Archives de Catégorie: Erotique

Nuits blanches (tome 2 – jeux à deux), de Lilah Pace

500 pages

Éditeur : Editions J’ai Lu

Date de parution : 6 juin 2018

Prix : 7€40

Chronique du 1er tome

Quatrième de couverture

« Jamais Vivienne n’aurait imaginé rencontrer un jour un homme capable de lui faire vivre son fantasme le plus audacieux et le plus secret.

Jamais elle n’aurait imaginé non plus que cet homme vivrait si près d’elle sans qu’elle le sache et qu’il partagerait tout aussi secrètement le même fantasme. Leur contrat ? Aller aussi loin ensemble que le consentement mutuel les conduira.

Leur limite ? Les sentiments. Car si le sexe extrême est un jeu, l’amour peut devenir dangereusement sérieux. Et s’ils avaient fait une erreur en laissant les deux se mêler à leur insu ? »

Mon avis

Nous retrouvons Vivienne et Jonah, ce couple loin d’être ordinaire que nous avons suivi dans le premier tome. Leur couple devra se battre contre le passé de chacun, et notamment celui de Jonah. Y survivra-t-il ? De plus, un violeur sévit dans la ville. Qui est-il ?

Alors que j’avais passé un très bon moment de lecture avec le premier tome, j’avais hâte de me plonger dans ce deuxième tome. Malheureusement, je ressors un peu déçue de ma lecture. Dans le premier tiers du livre, il y a énormément de sexe au détriment de l’intrigue et ça m’a lassé. Attention, je vous rappelle que ce livre peut choquer car on parle de viol. Le fantasme de Vivienne tourne autour de ça. 

Heureusement, la plume de l’auteur est addictive : j’ai lu ce livre très rapidement.

Ici Vivienne et Jonah vont combattre leur passé. Ils vont rester soudés et affronter leur passé ensemble. Ils seront à l’écoute l’un de l’autre. Finalement, voir un couple combattre dans une romance ou une dark romance, cela se fait de plus en plus rare. En général, les personnages se quittent, puis se remettent ensemble… Ici non, Vivienne sera aux côtés de Jonah pour l’aider à affronter son passé. Elle se battra pour son couple, quitte à faire des concessions. Quant à Jonah, on le découvre un peu plus dans ce deuxième tome.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce deuxième tome, mais j’ai préféré le premier.

Bravo aux éditions J’ai Lu pour avoir édité ce livre en format poche (prix accessible, dark romance originale).

Attention, ce livre n’est pas à mettre entre toutes les mains !

Je remercie grandement Myriam et leéditions J’ai Lu pour cette lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

Publicités

Nuits blanches (tome 1 – malgré nous), de Lilah Pace

405 pages

Éditeur : Editions J’ai Lu

Date de parution : 2 mai 2018

Prix : 7€40

Quatrième de couverture

« Vivienne tombe en panne sur une route déserte et se retrouve seule au beau milieu de la nuit. Une voiture s’arrête. Un inconnu descend. Aussitôt le fantasme le plus brûlant de Vivienne se déclenche, le fantasme qui la fait le plus vibrer mais dont elle a terriblement honte et qui l’obsède tant qu’elle dévoile enfin à sa psy les questions qui l’agitent : put-elle se laisser aller à vivre ses sombres scénarios secrets ? Doit-elle au contraire lutter contre ses pulsions ?…

Quelques jours plus tard, elle revoit l’inconnu. Plus troublée que jamais, elle accepte de nouer une liaison avec lui… »

Mon avis

Nous suivons l’histoire de Vivienne et Jonah qui se sont rencontrés lorsque Vivienne est tombée en panne au beau milieu de la nuit. Il se sont recroisés lors d’une soirée organisée par une amie de Vivienne. C’est à ce moment là que la vie de Vivienne bascule. Elle a en effet un fantasme choquant, mais Jonah a le même. Ils se proposent donc de le réaliser. Mais pourquoi ce fantasme ? Vont-ils en ressortir indemnes ?

