Archives de Catégorie: Ladies Club

Une semaine avec lui, de Monica Murphy

288 pages

Éditeur :  Milady

Date de parution : le  18 avril 2014

Prix : 16€20

Quatrième de couverture

« Fable travaille d’arrache-pied pour gagner son indépendance, tout en élevant son petit frère. Sa réputation de fille facile lui vaut d’enchaîner les aventures sans lendemain, ce qui arrange bien les affaires de Drew, le meilleur joueur de l’équipe de football de la fac. Alors qu’il s’apprête à passer une semaine dans sa famille au passé tourmenté, il lui propose, moyennant finance, d’incarner sa petite amie. Fable ne demande pas mieux que d’entrer dans la peau du personnage. Si seulement cette parenthèse pouvait s’éterniser…« 

Mon avis 

Fable est une adolescente très mature pour son âge puisqu’elle s’occupe de son frère comme si elle était sa mère. Leur mère étant alcoolique, ayant perdu son emploi et changeant régulièrement de mec, Fable travaille dans un bar afin de subvenir aux besoins de la famille. Elle a également la réputation d’être une fille facile. C’est l’une des raisons pour laquelle Drew, un adolescent riche, beau et célèbre sur le campus, demande de l’aide à Fable. Il sait qu’elle a besoin d’argent et Drew a un lourd secret qu’il doit préserver à tout prix. Il lui propose alors de faire semblant d’être sa petite amie pendant une semaine en échange d’argent. Fable accepte ce marché puisque l’argent lui permettra, pour une fois, de passer un bon Noël avec son frère.

Fable fera donc la connaissance du père de Drew qui la reluque dès qu’il la voit, et de sa belle-mère pendant une semaine. Elle apprendra également à connaître Drew et, contre toute attente, tombera vite sous son charme.

J’ai beaucoup aimé suivre l’histoire de ces deux personnages abîmés. Il y a une alternance de narrateurs entre Fable et Drew, chose que j’apprécie beaucoup afin de bien les comprendre et de mieux les connaître. Fable et Drew sont fragiles mais ici c’est surtout Drew qui l’est. Il cache en effet un lourd secret que l’on devine rapidement. Néanmoins, j’ai tout de même apprécié suivre ces deux adolescents, les voir s’aimer, se repousser, se consoler…

Quant aux personnages secondaires, je ne peux pas vous en dire plus afin de vous laisser le plaisir de les découvrir, notamment la belle-mère de Drew.

C’est une histoire qui n’a rien d’originale mais qui m’a tout de même bien plu. Elle se lit rapidement et m’a fait passer un agréable moment de lecture.

Merci aux éditions Milady Romance pour cette découverte dans le cadre du Ladies Club !

La note de Rex

4 sur 5

Parution le 18 avril 2014

Publicités

J’adore New York, de Lindsey Kelk

332 pages

Éditeur : Milady (collection Central Park)

Date de parution : le 21 mars 2014

Prix : 7€60

Quatrième de couverture

« Après la pluie, le beau temps…

Angela est furieuse. Furieuse et affreusement déçue. Pendant le mariage de sa meilleure amie, elle surprend son fiancé dans les bras d’une autre.

Alors, avec pour seuls bagages sa robe de demoiselle d’honneur, une paire de louboutin et son passeport, elle saute dans un avion à destination de New York. La ville où on peut repartir à zéro et vivre le rêve américain.

Sur place, elle se lie d’amitié avec Jenny, s’offre le relooking du siècle, décroche un job inespéré. Sa nouvelle vie n’a pas fini de la surprendre : la voilà bientôt courtisée par un séduisant banquier et une rock star au grand cœur… Elle n’a que l’embarras du choix.« 

Mon avis

Angela, londonienne, est en couple avec Mark depuis une dizaine d’année. Lors du mariage de sa très bonne amie, elle surprend Mark en train de la tromper. Elle fait alors un scandale aux mariés qui étaient au courant de cette situation et décide de s’enfuir loin de tout ça direction New-York. Elle arrive seule et perdue dans cette superbe et grande ville, et sera déposée dans un luxueux hôtel par le chauffeur de taxi. C’est alors qu’Angela va rencontrer Jenny, la réceptionniste de l’hôtel, qui va la consoler, lui faire découvrir New-York et l’aider à digérer cette trahison afin de tourner la page. Elles vont vite devenir amies, faire du shopping, sortir le soir… Bref, Angela va pouvoir enfin vivre grâce à Jenny ! 

