Archives de Catégorie: Erotique

Les insurgés (saison 1 – Conquête), de Elle Kennedy

335 pages

Éditeur : Editions Hugo Roman

Date de parution : le 14 septembre 2017

Prix : 17 €

Quatrième de couverture

« Le Conseil Mondial a pris le pouvoir et instauré la loi martiale.

Dans un monde soumis au chaos, Hudson Lane s’est enfuie de la cité dirigée par son frère, le chef des Exécutants, pour rejoindre les Insurgés. Dans sa fuite effrénée, elle croise le chemin de Connor Mackenzie qui a pris la tête des Insurgés. Elle ne peut lui révéler sa véritable identité. Entre ces deux-là naît une attirance immédiate, mais Connor n’est pas du tout prêt à accueillir une inconnue dans son groupe et Hudson va devoir lutter pour se faire accepter.

Or, son terrible secret va finir par être découvert, sa situation au sein des Insurgés est devenue plus que précaire. Connor va-t-il accepter qu’elle reste parmi eux ? »

Mon avis

Hudson s’est enfuie de la cité dirigée par son frère, Dominik, le chef des Exécutants. Sur sa route, elle croise un groupe d’Insurgés dirigé par Connor. Elle demande à Connor d’intégrer son groupe, chose qu’il fini par accepter difficilement. Hudson va alors devoir prouver au groupe qu’elle est digne de confiance, mais ne peut pas leur dévoiler sa véritable identité et son véritable passé. De plus, Hudson et Connor étant attirés l’un par l’autre, comment réagirait-il s’il découvrait son identité ?

J’ai découvert l’auteure avec sa saga Off-Campus, j’avais donc hâte de me plonger dans sa nouvelle série. Cette parution était très attendue : un mélange de dystopie et de romance ! Je ressors un peu déçue de ma lecture car j’aurai aimé que le côté post-apocalyptique soit plus présent. Le côté érotique prend trop d’ampleur à mon goût. Néanmoins, j’ai passé passé un bon moment de lecture !

Concernant l’univers, le monde dépend du Conseil Mondial qui a sous ses ordres des Exécuteurs afin de faire régner l’ordre. Mais le peuple s’est rebellé contre cet état et ont créé plusieurs groupes : les Insurgés.

Concernant les personnages, Hudson est la sœur de Dominik, le chef des Exécutants. Autant vous dire que si les Insurgés découvrent sa véritable identité, ça risque d’être compliqué pour elle. Quant à Connor, il a une raison d’en vouloir à Dominik et ne cherche qu’une chose : le tuer. Malgré un début difficile entre Connor et Hudson, ils sont attirés l’un par l’autre et ne s’en cacheront pas. J’ai un ressenti un peu bizarre par rapport à ces scènes érotiques puisque Connor et Hudson n’hésitent pas à faire ça en public ou à plusieurs par exemple. Attention, le sexe est omniprésent dans cet opus. Ce livre n’est donc pas à mettre en toutes les mains.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce premier tome, malgré une déception sur le côté érotique qui est trop mis en avant au détriment du côté dystopique. Néanmoins, j’ai hâte de voir ce que le deuxième tome nous réserve ! 🙂

Je remercie grandement Déborah, Olivia et les éditions Hugo Roman pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

Publicités

Royal Saga (tome 6 – Capture-moi), de Geneva Lee

330 pages

Éditeur : Editions Hugo Roman

Date de parution : le 08 juin 2017

Prix : 17 €

Chronique du 1er tome

Chronique du 2ème tome

Chronique du 3ème tome

Chronique du 4ème tome

Chronique du 5ème tome

Quatrième de couverture

« Pour sauver la vie de Belle, Smith se bat contre un tueur à gages envoyé par Hammond et, blessé, tombe dans le coma. Belle n’a que peu de solutions et décide de le faire soigner en cachette dans le seul endroit qui lui semble hors de portée d’Hammond : Stuart Hall, sa propriété familiale, même si les rapports de Belle avec sa mère sont toujours aussi tendus.

Éloigné de Londres, sans nouvelles de Georgia laissée pour morte, Smith se reconstruit, tout en préparant en secret sa vengeance pour que cessent enfin les dangers qui les menacent.