J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce premier tome. Attention, ce livre peut choquer car Vivienne n’a pas un fantasme des plus ordinaires. Il peut être d’ailleurs difficile à comprendre. La plume de l’auteur est addictive : j’ai lu ce livre très rapidement, pressée de connaître l’histoire. On ressent bien les émotions des personnages et leur relation est explosive.

Concernant les personnages, Vivienne est une jeune femme qui n’a jamais su trouver quelqu’un capable de répondre à son fantasme. Lorsque Jonah se propose donc de le faire, elle est surprise, mais elle a peur. Après tout, ce n’est qu’un inconnu. Deux inconnus qui vont jouer à un jeu malsain… Émotions, sentiments, peur, honte… beaucoup de sensations pour Vivienne et Jonah ! Ces deux personnages sont brisés et ont des démons à combattre… S’agissant de Jonah, il est assez réservé et mystérieux. On en apprend plus sur lui lors des dernières pages.

Petit bémol : pourquoi le prénom « Vivienne » ? Je trouve qu’il ne correspond pas du tout au personnage. Ces auteurs ont parfois de drôles d’idées 🙂

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce premier tome. Émotions, secrets de famille, peur, honte, sexe sont au rendez-vous ! J’ai hâte de me plonger dans le deuxième tome 🙂

Attention, ce livre n’est pas à mettre entre toutes les mains !

Je remercie grandement Myriam et les éditions J’ai Lu pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

5 sur 5

Prude à frange (tome 1 – Premier round), de C.S. Quill

376 pages

Éditeur : Hugo Roman Poche

Date de parution : le 08 mars 2018

Prix : 7€60

Quatrième de couverture

« Pour retrouver sa meilleure amie disparue dans d’étranges circonstances, Cadence est prête à tout. Y compris à infiltrer le mystérieux Round, l’organisation dans laquelle Ingrid a été aperçue pour la dernière fois. Si elle veut en apprendre plus, Cadence va devoir gravir les échelons à son tour. Mais jusqu’où est-elle prête à aller pour ça ?

Toute la vie de Mas est dévouée au Round. Sa dernière mission ? Former Cadence aux exigences de ce réseau. Ce qu’il ignore, c’est qu’elle poursuit ses propres objectifs et ne l’écoutera pas à la lettre. Elle pourrait mettre en péril sa réputation, et bien plus encore. »

Mon avis

Cadence est prête à tout pour retrouver sa meilleure amie qui a disparue. Pour la retrouver, elle intègre le Round, une organisation de prostituées avec des tuteurs qui les forment pendant quelques mois afin qu’elles deviennent de superbes prostituées de luxe. Cadence n’a pas trop le physique approprié pour intégrer cette organisation, mais elle est vierge, elle vaudra donc cher lorsqu’elle sera formée. Qui va la former ? Mas. Cet homme qui n’a pas une très bonne réputation…

J’ai tout de suite été attirée par le titre de cet opus que je trouve original. C’est donc avec plaisir que j’ai dévoré ce premier tome, en partenariat avec les éditions Hugo Roman. J’ai passé un très bon moment de lecture avec Cadence et Mas. La plume de l’auteure est addictive, c’est dur de lâcher les personnages. J’apprécie également le fait que la série comporte seulement deux tomes qui sont tous les deux sorties rapidement (sans grande attente entre chaque tome).

Concernant les personnages, Cadence est vierge. Imaginez là intégrer un endroit où l’on forme des prostituée, alors qu’elle ne connait rien au sexe. Elle n’a pas la langue dans sa poche et Mas sera plus d’une fois hors de lui face à elle. Même s’il a parfois tendance à vouloir être gentil avec elle à cause de sa virginité, il n’hésitera pourtant pas à la pousser dans ses retranchements en lui montrant ce qui se passe dans ce club et en lui faisant comprendre qu’elle n’est pas dans le monde des bisounours. Mas se pose des questions au sujet de Cadence : elle ne semble pas être faite pour devenir prostituée… c’est quoi ce boulet ? Que fait-elle là ? Mais Cadence ne lâchera pas le morceau et fera tout son possible pour intégrer du mieux que possible cette organisation. Entre Cadence et Mas, c’est loin d’être le grand amour. Mais leur relation va évoluer au fur et à mesure…

