Archives de Catégorie: Fantastique

The vanishing girl, de Laura Thalassa

347 pages

Éditeur : Michel Lafon

Date de parution : le 8 mars 2018

Prix : 15€95

Quatrième de couverture

« Chaque nuit, Ember disparaît. Elle peut alors se téléporter n’importe où : à l’étranger ou dans la chambre du garçon qui lui plaît… Après dix minutes, elle réapparaît là où elle s’est évaporée. la jeune femme a toujours réussi à dissimuler ce don incroyable, jusqu’au jour où le séduisant Caden la kidnappe. Elle comprend alors que son pouvoir est une arme et que certains sont prêts à tout pour se l’approprier.

Enfermés dans une base secrète du gouvernement, Ember et Caden s’allient contre leur gré pour assurer des missions de téléportation toutes plus risquées les unes que les autres. Mais Ember est prête à tout pour retrouver sa liberté. Même si cela signifie un dangereux rapprochement avec Caden… »

Mon avis

Nous suivons Ember, une jeune fille qui se téléporte chaque nuit pendant dix minutes, puis qui réapparaît là où elle s’est évaporée. Personne n’est au courant de son don. Son monde bascule lorsqu’elle est kidnappée par un garçon, Caden, et lorsqu’il la livre au gouvernement pour intégrer une école pendant deux ans. Elle découvre ses origines, mais également que son pouvoir est très important aux yeux de certaines personnes… Ember devra s’allier à Caden pour assurer des missions de téléportations pour le gouvernement. Mais elle est bien décidée à retrouver sa liberté.

Je trouve la couverture de cet opus vraiment magnifique et c’est ce qui m’a donné envie de le découvrir. J’ai passé un bon moment de lecture, mais je trouve que ce roman n’a rien d’original. C’est un mélange de dystopie et de science fiction, agréable à lire.

Concernant les personnages, nous suivons principalement Ember et Caden. Ember est une jeune fille agréable et naïve. Elle ne mesure pas les conséquences de ses actes. Quant à Caden, il travaille pour le gouvernement et sera le partenaire d’Ember dans les différentes missions à remplir. Très rapidement, leur histoire amoureuse est mise en place par l’auteur. Attention aux jeunes lecteurs qui aimeraient lire ce livre car les scènes érotiques sont assez nombreuses. Caden s’est rapproché d’Ember, mais joue-t-il un rôle ou est-il sincère ?

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus qui pose les bases de l’histoire.

Je remercie grandement Camille et les éditions Michel Lafon pour leur confiance et pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

Publicités

Tous les oiseaux du ciel, de Charlie Jane Anders

380 pages

Éditeur : J’ai lu

Collection Nouveaux Millénaires

Date de parution : le 16 mai 2018

Prix : 21€

Quatrième de couverture

« Patricia Delfine, sorcière philanthrope qui parle le langage des animaux, et Laurence Armstead, génie de l’informatique qui déteste qu’on l’appelle Larry, étaient fait pour se rencontrer. Tous deux sont des parias, incompris de leurs familles et méprisés par la société, mais l’un comme l’autre sont appelés à connaître un destin exceptionnel. Alors que la fin du monde approche, ils vont devenir à leur corps défendant les champions d’un conflit qui les dépasse et dont dépend le sort de l’humanité. A moins que le lien indéfectible qui les unit ne porte en lui les clés d’une troisième voie… »

Mon avis

La quatrième de couverture m’a donnée envie de découvrir ce roman. Aussitôt reçu, aussitôt lu ! Malheureusement, je ressors très déçue de ma lecture. J’ai beaucoup aimé le premier tiers du livre. Même si l’histoire est un peu lente, l’auteur prend le temps de nous faire découvrir les personnages qui, à l’époque, sont des enfants. Puis, nous suivons Patricia et Laurence à l’âge adulte. Et là, je me suis ennuyée puis je me suis perdue. Je ne comprenais pas l’intérêt de l’histoire, l’intrigue. Je pense que l’auteur a très peu développé certaines choses qui permettent de bien comprendre l’histoire, alors que dans la première partie elle prenait son temps. J’avoue avoir lu à contrecœur quand j’ai commencé à me perdre. Je n’avais qu’un seul objectif : finir ce livre !