L’histoire démarre dès les premières pages et je dois vous avouer qu’une fois plongée dedans, je n’ai pas vu les pages défiler. J’ai lu ce livre en un après-midi 🙂 La plume de l’auteur est vivante, rythmée et on a envie de savoir quels choix va faire Angela.

J’ai bien aimé redécouvrir New-York, certains endroits et certains monuments au travers son regard. C’est une jeune femme qui suscite tout de suite l’admiration de Jenny lorsqu’elle apprend qu’elle est partie seule du jour au lendemain aussi loin. Grâce à elle, en écoutant ses conseils, Angela va essayer de trouver ce qu’elle cherche, tant au niveau de sa vie amoureuse qu’au niveau de sa vie professionnelle. Elle fera d’ailleurs la rencontre de deux hommes, l’un travaillant à Wall Street, Tyler, l’autre musicien, Alex. Elle appréciera chacun d’eux, mais lequel va-t-elle choisir ?

Un point m’a tout de même gêné c’est le comportement de l’un des deux hommes d’Angela lors du dénouement final. C’est un comportement que je trouve peu réaliste. Quelque chose m’a gênée dedans que je ne saurai pas expliquer sans vous spoiler 😦

Malgré le point négatif que j’ai relevé, j’ai passé un très bon moment avec Angela et Jenny. C’est un roman léger, captivant, sans prise de tête !

Merci aux éditions Milady Romance pour cette découverte dans le cadre du Ladies Club !

La note de Rex

4 sur 5

Parution le 21 mars 2014

Les idoles du stade (tome 1 – La courbe parfaite), de Jaci Burton

480 pages

Éditeur :  Milady (collection Central Park)

Date de parution : le 21 mars 2014

Prix : 7€90

Quatrième de couverture

« Rien ne pourrait être pire pour Tara Lincoln que de partager la vie du célèbre footballer Mick Riley. Même si leur unique nuit d’amour lui a prouvé que ce sportif de haut niveau savait user de ses atouts sur tous les terrains, cette jeune mère célibataire a déjà perdu gros au jeu de l’amour et préfère éviter tout dérapage à l’avenir. Mais lorsque Mick a décidé de gagner, rien ne l’arrête. Encore moins lorsque l’objet du défi présente des atouts aussi sexy…. »

Mon avis

Mick est un célèbre et sexy quaterback des Sabres de San Francisco qui peut obtenir toutes les femmes qu’il veut. Lors d’une soirée organisée par Tara, il se sent très attiré par elle. Elle semble différente des mannequins qui se jettent à son cou pour profiter de sa célébrité et de son argent. Tara ne comprend pas pourquoi un homme sexy et célèbre comme Mick s’intéresse à elle. Mais après tout, pourquoi pas lui céder et en profiter le temps d’une nuit ? Dès le lendemain matin, Tara s’éclipse discrètement de la chambre d’hôtel car, pour elle, cette nuit torride durerait que le temps d’une nuit. Or, Mick ne l’entend pas de cette façon et fera tout pour la revoir.

On plonge très vite dans l’ambiance de ce roman puisque dès les premières pages, Tara et Mick se rencontrent et passent la nuit ensemble. A noter que ce roman comporte de nombreuses scènes de sexe ; ça m’a d’ailleurs semblé étrange qu’il soit publié dans la collection Central Park alors qu’en principe cette collection est soft au niveau des scènes sexuelles.

Contrairement à beaucoup de lectrices, je n’ai pas souhaité lire ce livre pour, en partie, sa première de couverture. Ce n’est pas du tout le genre d’homme que j’apprécie, il est trop gonflé et je trouve que ce n’est pas naturel. D’ailleurs, j’avais choisi de ne pas lire ce livre car en plus je ne suis pas fan de sport. Mais j’ai changé d’avis lorsque j’ai vu sur Facebook quelques avis de blogueuses disant que ce premier tome était super. Alors oui, j’ai cédé à cet appel à la tentation et je ne le regrette pas !