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce premier tome. Je vous conseille d’avoir le deuxième tome sous la main 😉

Je remercie grandement Célia et les éditions Hugo Roman Poche pour cette superbe découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

4 sur 5

The vanishing girl, de Laura Thalassa

347 pages

Éditeur : Michel Lafon

Date de parution : le 8 mars 2018

Prix : 15€95

Quatrième de couverture

« Chaque nuit, Ember disparaît. Elle peut alors se téléporter n’importe où : à l’étranger ou dans la chambre du garçon qui lui plaît… Après dix minutes, elle réapparaît là où elle s’est évaporée. la jeune femme a toujours réussi à dissimuler ce don incroyable, jusqu’au jour où le séduisant Caden la kidnappe. Elle comprend alors que son pouvoir est une arme et que certains sont prêts à tout pour se l’approprier.

Enfermés dans une base secrète du gouvernement, Ember et Caden s’allient contre leur gré pour assurer des missions de téléportation toutes plus risquées les unes que les autres. Mais Ember est prête à tout pour retrouver sa liberté. Même si cela signifie un dangereux rapprochement avec Caden… »

Mon avis

Nous suivons Ember, une jeune fille qui se téléporte chaque nuit pendant dix minutes, puis qui réapparaît là où elle s’est évaporée. Personne n’est au courant de son don. Son monde bascule lorsqu’elle est kidnappée par un garçon, Caden, et lorsqu’il la livre au gouvernement pour intégrer une école pendant deux ans. Elle découvre ses origines, mais également que son pouvoir est très important aux yeux de certaines personnes… Ember devra s’allier à Caden pour assurer des missions de téléportations pour le gouvernement. Mais elle est bien décidée à retrouver sa liberté.

Je trouve la couverture de cet opus vraiment magnifique et c’est ce qui m’a donné envie de le découvrir. J’ai passé un bon moment de lecture, mais je trouve que ce roman n’a rien d’original. C’est un mélange de dystopie et de science fiction, agréable à lire.

Concernant les personnages, nous suivons principalement Ember et Caden. Ember est une jeune fille agréable et naïve. Elle ne mesure pas les conséquences de ses actes. Quant à Caden, il travaille pour le gouvernement et sera le partenaire d’Ember dans les différentes missions à remplir. Très rapidement, leur histoire amoureuse est mise en place par l’auteur. Attention aux jeunes lecteurs qui aimeraient lire ce livre car les scènes érotiques sont assez nombreuses. Caden s’est rapproché d’Ember, mais joue-t-il un rôle ou est-il sincère ?

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus qui pose les bases de l’histoire.

Je remercie grandement Camille et les éditions Michel Lafon pour leur confiance et pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

Dark Love (tome 1 – Hard), de Nashoda Rose

347 pages

Éditeur : City Editions

Collection Eden

Date de parution : le 28 mars 2018

Prix : 17€50

Quatrième de couverture

« Après avoir échappé de justesse à une agression, Emily refuse de se sentir aussi vulnérable. Décidée à apprendre à se défendre, elle fait appel à Logan, un champion d’arts martiaux sexy, pour lui donner des cours d’auto-défense.

Auprès de ce guerrier impitoyable, elle apprend à se battre et… à aimer. Car sous ses airs inflexibles, derrière l’homme autoritaire, Logan est capable d’une grande douceur. Entre Emily et lui, la passion est dévorante. Jusqu’au jour où la jeune femme est kidnappée.

Affamée, humiliée, battue, elle doit lutter férocement pour sa survie. Quand elle entend la voix de Logan, elle pense être sauvée. Mais son cauchemar ne fait que commencer, car son ravisseur c’est lui, cet homme qu’elle croyait aimer… »

