Archives de Catégorie: Lectures communes

Pour un tweet avec toi, de Teresa Medeiros

285 pages

Éditeur : Milady

Date de parution : le 23 novembre 2012

Prix : 7€10

Merci à Froggy pour cette jolie bannière 🙂

Quatrième de couverture

« Auteure d’un presque Pulitzer, Abigail Donovan tarde à mettre le point final à son prochain roman. Aussi, lorsque son agent lui ouvre un compte Twitter, se prend-elle au jeu des tweets, retweets, hashtags, etc.

 » MarkBaynard « , professeur d’université en congé sabbatique et twitteur averti, devient l’un de ses followers les plus assidus. Entre la jeune femme et lui, va naître un échange jubilatoire plein de réparties spirituelles et de références aussi drôles qu’inattendues. Grâce à cette étonnante rencontre virtuelle, Abby va retrouver l’inspiration et le goût de vivre. Mais pourquoi rester enfermée devant son écran alors que Mark parcourt le monde ? »

Mon avis

Ça fait un petit moment que ce roman Milady me fait de l’œil. J’ai donc lu ce livre en lecture commune avec ma copinaute Froggy. Nous n’avons pas eu tout à fait le même ressenti sur cette romance ! Pour elle, ce livre est un coup de coeur alors que pour moi non, même s’il était sympa à lire ! Vous pouvez lire l’avis de Froggy ici.

Abby est une auteur qui a connu beaucoup de succès lors de la publication de son premier livre. Mais elle n’arrive pas à continuer d’écrire son deuxième ouvrage : elle reste bloquée au cinquième chapitre. Son agent lui ouvre un compte Twitter afin de montrer aux lecteurs qu’elle existe toujours et pour la motiver à continuer d’écrire. Abby ne connaît rien à Twitter et va rencontrer Marc, un inconnu avec qui elle va beaucoup discuter. On assiste alors à leurs échanges réguliers, à leurs références culturelles et à leur taquinerie mutuelle. Mine de rien, ils vont ainsi s’attacher l’un à l’autre. Abby va alors devenir accro aux rendez-vous qu’ils vont se donner sur Twitter.

Le roman est en majeure partie composé des échanges entre Abby et Marc. Leurs échanges sont teintés de beaucoup d’humour relatif à des séries télévisés, des acteurs… J’ai compris quelques références mais je ne connaissais pas la plupart d’entre elles (ça ne m’étonne pas trop me connaissant 😉 ).

Abby est une jeune femme qui reste enfermée chez elle, bloquée sur son livre. Marc est un homme mystérieux qui voyage beaucoup : il lui envoie d’ailleurs régulièrement des photos de ses voyages.

C’est une romance assez classique qui se déroule dans cet ouvrage jusqu’au moment où a lieu une révélation ! J’ai senti venir depuis le début que quelque chose n’irait pas, mais je ne m’attendais pas à ça.

Une romance qui se lit vite, prévisible, mais dont la révélation vient tout chambouler et ajoute du piquant à l’histoire. A lire pour passer un bon moment et se détendre !

La note de Rex

4 sur 5

J’ai posé trois questions sur ce roman à ma copinaute Froggy :

1) Sans dévoiler l’histoire de Mark Baynard, peux-tu nous dire si la révélation t’as prise de court ?  Froggy : « J’ai vraiment aimé le gros revirement de l’histoire. J’étais un peu sous le choc le temps de quelques secondes et ensuite, l’histoire a pu prendre un autre chemin. Mais malgré tout, j’aurais aimé que ce soit plus développé !!! »

2) Est-ce que tu t’es attachée à Abigail et à son histoire ? Froggy :  » Je me suis tout de même attachée à Abigail, mais comme certains points de sa personnalité m’agaçaient par moment, j’ai pris un malin plaisir à m’attacher encore plus à Mark qui a toujours son grain de sel à mettre à la sauce 🙂 « 

3) Qu’est-ce qui t’a le plus plu dans ce roman ? Froggy : « C’est difficile à expliquer car je dévoilerais un gros dénouement du roman, mais je pense que l’autre point très fort est le sens de l’humour mordant et grinçant qu’on y retrouve ! »