Concernant les personnages, nous suivons principalement Patricia et Laurence. Patricia est une sorcière qui parle aux animaux et Laurence est un ingénieur surdoué. Ils n’ont pas eu une bonne enfance… Mais ils se sont trouvés et se sont tout de suite bien entendus. Jusqu’au jour où on les a séparé. Ils se sont alors retrouvés quelques années plus tard, adultes. Chacun a fait sa vie, chacun est en couple, mais ils vont petit à petit se retrouver. N’ayant pas accrochée à l’histoire, je ne me suis pas attachée aux personnages.

Pour conclure, je ressors déçue de ma lecture. Mais je sais qu’il a plu à certains lecteurs. N’hésitez donc pas à vous faire votre propre avis

Je remercie grandement les éditions J’ai Lu pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

1 sur 5

Abîmes et ténèbres (tome 1 – L’éclipse), de Nora Roberts

505 pages

Éditeur : J’ai Lu

Date de parution : le 7 mars 2018

Prix : 14€90

Quatrième de couverture

« Au Nouvel An, un virus inconnu se répand puis tue le tiers de la population mondiale en seulement quelques semaines. Les rescapés fuient, les villes se dépeuplent. Mais à la croisée des chemins se rejoignent certaines destinées. Arlys, journaliste télé, quitte New York, devenue hostile et dangereuse. Lana, enceinte, trouve refuge dans le Maryland auprès de Simon, un ancien militaire. Et quand l’heure sera venue pour Fallon de venir au monde, la prophétie se révélera. Car cette enfant devra un jour sauver l’humanité. Celui de ses quinze ans… »

Mon avis

La famille MacLeod passe les fêtes de fin d’année en Ecosse. Mais lorsqu’ils retournent tous chez eux, ils ne se doutent pas qu’ils sont porteurs d’une maladie qui va se propager très rapidement et faire des millions de morts. On pourrait croire que c’est la fin du monde, c’est l’anarchie dans le monde entier et il faut se méfier des gens qui, pour certains, sont devenus vraiment tarés. Personne n’est en sécurité… Mais les personnages que nous suivons devront se battre et s’habituer à ce nouveau monde s’ils veulent survivre.

J’ai passé un bon moment de lecture avec ce premier tome. Je n’avais jamais lu de Nora Roberts, mais celui-ci m’a donné envie de le lire pour son côté dystopique. Je dois néanmoins avouer que j’ai été surprise par le côté fantastique que j’ai moyennement apprécié. L’auteure pose les bases de son histoire dans ce premier tome, mais il est tout de même rythmé et addictif.

Nous suivons de nombreux personnages, mais ils sont tous agréables à suivre. Ils se battront tous pour survivre dans ce nouveau monde, un monde où le chaos règne désormais.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce premier tome, mais je n’ai pas trop accroché au côté fantastique. J’aurai aimé une belle dystopie sans fantastique !

Je remercie les éditions J’ai Lu pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

 

Library Jumpers (tome 2 – La gardienne des mensonges), de Brenda Drake

474 pages

Éditeur : Lumen

Date de parution : le 26 janvier 2017

Prix : 15€

Quatrième de couverture (attention aux spoilers)

« Quand le Conseil des mages envoie Gia dans une petite ville du Connecticut, elle croit d’abord que vivre sous protection avec sa famille, ses amis – et, en bonis, Arik en personne – ne devrait pas s’avérer trop désagréable. mais le déception ne tarde pas : non seulement son meilleur ami, Nick, a du mal à contrôler de tout nouveaux pouvoirs plus qu’inquiétants mais, en plus, Gia est contrainte de vivre sous le même toit que Deidre, sa jumelle seulement en apparence, avec qui elle ne s’entend pas du tout… Sans compteur qu’Arik semble s’intéresser d’un peu trop près à l’une de leurs jeunes voisines !

Bien décidée à retrouver les Chiavi manquante – ces clés magiques qui sont leur seul espoir – la jeune Sentinelle, accompagnée de Nick, visite en secret certaines des plus belles bibliothèques de la planète. Mais le sort s’acharne : elle déclenche au détour d’un couloir sombre un piège qui l’expédie vers une bien mystérieuse destination. Pour retrouver les siens et affronter Conemar, Gia va être contrainte de faire un sacrifice, un choix terrible qui lui coûtera un être cher. »

Mon avis (attention aux spoilers)

Dans le premier tome de cette saga, Gia a découvert un nouveau monde mêlant sorcellerie et danger. Elle ne le savait pas, mais elle est en fait une Sentinelle, comme sa mère l’était. Elle est donc chargée de protéger les Humains des Chimères. Selon la prophétie, Gia serait également l’enfant de l’Apocalypse.

