Archives d’Auteur: titisse

Calendar Girl – Novembre, de Audrey Carlan

153 pages

Éditeur : Hugo Roman

Date de parution : le 2 novembre 2017

Prix : 9€95

Chronique du 1er tome

Chronique du 2ème tome

Chronique du 4ème tome

Chronique du 5ème tome

Chronique du 6ème tome

Chronique du 7ème tome

Chronique du 8ème tome

Chronique du 9ème tome

Chronique du 10ème tome

Quatrième de couverture

« Thanksgiving arrive avec son lot de nouvelles.

Wes a survécu à l’enfer et Mia et lui se sont retrouvés, plus amoureux que jamais.

Son nouveau travail à Century Production envoie Mia à New York pour interviewer des stars, ce qui n’est pas compliqué puisqu’elle s’est fait, ces derniers mois, un nombre incroyable d’amis célèbres.

Elle contacte Mason Murphy, le joueur de base-ball, et Anton Santiago, le chanteur de hip-hop.

Et enfin, Mia passe un dîner de Thanksgiving en famille, avec tous ceux qu’elle aime, même s’il y a toujours une place vide autour de la table… celle de son père. »

Mon avis

Mia se rend à New-York avec Wes afin d’interviewer pour son travail Mason et Anton, des stars qu’elle a rencontré lors de ses missions. Mia va également retrouver sa famille afin de fêter Thanksgiving.

Il s’agit ici de l’avant-dernier mois des aventures de Mia. Même si dans l’ensemble cette saga ne m’a pas transportée, j’ai toujours voulu lire la suite afin de connaître le dénouement final de l’histoire de Mia. Il ne se passe rien de spécial dans cet opus. Mia est heureuse, elle est avec l’homme qu’elle aime, elle a un travail qu’elle aime beaucoup et elle va retrouver sa famille pour Thanksgiving : que demander de plus ?

J’ai hâte de connaître le dénouement final de cette saga avec le mois de décembre. L’auteure va-t-elle continuer à rendre Mia heureuse ? La suite et fin de cette saga dès jeudi en librairie !

Je remercie grandement Magali, Olivia et les éditions Hugo Roman pour cette lecture dans le cadre de notre partenariat.

Publicités

In My Mailbox [231]

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.”

Mes réceptions de la semaine

      

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?

A demi-mot, de Jennifer Armentrout

312 pages

Éditeur : J’ai Lu

Date de parution : le 30 août 2017

Prix : 13€90

Quatrième de couverture

« Andrea Walters est la spécialiste des bêtises en tout genre. Sa seule certitude ? Elle finira saoule avant 22 heures vendredi prochain ! Ses plans de carrière ? Une récente réorientation quelque peu déprimante quand tous ses proches sont en couple et dans la vie active. Aussi, lorsque sa copine Syd lui propose une semaine de vacances entre amis dans un chalet, Andrea n’hésite pas longtemps. Elle y voit l’occasion de faire le point dans un cadre magnifique, de profiter du jacuzzi… et de commettre un nouvel impair en passant sept jours au côté de Tanner Hammond.

Ce magnifique pompier semble voir clair dans son jeu, et même si Andrea déploie des trésors de mépris et de cynisme en sa présence, il pourrait finir par avoir raison de sa belle assurance…« 

Mon avis

Andréa et Tanner se connaissent depuis quelques années et ne cessent de se taquiner et de se chamailler. Lorsque leurs deux amis leur proposent de partir avec eux pendant une semaine, ils acceptent d’y aller, même si Andréa est un peu réticente à l’idée d’être avec Tanner pendant une semaine. Pour Tanner, c’est l’occasion de se rapprocher d’elle. Mais Andréa ne se laissera pas faire aussi facilement…

Il était difficile de passer à côté de ce nouveau roman de Jennifer Armentrout, une auteure que j’apprécie. De plus, la première de couverture est magnifique ! Je peux vous dire que j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman. J’ai beaucoup aimé l’alternance de narrateurs afin de mieux connaitre Andrea et Tanner et bien évidemment j’ai adoré la plume de l’auteure. Je précise d’ailleurs que je n’ai pas lu le premier tome de cette série et que cela ne m’a pas dérangée lors de ma lecture.

Concernant les personnages, Andréa est une jeune femme perturbée. Pour oublier ses problèmes et les sentiments qu’elle ressent pour Tanner, elle boit beaucoup d’alcool. Tanner s’en rend compte, mais refuse de la laisser continuer sur ce chemin. Il se battra pour lui ouvrir les yeux et l’aider en étant auprès d’elle. J’ai bien aimé la relation de ces deux personnages ainsi que l’évolution de leur histoire.