Mon avis

Après s’être fait agressée dans la rue un soir, après son boulot, Emily a décidé de prendre des cours d’auto-défense auprès de Logan, un champion d’arts martiaux. Mais il est devenu plus qu’un prof puisqu’ils sont tombés amoureux l’un de l’autre. Logan doit partir en tournée avec son groupe de rock, mais Emily refuse de partir avec lui. Elle l’aime, mais elle doit commencer la fac dans peu de temps et elle ne veut pas laisser sa meilleure amie et son frère, Kat et Mat, sa vraie famille. Alors qu’elle était dans un bar pour voir le groupe de Logan sur scène, la vie d’Emy bascule lorsqu’elle est kidnappée. Et son cœur se brise lorsqu’elle se rend compte que Logan est son bourreau…

Aussitôt reçu, aussitôt lu, ce livre me tentait beaucoup ! Après avoir eu un coup de cœur pour With You, me voici de nouveau plongée dans une dark romance avec laquelle j’ai passé un très bon moment de lecture. Le sujet est axé ici sur le trafic de femmes et l’esclavagisme. L’auteure a réussi à me faire ressentir les sentiments d’Emily. Sa peur lorsqu’elle se fait enlever, mais également sa haine, son amour, ses sentiments contradictoires envers l’homme qu’elle aimait, Logan.

Concernant les personnages, Emily est une jeune femme courageuse. Suite à sa précédente agression, elle a pris confiance en elle et de l’assurance en apprenant à se défendre. Emily a perdu son père et a une mère alcoolique. Elle vit avec sa meilleure amie et son frère, Kat et Matt. Lorsqu’elle est kidnappée et comprend que Logan est dans le coup, son monde s’écroule. Elle ne sait plus quoi ressentir, quoi penser. Pourquoi a-t-il fait ça ? Depuis son enlèvement, Logan est totalement différent. Il est froid, indifférent. Il lui inspire la peur. Elle ne reconnait plus l’homme qu’elle aimait…

La première partie de cet opus est axé sur l’enlèvement d’Emily et sa séquestration. La deuxième partie est axée sur la nouvelle vie d’Emily, quelques années après son enfer. Je ne vous dirai rien sur cette deuxième partie afin de ne pas vous spoiler.

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec cette dark romance au côté original puisqu’Emily était amoureuse de Logan avant qu’il ne devienne son bourreau.

 Je remercie  grandement Marilyne et les éditions City, Collection Eden, pour cette très bonne lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

4 sur 5

ABC Love, de Layla Namani

415 pages

Éditeur : Black Ink Editions

Date de parution : 24 avril 2017

Prix : 17€

Quatrième de couverture

« Croyez-vous aux rencontres hasardeuses ? Hanna, jeune romancière débridée, menait une vie rythmée par des ébats sans lendemain et surtout sans attache. Un modus operandi qui lui convenait parfaitement, jusqu’à ce qu’un homme redistribue les cartes dans le sens inverse… Son tempérament de feu mis à rude épreuve, elle découvrira que certaines épines du désir sont venimeuses et que le passé est inextricablement mêlé au présent… Que cache cet homme qui semble connaître les faiblesses de la jeune femme ?

Une séduction intense, des échanges palpitants, une sensibilité constante et une intrigue toujours plus oppressante. Une comédie romantique et dramatique dont le final époustouflant vous marquera d’un trait indélébile… »

Mon avis express

Ce livre m’a été prêté par ma belle-sœur qui l’a beaucoup aimé (merci beaucoup 😉 ) Quelle pépite contient-il ? Personnellement, j’ai eu du mal avec le personnage de Charley. Je l’ai senti trop « psychopathe », je me demandais ce qu’il cachait et ce qu’il réservait à Hanna pour se comporter comme ça avec elle. Il a décidé d’habiter juste à côté de chez elle, il sort avec l’une de ses collègues, mais drague Hanna. Il est jaloux lorsque Hanna rencontre des hommes, mais lui a le droit d’être en couple. Bref, je ne raconterai pas tout, mais il est bizarre. Et malheureusement, une fois que je ne sens pas le personnage masculin (ça m’est déjà arrivé dans d’autres livres), je n’arrive pas à  apprécier l’histoire comme il le faudrait.

Néanmoins, j’ai passé un bon moment de lecture ! Les idées de l’auteure sont bonnes et vous verrez que le dénouement final vaut le coup. Mais malheureusement, Charley est un personnage qui m’a bloquée. Je vous conseille de le découvrir ce roman afin de vous faire votre propre avis car il y a de très bon avis sur Booknode.

