Archives Mensuelles: juillet 2012

Secrets impardonnables, de Laura Griffin

375 pages

Éditeur : J’ai Lu

Date de parution : le  06 juin 2012

Quatrième de couverture

« Quand Mia Voss est victime de car-jacking, elle met ça sur le compte de la malchance : c’était une journée sans ! Mais ce qui semblait être un banal accident prend soudain des allures sinistres…

Experte en ADN, la jeune femme s’emploie à mettre les criminels sous les verrous. Et l’un d’entre eux l’a prise pour cible.

Autrefois, Mia et le détective Ric Santos étaient proches. Malgré leurs différends, ce dernier est toujours capable de déceler le mensonge et la peur en elle. Pour s’en sortir et découvrir la vérité, Mia devra s’en remettre à Ric, lui confier ses secrets… et même sa vie.« 

Mon avis

Mia Voss, experte en ADN, est victime de car-jacking et a réussit à échapper à son agresseur. Une connaissance de la jeune femme, Ric Santos, enquête alors sur cette agression. D’autres évènements se produisent et Ric va vite se rendre compte que Mia est la cible d’un tueur. Il essayera de découvrir ce que cache Mia et de trouver l’identité de son agresseur.

Des meurtres de jeunes femmes ont également été commis. Mia et Ric collaboreront alors pour trouver le coupable de ces crimes et la personne qui en veut à Mia. D’ailleurs, c’est peut-être la même personne…

Grâce à cette lecture j’ai découvert Laura Griffin et j’en suis très contente. Dès les premières pages du roman, le lecteur est plongé dans l’action et je n’arrivais plus à refermer le livre jusqu’au dénouement final.

J’ai beaucoup aimé le style de l’auteur, les rebondissements, le suspense ainsi que les questions que l’on se pose, ce qui rend l’histoire bien rythmée et le lecteur accro. En plus de l’intrigue principale, il y a également un peu de romance mais elle apparaît au second plan et donne même un peu de piquant à l’histoire.

Concernant Mia, j’ai trouvé un peu dérangeant le fait qu’elle ait été agressée mais elle ne prend cependant aucune précaution pour sortir, rentrer chez elle… D’ailleurs, elle n’hésite pas à aller au zoo avec son neveu Sam… Elle aura alors une belle frayeur et ça ne sera pas la seule dans ce roman ! Peut être que l’auteur a voulu créer un personnage fort, qui n’a peur de rien et refuse ainsi les protections qu’on lui offre. Mais cela rend un peu moins réaliste le personnage de Mia.

Quant au séduisant Ric, il a travaillé il y a quelques mois avec Mia sur une enquête. Apparemment, il a flirté avec elle mais a arrêté de lui donner des nouvelles du jour au lendemain. Mia a eu du mal à s’en remettre puisqu’elle était amoureuse de lui. Cela ne sera pas évident pour ces deux personnages de collaborer sur les différentes enquêtes qu’ils auront à résoudre. Ric se montrera d’ailleurs très protecteur envers Mia. Regretterait-il son comportement passé ?

Dans ce roman, le lecteur n’est pas prêt de deviner qui est le coupable des différents meurtres puisqu’il apparaît à la fin du roman. Il tombe du ciel et on ne comprend pas quelles sont ses réelles motivations. Ça aurait été bien que l’auteur en dise plus à ce sujet.

Pour conclure, j’ai bien accroché à ce roman. Même s’il y a quelques petites faiblesses, l’auteur a très bien su mêler les enquêtes avec la romance et j’ai passé un très bon moment de lecture.

J’ai eu le plaisir de chroniquer ce livre pour les Chroniques de l’imaginaire.

Publicités

C’est lundi, que lisez-vous ? [9]

Cette bannière a été crée par Galléane qui a repris ce rendez-vous initialement mis en place par Mallou.

Le principe est simple : tous les lundis, je répondrai aux trois questions suivantes :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?
k

Mes lectures de la semaine passée :

  

  

Ma lecture en cours :

Ma prochaine lecture :

Et vous, que lisez-vous ?

