussi incroyables qu’inquiétants… »

Mon avis

Tavia était dans l’avion avec ses parents lorsque celui-ci s’est crashé. Elle est la seule survivante sur les 256 passagers. Elle vit maintenant avec son oncle et sa tante et est victime d’une amnésie. De ce fait, elle est suivie par une psychologue. Elle se confie auprès de son seul ami, Benson. Il connaît tout de son passé, du crash de l’avion et des choses étranges qui commencent à lui arriver. En effet, Tavia n’arrête pas de rencontrer un jeune homme qui l’attire, mais qui disparaît aussitôt. Qui est-il ? Aussi, Tavia développe des capacités étranges. Que lui arrive-t-il ?

J’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus. La couverture est vraiment très belle et m’a donné envie de me plonger dans ce livre. Dès les premières pages, l’auteure nous plonge dans l’histoire avec le crash de l’avion. L’avancement de l’histoire peut sembler lent, mais je pense que l’auteure a choisi de garder le suspens le plus longtemps possible et de faire douter le lecteur sur la sincérité de chaque personnage. Pourquoi Tavia est-elle la seule survivante de ce crash ? Qui est le jeune homme qui l’attire ? Pourquoi développe-t-elle d’étranges capacités ?

S’agissant des personnages, Tavia est une jeune fille qui commence seulement à se remettre de ce crash d’avion. Elle a perdu ses parents et se retrouve hébergée chez son oncle et sa tante qu’elle ne connaît pas. Nous découvrons ensuite une Tavia perdue, qui ne sait pas à qui faire confiance. Elle ne sait pas ce qui lui arrive, et je dois avouer que j’étais comme elle. Je me méfiais de tout le monde et je me demandais comment elle allait dénouer toute cette histoire. Heureusement que Benson est toujours à ses côtés lorsqu’elle en a besoin. Un triangle amoureux se met d’ailleurs en place entre Benson, Tavia et cet étrange jeune homme qu’elle a rencontré.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce premier tome dont l’histoire est originale malgré le triangle amoureux.

J’ai chroniqué ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

La note de Rex

3 sur 5

Manipulation (tome 1 – Corbeaux), de Juliette Lemaître

394 pages

Éditeur : Edition Hachette

Date de parution : le 22 février 2017

Prix : 18€00

Quatrième de couverture

« Ils vont venir ici. Liz, ils vont venir et les ténèbres se refermeront sur moi… sur toi… sur tout le monde.

Liza vit avec sa sœur, à l’écart de la Société . Elle a promis de toujours la protéger, elle, la petite Anna qui n’a jamais su marcher. Mais en quelques heures, leur destin bascule. Anna est capturée par la Milice.

Liza n’a pas le choix. Si elle veut revoir sa sœur, elle va devoir quitter le monde qu’elle connait et entrer dans cette Société qui retient Anna prisonnière. Quitte à tomber dans le piège tendu par son président, un homme manipulateur et sans scrupules…« 

Mon avis

Liza et Anna vivent seules dans une ferme, loin de la Société dirigée par le Président Connor. Liza veille sur Anna qui ne peut pas marcher. Alors qu’un jour elle s’absente pour aller chercher de la nourriture, les Corbeaux, la milice de la Société, font une descente à la ferme. A son retour, Liza comprend vite que sa sœur a été kidnappée. Un seul moyen de la sauver : se rendre aussi discrètement que possible au sein de la Société et récupérer sa sœur. Mais de son côté, Connor, intrigué par les facultés d’Anna, ne la lâchera pas aussi facilement…

J’ai passé un très bon moment de lecture avec cette dystopie que j’ai dévorée très rapidement ! J’avais peur de trop ressentir le côté jeunesse des personnages, mais ce ne fut vraiment pas le cas. Quant à l’auteure, elle était au lycée lorsqu’elle a écrit cet opus. Je n’ai pas ressenti son jeune âge dans son écriture, mais j’aurais apprécié un peu plus de profondeur dans l’histoire.

S’agissant des personnages, Liza est très mature. Elle a une lourde responsabilité puisque c’est elle qui doit faire tourner la ferme et s’occuper de sa sœur. Elle n’hésitera pas à aller la sauver, prête à tout pour la retrouver. Elle fera d’ailleurs la rencontre de Calim qui l’aidera dans ses mésaventures. S’agissant d’Anna, elle a des dons un peu spéciaux. Qui est-elle vraiment ? C’est ce que cherche à savoir Connor. Il n’hésitera pas à torturer cette pauvre Anna qui n’a que huit ans pour parvenir à ses fins. On aimerait tellement la consoler ! Quant à Connor, il est détestable mais nécessaire à l’histoire.

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce premier tome. Oui, l’histoire manque un peu de profondeur, oui, certaines choses sont un peu faciles, mais c’est vraiment une dystopie que je vous conseille de découvrir !

J’ai chroniqué ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

La note de Rex

5 sur 5

Calendar Girl – Juillet, de Audrey Carlan

147 pages

Éditeur : Hugo Roman

Date de parution : le 6 juillet 2017

Prix : 9€95

Chronique du 1er tome

Chronique du 2ème tome

Chronique du 4ème tome

Chronique du 5ème tome

Chronique du 6ème tome

Quatrième de couverture

« Direction Miami, où Mia est engagée pour jouer dans le clip d’un artiste de hip-hop ultrapopulaire. Anton Santiago a la beauté du diable, un corps de rêve, danse comme un dieu et met toutes les femmes dans son lit. Même si elle a été choisie pour jouer les séductrices, Mia va aussi pouvoir se remettre doucement des événements du mois précédent et créer avec Anton une belle complicité amicale. mais une surprise de taille va venir agrémenter son séjour à Miami et orienter son destin… »

Mon avis

Dans cet opus, Mia se rend à Miami pour jouer le rôle d’une danseuse dans le futur clip vidéo du roi du hip hop Anton Santiago. Après ce qui est arrivé à Mia au mois de juin, je me demandais si elle allait toujours sauter sur tout ce qui bouge ou si elle allait se calmer. En voyant Anton, son désir sexuel reprend vite le dessus pour ce beau gosse, mais Mia fera des blocages. Seul Wes pourrait la sauver du traumatisme de l’événement subit le mois dernier.

J’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus. Même si Mia n’hésite pas à profiter du corps d’Anton, elle est ici plus fragile suite à l’événement subit dans le précédent tome. C’est intéressant de la voir ainsi. Elle devra également faire face à ses sentiments envers Wes. Elle décide alors d’avoir une relation exclusive avec lui. Pendant les prochains mois, arrêtera-t-elle de coucher avec ses clients pour respecter sa parole et ses sentiments ?

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus. J’espère que Mia va respecter ses engagements et que les prochains tomes seront encore plus intéressants.

Je remercie grandement Déborah, Stéphanie et les éditions Hugo Roman pour cette lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5