Archives Mensuelles: mai 2016

L’offre (saison 2), de Karina Halle

356 pages

Éditeur : Editions Hugo Roman

Date de parution : le 2 juin 2016

Prix : 17€

Chronique du 1er tome

Quatrième de couverture

« Nicola Price élève seule sa fille de cinq ans, et sa vie est loin d’être simple depuis que son petit ami l’a quittée. Après avoir eu un super-boulot, un appartement de rêve et une garde-robe à faire pâlir toutes ses amies, elle vit aujourd’hui dans un studio pourri, sans travail et sans amour.

La solution à tous ses problèmes pourrait venir de Bram, le grand, beau et riche frère aîné de son ami Linden. Il lui propose de lui louer un appartement dans un immeuble qui lui appartient, le temps qu’elle puisse se remettre sur pied.

Mais elle va découvrir à ses dépens que rien n’est gratuit dans la vie.

A-t-elle eu tort d’accepter l’offre du bel Écossais ? »

Mon avis

Nicola élève seule sa fille de cinq ans, Ava, et vient de perdre son emploi. Les problèmes d’argent s’accumulent, jusqu’au jour où quelque chose de grave arrive. Pour l’aider, Bram, qu’elle a rencontré quelques mois plus tôt à un mariage, lui propose alors d’emménager dans un appartement qui lui appartient, juste en face du sien. Nicola accepte sa proposition, mais arrivera-t-elle à résister à son charme ?

J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman. Je tiens à préciser que même si nous retrouvons Linden et Stéphanie, les personnages du premier tome, ce roman peut se lire indépendamment de « Le Pacte ». J’ai d’ailleurs une petite préférence pour ce second tome. S’agissant de la plume de l’auteur, elle est toujours aussi addictive et agréable à lire. L’alternance de narrateurs est omniprésente, chose que j’apprécie beaucoup dans mes lectures.

Concernant les personnages, Bram est un coureur de filles ! Il est séduisant, attirant… et passe son temps à draguer, puis à coucher avant de passer à autre chose. Malgré sa réputation, Nicola se sent attirée par lui, au risque de souffrir. Néanmoins, elle apprend à connaître Bram qui se révèle être un homme séduisant mais également attachant. S’agissant de Nicola, c’est une jeune femme agréable et courageuse qui élève seule sa fille de cinq ans. Biensûr, nous savons comment cette histoire se termine, mais j’ai beaucoup aimé suivre l’évolution de leur relation !

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman 🙂

Je remercie grandement les éditions Hugo Roman pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

4 sur 5

Indomptables, de Cecily Von ziegesar

383 pages

Éditeur : Editions Michel Lafon

Date de parution : le 28 avril 2016

Prix : 16€95

Quatrième de couverture

« Issue de la jeunesse dorée new-yorkaise, Merritt, 16 ans, a tout ce qu’elle veut, tout de suite. Sauf ses examens… Pour la remettre sur le droit chemin, ses parents l’envoient dans un centre équestre spécialisé pour adolescentes tourmentées. Là-bas, elle a fait la connaissance de Red, un cheval aussi rebelle qu’elle, et de l’insaisissable Béatrice. Ces deux rencontres vont faire basculer sa vie. Mais pas forcément dans le sens qu’espéraient ses parents… Car Merritt est comme Red : indomptable. »

Mon avis

Je n’attendais rien de spécial de cette lecture, j’avais juste envie d’un genre littéraire différent de ce que je lis habituellement, et d’un livre détente et agréable. Ce roman a donc bien rempli mes attentes, puisque j’ai passé un bon moment de lecture.

La plume de l’auteur est agréable et fluide. La narration est alternée entre Merritt, adolescente de seize ans, et Red, le cheval qu’elle va réussir à apprivoiser.