Dans ce deuxième tome, nous retrouvons Gia en sécurité dans le Connecticut. Elle est accompagnée de Nick, Pop, Deidre, Arik… Mais sa nouvelle vie ne sera pas de tout repos : Nick, son meilleur ami, a du mal à contrôler ses nouveaux pouvoirs ; Arik se rapproche bien trop d’une voisine ; son père est proche de Deidre, sa jumelle… Mais Gia n’oublie pas qu’elle et Nick ont pour mission de rassembler les Chiavi manquantes. Pour cela, elle visitera de belles bibliothèques mais devra surmonter quelques difficultés.

Je n’avais pas trop accroché au premier tome de cette saga, mais j’avais quand même envie de lire la suite. Comme pour le premier tome, je n’ai pas trop accroché à l’univers ni aux personnages. Le livre est divisé en deux parties. La première partie est axée sur l’histoire et quelques rappels des événements du premier tome. Cette première partie est relativement calme. Dans la deuxième partie, l’action apparaît enfin.

Concernant les personnages, ils sont nombreux. Nous retrouvons Gia qui est plus mature que dans le premier tome. Ici, la pauvre devra faire face à de nombreuses difficultés. Côté cœur, un triangle amoureux est omniprésent tout au long de la lecture entre Gia, Arik et Bastien. Arik est assez étrange dans cet opus, mais je vous laisse découvrir pourquoi. Enfin, dans le premier tome l’auteure ne parle pas beaucoup de Bastien, mais dans ce deuxième tome on apprend à le connaître et il m’a plu.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus, mais je n’arrive pas à accrocher à l’histoire ni aux personnages. Cependant, cette saga étant appréciée par de nombreux lecteurs, je vous conseille de vous faire votre propre avis.

J’ai chroniqué ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

Le baiser de la déesse, de Aprilynne Pike

330 pages

Éditeur : Pocket Jeunesse

Date de parution : le 16 février 2017

Prix : 17€90

Quatrième de couverture

« Tavia Michaels a miraculeusement survécu à un terrible crash qui a emporté ses parents. Mais peu de temps après l’accident, d’étranges événements se produisent… Qui est ce jeune homme d’un autre temps qui lui apparaît en rêve ? Et pourquoi peut-elle tout à coup faire surgir des objets comme par magie ?

L’accident l’a-t-il transformé plus qu’elle ne l’aurait imaginé ? En cherchant des réponses à ces questions, Tavia va découvrir que son passé cachait des mystères aussi incroyables qu’inquiétants… »

Mon avis

Tavia était dans l’avion avec ses parents lorsque celui-ci s’est crashé. Elle est la seule survivante sur les 256 passagers. Elle vit maintenant avec son oncle et sa tante et est victime d’une amnésie. De ce fait, elle est suivie par une psychologue. Elle se confie auprès de son seul ami, Benson. Il connaît tout de son passé, du crash de l’avion et des choses étranges qui commencent à lui arriver. En effet, Tavia n’arrête pas de rencontrer un jeune homme qui l’attire, mais qui disparaît aussitôt. Qui est-il ? Aussi, Tavia développe des capacités étranges. Que lui arrive-t-il ?

J’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus. La couverture est vraiment très belle et m’a donné envie de me plonger dans ce livre. Dès les premières pages, l’auteure nous plonge dans l’histoire avec le crash de l’avion. L’avancement de l’histoire peut sembler lent, mais je pense que l’auteure a choisi de garder le suspens le plus longtemps possible et de faire douter le lecteur sur la sincérité de chaque personnage. Pourquoi Tavia est-elle la seule survivante de ce crash ? Qui est le jeune homme qui l’attire ? Pourquoi développe-t-elle d’étranges capacités ?

S’agissant des personnages, Tavia est une jeune fille qui commence seulement à se remettre de ce crash d’avion. Elle a perdu ses parents et se retrouve hébergée chez son oncle et sa tante qu’elle ne connaît pas. Nous découvrons ensuite une Tavia perdue, qui ne sait pas à qui faire confiance. Elle ne sait pas ce qui lui arrive, et je dois avouer que j’étais comme elle. Je me méfiais de tout le monde et je me demandais comment elle allait dénouer toute cette histoire. Heureusement que Benson est toujours à ses côtés lorsqu’elle en a besoin. Un triangle amoureux se met d’ailleurs en place entre Benson, Tavia et cet étrange jeune homme qu’elle a rencontré.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce premier tome dont l’histoire est originale malgré le triangle amoureux.

