Archives Mensuelles: février 2016

C’est lundi, que lisez-vous ? [172]

Cette bannière a été crée par Galléane qui a repris ce rendez-vous initialement mis en place par Mallou.

Le principe est simple : tous les lundis, je répondrai aux trois questions suivantes :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Mes lectures de cette semaine

      

Ma lecture en cours

Ma prochaine lecture

Et vous, que lisez-vous ?

Publicités

In My Mailbox [169]

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.”

Mes réceptions de la semaine

      

      

      

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?

Sunshine (épisode 1), de Paige McKenzie

304 pages

Éditeur : Hachette Black Moon

Date de parution : le 10 février 2016

Prix : 15€

Quatrième de couverture

« J’entends un murmure dans la nuit. Très distinctement. Tout près de mon oreille. Un rire d’enfant. Jamais un éclat de rire ne m’a paru aussi angoissant. Alors que j’allais m’endormir, une voix m’a chuchoté : « fais de beaux rêves ».

Peu après son seizième anniversaire, Sunshine déménage avec sa mère à Ridgemont, dans l’Etat de Washington. Pour elle, rien n’est plus effrayant que cette fille, pleine de brouillard sous un ciel gris, même en été. Rien… Sauf peut être leur nouvelle maison. Il y fait toujours froid, et il s’y passe des choses franchement bizarres. Sunshine ne croyait pas aux fantômes. Jusqu’à maintenant. »

Mon avis 

La mère de Sunshine venant d’être mutée à Ridgemont, elle emménage avec Sunshine dans leur nouvelle maison. Alors que cela n’enchante déjà pas trop Sunshine, en rentrant dans la maison elle s’aperçoit qu’elle est glauque et ne se sent pas à l’aise. Elle entendra rapidement des rires d’enfants, des murmures, qu’elle seule entend. Alors qu’elle commence à croire à un fantôme, sa mère n’y croit pas du tout. Des choses étranges continuent à se produire, comme des objets qui ont été déplacés. Jusqu’au soir où sa mère est témoin de quelque chose. Sunshine est rassurée puisque maintenant sa mère la croira. Mais le lendemain matin, sa mère a tout oublié… Que s’est-il-passé ? Qui est dans la maison ? Pourquoi sa mère a tout oublié ?

Je ressors mitigée de ma lecture. Concernant les points positifs, je tiens tout d’abord à dire que je trouve la couverture de ce roman très jolie. L’écriture est fluide, le livre se lit agréablement. L’auteur arrive à nous faire ressentir l’ambiance sombre et glauque du roman.

Concernant les points négatifs, je m’attendais à avoir un plus « peur ». J’ai également trouvé que l’histoire était un peu jeunesse et je n’ai pas trop accroché au tournant que prend l’intrigue, au côté « fantastique ».

Concernant les personnages, Sunshine est une adolescente de seize ans qui va vite se sentir perdue dans cette maison. Sa mère ne croit pas aux fantômes, et elle s’éloignera de plus en plus d’elle, impuissante face à cet éloignement. Heureusement, Sunshine fera la connaissance de Nolan, l’un de ses camarades, qui partira avec elle à la chasse aux fantômes.

Pour conclure, je ressors déçue de ma lecture car je m’attendais à quelque chose de plus flippant et de plus adulte. Je n’ai pas trop aimé la tournure fantastique que prend l’histoire.

Je remercie grandement les éditions Hachette, collection Black Moon, pour cette jolie découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

2 sur 5

The generations (tome 1 – Alive), de Scott Sigler

435 pages

Éditeur : Lumen

Date de parution : le 11 février 2016

Prix : 15€

Quatrième de couverture

« J’ouvre les yeux dans le noir. Le noir total. J’entends ma propre respiration, mais rien d’autre. Je soulève la tête – elle bute sur une surface solide, qui ne bouge pas d’un pouce. Il y a un mur juste devant mon visage. Non, pas un mur… un couvercle.  »

Em se réveille dans le noir, seule, entravée, dans un espace confiné qui ressemble à un sarcophage. C’est le jour de son anniversaire, elle a douze ans et… c’est tout. Elle ne se rappelle pas comment elle s’appelle, ce qu’elle a fait la veille ou à quoi ressemble le visage de ses parents. Elle ne comprend pas du tout ce qui se passe. Lorsqu’elle parvient, à force de volonté, à se libérer de ce piège, elle découvre, autour d’elle, onze autres cercueils, dont certains occupants sont toujours en vie. Une initiale et un nom de famille sont gravés sur chaque sarcophage.