Concernant les personnages, j’ai trouvé sympathique et attachante Merritt. J’ai néanmoins eu un peu de mal de temps en temps avec Red, que j’ai trouvé à plusieurs reprises trop méchant et jaloux. Soit je n’ai pas du tout réussi à apprécier son caractère spécial, soit ça manque de réalisme. J’avoue que je ne connais pas les chevaux ni leur caractère, j’ai donc du mal à me prononcer à ce sujet.

L’histoire m’a aussi quelques fois dérangées ; un peu tirée par les cheveux et pas toujours réaliste.

Dans l’ensemble, j’ai passé un bon moment de lecture. L’histoire est agréable, les personnages sont attachants et ont leurs qualités et défauts. Un livre que je conseillerai néanmoins un peu plus aux adolescentes, et encore plus aux adolescentes qui aiment les chevaux 🙂

 Je remercie les éditions Michel Lafon pour leur confiance et pour cette lecture dans le cadre de notre partenariat.


La note de Rex

3 sur 5

 

In My Mailbox [180]

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.”

Mes réceptions de la semaine

   

   

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?

Le pacte, de Karina Halle

354 pages

Éditeur : Editions Hugo Roman

Date de parution : le 7 avril 2016

Prix : 17€

Quatrième de couverture

« Linden McGregor est grand, sexy et pilote d’hélicoptère, il a un accent écossais qui lui donne un charme fou…

Stéphanie est belle, drôle et ambitieuse, elle considère que Linden est son meilleur ami.

Un soir, dans le bar de leur copain James, ils font un pacte : si aucun des deux n’est engagé dans une relation sérieuse à trente ans, ils se marieront.

Ce qui ressemblait à un jeu va prendre de plus en plus de place dans leur vie, au fur et à mesure des années et des relations instables qu’ils vivent chacun de leur côté.

Leur amitié va être mise à rude épreuve, leur attirance mutuelle grandir. »

Mon avis

Stéphanie, Linden et James sont amis. Un soir, dans le bar de James, et alors qu’ils ont vingt-cinq ans, Stéphanie et Linden font un pacte : si aucun des deux n’est engagé dans une relation sérieuse à trente ans, ils se marieront. C’est à partir de ce moment là que tout commence. Nous suivons alors Stéphanie et Linden jusqu’à leur trente ans.

J’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman. On se doute dès le début du dénouement final, mais il n’est pas si simple pour nos deux héros d’arriver à ce dénouement. La plume de l’auteur est addictive et agréable à lire. L’alternance de narrateurs est omniprésente, chose que j’apprécie beaucoup dans mes lectures.

Concernant les personnages, Stéphanie et Linden sont très proches. Ils partagent tout. Les années vont les éloigner l’un de l’autre mais ils finiront par se retrouver. Ils seront alors tous les deux engagés dans une relation sérieuse. La petite amie de Linden est jalouse de l’amitié qu’il a avec Stéphanie. James a également une copine mais semble néanmoins éprouver encore des sentiments pour Stéphanie. Quant à Stéphanie, elle est très bien avec son copain, mais elle se sent très attirée par Linden. Un triangle amoureux est donc présent, cette bande de potes mettra leur amitié à rude épreuve.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman 🙂

Je remercie grandement les éditions Hugo Roman pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

4 sur 5

Bad (tome 1 – Amour interdit), de Jay Crownover

374 pages

Éditeur : Editions Harlequin

Date de parution : le 9 mars 2016

Prix : 14€90

Quatrième de couverture

« Premier volet de la série BAD, nouvelle série de Romance New Adult
« Des bad boys, des vrais? » 
Seul l’amour pourra les sauver…

Il s’appelle Bax. Un nom qui fait trembler tout le quartier de The Point. Un nom synonyme de violence, un nom synonyme de sang. Et aujourd’hui, Bax a bien l’intention de le faire couler pour obtenir des réponses. Car il vient de sortir de prison après cinq années ; 1 826 jours passés derrière les barreaux, sans bière, sans fille, sans rien, pas même la garantie d’en ressortir vivant. Et pour commencer, il doit trouver Race, celui qu’il considérait comme son meilleur ami, pour lui poser quelques questions sur cette fameuse nuit où tout a basculé.