J’ai chroniqué ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

La note de Rex

3 sur 5

Lux (Tome 5 – Opposition), de Jennifer L. Armentrout

380 pages

Éditeur : Editions J’ai Lu

Date de parution : le 12 avril 2017

Prix : 13€

Quatrième de couverture

« Conformément aux prédictions du Dédale, la situation s’est compliquée dès lors que des milliers de Luxens ont débarqué sur Terre. Alors même qu’il les sait capables d’éliminer les derniers humains et hybrides, Daemon les a suivis et n’a plus donné signe de vie depuis cette terrible nuit aux allures d’apocalypse.

Rongée par l’inquiétude et le doute, Katy peine à admettre que les frontières entre le bien et le mal se brouillent. or, la guerre est là et, quelle q’en soit l’issue, l’avenir ne sera plus jamais le même. Elle espère toutefois que Daemon fera tout pour préserver ceux qu’il aime, même si cela signifie trahir les siens. Cependant, est-il encore seulement capable de discerner ses amis de ses ennemis ? »

Mon avis

Dans ce cinquième tome, nous retrouvons nos personnages préférés qui ont survécu au Dédale. Beth, Katy, Archer et Luc trouvent refuge dans une maison, tandis que Daemon, Dee et Dawson ont rejoint les Luxens qui envahissent et détruisent la Terre. Katy ne veut pas croire que Daemon l’a abandonné pour rejoindre les Luxens… Comment va-t-elle pouvoir le récupérer ? Comment faire face aux Luxens qui sont en train de tout détruire ?

Cet opus marque la fin de cette superbe saga où l’action est omniprésente. Il est assez sombre, entre manipulation et destruction. Je dois avouer que ce tome n’est pas mon préféré dans cette saga, mais j’ai passé un très bon moment de lecture.

Concernant les personnages, j’aime toujours autant le couple Daemon/Katy. Depuis le début de cette saga, il n’y a pas de niaiserie entre eux. L’auteure a su trouver un équilibre entre leur histoire et le côté fantastique. J’étais également contente de retrouver les personnages secondaires auxquels je me suis attachée. Nos personnages vont-ils réussir à sauver le monde suite à l’invasion des Luxens ?

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce dernier tome. Action, émotion, manipulation sont au rendez-vous. Une saga que je vous conseille vraiment de découvrir !

Je remercie grandement les éditions J’ai Lu pour cette lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

4 sur 5

 

 

Le carnet magique

102 pages

Éditeur : Gallimard Jeunesse

Date de parution : le 16 novembre 2016

Prix : 19€90

Quatrième de couverture

Une plongée interactive unique au cœur du film «Les Animaux fantastiques», pour retrouver le Monde des Sorciers de J.K. Rowling.Explorez la valise de Norbert, devenez expert en créatures et parcourez les rues du New York des années 1920 ! Ce carnet de bord est truffé de souvenirs et de surprises en fac-similé et en trois dimensions, à détacher et à déplier. Examinez la classification des créatures, étudiez les cartes du MACUSA ou feuilletez un magazine de sorciers : revivez l’aventure du célèbre magizoologiste !

Mon avis

Ce livre est l’une des deuxième surprises reçue grâce à Gilles Paris et les éditions Gallimard Jeunesse, que je remercie grandement.

Ce magnifique livre est à lire seulement si vous avez vu le film Les animaux Fantastiques, afin d’éviter d’être spolié. Dans ce livre, nous replongeons dans le film en découvrant les coulisses du film avec des photos, des anecdotes et beaucoup de goodies, comme des affiches, des cartes à jouer…

En plus de ces belles photos et de tous les goodies, on en apprend plus sur les personnages, mais également sur le New-York des années 1926. Enfin, ce livre objet se termine par les créatures fantastiques en nous les présentant succinctement. Mais on nous explique également comment l’équipe du film les a créées.

Pour conclure, ce carnet est un joli livre objet à découvrir si on a vu le film Les animaux Fantastiques.

Je remercie grandement Gilles Paris et les éditions Gallimard Jeunesse pour cette lecture dans le cadre de notre partenariat.