La jeune fille prend la tête du petit groupe d’adolescents – ils ont en fait tous dix-sept ans – et découvre un labyrinthe de couloirs poussiéreux, constellés par endroits d’ossements. Sont-ils sous terre ? Y a-t-il d’autres survivants ? Comment trouver eau et nourriture ? Et surtout, qui sont-ils, quels sont ces étranges symboles qui marquent leur front, et comment sont-ils arrivés là ?

Le nouveau thriller fantastique de Scott Sigler prend le lecteur à la gorge dès la première ligne. Rivalités de jeunes héros complètement amnésiques, poids oppressant du piège où ils se trouvent enfermés, sans moyens, à première vue, de survivre, enjeux plus grands qu’eux qui se jouent sans qu’ils le sachent : un auteur à la maestria reconnue, régulièrement classé dans les listes des meilleures ventes du New York Times, tisse un suspense impitoyable, à mi-chemin entre Le labyrinthe et Sa Majesté des mouches.« 

 

Mon avis

Comment ne pas être attirée par cette jolie couverture et par la quatrième de couverture ? Il fallait absolument que je lise ce livre ! Je remercie grandement Emily pour cette opportunité.

Contrairement à d’habitude, je ne ferai pas de résumé de l’histoire puisque la quatrième de couverture en dévoile bien assez 🙂 Malheureusement (ne me lancez pas de pierres), mon avis est mitigé. La première chose qui m’a dérangée est l’âge des personnages. Ils pensent avoir douze ans mais sont en fait plus âgés. Pourtant, tout au long de ma lecture, j’avais l’impression qu’ils avaient douze ans, je l’ai beaucoup ressenti dans les dialogues.

J’ai également trouvé qu’il ne se passait pas grand chose, que l’histoire était trop lente. Alors que j’ai beaucoup aimé les premières pages, j’ai ensuite été déçue. Heureusement, le dernier tiers du livre est mieux puisque l’action est plus présente.

Nous suivons tout au long de la lecture Em et ses compagnons, et je dois avouer que l’intrigue est vraiment originale. Je ne m’attendais pas du tout à ce genre d’histoire ! Pourquoi Em est-elle amnésique ? Pourquoi s’est-t-elle réveillée dans un cercueil ? Pourquoi d’autres adolescents étaient également enfermés dans un cercueil ? Où sont-ils ? Vont-ils réussir à sortir de cet endroit, à s’échapper ? Vous l’aurez compris, je me suis posée beaucoup de questions ! Et il y en a d’autres, mais je les garderai pour moi pour ne pas vous spoiler.

Pour conclure, mon avis est mitigé puisque certaines choses m’ont dérangée. Mais d’autres lectrices l’ont adoré. Ne vous arrêtez donc pas à mon avis et n’hésitez pas à le découvrir !

Je remercie grandement les éditions Lumen pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

C’est lundi, que lisez-vous ? [171]

Cette bannière a été crée par Galléane qui a repris ce rendez-vous initialement mis en place par Mallou.

Le principe est simple : tous les lundis, je répondrai aux trois questions suivantes :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Mes lectures de cette semaine

   

Ma lecture en cours

Ma prochaine lecture

Et vous, que lisez-vous ?

In My Mailbox [168]

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.”

Mes réceptions des deux dernières semaines

      

      

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?

5ème avenue (tome 1 – Save me), de Maisey Yates

 

304 pages

Éditeur : Editions Harlequin

Date de parution : le 1er octobre 2015

Prix : 6€90

Quatrième de couverture

« Il y a dix ans, une seule nuit a suffi à changer le destin d’Austin, Hunter et Alex. Aujourd’hui, ils sont déterminés à se venger de l’homme qui a brisé leur vie.

Un salaud, voilà ce qu’il est. Comme son père, cet homme odieux, violent. Comment expliquer autrement cet instinct, si sombre, qui le pousse irrésistiblement vers Katy Michaels ? Dans ses bras, il devient un homme qu’il ne connaît pas – ou plutôt, qu’il refuse de reconnaître. Un homme déterminé à repousser toutes les limites de l’amour et du désir… Pourtant, Austin se sent incapable de demeurer loin de Katy. Pas quand elle le regarde de ses grands yeux hantés par les fantômes du passé, pas quand elle s’agenouille devant lui pour le supplier de lui faire tout oublier.
Alors, malgré lui, il laisse leurs corps se chercher dans la nuit. Encore une fois. Une dernière fois.
Deux êtres brisés peuvent-ils se sauver mutuellement ? »

Mon avis 

Austin n’a pas parlé à son père depuis au moins dix ans. Mais il est plus que tout déterminé à venger Sarah, la sœur de Katy. Alors qu’il se rend à une soirée, il est tout de suite attiré par Katy. L’attirance étant réciproque, ils décident de passer une seule nuit ensemble, à condition que Katy obéisse à Austin. Aucun d’entre eux ne se doute de leur véritable identité, ni du passé commun qu’ils ont…

Je ressors déçue de ma lecture puisque l’histoire n’a rien d’original. C’est malheureusement du déjà vu, que ce soit au niveau de l’intrigue qu’au niveau des personnages. Austin et Katy sont tout de suite attirés l’un par l’autre. Ils n’arrivent pas à se résister. Austin est dominant au lit, Katy découvrira qu’elle aime ça. Bref, rien d’original. Ils découvriront rapidement que le père d’Austin est leur ennemi commun.