Publicités

Version Beta (tome 1), de Rachel Cohn

432 pages

Éditeur : Robert Laffont

Date de parution : le 29 novembre 2012

Prix : 18€50

Quatrième de couverture

« Née à seize ans, Elysia a été créée en laboratoire. Elle est une version BETA, un sublime modèle expérimental de clone adolescent, une parfaite coquille vide dépourvue d’âme.
La mission d’Elysia : servir les habitants de Demesne, une île paradisiaque réservée aux plus grandes fortunes de la planète. Les paysages enchanteurs y ont été entièrement façonnés pour atteindre la perfection tropicale. L’air même y agit tel un euphorisant, contre lequel seuls les serviteurs de l’île sont immunisés.
Mais lorsqu’elle est achetée par un couple, Elysia découvre bientôt que ce petit monde sans contraintes a corrompu les milliardaires. Et quand elle devient objet de désir, elle soupçonne que les versions BETA ne sont pas si parfaites : conçue pour être insensible, Elysia commence en effet à éprouver des émotions violentes. Colère, solitude, terreur… amour.
Si quelqu’un s’aperçoit de son défaut, elle risque pire que la mort : l’oubli de sa passion naissante pour un jeune officier… »

Mon avis

Ce livre étant dans ma PAL et dans celle de Noisette2011, nous avons organisé une lecture commune !

J’ai acheté ce livre « les yeux fermés » car il a été édité dans la collection R des éditions Robert Laffont, soit une collection que j’apprécie beaucoup, mais également car je trouve sa couverture très jolie.

Mon avis est cependant mitigé sur ce premier tome d’une tétralogie. Je trouve qu’il manque beaucoup d’explications quant à la création des clones. J’ai également trouvé que ce premier tome est long et ennuyeux : il manque d’action ! Je le considère donc comme un tome introductif et je croise les doigts pour que les tomes suivants soient plus dynamiques sinon on risque vite de se lasser !

L’histoire en elle-même est agréable à lire et la plume de l’auteur est simple. J’ai bien aimé découvrir le monde créé par l’auteur. On rentre vite dans l’histoire : au début Elysia se fait acheter dans un magasin afin de servir Madame Bratton, l’épouse du gouverneur de l’île de Demesne ; une île paradisiaque où vivent des milliardaires. On suit donc Elysia au sein de cette famille, que ce soit pour entraîner son « frère » ou divertir sa « mère ». C’est une clone qui semble parfaite lors de son achat, mais celle-ci va vite se poser des questions et découvrir des choses qu’un clone n’est pas censé ressentir… S’agissant des personnages, je ne me suis pas attachée à eux, sauf peut être à la « soeur » d’Elysia, Liesel, qui la soutiendra toujours en dépit de son jeune âge.

Malgré mon avis mitigé sur ce premier tome, le dénouement de l’histoire m’a mis l’eau à la bouche. J’ai envie de découvrir le deuxième tome qui sortira à la fin de l’année 2013.

Note de Rex

2 sur 5

Lecture commune avec Noisette2011 : son avis ici !

Enfants de la paranoïa (tome 1), de Trevor Shane

368 pages

Éditeur : Michel Lafon

Date de parution : le  19 avril 2012

Prix : 19€95

Quatrième de couverture

« Règle #1 : on ne tue pas les innocents.

Règle #2 : on ne tue pas les ennemis de moins de 18 ans.

Depuis des siècles, une guerre souterraine, ignorée du commun des mortels, oppose deux anciens clans qui se déchirent au nom du Bien et du Mal. Des deux côtés, des assassins endoctrinés et entraînés dès leur enfance à haïr et détruire le camp adverse.