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce New Adult. Encore une fois, un roman de Jennifer Armentrout à découvrir 😉

Je remercie grandement Myriam et les éditions J’ai Lu pour cette belle lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

4 sur 5

 

In My Mailbox [230]

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.”

Mes réceptions de la semaine

   

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?

Si tu me le demandais, de Emily Blaine

368 pages

Éditeur : Editions Harlequin

Collection &H

Date de parution : le 4 octobre 2017

Prix : 15€90

Quatrième de couverture

« Elle est sa deuxième chance d’être heureux.

En un regard, un sourire et quelques phrases échangées, Julianne a bouleversé la vie de Cooper. Le temps de leur conversation fortuite sur la terrasse d’un hôtel, elle est parvenue à apaiser les plaies de son âme et, pour la première fois depuis huit ans, Cooper n’a plus senti le poids de son chagrin. Car, depuis qu’il a perdu sa femme, il se débat chaque jour avec la douleur de l’absence du grand amour de sa vie ; une lutte qu’il mène pour leur fille, Cecilia, désormais adolescente. Mais, lorsqu’il recroise par hasard Julianne, Cooper comprend qu’il doit prendre en main son destin : s’il veut une deuxième chance d’être heureux, il va devoir conquérir cette femme qui le trouble. »

Mon avis

Cooper a perdu sa femme il y a quelques années. Depuis, il vit avec le fantôme de sa femme et sa fille, Cecilia, désormais adolescente. Lors d’une soirée, il va rencontrer Julianne. Il discutera avec elle et s’apercevra qu’avec elle il se sent bien, qu’il ne pense pas à sa femme décédée. Il recroisera Julianne par hasard et essayera de la conquérir. Se laisseront-ils une chance ?

J’ai passé un très bon moment de lecture avec cette romance contemporaine. J’aime beaucoup la plume d’Emily Blaine qui est très agréable et fluide. Le seul petit point négatif pour moi est l’absence de chapitres. Le livre est séparé en différentes parties, mais il n’y a pas de chapitres, ce que je n’apprécie pas car je n’arrête jamais ma lecture en plein chapitre. Ici j’arrêtais donc ma lecture à la fin d’une partie mais les parties étaient un peu longues.

Concernant les personnages, Cecilia a envie de connaître sa mère décédée. Elle aimerait que son père réponde à ses questions, mais celui-ci refuse, ne souhaitant pas parler de sa femme et souffrir. Il finira par faire cet effort, une chose très importante pour sa fille. Au contact de Julianne, Cooper va réussir à avancer dans sa vie, même s’il pense toujours à sa femme. Quant à Julianne, c’est une femme qui a également un passé compliqué. Cooper sent tout de suite qu’il est attiré par Julianne, cette femme qu’il croise plusieurs fois au hasard. Mais la laissera-t-elle entrer dans sa vie ? De son côté, Cooper réussira-t-il à faire une place dans son cœur à Julianne ?

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec cette romance contemporaine. Je me suis attachée aux personnages et la plume de l’auteure est très agréable.

Je remercie grandement Mélanie et les éditions Harlequin collection &H pour cette  agréable découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

4 sur 5

Butterfly Dreams, de A. Meredith Walters

405 pages

Éditeur : Editions Harlequin

Collection &H

Date de parution : le 10 mai 2017

Prix : 14€90

Quatrième de couverture

« Corin a vingt-cinq ans, une boutique qui marche bien et… une peur panique de mourir jeune. Chaque semaine lui apporte son nouveau lot de symptômes plus inquiétants les uns que les autres, jusqu’au jour où, persuadée d’avoir un problème cardiaque, elle intègre un groupe de soutien. C’est là qu’elle rencontre Beckett.

Beckett dont le cœur s’est arrêté un beau matin. Trois minutes. Trois minuscules minutes qui ont changé sa vie à jamais. Finis le saut à l’élastique, les matchs de foot endiablés et les voyages au bout du monde. Désormais, il est malade.

Mais, quand le destin projette ces deux âmes blessées l’une contre l’autre, c’est peut-être leur chance de réapprendre à vivre… et à aimer ?« 

Mon avis

Corin a vingt-cinq ans et une peur panique de la mort. Suite à la mort de ses parents, Corin pense avoir des maladies graves allant jusqu’à un problème cardiaque. Son médecin lui propose donc d’intégrer un groupe de soutien de malades cardiaques. Elle y rencontre Beckett, un homme ayant eu une crise cardiaque. Petit à petit ils vont faire connaissance et leur rencontre va changer leurs vies.

