Archives Mensuelles: mars 2016

Les sirènes noires, de Jean-Marc Souvira

439 pages

Éditeur : Fleuve noir

Date de parution : le 12 novembre 2015

Prix : 19€90

Quatrième de couverture

« 03h20 du matin, Ouest parisien. Le commissaire Mistral écoute un morceau de jazz, son humeur à l’unisson. Les lumières de la ville défilent à travers la vitre. Plongée en apnée dans son âme. Il ne le sait pas encore mais le compte à rebours a commencé.

Plein jour, sud-est du Nigeria. Les tambours résonnent. Margaret, 17 ans, corps de déesse et cœur sur le point d’imploser d’émotion, s’avance sous la tente. La cérémonie débute. Elle ne le sait pas encore mais son destin, et celui de sa famille, sont sur le point de basculer.

Retour à  Paris. Un homme guette, attend, les sens en alerte dans l’obscurité. Il n’en peut plus. Il fredonne comme une litanie sans fin son morceau culte d’AC/DC. Il savoure par avance le moment où il possédera sa proie.

Le tic-tac s’égrène. Le point d’impact de ces trajectoires humaines est imminent. »

Mon avis

Nous suivons Ludovic Mistral, chef de brigade criminelle de la police judiciaire, sur plusieurs affaires. Tout d’abord, au Nigeria, Margaret va se confronter au sorcier au sein d’une Cérémonie, puis partira avec deux jeunes filles en France afin de devenir coiffeuse. Mais arrivée en France, on lui prend son passeport et elle se retrouvera sur les trottoirs de Paris. Nous suivons également l’affaire des corps démembrés : les corps de deux albinos sont retrouvés démembrés dans un immeuble parisien. Enfin, Mistral devra retrouver le violeur et meurtrier des parkings parisiens.

Je n’avais jamais lu de roman de Jean-Marc Souvira. Son style d’écriture est fluide, concis, et précis. En plus d’être écrivain, il est commissaire divisionnaire et exerce au sein de la Police Judiciaire depuis de nombreuses années. Il a également dirigé l’Office Central pour la Répression de la Traite des Êtres Humains. Les sujets abordés dans son roman sont donc bien loin de lui être inconnus et on le sent clairement. Mais je vous rassure, l’auteur ne rentre jamais dans d’horribles détails. Je pense de toute façon que les lecteurs ont assez d’imagination pour s’imaginer certaines scènes.

La traite des femmes africaines en tant qu’esclaves sexuelles dans les rues de Paris n’est malheureusement pas une invention et est un sujet bien connu du grand public. Ce qui l’est peut-être un peu moins, c’est l’emprise que la magie des sorciers africains a sur ces jeunes filles qui se retrouvent alors dans Paris, à se prostituer pendant de nombreuses années. Sylvie, une prostituée française, sera d’ailleurs d’une grande aide dans cette enquête.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman très inspiré de faits réels. De plus, les personnages ne nous laissent pas indifférents, qu’on les aime ou les déteste.

J’ai chroniqué ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

La note de Rex

3 sur 5

Publicités

Risk, de Fleur Ferris

300 pages

Éditeur : Editions Hugo Roman

Date de parution : le 3 mars 2016

Prix : 17€

Quatrième de couverture

« Taylor et Sierra sont meilleures amies depuis toujours. Mais pourquoi est-ce inlassablement Sierra qui obtient tout ce qu’elle veut ? Comme ce mystérieux Jacob Jones, qu’elles ont rencontré ensemble sur un chat en ligne… Evidemment, c’est Sierra qui décroche un rendez-vous ! Pourtant, le lendemain, Sierra ne rentre pas.

L’amie de Taylor a une fâcheuse tendance à vivre comme bon lui semble, sans forcément penser à prévenir les autres. Taylor ne s’inquiéterait elle pas pour rien ? Mais au bout de trois jours, la jeune fille doit tout avouer aux parents inquiets, et son entourage se retrouve plongé dans un monde qu’ils n’auraient jamais cru connaître. Celui des enquêtes policières, des témoignages, de la recherche d’un ravisseur… ou d’un tueur ? »

Mon avis

Taylor et Sierra sont meilleures amies. Elles ont toutes les deux rencontrées Jacob Jones sur un chat en ligne, mais c’est, comme d’habitude, Sierra qui a obtenu un rencard avec lui. Alors que Sierra contacte Taylor lors de son rencard pour lui annoncer qu’elle va passer la nuit avec Jacob, Sierra ne rentrera pas du week-end. Que s’est-il-passé ?