Joseph, vingt-trois ans, est l’un de ces tueurs d’élite. Il ne connaît qu’une réalité : tuer ou être tué. Mais alors qu’il retrouve ses deux plus proches amis pour quelques jours de vacances dans le New Jersey, il tombe dans une embuscade. Échappant de peu à ce piège mortel, il est envoyé en mission à Montréal où il rencontre Maria, une jeune innocente de dix-sept ans. Pour la première fois, Joseph découvre l’amour… et le doute. S’il veut protéger la femme qu’il aime, il doit abandonner la vie qu’il a toujours connue et trahir ses frères d’armes. Osera-t-il transgresser les règles ?

Une seule vérité demeure :
le premier à tuer est le dernier à survivre. « 

Mon avis

Lors de sa sortie, j’ai beaucoup entendu parler de ce roman qui me fait de l’oeil depuis. Lorsque j’ai vu que Tousleslivres organisait une lecture commune pour ce roman, je n’ai pas hésité à l’acheter et à m’inscrire !

J’ai bien aimé le début de l’histoire où je me suis tout de suite plongée dedans. On découvre que dès leur jeune âge, les enfants savent qu’il y a une guerre et sont lobotomisés pour haïr l’ennemi… cet ennemi qui a tué leurs frères, soeurs ou leurs parents. À 18 ans, l’heure de la vengeance sonnera et ils iront leur faire payer ces meurtres. La guerre oppose le Bien et le Mal. Nous suivons alors Joseph, le personnage principal du livre, qui effectue plusieurs missions. Celles-ci ne vont pas toujours tourner comme prévu. Lors d’une mission à Montréal, il rencontrera Maria, une jeune femme de dix-sept ans avec qui il aura une relation. Il découvrira alors l’amour. Cet amour le mènera à enfreindre l’une des règles. Par conséquent, les deux camps les poursuivront. Joseph et Maria devront fuir… Mais comment protéger Maria lorsque ses ressources financières s’épuisent à vue d’oeil et que son seul parent proche le trahit ?

La plume de l’auteur est agréable à lire, l’intrigue est intéressante et les personnages principaux sont attachants. J’étais auprès d’eux tout au long de l’histoire, presque aussi stressée qu’eux !

Dans l’ensemble, j’ai trouvé l’histoire passionnante et intéressante, avec une nette préférence pour les premiers chapitres. Mais par moment, c’était un peu ennuyeux et long. Le suspens et le stress sont omniprésents ; j’avais toujours peur que nos deux personnages se fassent rattraper par leurs poursuivants. La fin est juste poignante… et laisse envisager une suite dans un deuxième tome.

Une lecture commune organisée par Tousleslivres avec :  Michou – Joe  – reveline Aveline – cerisia – EnjoyBooks – Lavinia  – Aidoku  – Nessa  – mimigogotte – marnchoups – (Joanskingdom) – (kllouche)

La note de Rex

3 sur 5

Megan Chase (tome 1 – Démons personnels), de Stacia Kane

350 pages

Éditeur : J’ai Lu

Date de parution : le  09 janvier 2013

Prix : 8€90

Quatrième de couverture

« “Chers auditeurs, je suis Megan Chase, psychologue. Je suis là pour vous aider à tuer vos démons personnels.”
Jamais je n’aurai pensé être prise au sérieux en prononçant ces mots sur les ondes. Malheureusement, les démons existent bel et bien, et je suis apparemment l’une des seules à ne pas l’avoir remarqué. Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui me prennent pour leur ennemie et cherchent à m’éliminer. Et ma célébrité nouvelle risque de leur faciliter la tâche… Comment devenir en une phrase la cible de toutes les haines ? Demandez-moi, je vous expliquerai ! »

Mon avis

Megan est psychologue et anime également une émission radio intitulée « Démons intimes ». Elle a un don qui lui permet d’aider ses patients et les auditeurs qui l’appellent : elle peut lire dans les pensées des gens. Elle mène sa petite vie tranquillement jusqu’au jour où le slogan de son émission va bouleverser sa vie… Elle qui désire simplement chasser les démons intérieurs des gens, va se faire pourchasser par des créatures dont elle n’imaginait pas l’existence !