« Belle est le seul éclat de pureté dans ma vie, et je ne la souillerai pas. »

Belle ne comprend pas l’obsession de sécurité de Smith, elle souhaite retrouver l’amitié de Clara et d’Edward, la gaieté de Lola qui développe Bless, la compréhension de Tante Jane, sa confidente… le seul personnage qu’ils rencontrent est un député anti-royaliste, fan de chasse, mais Belle a un mauvais a priori sur lui.

Leur couple va-t-il résister à la solitude ? Comment pourront-ils enfin vivre en pensant à l’avenir sans que la vie leur apporte une déception chaque fois qu’un moment heureux se profile ? Smith et Belle seront-ils assez forts pour surmonter les drames qui jalonnent leur lune de miel ?

L’auteure nous entraîne dans un tome éblouissant où elle dénoue une intrigue diabolique, où les héros apprennent une nouvelle partition et où sexe rime avec amour, avant le tome final, Complète-moi. »

Mon avis

La fin du précédent tome m’avait donné très envie de lire le sixième tome. L’histoire reprend donc tout de suite après les événements du précédent tome. Pour sauver Belle, Smith s’est battu contre un tueur à gages envoyé par Hammond, mais il est gravement blessé. Belle doit donc tout faire pour le faire soigner. Après avoir été soigné, Smith et Belle vont rester cloîtrés chez la mère de Belle, loin d’Hammond. Mais les démons de Belle vont resurgir…

Dans cet opus, l’action est omniprésente ! Pas de temps mort pour Belle et Smith. J’ai passé un très bon moment de lecture avec cet opus où l’intrigue est bien menée et ficelée. Les scènes érotiques sont présentes, mais moins que dans les précédents tomes, l’action prenant une place importante.

Concernant les personnages, Smith doit se remettre de ses blessures et protéger Belle. Il retrouve donc refuge chez la mère de Belle, mais l’entente n’est pas au rendez-vous entre les deux femmes et Belle devra faire face à certains démons. De plus, Belle n’ayant pas le droit d’être en contact avec l’extérieur, la solitude commence à peser sur elle et sur son couple.

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec cet opus !

Je remercie grandement Déborah, Stéphanie et les éditions Hugo Roman pour cette agréable lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

5 sur 5

Calendar Girl – Juillet, de Audrey Carlan

147 pages

Éditeur : Hugo Roman

Date de parution : le 6 juillet 2017

Prix : 9€95

Chronique du 1er tome

Chronique du 2ème tome

Chronique du 4ème tome

Chronique du 5ème tome

Chronique du 6ème tome

Quatrième de couverture

« Direction Miami, où Mia est engagée pour jouer dans le clip d’un artiste de hip-hop ultrapopulaire. Anton Santiago a la beauté du diable, un corps de rêve, danse comme un dieu et met toutes les femmes dans son lit. Même si elle a été choisie pour jouer les séductrices, Mia va aussi pouvoir se remettre doucement des événements du mois précédent et créer avec Anton une belle complicité amicale. mais une surprise de taille va venir agrémenter son séjour à Miami et orienter son destin… »

Mon avis

Dans cet opus, Mia se rend à Miami pour jouer le rôle d’une danseuse dans le futur clip vidéo du roi du hip hop Anton Santiago. Après ce qui est arrivé à Mia au mois de juin, je me demandais si elle allait toujours sauter sur tout ce qui bouge ou si elle allait se calmer. En voyant Anton, son désir sexuel reprend vite le dessus pour ce beau gosse, mais Mia fera des blocages. Seul Wes pourrait la sauver du traumatisme de l’événement subit le mois dernier.

J’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus. Même si Mia n’hésite pas à profiter du corps d’Anton, elle est ici plus fragile suite à l’événement subit dans le précédent tome. C’est intéressant de la voir ainsi. Elle devra également faire face à ses sentiments envers Wes. Elle décide alors d’avoir une relation exclusive avec lui. Pendant les prochains mois, arrêtera-t-elle de coucher avec ses clients pour respecter sa parole et ses sentiments ?

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus. J’espère que Mia va respecter ses engagements et que les prochains tomes seront encore plus intéressants.