Comme dans toutes les comédies romantiques, on connaît dès le début la fin de l’histoire. Mais ce n’est pas le plus important dans ce genre littéraire. Ce qui est le plus important c’est de voir les personnages surmonter certaines épreuves pour arriver au final à être ensemble. Comment vont-ils faire alors que tout semble les opposer ? Tara ne souhaite pas avoir de relation avec Mick. Pour elle, cette histoire ne peut pas fonctionner, ils viennent de mondes différents, elle a un fils de quatorze ans qu’elle élève seule et elle lui accorde toute son attention. Comment réagirait-il si elle ramenait un homme à la maison ? Non, ce n’est pas envisageable ! Mais Mick, peu habitué à ce qu’une femme lui résiste, est attiré par Tara, par sa simplicité, sa beauté, son intelligence… Il décide alors de tout faire pour avoir une histoire avec elle, malgré les bâtons dans les roues que lui mettra son agent et leurs secrets inavouables.

J’ai beaucoup aimé voir l’histoire de ces personnages évoluer. Je me suis attachée à eux, à leur histoire et je peux vous dire que les pages ont vite défilé. Néanmoins, j’aurai apprécié qu’il y ait moins de sexe. Dans ce livre, ces scènes n’apportent rien du tout et sont sans émotions par rapport à certains livres érotiques. Malgré ce point négatif, j’ai passé un très bon moment aux côtés de Tara, Mick et Nathan. Un premier tome que je vous conseille 🙂

Merci aux éditions Milady Romance pour cette découverte dans le cadre du Ladies Club !

La note de Rex

4 sur 5

Parution le 21 mars 2014

Séduis-moi si tu peux, de Jennifer Crusie

528 pages

Éditeur :  Milady (collection Central Park)

Date de parution : le 21 février 2014

Prix : 8€20

Quatrième de couverture

« Calvin Morrisey ne parie que s’il est sûr de gagner. Mais rien n’est joué à l’issue du dîner avec Minerva Dobbs, bien décidée à fuir les séducteurs. Les deux célibataires que tout oppose décident de limiter les dégâts et de ne pas se revoir. Mais le destin en a décidé autrement… Ensemble, ils devront déjouer la théorie du chaos, faire face à une psychologue peu commode, à un chat à l’intelligence inquiétante, et à d’autres enjeux bien plus risqués que tout ce qu’ils avaient pu imaginer. Le plus grand d’entre tous : accepter de croire au grand amour.« 

Mon avis

Minerva vient de se faire larguer par David, après deux mois de relation, parce qu’elle n’a pas voulu avoir de relation sexuelle avec lui. Néanmoins, elle n’avait pas de sentiment pour lui. Pas bien grave alors me direz-vous ? Et bien si puisque c’est bientôt le mariage de sa sœur et qu’elle avait besoin d’un cavalier ! Le plus blessant est le pari que Minerva entend en fin de soirée : David met au défi l’un de ses amis, Cal, d’aller au restaurant le soir même avec Minerva, pour 10 dollars. Et pour 10.000 dollars ? Coucher avec elle avant un mois. Lorsque Minerva entend ça, elle décide alors de jouer le jeu pour donner une leçon à son ex, mais également car elle aura un cavalier pour le mariage de sa sœur !

J’ai beaucoup aimé cette jolie romance contemporaine. Je tiens à préciser que la première chose qui m’a attirée lorsque j’ai vu ce livre est la couverture que je trouve très jolie.

Dès les premières pages, on plonge facilement dans cette romance puisque rapidement Minerva se fait larguer par David et le pari est lancé. Nous assistons à la rencontre de Minerva et Cal. Dès la première soirée, Minerva est vraiment très désagréable avec lui, au point qu’ils ne souhaitent plus se revoir. J’ai pris plaisir à voir leur relation évoluer tout au long de ma lecture. Minerva est une femme qui n’est pas très bien dans sa peau à cause de ses rondeurs et surtout de la folle qui lui sert de mère et qui n’arrête pas de lui prendre la tête avec son régime, de lui interdire de manger pleins de choses…

Néanmoins, ce que j’aime beaucoup chez Minerva, c’est son fort caractère et son sens de la réparti ! Elle ne se laisse pas faire et je peux vous assurer qu’au début Cal va en prendre plein la tête. On assiste donc à diverses situations mettant en scène ces deux personnages. Certaines situations sont très drôles, d’autres le sont moins et des passages auraient mérités d’être raccourcis.

Pour conclure, une jolie romance contemporaine à découvrir malgré quelques longueurs.

Merci aux éditions Milady Romance pour cette découverte dans le cadre du Ladies Club !