J’ai eu envie de découvrir ce premier tome grâce à sa couverture qui attire l’oeil et à une quatrième de couverture alléchante. J’en ai profité pour proposer à Viou03 de faire une lecture commune puisque ce livre venait d’arriver dans sa PAL. Je suis ravie de cette découverte !

La plume de Stacia Kane est rythmée. Je me suis plongée dès le début dans l’histoire de Megan pour ne plus lâcher ce livre que j’ai tout simplement dévoré ! Il faut attendre quelques pages le temps que l’histoire se mette en place et ensuite l’action ne nous quitte plus. J’ai trouvé l’intrigue intéressante et prenante. J’ai bien aimé les créatures rencontrées par Megan (que je vous laisse découvrir ;)).

Concernant les personnages principaux, Megan est une jeune femme célibataire et banale. Elle va vite rencontrer Greyson, un séduisant démon, qui lui confiera que des créatures sont à sa poursuite. J’ai pris plaisir à voir évoluer la relation de Megan et Greyson tout au long du roman. Concernant les personnages secondaires, nous rencontrerons les trois gardes du corps de Megan que j’ai trouvé sympathiques. 🙂 Nous faisons également la connaissance de Brian, un journaliste qui doit interviewer Megan et qui fera ressortir ses démons personnels… Je n’ai pas du tout accroché à ce personnage. Avant d’arriver au dénouement final,  je n’ai pas trop compris son rôle tout au long de la lecture.

Pour conclure, un livre d’urban fantasy comme je les aime ! Avec une héroïne attachante, des créatures qui me plaisent et une intrigue prenante !

Je remercie grandement les éditions J’ai Lu pour cette jolie découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

5 sur 5

Attachement, de Rainbow Rowell

477 pages

Éditeur : Milady

Date de parution : le 24 août 2012

Prix : 7€90

Quatrième de couverture (ne la lisez pas car elle raconte toute l’histoire !)

Lincoln, gentil geek aux faux airs d’Harrison Ford, travaille dans une entreprise où son rôle consiste à contrôler les e-mails des employés. C’est ainsi qu’il parcourt les échanges de Jennifer et Beth, deux copines aussi impayables qu’attachantes. Sans même l’avoir vue, Lincoln va tomber amoureux de Beth. Mais comment lui déclarer sa flamme sans passer pour un fou ? Surtout que la jeune femme semble avoir un faible pour un « inconnu » qui travaille dans le même immeuble.

Mon avis

Lincoln travaille comme informaticien de nuit au Courrier et a pour mission d’envoyer des avertissements aux salariés qui envoient des mails à des fins personnelles. Oui, nous sommes en 1999 et Internet vient de débarquer  ! Lincoln n’est pas du tout heureux dans son travail puisqu’il a l’impression d’espionner les gens. Cependant, il suit les échanges par mails de deux jeunes femmes : Beth et Jennifer. Il ne leur a jamais envoyé d’avertissement car ça lui plait de suivre leurs conversations. D’ailleurs, il tombera amoureux de l’une d’entre elles, alors qu’il ne l’a jamais vu…

La quatrième de couverture m’a beaucoup attirée et lorsque j’ai vu qu’une lecture commune était organisée sur Livraddict par Les Chroniques d’Arwen, je me suis lancée dans cette lecture !

J’ai passé un bon moment de lecture mais celle-ci est loin d’être un coup de cœur. Je trouve que l’histoire traîne un peu trop en longueur. D’ailleurs, je vous conseille de ne pas lire la quatrième de couverture qui raconte toute l’histoire en quelques lignes. Lors de ma lecture je n’ai donc pas été surprise puisque je savais déjà quasiment tout. Quand vient le dénouement final, celui que j’ai attendu tout au long du roman, celui-ci est par contre bien trop rapide ! Donc je suis déçue sur ces deux points.