Pretty and dangerous – Claudine -, de Barbara Palmer

374 pages

Éditeur : J’ai Lu

Date de parution : 7 février 2018

Prix : 7€40

Quatrième de couverture

« Etudiante à Yale, Maria Lantos, vingt-six ans, est spécialisée dans la littérature érotique du XVIIIème siècle. Chaque soir, toutefois, elle devient Claudine, une femme voluptueuse, fatale, qui offre sa compagnie à des hommes extrêmement puissants, parmi les plus riches du monde. Auprès de ses clients, Claudine gravite dans des sphères ultra privées, côtoie la haute société. Ses trois mots d’ordre : anonymat, satisfaction, discrétion. Mais le meurtre d’une inconnue, dont les papiers d’identité indiquent une certaine Maria Lantos, pourrait bien faire voler en éclats la frontière entre ces deux univers. »

Mon avis

Maria Lantos est une call-girl de « luxe » qui se fait appeler Claudine lorsqu’elle travaille. C’est une étudiante spécialisée en littérature érotique du XVIIIème siècle qui sait qu’elle est très belle et douée au lit. Ses clients étant des hommes très puissants et riches, elle a de très bons revenus (par exemple, elle peut gagner 40.000 euros la nuit). Grâce à ce métier, elle peut continuer ses études mais également avoir à ses côtés Lillian, sa styliste, masseuse et maquilleuse, ainsi que Andreï, son chauffeur et garde du corps. Elle tient à rester dans l’anonymat en se faisant appeler Claudine lorsqu’elle exerce son métier de call-girl. Ainsi, la journée, Maria est juste une belle étudiante. Mais cette frontière risque de s’écrouler lorsque le cadavre d’une inconnue est découvert avec les papiers d’identité d’une certaine Maria Lantos… A partir de ce moment là, Maria devra tout faire pour échapper au psychopathe qui la traque.

Maria est un personnage que j’ai apprécié. Elle a eu un passé très douloureux et difficile. C’est une roumaine qui a été abandonnée dans l’un des terribles orphelinats de Roumanie. Heureusement, elle a ensuite été adoptée par une Américaine. Mais les relations avec sa mère adoptive ne sont pas au beau fixe… J’ai bien aimé découvrir le passé de Maria, sa relation avec sa mère, ce contexte assez original dans une romance érotique. Ça apporte un peu de nouveauté à ce genre de roman.

Lorsque le cadavre d’une jeune femme est découvert avec les papiers d’identité de Maria, elle essaye de ne pas stresser, mais le stress va monter petit à petit lors d’autres événements. J’ai également bien aimé ce côté thriller qui n’est pas courant dans une romance érotique ! Une enquête qui, d’ailleurs, ne se résoudra pas aussi vite qu’on le pense ! Peut-être que j’étais trop plongée dans l’histoire pour ne pas découvrir l’identité du psychopathe ou peut-être que l’auteure a bien ficelé la chose, mais je n’ai rien vu arriver jusqu’au dénouement final.

Contrairement à pas mal de romances érotiques, l’auteur n’a pas choisi d’axer une partie de son histoire sur une romance entre Maria et un homme. Pourtant, elle a le choix entre deux hommes dont l’un d’entre eux est amoureux d’elle depuis longtemps. Mais Maria estime qu’elle n’a pas de place dans sa vie pour une relation amoureuse. Je peux le comprendre, mais, du coup, lorsque l’auteur introduit un peu de romance, celle-ci est trop rapide et bâclée.

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman qui apporte un peu de nouveauté par rapport aux autres romances érotiques, même si le côté romance ne m’a pas convaincue.

 Je remercie les éditions J’ai Lu pour cette jolie découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

4 sur 5

Calendar Girl – Novembre, de Audrey Carlan

153 pages

Éditeur : Hugo Roman

Date de parution : le 2 novembre 2017

Prix : 9€95

Chronique du 1er tome

Chronique du 2ème tome

Chronique du 4ème tome

Chronique du 5ème tome

Chronique du 6ème tome

Chronique du 7ème tome

Chronique du 8ème tome

Chronique du 9ème tome

Chronique du 10ème tome

Quatrième de couverture

« Thanksgiving arrive avec son lot de nouvelles.