La note de Rex

4 sur 5

Parution le 21 février 2014

Fangirl, de Rainbow Rowell

416 pages

Éditeur :  Milady

Date de parution : le 21 février 2014

Prix : 18€20

Quatrième de couverture

« Cath est fan de Simon Snow. 
Okay, le monde entier est fan de Simon Snow… 

Mais pour Cath, être une fan résume sa vie – et elle est plutôt douée pour ça. Wren, sa soeur jumelle, et elle se complaisaient dans la découverte de la saga Simon Snow quand elles étaient jeunes. Quelque part, c’est ce qui les a aidé à surmonter la fuite de leur mère. 
Lire. Relire. Traîner sur les forums sur Simon Snow, écrire des fanfictions dans l’univers de Simon Snow, se déguiser en personnages pour les avant-premières de films.
La soeur de Cath s’est peu à peu éloignée du fandom, mais Cath ne peut pas s’en passer. Elle n’en éprouve pas l’envie. 

Maintenant qu’elles sont à l’université, Wren a annoncé à Cath qu’elle ne voulait pas qu’elles partagent une chambre. Cath est seule, complètement en dehors de sa bulle de confort. Elle partage son quotidien entre une colocataire hargneuse qui sort malgré tout avec un mec charmant et toujours collé à ses bottes, son professeur d’écriture inventée qui pense que les fanfictions annoncent la fin du monde civilisé, et un camarade de classe au physique alléchant qui a la passion des mots… 
Mais elle ne peut s’empêcher de s’inquiéter à propos de son père, aimant et fragile, qui n’a jamais vraiment été seul. 

Pour Cath, la question est : va-t-elle réussir à s’habituer à cette nouvelle vie ? 
Peut-elle le faire sans que Wren lui tienne la main ? Est-elle prête à vivre sa propre vie ? Ecrire ses propres histoires ? 
Et veut-elle vraiment grandir si c’est synonyme d’abandonner Simon Snow ?« 

Mon avis

Pour ce roman, je ne ferai pas de résumé personnel puisque la quatrième de couverture en dit déjà beaucoup !

Je ressors assez déçue de cette lecture. Lors du dernier rendez-vous du Ladies Club au mois de décembre, l’éditrice nous a fait part de son enthousiasme sur ce roman. J’avais donc hâte de le découvrir, mais malheureusement je n’ai pas ressenti de plaisir à le lire. J’ai trouvé que l’histoire était lente et je ne me suis pas attachée aux personnages. Entre chaque chapitre, on peut découvrir des extraits de fanfictions écrits par Cath sur une saga qu’elle adore : Simon Snow. Le problème est que je n’ai pas ressenti d’intérêt à lire ces extraits, surtout qu’on ne connait pas cette fameuse saga. Je dois avouer que je n’ai pas accroché à ces extraits qui m’ont ennuyée. Néanmoins, j’ai bien aimé l’idée des jumelles, Cath et Wren, et de la fanfiction.

Concernant les personnages, depuis qu’elle est petite, Cath ne sort qu’avec sa sœur, Wren, et partage tous ces moments avec elle. Ce qui fait qu’à l’université, lorsqu’elle se retrouve seule puisque Wren ne veut pas partager sa chambre avec elle, Cath n’a pas trop le moral. D’autant plus que Wren l’ignore souvent. Heureusement, elle peut se plonger dans la fanfiction. Et puis Cath fera petit à petit la connaissance de sa colocataire et de son ami Levi. Parlons d’ailleurs de Levi… C’est un personnage que je trouve attachant, sympathique ; sa personnalité m’a plu. Il réussit à mettre rapidement Cath à l’aise et à l’encourager à sortir un peu. Par contre, je ne me suis pas spécialement attachée à Cath et Wren.

La romance met du temps à arriver et n’est pas l’objet principal de ce roman. Nous suivons surtout la vie d’une jeune fille qui vient de rentrer à l’université. Une jeune fille asociale, qui va en cours, qui sent que sa sœur s’éloigne d’elle et prendre le mauvais chemin, qui est connue sur internet grâce à la fanfiction, sa passion. Une jeune fille abandonnée par sa mère et éloignée de son père qu’elle laisse seul pour aller à l’université. Rien de bien transcendant dans cette histoire pour moi, qui, je trouve, souffre de lenteur dans les deux tiers du roman.

