Archives Mensuelles: février 2020

Love Is A Dirty Game, de N.C. Bastian

396 pages

Éditeur : Editions Harlequin

Collection : &H

Date de parution : le 05 février 2020

Prix : 16€90

Quatrième de couverture

« Elle, princesse de la mafia ; lui, guerrier urbain.

Être la fille d’un puissant et dangereux mafieux n’a rien d’enviable. Lilas sait que certaines personnes jalousent sa position privilégiée mais la vérité est toute autre. Surveillée sans cesse par les hommes de son père, elle n’a aucune liberté. Aucune vie privée. Et aucun espoir depuis qu’Evan, son ami d’enfance et le seul qui l’appréciait tout en ignorant qui elle était, a été tué à cause d’elle. Alors, lorsqu’Evan réapparaît sept ans plus tard, Lilas est déchirée entre l’envie de se jeter dans ses bras et la terreur de le voir à nouveau menacé par son père.  Sera-t-elle prête à risquer la vie de l’homme qu’elle aime ? Mais le danger vient-il seulement d’elle… ou de celui qu’Evan est devenu ? »

Mon avis

J’avais beaucoup aimé la lecture de « Be Mine » et « Be Yours« . J’ai donc souhaité découvrir ce livre, surtout que je ne lis pas souvent de thème sur la mafia en New Adult. La plume de l’auteure est toujours aussi agréable à lire et fluide. Dès les premières pages je me suis très vite plongée dans l’histoire, une histoire addictive que je n’arrivais pas à lâcher.

J’ai beaucoup aimé les personnages, leur personnalité, leur caractère, leur histoire. En tant que fille d’un puissant et dangereux mafieux, Lilas ne peut pas faire ce qu’elle veut. Elle est sans cesse surveillée par les hommes de son père, elle n’a pas le droit de sortir de la maison comme elle le souhaite… Elle n’aime pas sa vie, jusqu’au jour où elle rencontre Evan. Les deux adolescents, qui se sentent seuls, se sont très vite compris. Ils se voyaient toutes les semaines. Le père de Lilas a alors tout fait pour les séparer. Une fois adultes, ils seront très heureux de se retrouver, mais Lilas appartient malheureusement toujours à son père. Evan et Lilas devront se battre pour obtenir ce qu’ils veulent : être ensemble.

Evan est devenu un homme qui semble froid et dangereux, mais qui est pourtant délicat et tendre avec Lilas. Quant à Lilas, elle essayera de tout faire pour ne pas craquer pour Evan, afin de le protéger de sa vie. J’ai beaucoup aimé suivre l’évolution de leur histoire, de leurs sentiments. Je trouve que ces deux personnages sont bien développés par l’auteure.

Un seul petit point négatif pour moi : le dénouement final est un peu trop rapide (je ne peux pas en dire plus pour ne pas spoiler).

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman.

Je remercie grandement Mélanie et les éditions Harlequin collection &H pour cette agréable lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

5 sur 5

 

Trahison (tome 2 – Présent recomposé), de Lucie Chatel

307 pages

Éditeur : Black Ink

Date de parution : le 24 mai 2019

Prix : 17€

Chronique du 1er tome

Quatrième de couverture

« Voilà deux ans que Maëva s’est confrontée aux démons de son passé. Elle a enfin obtenu les réponses qu’elle croyait indispensables à son équilibre, mais à quel prix ? En pensant trouver la paix, elle a déclenché la guerre et de nouveaux problèmes se profilent à l’horizon. Tourner la page n’est pas chose aisée quand on n’a pas fini de l’écrire. Et Kayden hante toujours les pensées de Maë, comme un goût d’interdit et d’inachevé. Un concert à Paris et une meilleure amie fan du groupe vont bousculer le quotidien de Maëva. Kayden est devenu une star internationale, tout a changé, mais il a toujours le pouvoir de réveiller chez elle des désirs qu’elle pensait enfouis. Les fils du destin tissent une toile à laquelle il est impossible d’échapper, Maë en fera l’amère expérience. Peut-on guérir d’une trahison en conjuguant son futur au passé ? »

Mon avis (attention aux spoilers sur le 1er tome)

Cet opus se passe deux ans après la fin du premier tome. Maëva a obtenu les réponses qu’elle souhaitait. Mais dans toute cette histoire, elle a perdu l’homme qu’elle aime, l’homme à qui elle pense depuis deux ans… Kayden.