In My Mailbox [10]

« In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Liliebook qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français. »

Étant chroniqueuse littéraire pour les Chroniques de l’Imaginaire, je partagerai également les livres que j’ai reçu de leur part.

Je suis de retour de vacances ! Mon IMM regroupe les livres que j’ai reçu ou acheté ces deux dernières semaines !

Livre reçu en partenariat

Livres reçus par les Chroniques de l’Imaginaire

     

Livres achetés

     

     

      

   

Livres offerts par Sakinia

  

Livre gagné à un concours

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?

Level 26 (tome 1), de Anthony E. Zuiker

373 pages

Éditeur : Michel Lafon

Date de parution : le  14 janvier 2010

Quatrième de couverture

Les policiers du monde entier classent les meurtriers sur une échelle de 1 à 25, selon leur dangerosité… Ce que personne ne sait, c’est qu’un tueur échappe à cette classification. Sa cible : n’importe qui. Son mode opératoire : n’importe lequel. Son surnom : Sqweegel. Sa classification : NIVEAU 26. Seul Dark, ancien agent fédéral, peut l’arrêter. Depuis que le monstre a massacré sa famille, il a quitté le métier, se jurant de ne plus mettre les pieds en enfer. Mais bientôt, il n’aura plus le choix.

Mon avis

Ce livre m’attendait dans ma Pile À Lire (PAL) depuis un petit moment et je voulais le découvrir car son auteur, Antony E. ZUIKER, est le créateur de la série Les Experts. J’ai donc choisi de lire ce livre en lecture commune avec ma copine Froggy dont vous trouverez l’avis sur son blog.

Ce premier tome d’Antony E. ZUIKER est composé de courts chapitres qui se lisent rapidement. Ils s’alternent entre les faits et gestes de Sqweegel, le meurtrier, et l’évolution de l’enquête. L’histoire est donc bien rythmée et on ne s’ennuie pas lors de cette lecture. De plus, assez régulièrement, le lecteur peut découvrir en vidéos certaines scènes du livre. Au début, j’ai trouvé que c’était pas mal malgré le fait qu’il faut avoir son ordinateur à proximité pendant la lecture. Puis rapidement j’ai été déçue par une vidéo qui m’a gâchée mon plaisir car je la trouvais mal faite. J’ai donc arrêté de regarder ces fameux petits films sachant que cela n’enlève rien à la compréhension du livre. Cependant, cette interaction offerte au lecteur est originale.

Concernant l’intrigue, on suit la traque d’un dangereux tueur en série. Il est tellement dangereux, qu’il est classé au niveau 26 sur l’échelle de la dangerosité alors qu’elle est numérotée de 1 à 25… Ce tueur, nommé Sqweegel, est recherché depuis des années. Mais personne n’arrive à l’attraper car il n’a jamais laissé un seul indice dans tous les horribles crimes qu’il a commis. Seul Dark, ex-agent de la Division des Affaires Spéciales du FBI, pourrait être capable de l’arrêter. Mais celui-ci a décidé de changer de vie depuis quelques mois ; il n’a pas eu le choix puisque Sqweegel lui a tout pris. Cependant, cette fois encore, il n’aura pas le choix et devra traquer Sqweegel qui a décidé de s’en prendre à son épouse… Cette intrigue n’est peut être pas très originale pour un thriller mais elle est très prenante et j’ai trouvé certaines scènes plus choquantes que dans certains thrillers.

Concernant les personnages, je ne me suis pas attachée à eux sauf à Sibby, la femme de Dark. C’est une femme qui a l’air très gentille, mais je n’aurai pas du tout aimé être à sa place…

J’ai bien accroché à ce premier tome et j’ai passé un bon moment de lecture. Si vous souhaitez le lire, n’hésitez pas à regarder les vidéos pour vous faire votre propre avis à leur sujet. Je lirai certainement par curiosité les deux prochains tomes 😉

C’est lundi, que lisez-vous ? [8]

Cette bannière a été crée par Galléane qui a repris ce rendez-vous initialement mis en place par Mallou.