Vous l’aurez compris, je n’ai pas vraiment accroché à ce roman. Néanmoins, il a séduit beaucoup de blogueuses. N’hésitez donc pas à vous faire votre propre avis 😉

Merci aux éditions Milady Romance pour cette découverte dans le cadre du Ladies Club !

La note de Rex

2 sur 5

Parution le 21 février 2014

Tribulations d’une fan de Jane Austen, de Laurie Viera Rigler

420 pages

Éditeur :  Milady Romance (collection Central Park)

Date de parution : le 24 janvier 2014

Prix : 7€90

Quatrième de couverture

« Ma vie monotone qui se résumait à lire Jane Austen et à broder est soudainement bouleversée lorsque je me réveille au XXIe siècle. Il semblerait que je me sois retrouvée par je ne sais quel coup du sort dans le corps d’une autre jeune femme, dont la vie paraît bien mouvementée… Comment peut-on porter des tenues si légères pour se rendre à un rendez-vous galant, et qui plus est, sans chaperon ! Et je ne suis pas au bout de mes surprises : dans ce monde étourdissant, chacun s’autorise des libertés que les dames de mon époque n’auraient osé imaginer !

Et que penser de Wes, jeune homme charmant et tout aussi intrigant que celui qui m’a brisé le cœur…« 

Mon avis

Jane se réveille dans le corps de Courtney, jeune femme du XXIème siècle. Au début, elle pense qu’elle est morte et qu’elle se trouve au paradis. Elle va néanmoins profiter de ce que lui offre ce paradis mais aura du mal à s’habituer à sa nouvelle vie bien plus évoluée que l’époque dont elle vient. Fini les bougies, place à l’électricité ! Des factures à payer ? Travailler ? Se servir du téléphone ? Conduire ? Des gens qui se baladent nus ? (en fait en short et débardeur mais c’est déjà trop pour Jane !) Jane va découvrir tout un tas de choses dans des situations qui sont assez amusantes et devra apprendre à connaître les amis de Courtney et les mœurs du XXIème siècle.

Dans ma chronique sur « Confessions d’une fan de Jane Austen« , j’avais avoué ma préférence pour « Tribulations d’une fan de Jane Austen« . Pourquoi ? Parce que Jane est vraiment perdue lorsqu’elle se retrouve au XXIème siècle dans le corps de Courtney et cela donne lieu à des situations qui font rire. Dans cet opus, la romance pointe seulement le bout de son nez et laisse place à la découverte d’un nouveau monde par une jeune femme d’une autre époque. J’ai bien aimé voir la réaction de Jane fasse à des objets que nous utilisons régulièrement !

Un roman très sympathique à lire, drôle, frais, avec lequel j’ai passé un très bon moment de lecture. A noter que « Tribulations d’une fan de Jane Austen » est le pendant de « Confessions d’une fan de Jane Austen« , mais on n’est pas obligé de lire les deux tomes pour comprendre l’histoire et on peut commencer, au choix, par l’un des deux tomes.

Merci aux éditions Milady Romance pour cette découverte dans le cadre du Ladies Club !

La note de Rex

4 sur 5

Confessions d’une fan de Jane Austen, de Laurie Viera Rigler

432 pages

Éditeur :  Milady Romance (collection Pemberley)

Date de parution : le 24 janvier 2014

Prix : 7€90

Quatrième de couverture

« Je n’aurais jamais dû noyer mon chagrin dans une énième relecture d’Orgueil et Préjugés et dans l’alcool, car aujourd’hui, me voilà propulsée à l’époque de la Régence anglaise dans le corps d’une autre femme ! Même si la mode Empire et les moeurs ne cessent de me surprendre, je m’aperçois que cette vie offre, malgré tout, son lot de charmes. Surtout lorsque je rencontre l’élégant et séduisant Charles Edgeworth. Mais est-il un Darcy ou un Wickham ? S’il se révèle être un Darcy, je pourrais bien ne plus jamais éprouver l’envie de rentrer chez moi, après tout… »

Mon avis

Courtney se réveille dans le corps de Jane Mansfield, jeune femme du XIXème siècle. Au début, elle pense qu’elle est en plein rêve. Comment une fan de Jane Austen peut-elle se retrouver dans la peau d’une jeune femme de cette époque ? Qu’en rêve… C’est pourquoi Courtney n’hésite pas à dire à la mère de Jane, à la servante ou encore au médecin qu’elle n’est pas Jane mais Courtney ! Or, elle s’aperçoit qu’elle devra vite jouer le jeu et se faire passer pour Jane si elle ne veut pas passer pour une folle et se retrouver enfermée. Courtney, dans le corps de Jane, devra alors côtoyer la famille et les amis de Jane, notamment Charles Edgeworth, un séduisant et bel homme. Elle devra également apprendre à vivre sans toutes les technologies du XXIème siècle et s’accommoder aux mœurs du XIXème siècle.