J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce deuxième tome. Une seule chose m’a dérangée, c’est la façon incessante dont Kayden repousse Maëva. J’avais l’impression que leur histoire n’avancerait pas (que ce soit positivement ou négativement).

Gros point positif pour moi :  Lucie Chatel est la première auteure qui a réussi à me faire verser quelques larmes. Est-ce que c’est à cause des hormones de grossesse ou a-t-elle vraiment réussi à me toucher grâce à son histoire et à sa plume ? Je ne sais pas ! Mais je n’ai jamais pleuré lors de mes lectures (contrairement aux films où je suis une vraie madeleine). Lucie Chatel a réussi à me faire parfaitement ressentir les émotions des personnages et je n’avais qu’une envie : être auprès de Maëva pour la soutenir dans certains moments.

Quant à l’histoire de Maëva et Kayden, je l’ai trouvée un peu trop lente à se remettre en place. Même si je comprends les raisons de chacun d’entre eux, je trouve Kayden très sévère avec elle.

Pour conclure, je vous laisse découvrir ce deuxième tome que j’ai grandement apprécié. Attention, n’oubliez pas de sortir les mouchoirs 😉

La note de Rex

5 sur 5

Trahison (tome 1 – Les cicatrices du passé), de Lucie Chatel

328 pages

Éditeur : Black Ink

Date de parution : le 08 avril 2019

Prix : 17€

Quatrième de couverture

« Maëva s’envole pour Los Angeles où elle a décroché un job de nounou le temps d’un été. Mais ce n’est pas l’attrait du voyage ou un hypothétique amour pour les enfants qui la motive. Non, Maëva tente un coup de poker qui risque bien de la détruire… ou de la sauver. Abandonnée par son père à l’âge de 11 ans au lendemain des obsèques de sa mère, elle n’a jamais renoncé à retrouver sa trace. Et cette photo accompagnant l’annonce lui révèle la cruelle vérité : son père a reconstruit une famille loin d’elle, mais surtout sans elle. Sous une fausse identité, elle intègre le foyer idéal dont elle a été privée, disposant d’un mois pour lever le voile sur le mystère de son abandon. Elle avait tout prévu sauf Kayden. Un musicien insupportable mais canon que le destin, décidément joueur, place sur sa route. Mensonges et dissimulation emprisonnent Maë, et compromettent les sentiments imprévus suscités par Kayden. »

Mon avis

Maëva a été abandonnée par son père lorsqu’elle avait 11 ans, juste après le décès de sa mère. Elle a été élevée par son oncle et sa tante qui lui ont donné tout leur amour. Mais Maëva aimerait retrouver son père. Suite à une annonce pour un poste de nounou, elle va partir 1 mois à Los Angeles afin d’intégrer, sous une fausse identité, le foyer de son père qui a reconstruit sa vie, loin d’elle, sans elle…

J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce premier tome. Je n’attendais rien de spécial de ma lecture lorsque je l’ai commencée, mais je me suis très vite plongée dans cette histoire que j’ai trouvé très addictive.

Lors de son séjour, Maëva se rend compte que son père l’a oublié, l’a effacée de sa vie du jour au lendemain, sans mot, sans lettre lui expliquant les raisons de cet abandon. Il a refait sa vie avec Sarah et a eu deux enfants. Comment survivre à ce séjour face à cette réalité ? Grâce à Kayden, le beau-frère de son père… Maëva et Kayden se cherchent jusqu’à temps qu’ils s’avouent leurs sentiments. Mais comment lui avouer qui est-elle vraiment ?

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce premier tome. Je n’avais qu’une envie : me plonger dans le deuxième tome, et c’est chose faite !

La note de Rex

5 sur 5