Nuits blanches (tome 1 – malgré nous), de Lilah Pace

405 pages

Éditeur : Editions J’ai Lu

Date de parution : 2 mai 2018

Prix : 7€40

Quatrième de couverture

« Vivienne tombe en panne sur une route déserte et se retrouve seule au beau milieu de la nuit. Une voiture s’arrête. Un inconnu descend. Aussitôt le fantasme le plus brûlant de Vivienne se déclenche, le fantasme qui la fait le plus vibrer mais dont elle a terriblement honte et qui l’obsède tant qu’elle dévoile enfin à sa psy les questions qui l’agitent : put-elle se laisser aller à vivre ses sombres scénarios secrets ? Doit-elle au contraire lutter contre ses pulsions ?…

Quelques jours plus tard, elle revoit l’inconnu. Plus troublée que jamais, elle accepte de nouer une liaison avec lui… »

Mon avis

Nous suivons l’histoire de Vivienne et Jonah qui se sont rencontrés lorsque Vivienne est tombée en panne au beau milieu de la nuit. Il se sont recroisés lors d’une soirée organisée par une amie de Vivienne. C’est à ce moment là que la vie de Vivienne bascule. Elle a en effet un fantasme choquant, mais Jonah a le même. Ils se proposent donc de le réaliser. Mais pourquoi ce fantasme ? Vont-ils en ressortir indemnes ?

J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce premier tome. Attention, ce livre peut choquer car Vivienne n’a pas un fantasme des plus ordinaires. Il peut être d’ailleurs difficile à comprendre. La plume de l’auteur est addictive : j’ai lu ce livre très rapidement, pressée de connaître l’histoire. On ressent bien les émotions des personnages et leur relation est explosive.

Concernant les personnages, Vivienne est une jeune femme qui n’a jamais su trouver quelqu’un capable de répondre à son fantasme. Lorsque Jonah se propose donc de le faire, elle est surprise, mais elle a peur. Après tout, ce n’est qu’un inconnu. Deux inconnus qui vont jouer à un jeu malsain… Émotions, sentiments, peur, honte… beaucoup de sensations pour Vivienne et Jonah ! Ces deux personnages sont brisés et ont des démons à combattre… S’agissant de Jonah, il est assez réservé et mystérieux. On en apprend plus sur lui lors des dernières pages.

Petit bémol : pourquoi le prénom « Vivienne » ? Je trouve qu’il ne correspond pas du tout au personnage. Ces auteurs ont parfois de drôles d’idées 🙂

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce premier tome. Émotions, secrets de famille, peur, honte, sexe sont au rendez-vous ! J’ai hâte de me plonger dans le deuxième tome 🙂

Attention, ce livre n’est pas à mettre entre toutes les mains !

Je remercie grandement Myriam et les éditions J’ai Lu pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

5 sur 5

Publicités

C’est lundi, que lisez-vous ? [218]

Cette bannière a été crée par Galléane qui a repris ce rendez-vous initialement mis en place par Mallou.

Le principe est simple : tous les lundis, je répondrai aux trois questions suivantes :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Mes lectures de la semaine

      

   

Ma lecture en cours

Ma prochaine lecture

Je ne sais pas ^^

Et vous, que lisez-vous ?

In My Mailbox [250]

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français”

Mes réceptions de la semaine

      

   

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?

Ready Player One, de Ernest Cline

404 pages

Éditeur : Michel Lafon

Date de parution : 15 mars 2018

Prix : 17€95

Quatrième de couverture

« L’avenir d’un monde en jeu, une quête pour la récompense suprême. Etes-vous prêt ?

2045. La réalité est devenue insoutenable. les rares moments pendant lesquels Wade Watts se sent vraiment exister sont ceux où il est connecté à l’OASIS, un vaste monde virtuel dans lequel la majeure partie de l’humanité passe son temps.

Quand l’excentrique créateur de l’OASIS meurt, il laisse derrière lui une suite d’énigmes complexes inspirées par son obsession pour la pop culture des décennies passées. Le premier à les résoudre deviendra l’héritier de son immense fortune et, surtout, contrôlera l’OASIS.