Par contre, les personnages de Beth et Jennifer m’ont plu. J’ai adoré voir leurs échanges de mails. Elles se confiaient beaucoup, on apprend à les découvrir et je me suis donc attachée à elles. Quant à Lincoln, j’ai un peu de mal avec lui. D’un côté il se sent rejeté pour diverses raisons, il a un boulot de nuit afin d’éviter la rencontre de trop de personnes et il vit chez sa mère, et d’un autre côté il est apparemment très mignon et a une personnalité agréable. J’ai donc eu du mal à m’imaginer ce personnage et à le comprendre car en général le geek qui se sent rejeté et vit chez sa mère n’est pas sexy mais boutonneux ! 😉

J’ai également bien aimé le style de narration employé par Rainbow Rowell qui est une alternance entre les conversations par mails de Beth et Jennifer, et l’histoire de Lincoln.

Pour moi c’est donc une romance agréable à lire qui est malheureusement beaucoup trop spoilée par la quatrième de couverture.

Les avis des participants à la lecture commune : Les Chroniques d’ArwenBouchon des bois Lou lit làLivromaniac

Level 26 (tome 1), de Anthony E. Zuiker

373 pages

Éditeur : Michel Lafon

Date de parution : le  14 janvier 2010

Quatrième de couverture

Les policiers du monde entier classent les meurtriers sur une échelle de 1 à 25, selon leur dangerosité… Ce que personne ne sait, c’est qu’un tueur échappe à cette classification. Sa cible : n’importe qui. Son mode opératoire : n’importe lequel. Son surnom : Sqweegel. Sa classification : NIVEAU 26. Seul Dark, ancien agent fédéral, peut l’arrêter. Depuis que le monstre a massacré sa famille, il a quitté le métier, se jurant de ne plus mettre les pieds en enfer. Mais bientôt, il n’aura plus le choix.

Mon avis

Ce livre m’attendait dans ma Pile À Lire (PAL) depuis un petit moment et je voulais le découvrir car son auteur, Antony E. ZUIKER, est le créateur de la série Les Experts. J’ai donc choisi de lire ce livre en lecture commune avec ma copine Froggy dont vous trouverez l’avis sur son blog.

Ce premier tome d’Antony E. ZUIKER est composé de courts chapitres qui se lisent rapidement. Ils s’alternent entre les faits et gestes de Sqweegel, le meurtrier, et l’évolution de l’enquête. L’histoire est donc bien rythmée et on ne s’ennuie pas lors de cette lecture. De plus, assez régulièrement, le lecteur peut découvrir en vidéos certaines scènes du livre. Au début, j’ai trouvé que c’était pas mal malgré le fait qu’il faut avoir son ordinateur à proximité pendant la lecture. Puis rapidement j’ai été déçue par une vidéo qui m’a gâchée mon plaisir car je la trouvais mal faite. J’ai donc arrêté de regarder ces fameux petits films sachant que cela n’enlève rien à la compréhension du livre. Cependant, cette interaction offerte au lecteur est originale.

Concernant l’intrigue, on suit la traque d’un dangereux tueur en série. Il est tellement dangereux, qu’il est classé au niveau 26 sur l’échelle de la dangerosité alors qu’elle est numérotée de 1 à 25… Ce tueur, nommé Sqweegel, est recherché depuis des années. Mais personne n’arrive à l’attraper car il n’a jamais laissé un seul indice dans tous les horribles crimes qu’il a commis. Seul Dark, ex-agent de la Division des Affaires Spéciales du FBI, pourrait être capable de l’arrêter. Mais celui-ci a décidé de changer de vie depuis quelques mois ; il n’a pas eu le choix puisque Sqweegel lui a tout pris. Cependant, cette fois encore, il n’aura pas le choix et devra traquer Sqweegel qui a décidé de s’en prendre à son épouse… Cette intrigue n’est peut être pas très originale pour un thriller mais elle est très prenante et j’ai trouvé certaines scènes plus choquantes que dans certains thrillers.