Le principe est simple : tous les lundis, je répondrai aux trois questions suivantes :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?
k

Mes lectures de la semaine passée :

  

  

k

Ma lecture en cours :

(couverture VO)

k

Mes prochaines lectures :

k

Et vous, que lisez-vous ?

In My Mailbox [9]

« In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Liliebook qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français. »

Livre reçu en partenariat

k

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?

Dracula, de Bram Stoker (adapté par Michel Honaker)

239 pages

Éditeur : éditions Flammarion Jeunesse

Date de parution : le  16 mai 2012

Quatrième de couverture

« Jonathan Harker, un notaire britannique, se rend en Transylvanie pour rencontrer le comte Dracula. Mais le comportement du Comte, qui n’a rien d’humain, devient vite terrifiant. Lorsque Jonathan prend conscience du danger qu’il encourt, il est déjà trop tard : il est prisonnier de son château… Dans une adaptation fidèle et angoissante, Michel Honaker nous invite à franchir avec lui le seuil du château du plus célèbre des vampires. »

Résumé

Jonathan Harker, un clerc de notaire britannique, se rend en Transylvanie afin d’effectuer une transaction immobilière avec le comte Dracula. Il s’aperçoit vite que Dracula n’est pas humain (par exemple on ne voit pas son reflet dans le miroir) et qu’il est enfermé dans son château. L’intrigue débute réellement lorsque Dracula se rend dans sa demeure à Londres, qu’il vient d’acquérir grâce à Jonathan, puisque lors du voyage le menant là-bas beaucoup de marins disparaissent mystérieusement et des choses étranges se passent à Londres. Il va donc falloir traquer et se débarrasser de Dracula.

Avis

Ce roman écrit par Bram Stoker et paru en 1897 a été ici traduit et adapté par Michel Honaker qui souhaitait en faire un roman « condensé » et « revisité » tout en restant fidèle à l’œuvre originale. Ceci car peu de personnes ont lu le roman original notamment à cause de la longueur des textes ou des vieilles formulations.

Cette réadaptation est très agréable à lire puisqu’il n’y a pas de longueurs et que l’histoire se déroule vite. Ce livre est écrit sous forme de journaux intimes de différents personnages mais jamais celui de Dracula. L’intrigue est centrée sur lui mais on ne perçoit jamais ses pensées et on ne le rencontre réellement que dans le début du roman lorsqu’il est dans son château en Transylvanie. C’est dommage car ça aurait été intéressant de connaître également son point de vue.

Une partie du roman est consacrée à la découverte de Dracula et de ses victimes. Nos héros mettent un certain temps à découvrir qu’un vampire sévit sur Londres et qu’ils sont tous en danger. Dans la deuxième partie de ce livre, la traque de Dracula est au rendez-vous. Par contre je trouve que le dénouement final est trop rapide.

Si vous n’avez pas encore lu ce livre mythique qu’est Dracula à cause de ses longueurs ou des vieilles formulations, n’hésitez pas à lire cette adaptation condensée de Michel Honaker avec laquelle vous passerez un agréable moment de lecture en compagnie du légendaire Dracula.

J’ai eu la chance de chroniquer ce livre pour les Chroniques de l’imaginaire.

Une aventure de Sabina Kane (tome 1 – Métisse), de Jaye Wells

378 pages

Éditeur : Le Livre de Poche

Date de parution : le  16 mai 2012

Quatrième de couverture

« Ne pas oublier :

1) d’infiltrer le clan rival et d’assassiner leur chef,

2) de se débarrasser du démon qui s’est incrusté à la maison,

3) d’oublier ce vaurien de mage, même s’il est canon,

4) de trahir ma famille.

Sabina est une métisse. Moitié-vampire moitié-mage, elle exerce le seul métier possible pour une paria dans son monde : assassin. Mais la guerre couve entre les vampires et les mages et Sabina est envoyée pour infiltrer un des deux clans et tuer son chef… »

Mon avis

J’avais hâte de découvrir les aventures de Sabina Kane et c’est chose faite grâce à Louve que je remercie !