Je remercie grandement Déborah, Stéphanie et les éditions Hugo Roman pour cette lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

A ta portée (tome 2), de Gail McHugh

444 pages

Éditeur : Editions J’ai Lu

Date de parution : le 05 avril 2017

Prix : 14€90

Chronique du 1er tome

Quatrième de couverture

« Après une nuit d’enfer, Emily Cooper s’est résolue à ne plus lutter contre l’évidence : elle est enfin prête à tout pour être avec Gavin, qui la hante depuis le jour fatidique de leur rencontre. Toutefois, le temps ne joue pas en sa faveur et peut-être est-il déjà trop tard…
Malgré l’échec des projets de celle qui lui a brisé le cœur, Gavin Blake est parti panser ses blessures et demeure introuvable. Si Dillon refuse de laisser partir Emily pour de bon, Gavin acceptera-t-il seulement l’idée de la voir revenir ? »

Mon avis

Dans le premier tome de cette série, le cœur d’Emily balançait entre Dillon et Gavin. Dillon était présent pour elle après le décès de sa mère, mais elle s’est aperçue qu’il pouvait être manipulateur. Quant à Gavin, elle n’a pas su résister à son charme. Néanmoins, Emily ne savait pas qui choisir entre Dillon et Gavin, et la fin du premier tome s’est mal terminé pour elle et Gavin.

Emily est maintenant sûre de ses sentiments. Elle doit retrouver Gavin et lui avouer ses sentiments, mais celui-ci ne répond pas à ses appels et n’est pas chez lui. Et si c’était trop tard ? Acceptera-t-il de lui donner une nouvelle chance ? Quant à Dillon, laissera-t-il aussi facilement Emily le quitter ?

Ayant passée un très bon moment de lecture avec le premier tome de cette saga, j’avais hâte de me plonger dans ce deuxième tome. Je ressors ravie de ma lecture ! J’ai beaucoup aimé retrouver Emily et Gavin. J’ai bien aimé voir un peu Emily galérer pour retrouver et reconquérir Gavin. C’est assez mérité au vu de son comportement dans le premier tome. Les scènes érotiques sont présentes mais très bien dosées par l’auteur.

Gail McHugh ne laissera pas pour autant nos deux personnages profiter tranquillement de leur bonheur. Ils rencontreront des obstacles et devront lutter pour être heureux. Nous retrouverons notamment Dillon qui ne les laissera pas tranquille et n’hésitera pas à gâcher leur bonheur. Je repprochais le manque de maturité à Emily dans le premier tome, ici elle a enfin mûri. Quant à Gavin, il n’a pas changé : il est toujours amoureux, possessif et prêt à tout pour Emily.

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec cet opus. J’ai aimé retrouvé Emily et Gavin et les voir enfin plonger dans le bonheur !

Je remercie grandement Charlotte eles éditions J’ai Lu pour cette belle lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

5 sur 5

Outrage, de Maryssa Rachel

317 pages

Éditeur : Hugo Roman

Date de parution : le 17 août 2017

Prix : 17€95

ATTENTION LIVRE RÉSERVÉ À UN PUBLIC AVERTI – CONTIENT DES SCÈNES POUVANT HEURTER LA SENSIBILITÉ

Quatrième de couverture

« Rose est une femme libre, indépendante, torturée, traumatisée, elle s’est forgé une carapace. Elle fuit l’amour par peur de l’attachement. Elle est perverse, passionnée, cyclique, addict au sexe et à l’alcool mondain.

Mais lorsqu’elle tombe amoureuse d’Alex, un artiste paumé, un je-m’en-foutiste tout aussi névrosé qu’elle, Rose va vivre une passion destructrice où Alex la guide, la commande, la déconstruit, la fabrique, la façonne…

Rose refuse d’écouter la bête qui rugit en elle et qui lui commande de fuir cet homme qui la dévore chaque jour un peu plus…

Alors, quand survient la douleur du déchirement, Rose va noyer ses maux dans la seule addiction qui lui permet d’échapper à la douleur : le sexe.

Outrage est un roman qui dégage une telle puissance qu’il vous laisse K-O debout tant les images fusent et ne vous autorisent aucun répit. Une écriture moderne, brûlante et sans concession, une littérature à l’estomac. »

Mon avis

J’ai pu voir sur la blogosphère que ce roman a créé une forte polémique. J’avoue ne pas avoir regardé pourquoi, je préférais le lire avant afin de ne pas être influencée.