Concernant les personnages, je ne me suis pas attachée à eux sauf à Sibby, la femme de Dark. C’est une femme qui a l’air très gentille, mais je n’aurai pas du tout aimé être à sa place…

J’ai bien accroché à ce premier tome et j’ai passé un bon moment de lecture. Si vous souhaitez le lire, n’hésitez pas à regarder les vidéos pour vous faire votre propre avis à leur sujet. Je lirai certainement par curiosité les deux prochains tomes 😉

Chasseuse de vampires (tome 3 – La compagne de l’archange), de Nalini Singh

447 pages

Éditeur : J’ai lu

Date de parution : le 18 avril 2012

Chronique du 1er tome

Chronique du 2ème tome

Quatrième de couverture

« Remise depuis peu des mésaventures de Pékin, me voici enfin prête à regagner Manhattan pour vivre en compagnie de mon Archange, dans sa demeure ! Mais bientôt, les éléments se déchaînent aux quatre coins du monde, provoquant des désastres sans précédent qui font trembler le Cadre. Et New York n’est pas épargné par ces événements tragiques… Si l’on en croit la légende, il semble qu’un Ancien se réveille, et, croyez-moi, ça n’augure rien de bon !« 

Mon avis

J’ai souhaité continuer cette saga car j’ai gagné ce troisième tome à un concours organisé par « ABFA » que je remercie, ainsi que les éditions « J’ai lu« , et je voulais également participer à la lecture commune organisée par « Tsuki »  et « Livraddict« .

Si vous avez lu mes précédentes chroniques, vous avez pu voir que j’ai moins accroché avec le deuxième tome de cette saga qui manquait d’actions à mon goût. Cependant, ce troisième tome est aussi bon que le premier tome que j’ai adoré, avec encore plus d’actions !

Dans ce troisième tome, Raphael et Elena sont de retour à New-York. À peine sont-ils revenus sur New-York qu’une série d’évènements météorologiques surviennent un peu partout dans le monde (tsunami, tremblements de terre, inondation etc.). Selon la légende, cela signifie qu’un Ancien est en train de se réveiller…

Dès le début du roman, le lecteur est tout de suite plongé dans l’intrigue principale qui nous tient en haleine tout au long de la lecture. On retrouve une alternance entre des scènes de sexe et des scènes d’action mais j’ai trouvé qu’il y avait bien plus d’actions que dans le deuxième tome et ça rend tout de suite l’histoire plus intéressante ! Également, l’auteur utilise moins de termes vulgaires ; la lecture est donc plus agréable.

Nous retrouvons avec plaisir Raphael et Elena, son affiliée, mais également quelques membres des Sept comme Dmitri, Illium, Aodhan, et Jason. Elena a toujours un caractère fort et ne se laisse pas impressionnée par les membres des Sept ou par son Archange Raphael.

Ce qui m’a plu, c’est de retrouver la Guilde avec Sara qui fait appel au don de chasseuse d’Elena pour résoudre des crimes.

Je vous conseille fortement de lire cette saga, malgré un deuxième tome un peu décevant, car le troisième tome est super ! L’auteur a toujours une écriture aussi fluide, il y a beaucoup de rebondissements et d’actions, il y a un peu de sexe ; bref un bon cocktail pour passer un excellent moment de lecture ! De plus, le dénouement de ce tome nous promet une suite très intéressante ! 🙂

Autres participants à la lecture commune organisée par « Tsuki »  et « Livraddict » : Azariel87 – cho0kette – laura1912 – Mia –  reveline – Tsuki – Zina

 

Le dernier jour de ma vie, de Lauren Oliver

456 pages

Éditeur : Black Moon

Date de parution : le 06 avril 2011

Quatrième de couverture

« Samantha Kingstone a tout pour elle :

Le petit copain le plus craquant du monde,

Trois meilleures amies géniales,

Et une cote de popularité illimitée.

Ce vendredi de février aurait donc dû être un jour parfait dans une vie parfaite.

Pourtant, ce vendredi de février est le dernier pour Sam. Ou le premier ? « 

Résumé

Samantha Kingstone est une lycéenne populaire avec ses amies Lindsay, Elody et Ally. Elles sont tellement populaires qu’elles se permettent d’être ingrates avec les autres élèves qu’elles n’estiment pas assez bien pour leur adresser la parole, mais pour autant elles leur mènent la vie dure (notamment à la pauvre Juliet).