Elle s’appelle Dovie. La survie dans The Point, ça la connaît. Elle a même établi quelques règles. Règle n°1 : se la jouer discrète, par exemple en s’habillant comme un mec et en cachant sa crinière rousse. Règle n°2 : éviter de sortir avec les types du coin. Règle n°3 : ne jamais rien devoir à personne. Mais lorsque Race, son frère, disparaît mystérieusement, Dovie n’a plus le choix. Adieu les règles, bonjour le danger. Car son seul espoir de retrouver son frère tient en trois lettres : Bax. »

Mon avis

Bax vient de sortir de cinq ans de prison. Il part à la recherche de son meilleur ami, Race, celui qui l’a fait plonger il y a cinq ans.  Mais il est introuvable. Il rencontre alors Dovie, sa sœur.. Ils partiront tous les deux à la recherche de Race, même si cela n’enchante pas Bax qui a toujours eu l’habitude d’agir en solo. Mais Dovie n’est pas le genre de femme à lâcher prise…

J’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus. La plume de l’auteure est fluide et agréable. Il y a une alternance de narrateurs entre Bax et Dovie, ce qui permet de donner du rythme à l’histoire et de mieux connaître les personnages. L’atmosphère est sombre et violente, le sexe est présent. Passez votre chemin si cela ne vous plait pas…

Concernant les personnages, Bax est un bad boy. Il aime les combats clandestin, il vole des voitures… Tout le monde le craint et il adore en jouer. Mais on sent qu’il a néanmoins bon fond. Au fur et à mesure de la lecture, on va découvrir son bon côté grâce à Dovie. S’agissant de Dovie, elle est sympa. Même si elle semble fragile, c’est une battante qui fera tout pour retrouver son frère et ne lâchera rien. L’histoire et les sentiments de Bax et Dovie évoluent au fur et à mesure de la lecture. Je me suis attachée à ces deux personnages.

J’ai beaucoup aimé le dénouement final de l’histoire où l’action et les révélations sont présentes.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce premier tome.

Je remercie grandement les éditions Harlequin pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

4 sur 5

Les dépossédés (tome 1 – La Belle et le Maudit), de Page Morgan

512 pages

Éditeur : Bayard

Date de parution : le 16 mars 2016

Prix : 17€90

Quatrième de couverture

« Une part de ténèbres sommeille en chacun de nous… »

Mon avis

La couverture de ce livre m’avait attirée en librairie, donc lorsque Louve l’a proposé en partenariat je me suis jetée dessus.

Parlons un peu de l’histoire… Ingrid, Gabriella et leur mère Lady Charlotte Brickton quittent Londres pour emménager à Paris. Elles doivent retrouver le frère jumeau d’Ingrid, Grayson, dans une Abbaye. Mais une fois arrivées là-bas, Grayson est introuvable. Où est-il ? Comment le retrouver ? Est-il mort ou toujours en vie ?

Malheureusement, je ressors déçue de ma lecture. Alors qu’au début j’étais totalement plongée dans l’histoire, je l’ai lu en plusieurs fois car je m’ennuyais et je n’avais pas très envie de me replonger dans ce livre. J’ai trouvé que l’histoire était lente. Néanmoins, la plume de l’auteur est fluide et agréable. Le point original de ce roman est les gargouilles. Ce sont des créatures que l’on rencontre très peu en littérature jeunesse, j’ai donc été contente de passer un moment avec elles. L’histoire d’amour est au rendez-vous, ainsi que les démons et les Chiens de l’Enfer que je vous laisse découvrir. L’univers est intéressant à découvrir.

L’histoire se passe en 1899, contrairement à ce que nous laisse sous entendre la première de couverture. J’ai donc été un peu surprise de la période historique car je ne suis pas fan de ce genre de livre. D’ailleurs Ingrid et Gabriella sont naïves et je pense que c’est en partie à cause de la période historique.