Scorpi (tome 3 – Ceux qui tombent les masques), de Roxane Dambre

414 pages

Éditeur : Calmann-Lévy

Date de parution : le 9 novembre 2016

Prix : 16€90

Chronique du 1er tome

Chronique du 2ème tome

Quatrième de couverture

« Une semaine à Venise avec sa meilleure amie, voyage en jet privé et chambre avec vue sur la place Saint-Marc… Trop beau pour être vrai ? Oui, Charlotte aurait dû se méfier… Au lieu d’un séjour idyllique dans une des plus belles villes du monde, voilà qu’elle se retrouve à poster un ennemi mortel des Scorpi, un Chasseur. Aidée par une étrange créature cachée dans les canaux de Venise, Charlotte remplit sa mission, mais découvre à cette occasion que le Chasseur est loin d’être seul ! Toutes les familles de l’ombre vont alors converger vers Venise pour livrer combat, envoyant leurs meilleurs tueurs, plus terrifiants les uns que les autres… les pires étant sa propre belle-famille ! Heureusement, Charlotte peut toujours compter sur Adam, de plus en plus amoureux et de plus en plus maladroit, sur son petit frère Elias, si mignon qu’on en oublie combien il est dangereux, sans oublier Croquette, le chien le plus peureux de la terre, qui va devenir sans conteste un des héros de l’aventure ! »

Mon avis

Nous retrouvons Charlotte qui vit au manoir des Scorpi depuis deux mois. Son fiancé, Adam, a décidé de lui préparer une petite surprise : sa meilleure amie Sophie vient au manoir pendant une semaine ! Charlotte est contente mais a peur qu’elle découvre la vraie nature des habitants du manoir. Néanmoins, dès son arrivée, il y a un gros changement de plan, grâce à Walder Draconis. Charlotte, Sophie et Croquette, son chien, vont partir à Venise pour une chasse au trésor…

J’ai passé un bon moment de lecture avec ce dernier tome. Comme dans les précédents tomes, l’histoire est rythmée grâce à l’humour, aux situations cocasses et à l’action. La plume de l’auteure est également toujours aussi agréable à lire.

S’agissant des personnages, Charlotte s’est bien intégrée dans le manoir et dans le quotidien de son fiancé. Dans cet opus, elle sera plongée au cœur de l’action et devra se débrouiller plusieurs fois sans l’aide d’Adam et d’Elias. Cela ne lui fait pas peur et elle montre ainsi qu’elle est aussi une Scorpi, même si elle est humaine. Adam est moins présent que dans les précédents tomes, mais il l’aime toujours autant. En plus de devoir gérer beaucoup de Geistjäger, les Scorpi vont devoir découvrir qui est le traître de la famille. Tout au long de cette aventure, je me suis attachée à Charlotte, Adam et Elias, même si Elias est mon petit préféré.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce dernier tome. J’ai beaucoup aimé l’univers de l’auteure et ses personnages. Une trilogie à découvrir !

J’ai chroniqué ce roman pour Les Chroniques de l’Imaginaire.

Scorpi (tome 2 – Ceux qui vivent cachés), de Roxane Dambre

412 pages

Éditeur : Calmann-Lévy

Date de parution : le 26 octobre 2016

Prix : 16€90

Chronique du 1er tome

Quatrième de couverture

« Depuis qu’elle vit au manoir Scorpi, Charlotte découvre un nouveau monde. S’il n’y avait que son fiancé Adam et sa singulière famille de tueurs à gages, et surtout son formidable petit frère Elias, les journées seraient déjà bien remplies. Mais il y a aussi toutes les créatures du manoir, qui s’efforcent de ressembler à des humains pour faire plaisir à Charlotte… et échouent toujours à un moment ou à un autre. Charlotte ne sait plus si elle doit trembler ou rire, mais elle les adore ! Pourtant, un jour de septembre, leur nouvelle vie bascule dans l’angoisse. Un homme, dit le Chasseur, a entrepris de traquer et d’éliminer les créatures. Adam lui-même le redoute, et est contraint de se cacher avec tous les siens. Seule Charlotte a la capacité d’agir, l’homme ne lui fera aucun mal puisqu’elle est humaine. Sauf que, précisément, en tant qu’humaine, c’est elle la plus faible de tous ! Il y a fort longtemps, Charlotte a entendu dire que les légendes naissent toujours d’un malentendu. Eh bien, elle ne va pas tarder à en avoir la preuve. »

Mon avis

Charlotte vit désormais au manoir Scorpi, accompagnée des créatures du manoir, mais surtout de son fiancé Adam et d’Elias, son petit frère. Charlotte a pris ses marques dans son nouveau boulot, elle gère les rendez-vous de son fiancé, elle refuse certains contrats, elle sert quelques fois d’appât, et elle travaille dans une association. La routine pour Charlotte jusqu’au jour où elle devra faire face au Geistjäger, un tueur et chasseur de créatures surnaturelles. Tout le monde doit donc se cacher, sauf Charlotte qui est humaine et ne craint donc pas le Geistjäger !