Je ne me suis pas attachée aux personnages. Je trouve que leur histoire est trop rapide, il n’y a pas d’émotion. Je pense aussi que certaines choses ne sont pas très réalistes, notamment Katy, belle et séduisante femme,  qui perd sa virginité à vingt-six ans lors d’un coup d’un soir avec un inconnu, et qui n’hésite pas à devenir sa soumise.

Pour conclure, je n’ai pas trop accroché à cet opus. L’histoire manque d’originalité et les personnages ne m’ont pas touchée. J’espère que le deuxième tome est meilleur.

Je remercie les éditions Harlequin pour cette lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

2 sur 5

Fixed on you (tome 3 – Forever with you), de Laurelin Paige

 

435 pages

Éditeur : Hugo Roman

Date de parution : le 21 janvier 2016

Prix : 17€

Chronique du 1er tome

Chronique du 2ème tome

Synopsis (attention aux spoilers sur les précédents tomes)

« Dans les deux premiers tomes de la série YOU, Fixed on You et Found in You, on assistait à la naissance chaotique de la relation d’Hudson et Alayna, une romance passionnée au cœur de Manhattan… Dans ce troisième tome, leur apprentissage d’une relation amoureuse équilibrée va être mis à rude épreuve. D’autant qu’ils ont décidé que la seule façon de vivre leur passion était de pratiquer une transparence totale. Ce sera bien difficile pour ces deux êtres fragiles, traumatisés par un passé chargé : En amour, Alayna a souffert de névroses obsessionnelles et Hudson d’une forte tendance à la manipulation. La jeune femme a pourtant beaucoup évolué. Elle semble mieux préparée à accorder sa confiance à l’homme qu’elle aime. Mais voilà que la face obscure du passé d’Hudson ressurgit. Il lui a caché de terribles secrets – des secrets qui risquent de les détruire tous les deux. Les promesses échangées sont rompues. En dépit de tout l’amour qu’Alayna porte à Hudson, sa capacité de pardon et d’oubli va être mise à rude épreuve. Alors qu’elle semblait avoir enfin trouvé l’homme de sa vie, leur avenir semble de plus en plus compromis… Ce dernier tome de la trilogie You tient toutes ses promesses et referme parfaitement la boucle ouverte dans le premier tome de la romance. Les rebondissements y sont parfaitement amenés, le mystère d’Hudson tient le lecteur en haleine jusqu’au bout.« 

Mon avis (attention aux spoilers sur les précédents tomes)

Je n’ai pas pu résister à l’appel d’Alayna et d’Hudson… j’ai dévoré ce troisième tome en une soirée, même si je savais que j’allais avoir du mal à me lever le lendemain matin. Je devais  absolument connaître le dénouement de leur histoire !

Même s’il est toujours un peu difficile de dire au revoir à des personnages qu’on a apprécié. Je dois avouer que ce dernier tome est, à mon sens, moins bon que le deuxième tome que j’ai beaucoup aimé. Il y a peu d’action, Alayna est devenu trop jalouse et son trouble obsessionnel est beaucoup plus mis en avant que dans les précédents tomes. Quant à Hudson, il cache des choses à Alayna et fuit alors que je pensais que ce n’était pas son genre. Ne parlons pas de Celia, personnage que je déteste et qui a une façon bien trop simple d’agir dans cet opus, elle manque d’originalité.

Alayna et Hudson se sont promis de tout se dire, les secrets c’est terminé. Mais Hudson n’arrive pas à tenir son engagement et préfère ne pas dévoiler quelques secrets qui ne seront pas sans conséquence si Alayna les découvre… Alayna sent bien qu’il n’est pas franc, qu’il cache quelque chose. Elle a besoin d’être rassurée mais connait le côté manipulateur d’Hudson donc cela ne l’aidera pas. Quant à Hudson, je ne l’ai pas trouvé très agréable dans cet opus puisqu’il cachait des choses à Alayna. Mais avait-il un autre choix ?