Je ne m’attendais pas à passer un aussi bon moment avec ce livre et à être autant touchée. Forcément, on se sent concernée par cette histoire, par les rencontres en ligne. Qu’on soit personnellement concerné car nous avons grandi avec internet ou car nos propres enfants ont grandi avec internet, tout le monde se sentira concerné par les risques des rencontres sur internet.

Ici, je trouve que le sujet est bien traité. Certes, Sierra n’est pas le genre de personne que j’apprécie : fille de riches elle se la pète, elle se fiche de ses amies qu’elle met sans cesse dans l’embarras lorsqu’elles la couvrent… Son caractère n’est pas vraiment le plus important dans l’histoire. Le plus important est sa disparition. Pourquoi ? Comment ? problème de batterie ? Va-t-elle rentrer chez elle comme une fleur après le week-end ? Est-elle tombée sur un meurtrier ? On se pose beaucoup de questions, on suit Taylor qui culpabilise à fond de ne pas s’être inquiétée avant. On suit les émotions des parents face à cette disparition, des lycéens… Bref, c’est un roman vraiment touchant, un roman coup de poing.

C’est un roman qu’il faudrait faire lire à tous les adolescents, comme un roman préventif. Beaucoup d’ados ne sont pas conscients des dangers d’internet, notamment avec Tweeter, Facebook, Youtube et autres réseaux sociaux.

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman. Un roman que je conseille à tout le monde !

Je remercie grandement les éditions Hugo Roman pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

5 sur 5

Le Secret de l’inventeur (tome 2 – L’Enigme du magicien), de Andrea Cremer

370 pages

Éditeur : Lumen

Date de parution : le 11 février 2016

Prix : 15 €

Chronique du 1er tome

Quatrième de couverture

« Imaginez un monde où l’Empire britannique aurait écrasé la rébellion qui a donné naissance aux États-Unis d’Amérique…

Après l’explosion des Catacombes, le seul foyer qu’elle ait jamais connu, Charlotte est contrainte de mener sa petite troupe de survivants, parmi lesquels une dizaine d’enfants, vers La Nouvelle-Orléans. Désormais leader du groupe, elle se retrouve face à des choix difficiles pour préserver la vie de ses jeunes protégés, mais continue de voir en Grave, malgré sa force herculéenne et ses origines inquiétantes, un allié et un ami.

Des méandres du Mississippi au bayou de la Nouvelle-Orléans, l’Empire fera tout pour empêcher Charlotte de rallier le quartier général de la Résistance, où l’attendent son frère Ashley et le capitaine Jack Winter, qu’elle tient désormais pour un traître… Elle y découvrira l’envers de la rébellion – à commencer par sa propre mère, qui semble s’intéresser de très près à Grave et à ses capacités extraordinaires – sans compter les stratagèmes du puissant mage Nicodème et de Sang d’Acier, un flibustier français aux intentions troubles ! »

Mon avis

Nous retrouvons Charlotte juste après l’explosion des Catacombes. Avec les survivants, elle partira pour la Nouvelle-Orléans où se situe le cœur de la Résistance. Sans son frère pour l’accompagner, Charlotte devra faire face aux embûches qu’elle rencontrera sur son chemin et devra prendre les bonnes décisions.

Alors que mon avis était mitigé sur le premier tome de cette saga, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce deuxième tome. J’ai bien aimé suivre Charlotte et ses amis en direction de la Nouvelle-Orléans. Certes, l’action n’est pas omniprésente, mais je me suis tout de suite plongée dans l’histoire sans pouvoir la lâcher.

Concernant la première de couverture, j’avais déjà beaucoup aimé celle du premier tome, j’aime également beaucoup celle de cet opus qui est vraiment très belle. S’agissant de la plume de l’auteur, elle est toujours aussi agréable et son univers est vraiment intéressant.