Pour conclure, j’ai été attirée par cette magnifique couverture mais je n’ai malheureusement pas accrochée à l’histoire qui est trop lente. C’est dommage car l’univers est intéressant à découvrir, mais la lenteur m’a empêchée de savourer ce roman auquel j’ai décroché.

Je  remercie Louve, Mort-Sûre ainsi que les éditions Bayard pour cette découverte dans le cadre d’un partenariat.

Hacker (tome 4 – Liens défendus), de Meredith Wild

317 pages

Éditeur : Michel Lafon

Date de parution : le 14 avril 2016

Prix : 16€95

Chronique du 1er tome

Chronique du 2ème tome

Chronique du 3ème tome

Quatrième de couverture

« Malgré leur amour fou, Erica et Blake ont bien des problèmes à régler avant leur mariage !
Daniel, le père d’Erica, est harcelé par ses ennemis politiques qui le menacent de révéler l’existence de sa fille illégitime. L’ex de Blake, Sofia, rôde telle une prédatrice pour tenter de faire échouer leur couple… Et quel est ce club mystérieux auquel appartenait Blake ? Erica est obsédée par ce secret…
Pourtant, Erica en est sûre : Blake est l’homme parfait. Et elle est prête à dépasser ses limites pour le garder, à tout jamais. »

Mon avis

Dans cet opus, Sofia ne va pas lâcher Erica et essayera de la dégoûter de Blake en lui envoyant un cadeau assez explicite quant aux tendances dominatrices de Blake. Elle découvrira que Blake faisait partie d’un club nommé « La Perle » et n’arrivera pas à résister à se rendre dans ce club pour voir ce dont il s’agit. Du côté d’Erica, c’est Daniel, le père d’Erica, qui doit faire face aux menaces de ses ennemis politiques qui veulent révéler l’existence d’Erica, sa fille illégitime. Erica devra aussi faire face aux journalistes qui la harcèlent à ce sujet.

J’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus. Outre le côté érotique, ce qui est appréciable depuis le début dans cette saga est l’histoire qu’il se passe en même temps. L’entreprise d’Erica, Daniel, les harcèlements des journalistes… Le lecteur n’a pas le temps de s’ennuyer.

J’ai par contre eu l’impression que l’histoire entre Blake et Erica n’avançait pas beaucoup. Ces personnages n’évoluent pas et restent fidèles à eux-mêmes. Bien sûr, Blake veut toujours contrôler les faits et gestes d’Erica, mais beaucoup moins que dans le deuxième tome où il m’avait saoulée. Ce côté possessif est moins mis en avant par l’auteur et ça fait du bien. S’agissant de Sofia, elle est également toujours fidèle à elle-même : une vraie peste.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus !

 Je remercie les éditions Michel Lafon pour leur confiance et pour cette lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

4 sur 5

Black Lies, de Alessandra Torre

418 pages

Éditeur : Editions Hugo Roman

Date de parution : le 7 avril 2016

Prix : 17€

Quatrième de couverture

« Je m’appelle Layana Fairmont…et j’aime deux hommes.

Brant, qui a fait fortune dans les nouvelles technologies dès son vingtième anniversaire. Cela fait trois ans que nous sortons ensemble. Il m’a demandée en mariage quatre fois. J’ai refusé quatre fois.

Lee, qui est jardinier quand il n’est pas occupé à courir les femmes aux foyers. Il sait se servir de ses mains, de sa bouche et de son corps. Cela fait deux ans que je ne peux pas me passer de lui, je ne suis pas même pas certaine qu’il en soit conscient. Allez-y, jugez-moi ! Vous ne pouvez pas imaginer les conséquences que cette situation entraîne.