Pour conclure, une sage que j’ai beaucoup aimé. J’ai beaucoup aimé le premier tome, même si le deuxième tome reste mon préféré. Je suis un tout petit peu déçue par ce troisième tome qui reste néanmoins toujours plaisant à lire ! Une saga que je vous conseille 🙂

Je remercie les éditions Hugo Roman pour cette très bonne lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

Archer’s voice, de Mia Sheridan

394 pages

Éditeur : Hugo Roman

Date de parution : le 4 février 2016

Prix : 17€

Quatrième de couverture

« Quand Bree Prescott arrive dans la petite ville du Maine, elle espère y trouver la paix qu’elle recherche désespérément. Elle est là pour oublier le traumatisme qu’elle a subi dans sa ville natale et recommencer une nouvelle vie. Mais à peine installée dans sa nouvelle maison près du lac, elle va croiser Archer Hale, un homme solitaire et mystérieux, qui cache au fond de lui une profonde souffrance. Un homme que personne ne voit, un homme sans voix. Archer’s voice parle de la rencontre d’une femme dont la mémoire reste bloquée sur une nuit d’horreur et d’un homme pour qui l’amour est la clé de sa liberté. C’est l’histoire d’un homme silencieux qui vit avec une blessure terrible et de la femme qui va l’aider à retrouver sa voix. C’est une histoire de souffrance, de destin, et du pouvoir de l’amour. »

Mon avis 

Beaucoup de blogueuses ont adoré ce roman, surtout en V.O. C’est donc avec plaisir que je me suis plongée dedans, malgré la couverture qui n’est pas du tout « vendeuse ». En rayon, ce livre ne m’attirerait pas du tout.

Bree vient de s’installer dans la petite ville de Pelion afin d’oublier tous ces problèmes. Toutes les nuits, elle est tourmentée par des cauchemars et espère donc se ressourcer avant de retourner chez elle. Elle fera rapidement la connaissance de sa gentille voisine qui l’aidera à trouver un boulot, mais également la connaissance d’Archer, un jeune homme séduisant de vingt-trois ans. Aux premiers abords, Archer semble sauvage, il ne lui a pas parlé, ne lui a pas sourit… C’est en fait un jeune homme qui vit seul, qui a eu une dur enfance, qui est blessé et qui est muet. Malgré son côté « sauvage », Bree veut apprendre à connaître Archer. Elle est attirée par lui depuis le début et veut devenir son ami. Petit à petit, Archer s’ouvrira à elle et ils communiqueront ensemble par la langue des signes. Ces deux êtres blessés arriveront-t-ils à faire face à leurs sentiments  et à leur passé ?

Je n’ai pas eu de coup de cœur mais j’ai passé un très bon moment de lecture. J’ai beaucoup aimé la plume de l’auteur et les émotions des personnages. Mais une chose m’a dérangée, et je ne sais pas si c’est à cause de la traduction ou pas, mais Archer est « juste » muet. Or, dans certains chapitres, notamment lorsqu’il sort avec son cousin, on dirait un adolescent qui a un problème mental. D’accord, il y a pleins de choses qu’il ne connait pas pour son âge, mais ce n’est pas ça qui m’a dérangée. C’est vraiment cette impression de jeune adolescent avec un problème mental alors que ce n’est pas du tout le cas. Bref, c’est déstabilisant et dérangeant.

Bree et Archer sont des personnages que j’ai appréciés. Bree est une jeune femme brisée. Elle est forte, sensible et a un grand cœur. Archer est un jeune homme qui a encore plus souffert que Bree. Il a toujours vécu seul chez lui ou avec son oncle, mais loin des gens. On connaîtra petit à petit le dur passé de chacun d’entre eux. J’ai beaucoup aimé voir Archer évoluer et voir leur relation évoluer. J’ai également apprécié l’alternance de narrateurs, même si on a plus souvent le point de vue de Bree que celui d’Archer. Leur histoire est déjà compliquée à cause du passé de chacun d’entre eux, mais elle le sera encore plus à cause de Travis, le cousin d’Archer, qui est un personnage que je n’ai pas du tout aimé.

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec Bree et Archer, des personnages très attachants. Un roman que je vous conseille de découvrir 🙂

Je remercie les éditions Hugo Roman pour cette très belle découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

5 sur 5

C’est lundi, que lisez-vous ? [170]

Cette bannière a été crée par Galléane qui a repris ce rendez-vous initialement mis en place par Mallou.

Le principe est simple : tous les lundis, je répondrai aux trois questions suivantes :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Mes lectures des deux dernières semaines

     

Ma lecture en cours

Ma prochaine lecture

Et vous, que lisez-vous ?