Je trouve la première de couverture très jolie, j’avais donc hâte de me plonger dans ce roman. Mais malheureusement, je ressors déçue de ma lecture. Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages. L’histoire semblait originale, mais j’ai fini par m’ennuyer. Point positif, il y a une alternance de narrateurs, chose que j’apprécie beaucoup lors de mes lectures pour bien connaître les personnages.

S’agissant des personnages, Corin a peur de mourir et pense tout le temps être gravement malade. Elle est fragile et a une mauvaise estime d’elle-même, mais on sent qu’elle est combative. Avant son arrêt cardiaque, Beckett était un homme sportif. Il vit maintenant avec une épée de Damoclès sur la tête, mais garde le sourire et sa joie de vivre. Même si au départ Corin était assez réservée avec Beckett, leur histoire va évoluer au fur et à mesure de la lecture.

Malheureusement, je ressors déçue de ma lecture. Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages et j’ai fini par m’ennuyer.

Je remercie grandement Mélanie et les éditions Harlequin collection &H pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

2 sur 5

In My Mailbox [229]

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.”

Mes réceptions de la semaine

      

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?

In My Mailbox [228]

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.”

Mes réceptions de la semaine

      

   

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?

The curse (tome 2 – The crime), de Marie Rutkoski

535 pages

Éditeur : Lumen

Date de parution : le 21 septembre 2017

Prix : 15€

Chronique du 1er tome

Quatrième de couverture

« GAGNER PEUT ETRE LA PIRE DES MALEDICTIONS…

Fille du général le plus titré de l’Empire, Kestrel a eu la faiblesse, alors qu’elle réprouve l’esclavage, d’acheter dans une vente aux enchères un jeune homme du nom d’Arin. Pire encore, elle a eu la bêtise de lui permettre de devenir son ami… et de laisser la ville entière s’en émouvoir. Elle n’a compris qu’au dernier moment son erreur, en découvrant l’impensable : espion aux ordres de son peuple oppressé, les Herranis, le jeune homme était là depuis le début pour la trahir, pour renverser le pouvoir.

A présent, tout a changé. Kestrel a été contrainte de lutter pour sa survie. Elle a vu ses amis tomber autour d’elle et a dû supporter la douleur de la trahison d’Arin – elle dont l’éducation entière lui souffle de tout faire pour se venger. mais, quand il a fallu choisir son camp, elle a préféré, à son tour, l’impensable : sacrifier son bonheur pour celui des Herranis, céder à un terrible chantage qui la force à tourner le dos à Arin une bonne fois pour toutes. Elle est désormais la fiancée du fils de l’Empereur. S’ouvre, à la cour, un terrible jeu d’échec où Kestrel, doit mentir à tout le monde, depuis le monarque – un homme sans pitié qui se délecte de la souffrance d’autrui – jusqu’à Arin lui-même, en passant par la masse des courtisans qui n’espèrent que sa chute.

Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? Jeux de pouvoir, coups de bluff et pièges insidieux : dans un monde nouveau, né de l’imagination d’une auteure unanimement saluée pour son talent, deux jeunes gens que tout oppose se livrent à une partie de poker menteur qui pourrait bien décider de la destinée de tout un peuple ! »

Mon avis

A la fin du premier tome de cette saga, Kestrel a accepté d’épouser Varex, le prince de l’Empire Valorian, en échange de la liberté pour le peuple Herrani dont Arin est devenu le Gouverneur. Dans cet opus, nous retrouvons Kestrel au cœur de manipulations et enjeux politiques.

J’ai beaucoup aimé le premier tome de cette saga, j’avais donc hâte de lire ce deuxième tome. Malheureusement, je ressors vraiment déçue de ma lecture. J’ai trouvé que l’histoire était trop lente et qu’elle n’avançait pas. Je me suis ennuyée et je n’avais qu’une envie : terminer ce livre au plus vite. Les stratégies et manipulations sont omniprésentes, mais l’action est absente. Un petit point positif néanmoins : la première de couverture est magnifique.