Wes a survécu à l’enfer et Mia et lui se sont retrouvés, plus amoureux que jamais.

Son nouveau travail à Century Production envoie Mia à New York pour interviewer des stars, ce qui n’est pas compliqué puisqu’elle s’est fait, ces derniers mois, un nombre incroyable d’amis célèbres.

Elle contacte Mason Murphy, le joueur de base-ball, et Anton Santiago, le chanteur de hip-hop.

Et enfin, Mia passe un dîner de Thanksgiving en famille, avec tous ceux qu’elle aime, même s’il y a toujours une place vide autour de la table… celle de son père. »

Mon avis

Mia se rend à New-York avec Wes afin d’interviewer pour son travail Mason et Anton, des stars qu’elle a rencontré lors de ses missions. Mia va également retrouver sa famille afin de fêter Thanksgiving.

Il s’agit ici de l’avant-dernier mois des aventures de Mia. Même si dans l’ensemble cette saga ne m’a pas transportée, j’ai toujours voulu lire la suite afin de connaître le dénouement final de l’histoire de Mia. Il ne se passe rien de spécial dans cet opus. Mia est heureuse, elle est avec l’homme qu’elle aime, elle a un travail qu’elle aime beaucoup et elle va retrouver sa famille pour Thanksgiving : que demander de plus ?

J’ai hâte de connaître le dénouement final de cette saga avec le mois de décembre. L’auteure va-t-elle continuer à rendre Mia heureuse ? La suite et fin de cette saga dès jeudi en librairie !

Je remercie grandement Magali, Olivia et les éditions Hugo Roman pour cette lecture dans le cadre de notre partenariat.

Les insurgés (saison 2 – Addiction), de Elle Kennedy

317 pages

Éditeur : Editions Hugo Roman

Date de parution : le 05 octobre 2017

Prix : 17 €

Chronique du 1er tome

Quatrième de couverture

« Vivre une histoire d’amour dans un monde dans lequel on est menacé chaque jour est un véritable challenge.

Lennox et Jamie se connaissent depuis l’enfance. Ils ont toujours été là l’un pour l’autre, se soutenant dans les épreuves et essayant tant bien que mal de se construire une vie. Jamie sait que Lennox est un mec bien et attirant, mais elle ne veut pas qu’une histoire entre eux gâche la plus belle relation amicale qu’elle ait jamais connue. Pourtant, il suffit d’une seule nuit dans les bras de Lennox pour qu’elle se rende à l’évidence. Il est l’homme de sa vie. Maintenant qu’elle a goûté au vrai plaisir, elle est certaine qu’elle ne pourra plus jamais s’en passer. »

Mon avis

Dans ce deuxième tome, nous suivons principalement Jamie et Lennox. Ils sont meilleurs amis depuis leur enfance et ont toujours vécu ensemble. Ils se sont tous les deux réfugiés dans le groupe de Connor lorsque les Exécuteurs ont détruits leur maison. Dans cet opus, ils vont porter de l’aide à Reese, une puissante chef d’un groupe d’Insurgés, afin qu’ils apprennent aux personnes de son camps à se défendre. Jamie et Lennox sont attirés l’un par l’autre mais aucun d’entre eux n’a franchi cette limite de l’amitié, jusqu’au jour où…

J’étais déçue de la lecture du premier tome de cette saga parce que le côté post-apocalyptique n’était pas assez présent. Ici, j’ai trouvé qu’il était encore moins présent que dans le premier tome. L’histoire est surtout axée sur la relation de Jamie et Lennox. Même si cela ne me dérange pas, je trouve dommage que le côté dystopique soit à ce point non exploité. Attention, les scènes érotiques sont présentes.

Je trouve également dommage que l’intrigue ait aussi peu d’importance dans cet opus : Reese cache quelque chose. Qu’est-ce qu’elle cache pour vouloir à ce point de l’aide extérieure pour apprendre à ses hommes à se défendre, alors que c’est normalement un camp très sécurisé ?