Sabina est une jeune femme métisse : elle est mi-vampire et mi-mage. Cependant, elle vit avec sa grand-mère vampire, Lavinia, depuis qu’elle est petite. Celle-ci ne lui a  jamais appris la magie et l’a conditionnée à détester les mages et autres créatures. Étant une métisse, elle est plus ou moins rejetée du clan des Dominae (le clan de sa grand-mère) et exerce donc le seul métier possible pour une métisse : assassin.

Dans ce premier tome, l’action est au rendez-vous ainsi que quelques rebondissements ! L’action démarre dès les premières pages lorsque Lavinia demande à Sabina d’assassiner David, son ami d’enfance, pour trahison contre les Dominae. Même si cela fait (un peu) mal au cœur de Sabina, elle obéira car elle obéit toujours à sa grand-mère. Puis Sabina devra essayer de se débarrasser d’un démon qui a essayé de la tuer chez elle. Enfin, les Dominae lui confient une mission de la plus haute importance : infiltrer le clan de Clovis, leur plus grand ennemi qui veut renverser le clan des Dominae, afin de découvrir ses projets et le tuer. Ça sera sans compter sur l’apparition d’un mage sexy qui suit partout Sabina. Comme vous pouvez le voir, elle sera très occupée dans ce premier tome !

L’écriture de Jaye Wells est très agréable à lire, les dialogues sont vivants et rythmés, on ne s’ennuie pas une seule seconde lors de cette lecture.

Concernant les personnages, j’ai adoré Sabina même si une chose m’a insupportée : qu’elle obéisse les yeux fermés à sa grand-mère et qu’elle ne lui réponde pas lorsque celle-ci la rabaisse. Mis à part ce point négatif de sa personnalité et de son éducation, c’est une jeune femme qui ne se laisse pas faire et qui a beaucoup d’humour ! De plus, pendant sa mission où elle doit infiltrer le clan ennemi, elle découvrira l’amitié avec une Fey nommée Pervenche. Sabina ne connaît pas beaucoup ce sentiment et elle finira par l’apprécier au fil du roman. Aussi, elle découvrira beaucoup d’éléments intéressants sur ses origines.

J’ai également adoré le petit démon nommé Giguhl. Il a de l’humour et m’a souvent fait un peu de peine. J’espère le retrouver dans les prochains tomes.

J’ai bien aimé la Fey Pervenche mais je trouve qu’elle essaye trop vite de devenir amie avec Sabina. Elle se comporte comme ça à cause de son caractère et de ses origines. Elle a l’air d’être généreuse et elle a fait découvrir à Sabina le sens réel de l’amitié.

Je ne peux pas vous parler de tous les personnages, mais j’ai trouvé assez intriguant Adam, le mage qui suit Sabina. Quant à Clovis, je ne lui ai jamais fais confiance même s’il semble attirant d’après les réactions corporelles de Sabina… Enfin, j’ai détesté Lavinia du début à la fin. Ce n’est pas du tout une « vraie » grand-mère pour moi. Elle est trop calculatrice et je la trouve irrespectueuse envers Sabina.

Concernant l’intrigue, elle est assez originale puisque les vampires et les mages s’affrontent. C’est une très bonne intrigue de bit-lit, avec une héroïne au caractère bien trempée, de l’action, quelques rebondissements, des trahisons et des révélations. Bref, de quoi passer un excellent moment de lecture ! Sabina devra faire un choix entre sa grand-mère et Clovis. Qui de ces deux clans la manipule ? Clovis n’est pas un homme de toute confiance mais il a réussit à lui prouver qu’il ne lui mentait pas. Quant à Lavinia, c’est sa seule famille et c’est elle qui l’a élevé. Elle ne pourra jamais lui mentir… pas sa grand-mère !

Vous l’aurez compris, j’ai passé un excellent moment de lecture avec Sabina ! C’est un très bon roman de bit-lit, avec un peu d’originalité, que je conseille à tous les fans du genre !

 Je remercie Louve et  Mort-Sûre ainsi que les éditions Le Livre de Poche de m’avoir fait passer un excellent moment de lecture dans le cadre de ce partenariat.