Et Wade résout la première énigme. Il est soudain assiégé de rivaux qui tueraient pour accéder au trésor. La course est lancée. Une seule façon d’y survivre : la gagner. »

Mon avis

En 2045, la Terre va mal : pauvreté, maladies, guerres… Afin d’échapper à la misère quotidienne, les habitants passent beaucoup de temps sur l’OASIS, un monde virtuel créé par un concepteur de jeux vidéos, James Halliday. Grâce à l’OASIS, on peut vraiment se déconnecter de la réalité puisque certaines personnes y suivent des cours, y travaillent… James Halliday est décédé et avait énormément d’argent. Il a donc décidé de léguer son héritage à la personne qui trouvera son « oeuf de pâques » sur l’OASIS. Il faudra donc trouver ce gros trésor en résolvant des énigmes dans l’OASIS. Wade, jeune homme de dix-sept ans, arrivera-t-il à mettre la main dessus ?

Tout d’abord, je remercie Camille pour cette découverte et je m’excuse grandement pour mon retard de chronique. L’univers créé par l’auteur est intéressant, mais l’intrigue met du temps à se mettre en place. Il faut être patient car il est néanmoins nécessaire de mettre en place l’environnement. L’auteur a essayé de bien décrire l’OASIS, mais ces descriptions sont ennuyeuses au bout d’un moment. Dommage que la fin soit plus que prévisible puisque dévoilée dès les premières pages. Le livre est bourré de références (années 80 et jeux vidéos), ce qui ne plaira pas à tout le monde.

S’agissant des personnages, on les connaît surtout par leur avatar puisque dans l’OASIS, chacun y est avec un avatar et ne se connaît donc pas dans la « vraie » vie. Je ne me suis pas spécialement attachée à eux et ce n’est d’ailleurs pas le but de ce livre.

Pour conclure j’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman, mais je l’ai trouvé un peu trop descriptif. Certes, j’aime les jeux vidéos mais il y avait trop de descriptions et de références pour moi.

Je remercie grandement Camille et les éditions Michel Lafon pour leur confiance et pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

Clash (tome 1 – Passion brûlante), de Jay Crownover

372 pages

Éditeur : Editions Harlequin

Collection &H

Date de parution : 4 avril 2018

Prix : 7€50

Quatrième de couverture

« Seul le feu peut faire fondre la glace.

Zeb pensait avoir pris la plus grosse claque de sa vie huit ans plus tôt, le jour où un juge l’a envoyé en prison pour trente interminables mois. Mais c’était compter sans la nouvelle qui vient de bouleverser son univers : il a un fils de cinq ans… qui n’a plus personne d’autre au monde et risque de passer son enfance en foyer d’accueil. Avec son passé, Zeb sait qu’obtenir la garde de son fils ne sera pas facile. Seule Sayer, l’avocate au visage d’ange et à la sophistication froide qui détonne tellement dans leur groupe d’amis tatoués et hauts en couleur, peut l’aider.

Et si ça veut dire qu’il n’aura jamais sa chance avec la belle avocate qui lui retourne la tête – et le sang – depuis des mois… tant pis ! A moins que cette collaboration forcée ne brise au contraire la barrière que la princesse des glaces s’acharne à ériger entre eux… »

Mon avis

Depuis leur première rencontre, Zeb et Sayer sont attirés l’un par l’autre. Alors que Zeb a entièrement rénové la maison de Sayer, aucun d’entre eux n’a osé faire le premier pas même s’ils rêvent l’un de l’autre. Leur histoire va basculer lorsque Zeb va découvrir qu’il est père. Il demandera donc à Sayer, avocate en droit de la famille, de l’aider à obtenir la garde de son fils. Petit à petit, leur attirance va s’intensifier. Vont-ils résister ?

La saga Clash est un spin off de la saga Marked Men (parue aux éditions Hugo Roman et aux éditions J’ai Lu en poche). Je vous rassure, si vous n’avez pas lu Marked Men ça ne vous empêche pas de lire la saga Clash.

Sayer, avocate, a toujours fait passer son boulot avant sa vie privée. Ayant souffert par le passé, elle évite de s’attacher aux gens. Je dois avouer qu’elle m’a souvent énervée puisqu’elle ne sait pas vraiment ce qu’elle veut avec Zeb. Il est vrai que son passé ne l’aide pas à s’ouvrir à Zeb, mais au bout d’un moment il faut se lancer !

Zeb a fait des errreurs dans le passé et a fait de la prison. Mais depuis, il s’est repris en main et a monté sa propre entreprise. Lorsqu’il apprend qu’il est papa, et après le choque de cette annonce, il fera tout pour obtenir la garde de son fils Hyde. D’ailleurs, il semble très bien s’occuper de lui. En plus de la garde de son fils, Zeb sait ce qu’il veut : Sayer !