Concernant les personnages, l’attirance entre Jamie et Lennox est flagrante. Ils font pourtant tout pour ignorer cette attirance afin de préserver leur amitié qui est très importante dans le monde dans lequel ils vivent. Leur relation évolue rapidement et elle se sera pas si simple à gérer.

Pour conclure, oui j’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus, mais il me manque vraiment le côté dystopique !

Je remercie grandement Magali, Olivia et les éditions Hugo Roman pour cette lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex3 sur 5

Royal Saga (tome 7 – Complète-moi), de Geneva Lee

282 pages

Éditeur : Editions Hugo Roman

Date de parution : le 17 août 2017

Prix : 15 €

Chronique du 1er tome

Chronique du 2ème tome

Chronique du 3ème tome

Chronique du 4ème tome

Chronique du 5ème tome

Chronique du 6ème tome

Quatrième de couverture

« Alexander et Clara sont en voyage officiel aux Etats-Unis, mais Alexander a demandé à son ami Brexton de continuer l’enquête sur la mort du roi, son père. Il apprend outre-Atlantique qu’il a un frère dont tous ignoraient l’existence. Serait-ce lui le rouage qui manquait pour comprendre le complot ourdi contre la Couronne ?

A la demande d’Alexander, Smith surveille Georgia chargée d’enquêter sur une autre piste. Elle lui révèle qu’un membre du Parlement serait l’auteur du complot, un homme qui n’aurait pas hésité à tuer Hammond après s’être servi de lui. Mais elle laisse à Smith le choix de la vengeance ou de la justice.

Les deux hommes vont-ils résoudre l’énigme qui gangrène leur vie, comment vont-ils agir pour s’assurer enfin de la sécurité de leurs amours et se consacrer à leur bonheur ?

Edward, parti en éclaireur en Ecosse avec David pour préparer Noël, comprend qu’il peut perdre l’amour de sa vie s’il ne se prend pas en main pour organiser enfin leur mariage. Il fait part de sa décision à ses deux amies, Clara et Belle, mais leur fait jurer de garder le secret. Quant aux deux héroïnes, après bien des hésitations et des disputes avec leur conjoint, elles semblent, comme David, obnubilées par l’envie d’avoir un enfant.

Ces six-là vont-ils enfin s’aimer et aimer librement celui qu’ils se sont choisi ? »

Mon avis

Cet opus est le dernier tome de cette saga. Nous retrouvons alors les trois couples de cette saga et tout d’abord Alexander et Clara, le premier couple que nous avons rencontré dans le premier tome. Alexander n’est pas bien et est encore très protecteur avec Clara car le meurtrier de son père n’a pas encore été arrêté. Leur couple ne nagera pas en plein bonheur… Nous retrouvons ensuite Belle et Smith qui ont aussi des difficultés dans leur couple. Enfin, nous retrouvons Edward et David qui sont en train de préparer leur mariage. Dans cet opus, Belle et Clara se retrouvent également pour aider Edward à préparer son mariage.

J’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus. L’auteure donne l’occasion aux fans de cette saga de dire au revoir aux personnages en les regroupant tous dans le même tome.

Concernant les personnages, j’ai bien évidemment aimé les retrouver. Ils font face à quelques difficultés dans leurs couples, mais se débrouilleront pour les surmonter. Clara est une femme épanouie qui adore son rôle de jeune maman. Belle est également épanouie, ainsi que son entreprise. Malheureusement, elle a peur de tomber enceinte et de perdre de nouveau son bébé. Elle devra surmonter cette peur et se confier à Smith. Edward, le frère d’Alexander, avance dans sa relation avec David en organisant ce mariage. En effet, vis-à-vis de la couronne, il a du mal à faire accepter son homosexualité. Quoi de plus beau que de se marier avec l’homme qu’il aime ?

Pour conclure, je suis contente d’avoir retrouvée l’ensemble de ces personnages dans ce dernier tome qui clôture bien cette saga !

Je remercie grandement Stéphanie, Magali et les éditions Hugo Roman pour cette agréable lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5