L’histoire se déroule le jour de la Saint-Valentin, le vendredi 14 février, où il est coutume dans ce lycée d’envoyer des roses aux personnes populaires. Sam espère bien sûr en obtenir beaucoup, dont au moins une de son petit copain, Rob, avec qui elle a décidé de perdre sa virginité le soir même.

Ce même jour, une fête est organisée par un ami d’enfance de Sam, qu’elle ignore complètement d’ailleurs, mais à laquelle Sam se rend car elle sort tous les vendredi soirs avec toutes ses amies populaires et surtout son petit copain y sera… Or, cette fin de soirée tourne mal : Sam et ses amies ont un accident de voiture et Sam meurt. Cependant, le lendemain, elle se réveille dans son lit, réveillée par sa petite sœur Izzy, ce même vendredi 14 février.

Mon avis

J’ai souhaité lire ce livre car j’ai beaucoup aimé les deux premiers tomes de la saga « Delirium », écrits par le même auteur. Aussi, j’ai lu beaucoup d’avis positifs sur ce roman et je me suis décidée à le lire dans le cadre d’une lecture commune organisée par « Tousleslivres » et « Livraddict ».

 Je dois dire que j’ai été un peu déçue de cette lecture. Peut être que j’en attendais trop vu les avis positifs sur ce livre. Autant j’ai adoré « Delirium », autant j’ai trouvé ce livre sympathique à lire mais sans plus.

 Un point positif pour ce roman : l’auteur a toujours une écriture fluide et agréable à lire. Cependant, je me suis ennuyée dès le début lorsque l’auteur nous présente Sam et ses amies, surtout que j’en avais marre de lire leurs blagues stupides et leurs méchancetés à l’encontre des autres. Et tout ça, à supporter pendant une bonne partie du livre…

 L’histoire devient un peu mieux lorsque Sam a eu son accident mais se réveille le jour de la Saint-Valentin, en ayant bien sûr gardée tous ses souvenirs de sa précédente journée, qui (vous l’aurez compris, si vous m’avez bien suivi) était également le jour de la Saint-Valentin. J’ai aimé cette période où Sam se pose des questions et ne comprend pas du tout ce qui lui arrive.

 Dans ce roman, Sam va revivre plusieurs fois ce jour de la Saint-Valentin et elle va comprendre au fur et à mesure qu’elle est vraiment idiote et superficielle et va tout doucement devenir (enfin !) adulte, pour notre plus grand bonheur 🙂

 J’ai trouvé que l’histoire était un peu longue, même si les faits changent lorsque Sam revit chaque jour de Saint-Valentin, l’histoire traîne et par moment on peut s’ennuyer.

 Concernant les personnages, je ne me suis pas attachée à Sam (oui les filles superficielles ne m’intéressent pas) et même si elle a évolué au fil du roman, je n’ai pas réussi à l’apprécier puisqu’elle a changé uniquement car elle a rencontré la mort, sinon elle serait toujours la même fille superficielle et égoïste.

 Par contre, Izzy, la sœur de Sam, et Juliet m’ont vraiment touchée. Kent, un personnage dont je vous laisse découvrir son lien avec Sam, a un rôle important dans l’histoire. Il est assez touchant par son côté protecteur et sa disponibilité à l’égard d’une peste ; il m’a assez plu (il devrait par contre revoir ses sentiments :)). Et j’ai trouvé que Rob, le petit copain de Sam, était vraiment un gros « boulet » et un pauvre alcoolique et drogué à son âge ; c’est vraiment pathétique.

 Pour finir, la fin m’a un peu surprise car je m’attendais à une autre fin que celle-ci, à son contraire…

 L’histoire en elle-même aurait pu être intéressante, or, cette fois-ci, je n’ai pas accroché. Je ne peux pas vous conseiller la lecture de ce livre, mais par contre vous pouvez le lire afin de vous faire votre propre avis 😉

Autres participants à la lecture commune organisée par Tousleslivres et Livraddict : Tousleslivres_ananas_Luna – nane42 – beautifulvelma   – Yukarie   – reveline –  lucie2006