Concernant les personnages, nous retrouvons principalement Charlotte, Grave, Pip, Scoff, Birch et Linnet. Malheureusement, nous ne voyons pas beaucoup Ash et Jack puisqu’une grande partie de l’histoire se passe sans eux. Charlotte va forcément devenir plus mature dans cet opus, elle devra veiller sur ses amis dont la plupart sont plus jeunes qu’elle, mais elle devra également veiller sur Grave. Nous rencontrons la mère de Charlotte qui ne m’inspire pas vraiment confiance. J’espère la connaître un peu plus dans le troisième tome.

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec cet opus. J’espère que le prochain tome sera aussi bon voir mieux s’il y a de l’action.

Je remercie grandement les éditions Lumen pour cette lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

4 sur 5

 

C’est lundi, que lisez-vous ? [175]

Cette bannière a été crée par Galléane qui a repris ce rendez-vous initialement mis en place par Mallou.

Le principe est simple : tous les lundis, je répondrai aux trois questions suivantes :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Mes lectures des deux dernières semaines

      

      

Ma lecture en cours

Mes prochaines lectures

      

Et vous, que lisez-vous ?

In My Mailbox [173]

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.”

Mes réceptions de la semaine

      

   

   

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?

After (tome 1), de Anna Todd

816 pages

Éditeur : Le livre de poche

Date de parution : le 30 mars 2016

Prix : 7€90

Quatrième de couverture

« Tessa est une jeune fille ambitieuse, volontaire, réservée. Elle contrôle sa vie. Son petit ami Noah est le gendre idéal. Celui que sa mère adore, celui qui ne fera pas de vagues. Son avenir est tout tracé : de belles études, un bon job à la clé, un mariage heureux…

Mais ça, c’était avant qu’il ne la bouscule dans le dortoir. Lui, c’est Hardin, bad boy, sexy, tatoué, piercé. Grossier, provocateur et cruel, c’est le type le plus détestable que Tessa ait jamais croisé. Et pourtant, le jour où elle se retrouve seule avec lui, elle perd tout contrôle. Cet homme ingérable fait naître en elle une passion sans limites. Une passion qui, contre toute attente, semble réciproque…

Initiation, sexe, jalousie, mensonges, entre Tessa et Hardin, est-ce une histoire destructrice ou un amour absolu ? »

Mon avis

Je me suis enfin plongée dans le pavé de cette première saison d’After ! Finalement, ce roman se lit très vite et j’ai passé un très bon moment de lecture 🙂

Dans cet opus, nous faisons la connaissance de Tessa, jeune fille modèle qui quitte le cocon familial pour sa première année à l’université. Elle est en couple avec Noah, jeune homme que sa mère adore. Alors que l’avenir de Tessa est tout tracé, il va vite basculer. Elle assistera à des fêtes, boira, deviendra amie avec sa copine de chambre que sa mère critiquait lors de son arrivée à l’université, et craquera pour Hardin alors qu’elle est en couple… Alors que Tessa contrôle tout ce qu’elle fait (elle met tout le temps des alarmes sur son téléphone), elle va perdre le contrôle face à Hardin.

Et oui, comme beaucoup de lectrices, je suis devenue accro à cette saga 🙂  Je pense qu’à lire le deuxième tome ! Quelques points m’ont dérangée, notamment le fait que ça tourne pas mal en rond, que Tessa soit assez coincée, mais dans l’ensemble j’ai beaucoup aimé et je vous assure qu’on ne s’ennuie pas !

Il faut avouer que la relation de Tessa et Noah ne donne pas vraiment envie et qu’il était donc facile pour Tessa de craquer pour Hardin le bad boy de l’université dont toutes les filles rêvent. Ce monsieur a d’ailleurs couché avec pas mal de filles et ne souhaite en aucun cas avoir une « vraie » relation. C’est ainsi qu’il brisera le cœur (à plusieurs reprises) de Tessa, car elle attend bien plus de leur relation.