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce premier tome. Je me suis tout de suite plongée dans l’histoire de Zeb et Sayer 🙂

Je remercie grandement Mélanie et les éditions Harlequin collection &H pour cette agréable lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

4 sur 5

In My Mailbox [249]

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français”

Mes réceptions de la semaine

      

      

      

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?

Devious, de L.J. Shen

443 pages

Éditeur : Editions Harlequin

Collection &H

Date de parution : 4 avril 2018

Prix : 14€90

Chronique du 1er tome Vicious

Quatrième de couverture

« Jusqu’où ira-t-il pour obtenir une seconde chance ?

Devious. Un nom synonyme de danger, de désir, de décadence. Le nom de celui qui lui a brisé le cœur. Rosie n’avait que dix-huit ans lorsque Devious l’a trompée avec sa sœur. Cette expérience l’a détruite, et elle s’est juré de ne plus jamais avoir affaire à lui. Mais voilà que dix ans plus tard, Devious revient dans sa vie, encore plus sexy et surtout plus déterminé que dans ses souvenirs. Car, s’il est revenu, c’est pour une raison bien précise : obtenir une deuxième chance. Et Rosie sait qu’avec Devious la fuite n’est pas une option : alors il ne lui reste qu’une seule solution : faire face au démon de son passé. »

Mon avis (attention aux spoilers sur le premier tome)

Alors que nous avons suivi l’histoire d’Emilia dans le premier tome intitulé « Vicious », nous suivons ici l’histoire de sa sœur, Rosie. Depuis quelques années, Rosie est amoureuse de Dean alias Devious. Mais c’est sa sœur Emilia qui est sortie avec lui à l’époque. Le cœur brisé, elle n’a rien dit à personne, mais s’est promise de ne plus s’approcher de Devious. Pourtant, dix ans plus tard, Devious revient dans sa vie pour essayer de reconquérir Rosie. Malgré les sentiments qu’elle éprouve encore pour lui, elle le rejette afin de ne pas souffrir de nouveau. Saura-t-elle lui résister ?

J’avais passé un très bon moment de lecture avec Vicious, j’avais donc hâte de découvrir l’histoire de Rosie que nous rencontrons également dans le premier tome. J’ai également passé un très bon moment de lecture. Comme dans le premier tome, et chose que j’apprécie lors de mes lectures, il y a une alternance de narrateurs entre Rosie et Devious. La plume de l’auteur est agréable et les pages défilent toutes seules.

Concernant les personnages, nous avons appris dans le premier tome que Rosie était gravement malade. Elle vivait à l’époque avec sa sœur dans un appartement non chauffé, faute d’argent. Rosie est atteinte de la mucoviscidose, une maladie incurable. Comment imaginer faire sa vie avec Devious alors qu’elle peut mourir bientôt ou dans quelques années ? C’est une jeune femme très attachante et combative. Je l’ai appréciée. Nous voyons aussi combien elle a souffert lorsque Emilia est sortie avec Devious. Quant à Devious, c’est un homme séduisant, protecteur et persévérant. Il a un passé compliqué, ce qui fait qu’il plonge facilement dans l’alcool. Pour Rosie, arrivera-t-il à se soigner ?

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce deuxième tome. J’ai hâte d’avoir le prochain tome « Scandalous » entre mes mains 😉

Je remercie grandement Mélanie et les éditions Harlequin collection &H pour cette agréable lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

4 sur 5

Prude à frange (tome 1 – Premier round), de C.S. Quill

376 pages

Éditeur : Hugo Roman Poche

Date de parution : le 08 mars 2018

Prix : 7€60

Quatrième de couverture

« Pour retrouver sa meilleure amie disparue dans d’étranges circonstances, Cadence est prête à tout. Y compris à infiltrer le mystérieux Round, l’organisation dans laquelle Ingrid a été aperçue pour la dernière fois. Si elle veut en apprendre plus, Cadence va devoir gravir les échelons à son tour. Mais jusqu’où est-elle prête à aller pour ça ?