Et si vous pensez avoir déjà lu ce genre d’histoire, croyez-moi, vous vous trompez ! »

Mon avis

J’avais très envie de découvrir ce roman notamment à cause de sa quatrième de couverture qui m’a attirée mais surtout grâce à  sa phrase « choque » : « Et si vous pensez avoir déjà lu ce genre d’histoire, croyez-moi, vous vous trompez ! »

Layana sort depuis trois ans avec Brant. Jillian, la tante de Brant, ne conçoit pas cette relation et prévient Layana que Brant n’est pas fait pour elle à cause du secret qu’il cache, jusqu’au jour où elle découvre son secret… Après plusieurs demandes en mariage que Layana a refusées, elle fait la connaissance de Lee, un jardinier, avec qui elle entretient une relation. Layana tombe amoureuse de Lee qui deviendra alors son amant. C’est là que commencent les mensonges pour Layana…

Oui, lorsque j’ai vu que Layana n’hésitez pas à tromper Brant et a avoir une vraie relation avec son amant, je ne l’ai pas comprise et je l’ai traitée de salope. Mais, au fur et à mesure de la lecture, j’arrivais mieux à la comprendre. Bien évidemment, je ne vous dévoilerai rien sur la dernière partie de ce livre, mais il faut avouer que l’auteur a fait fort. Alors que dans les deux premières parties du livre, l’histoire était assez basique et que par moment je m’ennuyais, la troisième partie est un régal.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture, mais je dois avouer que c’est surtout la dernière partie de l’histoire qui m’a plu.

Je remercie grandement les éditions Hugo Roman pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

C’est lundi, que lisez-vous ? [179]

Cette bannière a été crée par Galléane qui a repris ce rendez-vous initialement mis en place par Mallou.

Le principe est simple : tous les lundis, je répondrai aux trois questions suivantes :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Mes lectures de la semaine

      

Ma lecture en cours

Ma prochaine lecture

Et vous, que lisez-vous ?

Si on nous l’avait dit, de Laura Trompette

283 pages

Éditeur : J.-C. LATTÈS

Collection : &moi

Date de parution : le 9 mars 2016

Prix : 12€50

Quatrième de couverture

« Dans sa Corrèze natale, Alice Perret rêve de jours moins monotones, tout en acceptant sa routine au sein de la ferme de ses parents. Elle mène en réalité une double existence : si Alice n’est personne dans sa campagne, elle est quelqu’un en ligne. L’arrivée impromptue de Nolan Sharp, businessman anglais en vadrouille dans l’hexagone, va renverser l’ordre établi. En l’espace de vingt-quatre heures, un événement tragique va rapprocher ces deux êtres qui n’étaient en rien prédisposés à se connaître, encore moins à s’attacher… »

Mon avis

Alice travaille dans la ferme de ses parents et est également vloggeuse. Elle poste régulièrement des vidéos d’elle sur internet (par exemple sur Youtube) où elle raconte sa vie. L’arrivée de Nolan, séduisant et riche homme, dans sa petite ferme va la perturber. Suite à un tragique événement, Nolan restera plus longtemps que prévue avec Alice avant de repartir chez lui. Ils en profiteront pour faire connaissance… Mais une fois Nolan parti, se retrouveront-ils ?

Alors que j’avais beaucoup aimé les deux premiers romans de Laura Trompette, je ressors déçue de ma lecture. C’est une petite romance gentillette, sympathique, mignonne, mais ça s’arrête là. L’histoire et les personnages manquent de profondeur.

S’agissant de Nolan, le sosie de Daemon dans Vampire Diaries, il n’a en sosie que le physique ! Car Daemon a du caractère, est provocateur… Ici, Nolan est tout gentil et ne m’a pas donnée envie d’être à la place d’Alice, contrairement aux autres héros des romances habituelles que je lis.

Pour conclure, je ressors déçue de ma lecture qui manque de profondeur. Ce roman est une petite romance légère et mignonne à découvrir, mais n’en attendez pas de trop.

Je remercie grandement les éditions JC Lattès, collection &moi, pour cette découverte dans le cadre de notre nouveau partenariat 🙂