Concernant les personnages, comme je l’ai déjà écrit, je trouve Tessa trop coincée, trop naïve. Mais au fur et à mesure de l’histoire je l’ai appréciée. Concernant Hardin, j’aimerais bien être dans sa tête pour savoir pourquoi tous ces revirements de situation ?! C’est un jeune homme que j’ai aimé et détesté. Je l’ai apprécié car j’aime bien sa façon de tourner autour de Tessa, leur histoire. Je l’ai détesté à cause de son caractère, il l’envoie balader plus d’une fois alors qu’au fond peut être qu’il est amoureux d’elle ? Et puis bien sûr je l’ai détesté pour autre chose, mais je vous laisse découvrir cela en lisant cet opus 😉

Le dénouement final n’est pas « original » mais j’étais tellement plongée dans ma lecture que j’étais loin de l’imaginer. J’étais donc « sur le cul » et j’avais une folle envie de lire la suite.

Pour conclure, un premier tome auquel j’ai bien accroché. J’espère que le deuxième tome sera aussi bon.

Je remercie les éditions Le livre de Poche pour cette découverte dans le cadre d’un partenariat.

La note de Rex

5 sur 5

Keleana, la prisonnière (tome 1), de Sarah J. Maas

512 pages

Éditeur : Le livre de poche Jeunesse

Date de parution : le 24 février 2016

Prix : 7€90

Quatrième de couverture

« Dans les ombres mines d’Endovier, Keleana purge sa peine. Elle est une assassineuse, la meilleure du royaume, mais elle a commis une erreur en défiant le roi. Condamnée à perpétuité, Keleana doit, pour retrouver sa liberté, combattre dans un tournoi à mort, où elle affrontera voleurs, assassins et obscures forces magiques. Qu’elle gagne ou qu’elle perde, elle découvrira sa véritable destinée…« 

Mon avis

Keleana Sardothien, célèbre assassineuse, a été trahie par l’un des siens. Elle a alors dû passer un an de travaux forcés dans les ténèbres des mines de sel d’Endovier. Cependant, Dorian, le prince héritier d’Adarlan, va interrompre cette peine et lui proposer un marché : si elle remporte le tournoi organisé par le roi, elle devra être la main armée du roi pendant quatre années. A la fin de ces quatre années, elle sera libre ! C’est une occasion en or qu’elle ne peut pas laisser passer.

J’aime beaucoup la couverture de ce premier tome et lorsque j’ai lu la quatrième de couverture, j’ai eu très envie de le découvrir. C’est chose faite et je ne le regrette pas puisque même si je n’ai pas eu de coup de cœur, j’ai passé un très bon moment aux côtés de Keleana. L’intrigue est intéressante et riche et la plume de l’auteur est agréable.

Dans cet opus, j’ai surtout adoré les personnages. Keleana a un fort caractère et quelques unes de ses répliques m’ont fait sourire. Par contre, par rapport à son caractère j’ai eu du mal à m’imaginer que cette jeune fille était une assassineuse. J’ai beaucoup aimé les relations qu’elle entretien avec Dorian et avec Chaol, le capitaine de la garde. Un triangle amoureux se met en place et jusqu’au dénouement final on ne sait pas qui Keleana va choisir entre ces deux hommes séduisants. Le Prince Dorian m’a tout de suite plu et m’a surprise dans son comportement avec Keleana. Comme elle n’a pas sa langue dans sa poche, dès le début elle n’a pas hésité à lui répondre et je pense que c’est son caractère qui a plu à Dorian. Quant à Chaol, je l’ai également bien aimé et je n’arrive toujours pas à savoir lequel de ces deux personnages j’ai préféré, même si par moment j’avais une préférence pour Chaol.

Un roman passionnant, où se mêlent magie, amitié, sentiment et mystère. Un premier tome introductif plaisant dans lequel on se plonge facilement. Je lirai le deuxième tome avec plaisir.

Je remercie grandement les éditions Le livre de Poche Jeunesse, pour cette jolie découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

4 sur 5

Black iris (tome 2 – Free fall), de Leah Raeder

453 pages

Éditeur : Editions Prisma

Date de parution : le 7 janvier 2016

Prix : 17€95

Quatrième de couverture

« J’ai fleuri. Une fleure noire. il y a une chose terrible enfouie en moi qui palpite, prête à surgir dans la lumière…

Laney Keating n’oublie rien. Et ne pardonne jamais. Seuls les êtres faibles pardonnent. Pour assouvir son désir de vengeance et faire payer ceux qui l’ont humiliée, elle est prête à repousser toutes les limites entre sexe, alcool et drogue.

Quitte à manipuler, à souffrir, à haïr.

Quitte à écorcher son cœur dans une virée machiavélique et sanglante. »

Mon avis

Alors que la première et la quatrième de couverture m’ont attirée, je ressors très déçue de ma lecture. Malheureusement, je n’ai pas du tout accroché à ce roman. L’histoire est très lente, il ne se passe pas grand chose et on se demande où l’auteur veut nous emmener.

Les chapitres se passent à des périodes différentes et il est dur de s’y retrouver. Par exemple, le premier chapitre se passe en « avril, l’année dernière », les chapitres qui suivent sont ensuite dans l’ordre jusqu’à se retrouver nez à nez avec un chapitre qui se passe en « février l’année dernière », puis un autre chapitre qui se passe en « octobre l’année dernière »… Bref, il n’y a pas d’ordre chronologique et c’est perturbant.

Je me suis fortement ennuyée pendant ma lecture. Je n’attendais qu’une chose : finir ce livre. Heureusement, c’est un pavé mais c’est écrit gros, donc les pages défilent rapidement. On ne comprend pas tout de suite l’intrigue et pendant la majeur partie du roman, on suit juste les personnages sans savoir où cela nous mène. Donc lire les plans cul de notre triangle amoureux et les voir se droguer, ça ne m’intéresse pas vraiment, surtout quand c’est comme ça tout au long de la lecture.

Concernant les personnages, Laney n’est pas une héroïne comme les autres. Elle est sombre, se drogue, ne pense qu’à baiser avec homme ou femme. Elle n’est pas là pour qu’on l’aime et nous le fait bien comprendre dès les premières pages. Je ne me suis pas attachée à elle mais je ne l’ai pas détestée, elle m’est indifférente.

Pour conclure, je n’ai pas du tout aimé ma lecture qui manque cruellement d’action et d’intrigue digne de ce nom.

Je remercie les éditions Prisma et Babelio pour cette lecture dans le cadre d’un partenariat.

La note de Rex

0 sur 5

In My Mailbox [172]

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.”

Mes réceptions de la semaine

   

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?

Wallbanger, de Alice Clayton

446 pages

Éditeur : J’ai Lu

Date de parution : le 6 janvier 2016

Prix : 13€90

Quatrième de couverture

« Caroline Reynolds vient d’emménager dans un superbe appartement à San Francisco, mais sa première nuit est perturbée… par les exploits nocturnes de son voisin ! La promiscuité est d’autant plus frustrante que la jeune femme n’a pas eu d’aventure depuis près de six mois. D’ailleurs, par vengeance, Caroline surnomme le don juan d’à côté le Cogneur de mur. Un jour, excédée, c’est à sa porte qu’elle finit par cogner… pour découvrir en Simon un homme particulièrement séduisant. Peu de temps après, alors qu’ils se croisent à une fête, Caroline accepte d’accorder une trêve pour apprendre à mieux le connaître. Si, petit à petit, ils deviennent amis, seront-ils amants pour autant ? « 

Mon avis

Caroline vient d’emménager dans un appartement dont le voisin est « cogneur de mur ». Oui, ce cher Simon n’est pas discret lors de ses relations. Caroline entend tout, elle entend même qu’il s’agit de femmes différentes par les bruits qu’elles font… Jusqu’au jour où Caroline, excédée, décide d’aller frapper à sa porte. Vous vous doutez bien que Simon n’est pas très content d’être interrompu. C’est le début de la guerre entre eux. Mais lors d’une soirée, Caroline et Simon se reverront…

Concernant les personnages, je ne me suis pas spécialement attachée à eux. Je les ai néanmoins trouvés sympa. Alors qu’au début Caroline et Simon se font  la guerre, les choses évoluent entre eux lorsqu’ils se croisent à une soirée. Ils décident de faire une trêve et apprennent à se connaître. Ce sont tous les deux des personnages agréables à découvrir. J’ai également apprécié un personnage secondaire : Clive, le chat de Caroline, qui est très présent dans l’histoire.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman. Rien de bien original au niveau de l’intrigue, je ne me suis pas attachée aux personnages mais ils sont très sympathiques ! De plus, l’humour est omniprésent. Une comédie romantique à lire pour se détendre.

 Je remercie grandement les éditions J’ai Lu pour elle pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5