Il est vrai que je ne m’attendais pas à ce genre d’histoire. Dans un premier temps, je n’ai pas aimé l’écriture de l’auteure qui m’a dérangée. La façon d’écrire mais également le langage cru ne m’ont pas plu. Ensuite, je n’ai pas trouvé d’intérêt à ce livre, à cette histoire, aux personnages. Alex est un personnage inintéressant. Je n’ai pas aimé et compris son comportement avec Rose. Rose n’est pas vraiment mieux, lorsque l’on voit comment elle se laisse aussi facilement influencer sur des sujets aussi importants. Je n’ai pas non plus compris et aimé ses fantasmes sexuels. Oui j’ai compris que l’auteure souhaitait montrer jusqu’à quel point Rose est tombée bas, jusqu’à quel point l’amour peut détruire… Mais bon, je ne me vois pas faire ou subir ce genre de choses par amour. Oui j’ai compris qu’elle a souffert, qu’elle a été dominé, qu’elle souhaite ensuite à son tour dominer et se relever. Mais sérieusement, je ne vois pas à quoi sert le dernier tiers de ce roman qui n’est que des enchaînements de scènes sexuelles.

S’agissant de la polémique actuelle autour de ce roman, j’ai juste retenu un commentaire du peu de ceux que j’ai lu, c’est l’offuscation de ce livre publié chez Hugo Roman, sans avoir de mention d’avertissement pour son contenu. Ce livre n’est pas publié chez Hugo New Romance, mais chez Hugo Roman. En tant que blogueuse, j’ai été averti de cette différence par la maison d’édition et du côté très sombre du livre. J’ose espérer que les libraires soient également informés et classent ce roman dans le bon rayon. Malheureusement, je pense vraiment qu’il sera mal classé dans beaucoup de librairies. La couverture est d’ailleurs attirante et peu tenter n’importe quel lecteur. Je suis d’accord : il aurait été bien d’attirer un peu plus le lecteur sur le contenu de ce livre. Mais je ne suis pas d’accord quand je lis que de pauvres jeunes filles peuvent tomber et lire ce roman : en même temps, ce roman n’est pas de leur âge et on le comprend vite quand on lit la quatrième de couverture. Pour l’auteure, ce livre s’adresse « à tout le monde, à partir du moment où ils ont plus de dix-huit ans et qu’ils ont l’esprit ouvert… Je n’écris pas pour faire rêver ni pour offrir des histoires mielleuses à souhait, je crois que je ne sais pas faire ce genre d’histoires ». « J’ai du mal à brosser le lecteur dans le sens du poil, je préfère le provoquer, le chambouler, le perturber, le faire réagir… Je ne veux pas être étiquetée auteure érotique, mes écrits ne sont pas masturbatoires… »

Oui, je n’ai pas aimé ce livre, oui je n’aime pas les fantasmes de l’auteure qu’elle décrit dans ce roman, oui je n’admets pas certaines scènes que je trouve vraiment dégueulasse, immonde. A chacun ses pratiques sexuelles, cela ne me regarde pas. Mais ce que je n’admets vraiment pas, c’est la zoophilie. La pauvre Rose perdue dans sa vie se fait prendre par un chien. Mais quelle idée ? Comment imaginer ça ? Comment avoir envie de ça ??

Outrage est un roman à ne pas mettre entre toutes les mains. L’auteure a souhaité provoqué ses lecteurs, elle a réussi. Peut être que certaines personnes l’apprécieront. Pour ma part ce n’est pas le cas. Avec ou sans polémique autour de cet ouvrage, mon avis est le même. Je ne trouve pas d’intérêt à ce livre, je ne comprends pas les fantasmes de Rose, j’ai du mal avec l’imagination de l’auteure (zoophilie). Je ne me suis pas attachée à Rose. Bref, ce livre n’est pas pour moi. Je ne souhaite pas rentrer dans cette polémique, je souhaitais juste expliquer mon avis. A vous de vous faire votre propre avis 😉

Calendar Girl – Juin, de Audrey Carlan

152 pages

Éditeur : Hugo Roman

Date de parution : le 1er juin 2017

Prix : 9€95

Chronique du 1er tome

Chronique du 2ème tome

Chronique du 4ème tome

Chronique du 5ème tome

Quatrième de couverture

« Voici Mia dans la capitale, Washington, DC. Elle n’est pas très enthousiaste sur sa mission du mois, servir de faire-valoir à un riche et vieil homme d’affaires, Warren Shipley. Mais elle change d’avis quand elle rencontre son fils, Aaron. Il est non seulement irrésistible physiquement, mais aussi le plus jeune sénateur des États-Unis. Mia, qui pensait que la politique était un monde ennuyeux, va s’apercevoir qu’il n’y a rien de plus excitant. Et, pourtant, il va lui falloir beaucoup de force et de courage pour surmonter de bien tristes événements. »

Mon avis

Ce mois-ci Mia s’envole pour Washington. Elle devra bosser pour Warren, un puissant et vieil homme d’affaires. Warren a besoin de Mia comme faire-valoir afin de pouvoir concrétiser son projet humanitaire. Cette nouvelle mission n’intéresse pas Mia, mais elle n’a pas vraiment le choix si elle veut continuer de rembourser sa dette.