Toute la vie de Mas est dévouée au Round. Sa dernière mission ? Former Cadence aux exigences de ce réseau. Ce qu’il ignore, c’est qu’elle poursuit ses propres objectifs et ne l’écoutera pas à la lettre. Elle pourrait mettre en péril sa réputation, et bien plus encore. »

Mon avis

Cadence est prête à tout pour retrouver sa meilleure amie qui a disparue. Pour la retrouver, elle intègre le Round, une organisation de prostituées avec des tuteurs qui les forment pendant quelques mois afin qu’elles deviennent de superbes prostituées de luxe. Cadence n’a pas trop le physique approprié pour intégrer cette organisation, mais elle est vierge, elle vaudra donc cher lorsqu’elle sera formée. Qui va la former ? Mas. Cet homme qui n’a pas une très bonne réputation…

J’ai tout de suite été attirée par le titre de cet opus que je trouve original. C’est donc avec plaisir que j’ai dévoré ce premier tome, en partenariat avec les éditions Hugo Roman. J’ai passé un très bon moment de lecture avec Cadence et Mas. La plume de l’auteure est addictive, c’est dur de lâcher les personnages. J’apprécie également le fait que la série comporte seulement deux tomes qui sont tous les deux sorties rapidement (sans grande attente entre chaque tome).

Concernant les personnages, Cadence est vierge. Imaginez là intégrer un endroit où l’on forme des prostituée, alors qu’elle ne connait rien au sexe. Elle n’a pas la langue dans sa poche et Mas sera plus d’une fois hors de lui face à elle. Même s’il a parfois tendance à vouloir être gentil avec elle à cause de sa virginité, il n’hésitera pourtant pas à la pousser dans ses retranchements en lui montrant ce qui se passe dans ce club et en lui faisant comprendre qu’elle n’est pas dans le monde des bisounours. Mas se pose des questions au sujet de Cadence : elle ne semble pas être faite pour devenir prostituée… c’est quoi ce boulet ? Que fait-elle là ? Mais Cadence ne lâchera pas le morceau et fera tout son possible pour intégrer du mieux que possible cette organisation. Entre Cadence et Mas, c’est loin d’être le grand amour. Mais leur relation va évoluer au fur et à mesure…

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce premier tome. Je vous conseille d’avoir le deuxième tome sous la main 😉

Je remercie grandement Célia et les éditions Hugo Roman Poche pour cette superbe découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

4 sur 5

The vanishing girl, de Laura Thalassa

347 pages

Éditeur : Michel Lafon

Date de parution : le 8 mars 2018

Prix : 15€95

Quatrième de couverture

« Chaque nuit, Ember disparaît. Elle peut alors se téléporter n’importe où : à l’étranger ou dans la chambre du garçon qui lui plaît… Après dix minutes, elle réapparaît là où elle s’est évaporée. la jeune femme a toujours réussi à dissimuler ce don incroyable, jusqu’au jour où le séduisant Caden la kidnappe. Elle comprend alors que son pouvoir est une arme et que certains sont prêts à tout pour se l’approprier.

Enfermés dans une base secrète du gouvernement, Ember et Caden s’allient contre leur gré pour assurer des missions de téléportation toutes plus risquées les unes que les autres. Mais Ember est prête à tout pour retrouver sa liberté. Même si cela signifie un dangereux rapprochement avec Caden… »

Mon avis

Nous suivons Ember, une jeune fille qui se téléporte chaque nuit pendant dix minutes, puis qui réapparaît là où elle s’est évaporée. Personne n’est au courant de son don. Son monde bascule lorsqu’elle est kidnappée par un garçon, Caden, et lorsqu’il la livre au gouvernement pour intégrer une école pendant deux ans. Elle découvre ses origines, mais également que son pouvoir est très important aux yeux de certaines personnes… Ember devra s’allier à Caden pour assurer des missions de téléportations pour le gouvernement. Mais elle est bien décidée à retrouver sa liberté.

Je trouve la couverture de cet opus vraiment magnifique et c’est ce qui m’a donné envie de le découvrir. J’ai passé un bon moment de lecture, mais je trouve que ce roman n’a rien d’original. C’est un mélange de dystopie et de science fiction, agréable à lire.

Concernant les personnages, nous suivons principalement Ember et Caden. Ember est une jeune fille agréable et naïve. Elle ne mesure pas les conséquences de ses actes. Quant à Caden, il travaille pour le gouvernement et sera le partenaire d’Ember dans les différentes missions à remplir. Très rapidement, leur histoire amoureuse est mise en place par l’auteur. Attention aux jeunes lecteurs qui aimeraient lire ce livre car les scènes érotiques sont assez nombreuses. Caden s’est rapproché d’Ember, mais joue-t-il un rôle ou est-il sincère ?

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus qui pose les bases de l’histoire.

Je remercie grandement Camille et les éditions Michel Lafon pour leur confiance et pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

In My Mailbox [248]

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français”

Mes réceptions de la semaine

      

      

      

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?