J’ai bien aimé ce roman même si ma préférence va pour « Tribulations d’une fan de Jane Austen« . Dans « Confessions d’une fan de Jane Austen« , il y a moins de quiproquos et d’humour puisque Courtney connaît déjà quelques mœurs du XIXème siècle. Il est donc plus facile pour elle de se retrouver plongée dans le passé, contrairement à Jane, jeune femme du XIXème siècle, qui se retrouvera dans le corps de Courtney, jeune femme du XXIème siècle (Cf. « Tribulations d’une fan de Jane Austen« ).

Ce roman se lit rapidement et la plume de l’auteur est agréable. Néanmoins, la romance est peu présente. L’héroïne parle souvent de Jane Austen et les citations sont présentes. Moi qui ne suis pas fan d’histoire, j’ai tout de même apprécié redécouvrir certaines mœurs du XIXème siècle comme la saignée qui s’apparente plus à vider le sang de Courtney qu’à une prise de sang, ou encore le manque d’hygiène flagrant.

Un roman sympathique à lire mais qui manque d’humour et de romance. A noter que « Confessions d’une fan de Jane Austen » est le pendant de « Tribulations d’une fan de Jane Austen« , mais on n’est pas obligé de lire les deux tomes pour comprendre l’histoire et on peut commencer, au choix, par l’un des deux tomes.

Merci aux éditions Milady Romance pour cette découverte dans le cadre du Ladies Club !

La note de Rex

3 sur 5

Coeurs vaillants (tome 1 – L’équation amoureuse), de Nina Rowan

456 pages

Éditeur :  Milady Romance (collection Pemberley)

Date de parution : le 24 janvier 2014

Prix : 7€90

Quatrième de couverture

« Son génie ne se limite pas aux mathématiques…

Le vicomte Alexander Hall a fait l’acquisition d’un médaillon dans une boutique de prêteur sur gages. Il ne se doute pas une seule seconde que cet objet rare a une valeur sentimentale aux yeux de la ravissante Lydia, qui a un don incroyable pour les mathématiques. En bon gentleman, Alexander devrait lui restituer ce bijou de famille sans rien demander en échange. Mais, séduit par cette intrépide beauté à l’intelligence remarquable, il brûle de savoir jusqu’où elle est capable d’aller…« 

Mon avis

Londres, fin du XIXème siècle. Lydia, trente ans, vit avec sa sœur, Jane, et sa grand-mère. Au décès de sa mère, Lydia s’est occupée de l’éducation de sa sœur. Pour l’époque, Lydia est une vieille fille (elle n’est toujours pas mariée) et est intelligente. Elle adore les mathématiques et aucun problème de maths ne lui résiste. Mais cette jeune femme cache un sombre secret… D’ailleurs, elle aimerait récupérer un médaillon qui appartenait à sa mère. Sa grand-mère l’a déposé en gage dans une boutique et ne l’a pas récupéré. Lydia se rend alors chez le vicomte Alexander Hall qui l’a acheté. Néanmoins, même s’il comprend bien que cet objet a une valeur sentimentale pour Lydia, celui-ci ne souhaite pas le lui rendre dans l’immédiat, surtout qu’il compte bien la revoir…

Il s’agit de la deuxième romance historique que je lis et je l’ai également appréciée ! Je me suis vite plongée dans l’histoire et dans l’intrigue. Je me demandais ce que cachait Lydia, même si on s’en doute au fur et à mesure de la lecture. Par contre, les moments de mathématiques qui sont certes originaux sont parfois ennuyants. Bien sûr, cela ne gâche pas l’intérêt de ce premier tome 😉

Concernant les personnages, Lydia est une jeune femme qui cache un sombre secret pour sa réputation et celle de son futur époux. C’est d’ailleurs pour ça qu’elle n’est pas mariée et qu’elle ne veut pas se marier. Pour elle, sa vie lui convient parfaitement. Elle s’occupe de sa sœur et est reconnue dans le domaine qu’elle adore : les mathématiques. Néanmoins, sa vision de la vie va changer lors de sa rencontre avec le vicomte Alexander Hall… Dès qu’il a rencontré Lydia, Alexander Hall l’a trouvé intéressante. Une femme aussi intelligente ? Aussi belle ? Il va rapidement craqué pour Lydia. On assistera alors à un petit jeu de séduction entre ces deux personnages. Mais attention, lorsqu’Alexander veut quelque chose, il ne lâche rien et obtient ce qu’il veut !