Après la déception du mois de mai, je dois dire que cet opus est meilleur.  Il ne se passera rien de sexuel avec Warren vu son âge, mais Mia est attirée par son fils Aaron. Dans cet opus, Mia est néanmoins très jalouse de Wes, son amant du mois de janvier. Elle aimerait qu’il l’attende sagement pendant qu’elle prend du bon temps presque tous les mois avec un homme différent. Je suis désolée mais je ne soutiens pas Mia là-dessus : on ne peut pas tout avoir ! Dans cet opus, Mia devra également faire face à un grave évènement qui m’a touchée. Je trouve juste dommage que cet évènement se règle aussi facilement.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus que je trouve meilleur que le précédent. Néanmoins, il est vrai que j’ai un peu de mal à accrocher à cette série. Je la continue en espérant qu’elle s’améliore et surtout pour savoir comment va se terminer l’histoire de Mia au mois de décembre.

Je remercie grandement Déborah, Stéphanie et les éditions Hugo Roman pour cette lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

Calendar Girl – Mai, de Audrey Carlan

160 pages

Éditeur : Hugo Roman

Date de parution : le 6 avril 2017

Prix : 9€95

Chronique du 1er tome

Chronique du 2ème tome

Chronique du 4ème tome

Quatrième de couverture

« Avant de s’envoler pour son nouveau job, Mia passe à Las Vegas où elle rencontre le petit ami de sa sœur lors d’un dîner très officiel chez les parents du jeune homme. Les tourtereaux annoncent leur intention de s’installer ensemble et de se marier. Mia a un peu de mal à digérer la nouvelle.

C’est à Hawaï que nous la retrouvons. Elle est engagée comme mannequin pour une célèbre marque de maillots de bain. Angel D’amico veut prouver qu’on peut être belle même si on ne fait pas une taille 34. Il a créé une nouvelle ligne pour les filles ayant des formes, et Mia est son mannequin vedette.

En arrivant dans ce lieu paradisiaque, Mia découvre son partenaire mannequin, Tai Nikko, dont le corps musclé et les tatouages tribaux la font immédiatement fantasmer.

Son séjour sur l’île risque de ne pas être de tout repos, d’autant qu’elle attend l’arrivée de sa sœur et de sa meilleure amie qui viennent la rejoindre pour une semaine de vacances. »

Mon avis

J’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus, mais toujours rien d’innovant avec ce mois de mai. Dans cet opus, Mia se rend à Hawaï pour être mannequin d’une ligne de maillots de bain. Contrairement aux précédents tomes, on la verra très peu travailler. Elle passera son temps avec Taï, un mannequin homme. Ils vont très très vite se trouver des affinités et surtout des affinités sexuelles. Il y a plus de scènes érotiques que dans les précédents tomes. Je trouve cela dommage que Mia soit en manque de « baise » et qu’elle soit obligée de se taper quelqu’un de différent chaque mois et super facilement. Surtout qu’elle est censée retrouver Wes, son amant du mois de Janvier. Cet opus est néanmoins intéressant sur la partie qui concerne Maddy, la sœur de Mia.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus, mais il n’apporte rien de plus à l’histoire de Mia. C’est dommage que les chapitres sur Maddy étaient peu nombreux.

Je remercie grandement Déborah, Stéphanie et les éditions Hugo Roman pour cette lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

2 sur 5

Royal Saga (tome 5 – Convoite-moi), de Geneva Lee

316 pages

Éditeur : Editions Hugo Roman

Date de parution : le 08 juin 2017

Prix : 17 €

Chronique du 1er tome

Chronique du 2ème tome

Chronique du 3ème tome

Chronique du 4ème tome

Quatrième de couverture

« Pour protéger Belle des griffes d’Hammond, Smith Price a mis fin au contrat professionnel qui les liait, mais cet artifice n’est pas suffisant pour que cessent les menaces qui pèsent sur elle. Il décide donc de rompre leur torride liaison pour qu’elle reste en vie et utilise pour ce faire la pire des façons : lui faire croire qu’il est retourné à ses anciennes déviations. Belle plonge dans la mise en scène et, écœurée et meurtrie, part sans lutter.

