Not made for love, de Alfreda Enwy

406 pages

Éditeur : Editions Harlequin

Collection : &H

Date de parution : le 03 juin 2020

Prix : 16€90

Quatrième de couverture

« Elle n’est pas prête à aimer, mais il est là pour lui apprendre.

L’amour, Avery y a renoncé. Elle ne peut donner à un homme ce qu’il désire, elle le sait. Alors quand Wade, le canon que la fac lui assigne comme tuteur, se dit prêt à tout pour la séduire, elle le prévient aussitôt qu’il perd son temps. Personne, pas même ce séduisant étudiant en art, ne peut changer celle qu’elle est devenue. Pourtant, avec son regard bleu océan qui rend dingues toutes les autres filles, il est loin de la laisser indifférente. Et, quand il propose de lui donner des cours particuliers à l’approche des partiels, elle sent combien il lui sera difficile de s’en tenir à sa résolution. Ça tombe mal : Wade ne reculera devant rien pour la faire craquer. »

Mon avis

Avery est traumatisée à cause de ce qu’elle a subit il y a quelques années. Elle est étudiante en art et devra prendre des cours de soutien pour avoir de bonnes notes et garder sa bourse. Wade, son tuteur, va tout de suite la trouver séduisante. De part son caractère et sa personnalité, il a envie de la connaître et ne la lâchera pas, même si elle reste sur ses gardes. Wade va-t-il réussir à gagner sa confiance afin de l’aider à se reconstruire ?

Je découvre cette auteure avec ce spin off de « Ne crois pas que tu m’aimes ». Même si je n’ai pas lu « Ne crois pas que tu m’aimes« , cela n’a pas dérangé ma lecture. Sa plume est agréable à lire. Néanmoins, j’ai dû attendre de lire 150 pages pour bien m’attacher aux personnages et me plonger dans l’histoire. J’ai d’ailleurs failli abandonner ma lecture en me disant que cette histoire n’avait rien d’original, mais je l’ai continué et je ne le regrette pas. Certes, à mon sens, cette histoire n’a rien d’original, mais elle devient intéressante car on s’attache aux personnages, à leur passé et à l’évolution de leur relation. Bien sûr, cette histoire est axée sur la reconstruction d’Avery.

S’agissant des personnages, je les ai tous les deux appréciés. En plus de ses études, Wade est bénévole à la soupe populaire et Avery est bénévole dans une association pour femmes violentées (violences, viols…). Il y a une alternance de narrateur entre Avery et Wade, chose que j’apprécie beaucoup dans mes lectures pour mieux connaître les personnages et mieux suivre l’évolution de leur relation.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman.

Je remercie grandement Milica et les éditions Harlequin collection &H pour cette agréable lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

4 sur 5

Publié le 4 juillet 2020, dans New Adult, Partenariats. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :