Archives Mensuelles: novembre 2012

Flavia de Luce (tome 3 – La mort dans une boule de cristal), d’Alan Bradley

402 pages

Éditeur : Le Masque

Date de parution : le  10 octobre 2012

Prix : 17€60

Quatrième de couverture

Toujours aussi curieuse et téméraire, la jeune détective Flavia de Luce reprend du service. Fenella Faa, une gitane de passage dans le Sud de l’Angleterre, a été agressée dans sa roulotte non loin du manoir de Buckshaw. La diseuse de bonne aventure en savait-elle trop ? Quand on retrouve un cadavre pendu à la fontaine de Posséidon, Flavia n’a pas besoin d’une boule de cristal pour comprendre que les deux affaires sont liées. Décidée à éclaircir le mystère, elle se lance dans l’enquête, sans savoir ce que l’avenir lui réserve…

Mon avis

Dans ce troisième tome, nous retrouvons Flavia de Luce, onze ans, pour mener une nouvelle enquête. Elle fait la connaissance d’une gitane, Fenella, et lui propose de rester temporairement sur les terres de Buckshaw, un manoir appartenant à sa famille. Peu de temps après, Flavia retrouve la gitane presque morte dans sa roulotte. Que s’est-il passé ? On déterre également le corps d’un enfant. Qui est-il ? Que lui est-il arrivé ? Enfin, un cadavre est retrouvé pendu à la fontaine de Poséidon. Qui est l’auteur de ce meurtre ? Le meurtrier est-il également l’agresseur de la gitane ? Flavia va mener son enquête et ne manquera pas d’en profiter pour faire diverses expériences dans son laboratoire de chimie.

Je découvre les aventures de Flavia avec ce troisième tome qui, je pense, peut se lire indépendamment des autres. Flavia, est une petite fille très intelligente pour son âge à laquelle on s’attache facilement. Elle est passionnée de chimie et y a recourt pour mener son enquête mais également pour se venger de ses sœurs qui n’arrêtent pas de la taquiner. Lors de la lecture, on ne ressent pas du tout le jeune âge de Flavia que j’ai trouvé plutôt mature. J’ai également fait la connaissance de ses deux sœurs qui sont vraiment des pestes avec elle. Je me demande pourquoi elles se comportent ainsi avec leur petite sœur. Cela amène cependant du piquant à la lecture !

L’humour et les rebondissements sont omniprésents pour notre plus grand plaisir, avec quelques moments de tristesse lorsque Flavia en apprend plus sur sa mère et se pose pas mal de question sur les sentiments de sa mère envers elle. Aussi, le suspense est bien instauré jusqu’au dénouement final.

J’ai passé un bon moment de lecture auprès de Flavia mais il faut garder à l’esprit que c’est un livre jeunesse. D’ailleurs, l’une des victimes a été assassinée d’une façon surprenante et assez invraisemblable !

J’ai eu le plaisir de chroniquer ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

Publicités

Remède mortel, de Harlan Coben

505 pages

Éditeur : Pocket

Date de parution : le  6 septembre 2012

Prix : 8€10

Quatrième de couverture

New-York, fin des années 1980. Le docteur Harvey Riker a peut-être découvert un vaccin contre le sida. Une formidable avancée qui, cependant, gêne certaines intérêts et lobbies. La mort de l’associé d’Harvey et les meurtres sauvages de deux de ses patients pourraient bien être une menace personnelle.

D’autant plus personnelle que son mari est séropositif…

Mon avis

Tout commence lorsque Bruce, l’associé de Harvey, est retrouvé mort. Celui-ci, dit-on, s’est suicidé… Puis deux autres hommes ont été retrouvés assassinés. Quel est le lien entre ces trois morts ? Bruce dirigeait une clinique privée qui faisait des recherches pour trouver un vaccin contre le sida. Les deux hommes assassinés étaient séropositifs et sont devenus séronégatifs grâce à cette découverte qui d’ailleurs gêne quelques personnes pour une question budgétaire. Harvey Riker confie à Sara Lowell, jeune journaliste, les soupçons qu’il a sur le lien entre ces trois meurtres et la clinique. Malheureusement, le mari de Sara, Michael Silverman, un célèbre joueur de basket, est diagnostiqué séropositif. Sera-t-il la prochaine victime du tueur en série ? Quel est le mobile du ou des meurtriers ?

J’aime beaucoup les ouvrages d’Harlan Coben et je ne pouvais donc pas passer à côté de celui-ci. Je me suis jetée dessus et j’ai découvert en lisant l’avant-propos que cet ouvrage est l’un de ses premiers livres écrit il y a plus de vingt ans ! Cela ne m’a pas empêchée d’apprécier l’une des premières œuvres écrite par celui que je considère comme l’un des maîtres du thriller.

L’auteur parle d’un sujet relativement sensible à l’époque à laquelle il l’a écrit : le sida. Dans ce livre, les recherches contre le sida sont mal perçues puisque des subventions sont allouées à la clinique privée dirigée par Harvey et Bruce. De ce fait, ça en fait moins pour les autres cliniques qui luttent contre d’autres maladies comme le cancer par exemple. C’est donc encore un sujet d’actualité mêlant la recherche médicale, les médias et différents enjeux politiques.

Le suspense est présent tout au long du roman jusqu’au dénouement final. L’histoire se lit facilement et on ne voit pas les pages défiler. Même si ce livre est bon, ce n’est pas le meilleur d’Harlan Coben. Je ne lui jette pas la pierre car c’est déjà un très bon niveau pour, à l’époque de la rédaction de cet ouvrage, un jeune auteur. Si vous souhaitez découvrir une de ses oeuvres, je ne vous conseille pas de commencer par celle-ci. Par contre, pour les fans du genre, n’hésitez pas !

J’ai eu le plaisir de chroniquer ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

C’est lundi, que lisez-vous ? [19]

Cette bannière a été crée par Galléane qui a repris ce rendez-vous initialement mis en place par Mallou.

Le principe est simple : tous les lundis, je répondrai aux trois questions suivantes :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Ma lecture de la semaine passée

Ma lecture en cours

Mes prochaines lectures

  

 

Et vous, que lisez-vous ?

In My Mailbox [21]

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Liliebook qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.”

Étant chroniqueuse littéraire pour les Chroniques de l’Imaginaire, je partagerai également les livres que j’ai reçu de leur part.

Livre reçu en partenariat

Livres reçus par les Chroniques de l’Imaginaire

     

Livres achetés

  

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?

Concours Sharon Kena – La Belle et La Bête – RESULTATS

Coucou tout le monde !

Avec beaucoup de retard et je m’en excuse auprès des éditions Sharon Kena, j’ai le plaisir de vous présenter un nouveau concours en partenariat avec les éditions Sharon Kena que je remercie  grandement.

Quels sont les lots à gagner ? 3 marques-pages de l’une de leur prochaine parution : La Belle et la Bête – Recueil de nouvelles !!

Pour participer :

Merci de m’envoyer un mail avec pour objet « Concours Sharon Kena » à l’adresse rexlit.blog@gmail.com avec les éléments suivants :

Éléments obligatoires :

– répondre à la question suivante : À quelle date est prévue la publication de « la Belle et la Bête – Recueil de nouvelles » ? (indice ici),

– envoyez moi uniquement votre adresse mail et pseudo. Je contacterai par mail les trois gagnants pour avoir leur adresse postale. Attention : j’effectue l’envoie des marques-pages uniquement en France,

– commentez cet article pour valider votre participation.

Éléments facultatifs :

– devenir fan de ma page Facebook (m’indiquer dans votre mail le pseudo sous lequel vous êtes fan) : +1 chance supplémentaire,

– partagez le concours (envoyez moi le lien du partage du concours ou l’impression écran) : +1 chance supplémentaire.

Le concours est ouvert à partir de ce soir jusqu’au vendredi 7 décembre à 23h42.

Les gagnants seront tirés au sort parmi les bonnes réponses.

Bonne chance à tous !

k

Coucou tout le monde !

Voici les résultats du concours en partenariat avec les éditions Sharon Kena !

Voici les noms de gagnants :

Cecile livre-esse

marick (facebook hooked-on-the-book)

Viou03

Bravo à vous trois ! J’attends vos adresses par mail pour vous envoyer le marque-page !

 

 

 

Où est passée Lola Frizmuth ?, de Aurélie Gerlach

336 pages

Éditeur : Gallimard Jeunesse

Date de parution : le  11 octobre 2012

Prix : 12€20

Quatrième de couverture

Lola Frizmuth, dix-huit ans, un charisme hors normes et un physique de rêve, décide de fuguer vers le Japon, quelques semaines avant de passer le bac, pour retrouver Tristan, son âme sœur… Et là voilà embringuée dans une histoire trop « chelou ». Dans l’avion, un gangster japonais échange la carte SIM de son portable, truffée d’infos top secret, avec celle de Lola. Résultat : arrivée à Tokyo, Lola, qui ne connaît pas un mot de japonais, n’a plus un seul contact dans son téléphone. Des types armés en costume rayé la talonnent. Et Tristan est dans les bras d’une autre…

Mon avis

Le bac approche pour Lola mais celle-ci préfère s’envoler pour le Japon au lieu de réviser ! Elle souhaite retrouver son amoureux, Tristan, avec lequel elle est sortie pendant un mois. Lola pense qu’elle va passer de merveilleuses journées avec lui mais elle ne se doute pas qu’un gangster japonais va mettre sa carte SIM dans le téléphone portable de Lola, que Tristan n’est pas aussi amoureux d’elle qu’elle le pense et qu’elle sera poursuivie par les Yakusas. Heureusement, parmi tous ses ennuis, Lola fera la rencontre de Lionel, un jeune homme qui travaille à l’ambassade de France. Il l’aidera à surmonter tous ses ennuis !

Je suis agréablement surprise par cette lecture jeunesse mais amusante ! C’est un livre à lire absolument pour se divertir et voyager au Japon. J’ai bien aimé le changement de narration à chaque chapitre même si on ne comprend pas toujours qui est le narrateur. On le découvre donc en lisant le chapitre ou en lisant attentivement le titre du chapitre. J’ai adoré les petits textos échangés entre Lola, sa sœur, sa mère, son père et d’autres personnages qui m’ont bien diverti.

Concernant les personnages, Lola est une jeune fille assez têtue et quelques fois énervante, mais elle est aussi attachante. Lionel, stagiaire à l’ambassade de France, est gentil, mais je trouve que ses sentiments se développent trop vite, ce n’est pas très réaliste.

Aurélie Gerlach nous offre un livre qui se lit vite, qui est agréable et avec lequel on passe un très bon moment de lecture sans prise de tête.

J’ai eu le plaisir de chroniquer ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

C’est lundi, que lisez-vous ? [18]

Cette bannière a été crée par Galléane qui a repris ce rendez-vous initialement mis en place par Mallou.

Le principe est simple : tous les lundis, je répondrai aux trois questions suivantes :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Mes lectures de la semaine passée :

     

Ma lecture en cours :

Ma prochaine lecture

Et vous, que lisez-vous ?

 

 

 

BZRK (Tome 1), de Michael Grant

432 pages

Éditeur : Gallimard Jeunesse

Date de parution : le  20 septembre 2012

Prix : 18€90

Quatrième de couverture

2040. Noah est un jeune Anglais dont le frère ainé, Alex, est interné dans le QHS d’un hôpital psychiatrique. Sadie est une riche adolescente Américaine qui assiste à un match de foot et voit le jet privé qui transporte son père et son frère s’écraser sous ses yeux. Leur vie à tous deux va basculer dès l’instant qu’ils sont touchés par BZRK, l’organisation qui se bat pour préserver la liberté individuelle face au clan des jumeaux Armstrong dont le but est d’uniformiser les consciences pour garantir la paix de l’humanité. Bienvenue dans la nano-dimension, où des insectes plus petits que le diamètre d’un cheveu, se livrent une guerre sans merci contre la folie, dans le cerveau humain et dans les profondeurs de la chair. Perdre n’est pas une option envisageable quand on risque la démence…

Mon avis

Grey McLure, un célèbre scientifique, a créé des biobots c’est-à-dire des robots qui sont le combiné d’ADN animal et humain contrôlé par le cerveau. Malheureusement Charles et Benjamin Armstrong, des frères siamois, utilisent des nanobots, de très petits robots, afin de créer le monde qu’ils veulent : plus de guerres ni de conflits mais pour cela l’être humain ne doit plus avoir de libre arbitre. C’est alors que le lecteur assiste à une guerre entre l’organisation de BZRK, des jeunes qui utilisent des biobots pour que les êtres humains continuent d’être libres et les deux jumeaux Armstrong, aidés notamment de Bug Man, qui utilisent les nanobots.

Dans ce roman de science-fiction, l’auteur a créé un univers très riche dans lequel j’ai eu du mal à me plonger. J’ai compris l’intrigue et le rôle des différents personnages rencontrés (les gentils et les méchants), mais j’ai trouvé que pas mal de termes étaient trop scientifiques (les nanobots, les biobots…). Ce n’est donc pas évident de se plonger dans les mondes qu’a voulu créer l’auteur. Du coup, je n’ai pris aucun plaisir à lire ce livre que je me suis forcée à finir.

Michael Grant décrit beaucoup l’univers de ces petits robots qui vivent dans les corps humains afin de les faire agir comme on le souhaite. Ces descriptions de l’intérieur du corps humain pourraient gêner certains lecteurs très sensibles. Pour ma part cela ne m’a pas du tout dérangée.

Je ne lis jamais de romans de science-fiction et je n’ai pas accroché à celui-ci. Mais pour les lecteurs qui aiment ce genre littéraire, peut-être que BZRK vous plaira.

J’ai chroniqué ce premier tome pour les chroniques de l’imaginaire.

Hex Hall (tome 3 – Le sacrifice), de Rachel Hawkins

309 pages

Éditeur : Albin Michel Wiz

Date de parution : le  29 août 2012

Prix : 13€70

Quatrième de couverture

Sophie, mi-humaine mi-démon, découvre avec stupeur que sa mère est une chasseuse. Pire encore, Lara Casnoff s’est emparé d’Hex Hall et y téléporte une centaine d’élèves, dont Sophie, pour les transformer en démons à son service. Bien que Sophie ait été privée de ses pouvoirs, elle résiste et se met en quête du grimoire qui les lui rendra…

Mon avis

Ce troisième tome tant attendu est le dernier de la trilogie de la saga Hex Hall. L’histoire reprend là où elle s’était arrêtée dans le deuxième tome lorsque Sophie rejoint sa mère chez les Brannick alors que l’abbaye Thorne a pris feu avec ses amis Cal et Archer et son père, James, à l’intérieur. Ce troisième opus commence donc par l’arrivée de Sophie chez les Brannick, les chasseuses de démons. N’oublions pas que Sophie est elle-même un démon qui vient de subir un rituel et ne possède donc plus de pouvoirs. Il y aura des révélations sur ses origines et ses pouvoirs, mais également un choix important à faire !

Cet opus est assez sombre par rapport aux précédents tomes. Nous retournons à Hex Hall mais dans de nouvelles conditions puisque tous les élèves s’y retrouvent à cause d’un sort lancé par les sœurs Casnoff. Le but est alors de les combattre afin d’éviter que les démons s’en prennent aux humains. L’action est donc présente tout au long de la lecture.

Il y a également un peu de romance puisque notre triangle amoureux est toujours présent (Sophie, Cal et Archer). J’ai bien aimé les personnages et en particulier la répartie de Sophie. Nous faisons d’ailleurs la connaissance de nouveaux personnages comme Izzy et Finley qui sont aussi attachants que les autres. Un petit point négatif : j’ai trouvé la bataille finale un peu trop rapide.

Pour ceux qui ont aimé les deux premiers tomes de cette trilogie, n’hésitez pas à lire le dernier qui est sombre et plein d’action. Pour les autres, je vous invite à découvrir cette saga.

J’ai eu le plaisir de chroniquer ce livre pour les Chroniques de l’imaginaire.

In My Mailbox [20]

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Liliebook qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.”

Livre reçu en partenariat

Livres achetés

         

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?