Cela suffira probablement à protéger Belle, mais Smith pourra-t-il supporter la vie sans celle qui lui a révélé qu’il pouvait avoir un avenir heureux ? De son côté et même en se consacrant à Bless, la start-up qu’elle vient de créer, Belle ne peut l’oublier. Heureusement, une interview importante pour le développement de Bless l’envoie de l’autre côté de l’Atlantqiue. Quelle meilleure façon de passer à autre chose ? Sauf que rien ne se passe comme prévu…

Smith devra-t-il choisir entre sa passion pour Belle et sa sécurité ? Belle devra-t-elle changer de vie pour vivre son amour au grand jour ? Pourquoi et jusqu’où les démons et leurs tueurs à gages, qui les empêchent de vivre normalement, iront-ils ? Quels personnages de la Royal Saga sont réellement en danger de mort ?

Sexe, crimes et mensonges sont au rendez-vous du cinquième tome de la Royal Saga. »

Mon avis

A cause des menaces qui pèsent sur lui et sur Belle, Smith Price souhaite protéger Belle à tout prix et met fin à leur liaison. Belle essaye de se remettre de cette rupture en se lançant à 100% dans son entreprise.

La première partie de cet opus est un peu lente, il ne se passe pas grand chose. Après les retrouvailles de Belle et Smith, l’histoire commence à devenir intéressante, je n’ai pas pu lâcher ma lecture. On se demande comment ça va se finir entre Belle et Smith et si l’un d’entre eux va être blessé ou va mourir. Mais franchement, c’est quoi cette fin ? Sérieusement, il me faut le sixième tome TOUT DE SUITE !

Concernant les personnages, j’ai trouvé que la réconciliation entre Belle et Smith était trop rapide. Après la souffrance qu’elle a enduré, Belle lui pardonne vraiment vite, même si je pense que c’est parce qu’elle a compris les raisons de cette rupture. Cette période était un peu longue, c’est une période de retrouvailles où nos personnages en profitent à fond avant de rentrer chez eux et de devoir se cacher. Smith est prêt à tout pour protéger Belle, même à la quitter. Mais il n’arrive pas à vivre sans elle. Il préfère donc avoir une relation secrète avec elle, afin de ne pas la mettre en danger. Le problème, c’est qu’Hammond a des yeux et des oreilles partout…

Pour conclure, malgré une première partie lente, l’auteur s’est rattrapée et nous tient en haleine jusqu’au dénouement final. Mais par contre il me faut très vite la suite ! 🙂

Je remercie grandement Déborah, Stéphanie et les éditions Hugo Roman pour cette agréable lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

4 sur 5

Royal Saga (tome 4 – Cherche-moi), de Geneva Lee

330 pages

Éditeur : Editions Hugo Roman

Date de parution : le 11 mai 2017

Prix : 17 €

Chronique du 1er tome

Chronique du 2ème tome

Chronique du 3ème tome

Quatrième de couverture

« Belle Stuart, la meilleure amie de Clara, a découvert que son aristocratique fiancé, Philip, la trompait avec cette peste de Pepper Lockwood. Elle a rompu leurs fiançailles et décidé de se consacrer à sa vie professionnelle. Mais, même avec un diplôme d’Oxford, il n’est pas simple de trouver un emploi. Alors, quand l’avocat Smith Price lui propose d’être son assistante, elle n’a aucune raison de refuser cette embauche. Sauf que Maître Price est le prototype du mâle sensuel, puissant et arrogant, et que Belle ne sait pas si elle pourra lui résister. Mlanger sexe et boulot ne semble pas une bonne idée, mais le contrat est étonnamment alléchant… autant que l’homme. Smith Price est super-protecteur, il va lui faire découvrir le plaisir de la domination et sa panoplie très large de jeux érotiques.

Belle va le laisser l’initier, et entrevoir peu à peu que, sous sa carapace d’homme dominateur, se cachent des secrets inavouables. Des secrets du passé qui interfèrent avec leur histoire naissante, des secrets liant Smith à un criminel, propriétaire de clubs SM, qui n’hésiterait pas à menacer Belle pour arriver à ses fins. Leur relation est tellement compliquée que Belle n’ose en parler à personne, même pas à sa tante Jane, sa confidente, ni à Clara ou Edward, ses meilleurs amis.