Concernant les personnages, nous découvrons l’Empereur qui est vraiment détestable et qui se révèle être un véritable manipulateur. Il est infect avec son fils, mais également avec Kestrel qui va en baver avec lui. Alors qu’au début Varex doute des motivations de Kestrel pour devenir son épouse, il apprend petit à petit à lui faire confiance et on apprend à le connaître. J’espère qu’il comprendra et soutiendra Kestrel. S’agissant de Kestrel et d’Arin, Arin ne comprend pas pourquoi Kestrel a accepté d’épouser le Prince de l’Empire Valorian et Kestrel refuse de lui expliquer. Leur relation va donc se dégrader. Nous découvrons également d’autres personnages qui ont tous un petit rôle intéressant dans l’histoire.

Pour conclure, alors que j’ai apprécié le premier tome de cette saga, j’ai trouvé celui-ci bien trop lent. Autant de pages pour avancer aussi peu dans l’histoire, je ne le conçois pas. J’espère que le troisième tome sera bien meilleur que celui-ci et que l’action sera au rendez-vous.

J’ai chroniqué ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

Library Jumpers (tome 2 – La gardienne des mensonges), de Brenda Drake

474 pages

Éditeur : Lumen

Date de parution : le 26 janvier 2017

Prix : 15€

Quatrième de couverture (attention aux spoilers)

« Quand le Conseil des mages envoie Gia dans une petite ville du Connecticut, elle croit d’abord que vivre sous protection avec sa famille, ses amis – et, en bonis, Arik en personne – ne devrait pas s’avérer trop désagréable. mais le déception ne tarde pas : non seulement son meilleur ami, Nick, a du mal à contrôler de tout nouveaux pouvoirs plus qu’inquiétants mais, en plus, Gia est contrainte de vivre sous le même toit que Deidre, sa jumelle seulement en apparence, avec qui elle ne s’entend pas du tout… Sans compteur qu’Arik semble s’intéresser d’un peu trop près à l’une de leurs jeunes voisines !

Bien décidée à retrouver les Chiavi manquante – ces clés magiques qui sont leur seul espoir – la jeune Sentinelle, accompagnée de Nick, visite en secret certaines des plus belles bibliothèques de la planète. Mais le sort s’acharne : elle déclenche au détour d’un couloir sombre un piège qui l’expédie vers une bien mystérieuse destination. Pour retrouver les siens et affronter Conemar, Gia va être contrainte de faire un sacrifice, un choix terrible qui lui coûtera un être cher. »

Mon avis (attention aux spoilers)

Dans le premier tome de cette saga, Gia a découvert un nouveau monde mêlant sorcellerie et danger. Elle ne le savait pas, mais elle est en fait une Sentinelle, comme sa mère l’était. Elle est donc chargée de protéger les Humains des Chimères. Selon la prophétie, Gia serait également l’enfant de l’Apocalypse.

Dans ce deuxième tome, nous retrouvons Gia en sécurité dans le Connecticut. Elle est accompagnée de Nick, Pop, Deidre, Arik… Mais sa nouvelle vie ne sera pas de tout repos : Nick, son meilleur ami, a du mal à contrôler ses nouveaux pouvoirs ; Arik se rapproche bien trop d’une voisine ; son père est proche de Deidre, sa jumelle… Mais Gia n’oublie pas qu’elle et Nick ont pour mission de rassembler les Chiavi manquantes. Pour cela, elle visitera de belles bibliothèques mais devra surmonter quelques difficultés.

Je n’avais pas trop accroché au premier tome de cette saga, mais j’avais quand même envie de lire la suite. Comme pour le premier tome, je n’ai pas trop accroché à l’univers ni aux personnages. Le livre est divisé en deux parties. La première partie est axée sur l’histoire et quelques rappels des événements du premier tome. Cette première partie est relativement calme. Dans la deuxième partie, l’action apparaît enfin.

Concernant les personnages, ils sont nombreux. Nous retrouvons Gia qui est plus mature que dans le premier tome. Ici, la pauvre devra faire face à de nombreuses difficultés. Côté cœur, un triangle amoureux est omniprésent tout au long de la lecture entre Gia, Arik et Bastien. Arik est assez étrange dans cet opus, mais je vous laisse découvrir pourquoi. Enfin, dans le premier tome l’auteure ne parle pas beaucoup de Bastien, mais dans ce deuxième tome on apprend à le connaître et il m’a plu.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus, mais je n’arrive pas à accrocher à l’histoire ni aux personnages. Cependant, cette saga étant appréciée par de nombreux lecteurs, je vous conseille de vous faire votre propre avis.

J’ai chroniqué ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.