La plume de l’auteure est fluide et très agréable à lire. L’univers est toujours aussi agréable à découvrir, notamment en ce qui concerne les créatures qui peuplent le manoir Scorpi. L’action est bien plus présente dans cet opus. J’ai bien aimé les situations cocasses et j’ai apprécié découvrir au début de ma lecture le résumé du précédent tome, très pratique pour se rafraîchir la mémoire.

S’agissant des personnages, ils sont toujours aussi sympathiques et attachants. Elias veut grandir et devenir tueur à gages. Mais Charlotte s’y oppose fermement, il est tellement adorable et jeune ! Charlotte a bien plus confiance en elle que dans le premier tome et je pense qu’elle se sent bien au manoir Scorpi. S’agissant d’Adam, il est toujours aussi protecteur, mais ici il ne pourra pas aider Charlotte face au Geistjäger. Ça va être très dur pour lui…

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment avec ce deuxième tome. L’univers est toujours aussi agréable à découvrir, l’action est omniprésente et les personnages sont attachants.

J’ai chroniqué ce roman pour Les Chroniques de l’Imaginaire.

Scorpi (tome 1 – Ceux qui marchent dans les ombres), de Roxane Dambre

377 pages

Éditeur : Calmann-Lévy

Date de parution : le 5 octobre 2016

Prix : 16€90

Quatrième de couverture

« Par un de ces orages d’été dont Paris a le secret, la jeune Charlotte découvre un petit garçon blotti au pied de son immeuble, ses cheveux sombres dégoulinant, son T-shirt plaqué par la pluie. Charlotte, qui est la gentillesse même, lui propose de s’abriter chez elle. Là, l’enfant lui tient des propos ahurissants : ses parents et son grand frère sont des « créatures de l’ombre », des tueurs à gages aux pouvoirs surnaturels, baptisés les Scorpi. Lui-même, Élias, est en apprentissage. Et sa phrase fétiche semble être : « Tu veux que je le tue ? » Charlotte n’en croit pas un mot, d’abord. Mais bientôt elle découvre dans son salon une version vingt-cinq ans d’Élias, un grand brun aux yeux bleu outremer. Adam, le frère aîné, vient d’entrer dans sa vie, et celle-ci va tourner à la cavalcade. Comment réagir quand on a vingt-trois ans, qu’on est seule et plutôt pacifique, et qu’on tombe amoureuse d’un tueur à gages qui n’est même pas humain ? Alors ? Prêts à suivre ceux qui marchent dans les ombres ? »

Mon avis

Un soir, Charlotte trouve en bas de son immeuble un enfant de onze ans, seul et tout mouillé. Elle décide alors de le loger pour la nuit, en attendant de retrouver ses parents. Mais elle était loin d’imaginer que cet enfant allait bouleverser sa vie…

J’ai entendu beaucoup de bien de cette auteure que je découvre avec cette trilogie. S’agissant de l’univers, je dois avouer que mêler le fantastique au monde des tueurs à gages est original. L’humour est également au rendez-vous. Néanmoins, quelques situations m’ont dérangée car elles étaient trop « faciles », notamment le fait que Charlotte accepte aussi vite d’épouser l’un des personnages.

Concernant les personnages, Charlotte est comptable dans une petite entreprise. Elle aime son boulot, mais elle déteste son supérieur, Thomas, qui la harcèle. Malheureusement, étant encore en période d’essai, elle préfère ne rien dire. Charlotte est une jeune femme adorable qui mène une vie banale : piscine avec les copines, travail, dodo… Mais attention, elle a du caractère ! Sa rencontre avec Elias va bouleverser sa vie.

S’agissant d’Elias, je l’ai trouvé adorable. Du haut de ses onze ans, ce petit garçon se montre protecteur avec Charlotte. Il découvre également le monde des humains. Enfin, s’agissant de son frère Adam, j’ai eu un peu plus de mal à l’apprécier. Il est pourtant sympathique et protecteur, mais le feeling est moins bien passé.

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec cet opus. Malgré quelques petits points négatifs, j’ai apprécié cet univers original et je me suis attachée aux personnages, notamment à Charlotte et Elias.

J’ai chroniqué ce roman pour Les Chroniques de l’Imaginaire.