Comment faire comprendre  Smith Price qu’elle veut bien être dominée dans son lit mais pas dans sa vie ? Comment arriver à vivre dans le secret ? »

Mon avis

Alors que nous avons quitté Clara lors du précédent tome, ce quatrième opus est axé sur sa meilleure amie Belle. Belle essaye de se remettre de sa rupture avec Philip. Elle a besoin d’un job et décide donc de postuler au poste d’assistante de Smith Price. Dès le premier regard, on sent que ça va être très intense entre eux deux…

Geneva Lee, comme dans les précédents tomes, nous propose un opus très chaud. Mais l’histoire ne s’arrête pas aux scènes érotiques. Non, une intrigue se forme et l’auteur arrive à attirer notre attention dans le dernier tiers du livre et nous donne envie de lire la suite, sans pour autant nous en dire trop. L’alternance de narration entre Smith et Belle m’a plu, ainsi que de retrouver les anciens personnages comme par exemple Clara ou Edward.

Concernant les personnages, au début Smith semble froid. Pour moi, c’était un sale con. Mais au fur et à mesure de l’évolution de sa relation avec Belle, il sera bien plus sympa. On n’en apprend pas assez sur lui, sur ce qu’il a vécu, sur son passé. Il reste pour moi un personnage mystérieux. S’agissant de Belle, on l’avait déjà rencontré dans les précédents tomes, et c’est un personnage que j’aime bien. Certes, elle accepte le contrat avec Smith, elle fini par lui céder, mais elle ne cédera pas sur tout. C’est un personnage qui a du caractère.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment avec cet opus. L’auteur a réussit à ne pas nous faire oublier les précédents personnages tout en donnant une place importante à Smith et Belle. Même si le sexe est omniprésent, l’intrigue de ce roman a attiré mon attention. Je ne peux que me jeter sur le prochain tome pour en savoir plus…

Je remercie grandement Déborah, Stéphanie et les éditions Hugo Roman pour cette agréable lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

4 sur 5

Calendar Girl – Avril, de Audrey Carlan

160 pages

Éditeur : Hugo Roman

Date de parution : le 6 avril 2017

Prix : 9€95

Chronique du 1er tome

Chronique du 2ème tome

Quatrième de couverture

« Le premier contact avec Mason Murphy est assez rude ! Le joueur phare de l’équipe des Red Sox est un véritable goujat. Mais il ne connaît pas encore le caractère bien trempé de Mia qui va rapidement le faire changer d’attitude. Entourée pendant un mois des joueurs de son équipe de base-ball favorite, Mia est aux anges. Pourtant, son bonheur va être entaché d’une mauvaise nouvelle. Pourra-t-elle surmonter cette déception ? »

Mon avis

Je suis ressortie déçue de mes lectures des mois de février et mars. C’est donc avec une petite appréhension que j’ai commencé celui d’avril. Heureusement, je l’ai trouvé mieux que les précédents mois. Ici Mia se rend à Boston pour rencontrer son nouveau client et passer un mois avec lui.  Sa mission sera de donner une belle image au joueur phare de l’équipe de Baseball, Mason Murphy, en se faisant passer pour sa petite amie. En effet, Mason a la réputation de collectionner les filles et les histoires sans lendemain. Pour décrocher de nouveaux contrats avec des sponsors, il a besoin d’effacer cette image et il compte sur Mia pour y arriver.

Concernant les personnages, la rencontre entre Mia et Mason fut difficile. Mason semble irrespectueux et lui fait très vite comprendre qu’il aimerait la mettre dans son lit. Mais Mia va vite s’apercevoir qu’il n’est pas si horrible que ça et qu’en fait son cœur est déjà pris. Mia jouera alors la petite amie parfaite, mais refusera de coucher avec lui puisqu’elle jouera également l’entremetteuse.

Je précise que j’ai trouvé dommage la petite escapade de Mia avec Alec, le peintre français rencontré en février. Je trouve que ça n’a rien apporté à l’histoire, à part une Mia en manque de sexe, et n’ayant pas aimée Alec, je me serai bien passer de le revoir dans cet opus.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus !

Je remercie grandement Déborah, Stéphanie et les éditions Hugo Roman pour cette agréable lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5