Pour conclure, un premier tome d’une nouvelle saga de romance historique que j’ai apprécié 😉

Merci aux éditions Milady Romance pour cette découverte dans le cadre du Ladies Club !

La note de Rex

4 sur 5

Parution le 24 janvier 2014

10 bonnes raisons d’être célibataire, de Lindsey Kelk

480 pages

Éditeur :  Milady Romance (collection Central Park)

Date de parution : le 24 janvier 2014 (réédition)

Prix : 7€90

Quatrième de couverture

« Un de perdu, dix de retrouvés !

Depuis que Simon m’a larguée, rien ne va plus. Moi, Rachel Summers, je suis de nouveau célibataire – ce qui ne m’était pas arrivé depuis belle lurette. La déprime, quoi. Heureusement, après une bonne cuite, Emelie et Matthew, mes deux meilleurs amis, ont concocté pour moi une liste sur-mesure : celle qui me fera découvrir les joies du célibat.
Sur les murs de mon appartement, j’ai écrit : « Simon est un connard ». C’est un bon début. Il me reste quinze jours pour changer de look, partir à l’étranger, me faire tatouer, enfreindre la loi et dégoter l’homme de ma vie. Alors, pari tenu ?« 

Mon avis

Après cinq ans de relation, Simon a largué Rachel en quatre lignes. Rachel se retrouve désormais célibataire, chose qui lui est rarement arrivée. Elle est toujours amoureuse de Simon, s’imaginait se marier et avoir des enfants avec lui. Du coup, elle déprime. Heureusement que ses deux meilleurs amis, Emelie et Matthew, sont auprès d’elle pour la réconforter. Lors d’une journée bien arrosée, ils mettent au point une liste de dix choses à faire pour mieux vivre ce célibat. En tant que fan inconditionnelle de listes, Rachel accepte ce défi. Elle devra alors se faire relooker, enfreindre la loi, se faire tatouer…  Rachel réussira-t-elle à surmonter cette rupture ?

Dès que j’ai reçu ce roman, je l’ai lu puisqu’il me faisait de l’œil depuis un certain temps ! Je l’ai dévoré en un après-midi et je l’ai beaucoup aimé. Il est frais, léger et comporte pas mal d’humour ; tout ce qu’il faut pour se détendre ! 😉

Concernant les personnages, ils sont tous attachants ! Rachel est maquilleuse de photographe. Ça fait cinq ans qu’elle est avec Simon et a très peu connu le célibat. Elle essayera de le surmonter grâce à la liste concoctée par ses meilleurs amis. Matthew est homosexuel et très attachant. C’est l’ami qu’on aimerait toute avoir ! Emelie est célibataire et craque sur le frère de Rachel. Enfin, Dan, le photographe avec qui Rachel travaille, saute sur toutes les mannequins avec qui il travaille !

Emelie et Matthew ont rédigés une liste de dix choses à faire pour Rachel afin de surmonter cette rupture, mais finalement ils vont vivre ensemble toutes ces choses. Leur amitié est très touchante et va encore plus être renforcée. Rachel, notre héroïne principale, va d’ailleurs évoluer grâce à cette liste et faire enfin ce qu’elle désire !

Un roman de chick-lit frais et léger où l’amitié a une place très importante. A découvrir ! 😉

Merci aux éditions Milady Romance pour cette découverte dans le cadre du Ladies Club !

La note de Rex

4 sur 5

Réédition à paraître le 24 janvier 2014

Prix des lectrices Milady Romance – A vos votes !

Milady Romance organise son premier Grand Prix des Lectrices auquel vous pouvez participer ! Vous avez jusqu’au 26 janvier 2014 minuit pour voter pour vos romances favorites parmi les 32 titres proposés dans le sondage ci-dessous (merci de choisir maximum 15 titres). Les 15 titres qui auront obtenus le plus de votes seront retenus pour la finale !

A vos votes !