Corps et Ames, de Olympe Mousseron

339 pages

Éditeur : éditions Persée

Date de parution : le  02 avril 2012

Quatrième de couverture

« Et si vous pouviez quitter votre corps pour vivre en âme ? Et si les âmes avaient créé une civilisation semblable à la nôtre, dans laquelle elles pourraient vivre sans leurs corps ? »

Résumé

John vient de terminer ses études et est stagiaire au sein de l’entreprise 1CT. Il n’est pas beaucoup payé et passe son temps à la photocopieuse ou à préparer le café de son chef. Il est en couple avec Adèle (une vraie garce) qu’il a rencontré à 1CT.

Un jour, l’âme de John sort de son corps. Jade, une vieille âme, l’accueille et lui explique qu’il n’est pas mort et qu’il peut sortir de son corps et le réintégrer (mais attention aux trafiquants qui volent les corps…). Il apprendra également au fur et à mesure que le monde des âmes possède ses propres règles et ses propres interdictions qu’il est très dangereux de braver. Il rencontrera de gentilles âmes comme Jade ou Angela dont il tombera sous le charme mais également des âmes dont il faut se méfier comme Morguaï, un chasseur d’âmes, et Karl. En croisant leurs chemins, la vie de John va basculer non seulement dans le monde des âmes, mais également dans le monde réel.

Avis

J’ai apprécié l’écriture d’Olympe Mousseron qui est agréable à lire. J’ai également bien aimé le style de narration qui est particulier puisqu’il y a une alternance de narration entre John qui nous raconte son histoire en tant qu’humain et âme au travers du livre qu’il écrit et le narrateur qui nous décrit John dans le présent qui passe ses journées devant son écran d’ordinateur afin de nous raconter son histoire avant qu’il ne soit trop tard… Aussi, j’ai trouvé sympathique que les deux narrateurs s’adressent de temps au temps au lecteur.

J’ai beaucoup aimé l’univers créé par l’auteur dans le monde des âmes. Je trouve que cette idée originale est vraiment bien développée, on y retrouve pas mal de descriptions et on y découvre son fonctionnement avec ses règles et ses interdits. J’ai également apprécié les descriptions des lieux du monde réel qui sont pour la majorité sur Paris et que je connais bien (la Motte-Picquet Grenelle, Kleber…). Aussi, l’auteur fait allusion avec humour à des films comme par exemple Le Diable s’habille en Prada.

J’ai bien aimé l’intrigue qui est très bien menée. Il y a pleins de rebondissements qui viennent contredire ce que le lecteur pensait avoir découvert, même si j’ai découvert deux choses assez rapidement. D’ailleurs, j’ai également été surprise par une partie du dénouement final.

Concernant les personnages, je ne me suis attachée à aucun d’eux et John m’a d’ailleurs bien énervée lorsqu’il était en couple avec Adèle. Il se laissait faire par cette garce sans réagir… Même si je ne me suis pas attachée aux personnages, cela ne m’a pas empêchée de passer un très bon moment de lecture tellement l’intrigue était intéressante et le monde des âmes créé par l’auteur était très riche.

Il est difficile pour moi de trouver un point négatif à ce roman qui est un coup de cœur. J’ai passé un très bon moment de lecture, même si par moment quelques passages peuvent paraître un peu lents et longs, mais comme j’étais plongée dans l’histoire cela ne m’a pas du tout dérangée.

Vous l’aurez compris, j’ai été conquise par ce roman, par cette intrigue pleine de rebondissements et par ce monde des âmes que l’auteur a très bien exploité.

J’ai eu la chance de chroniquer ce livre pour les Chroniques de l’imaginaire.

Naya (tome 1 – La colonie d’Astrelof), de Natacha Catel

280 pages

Éditeur : Les Éditions Persée

Date de parution : le  16 janvier 2012

Quatrième de couverture

« Pour les grandes vacances, les parents de Naya décident de l’envoyer en colonie de vacances. Là, elle se lie d’amitié avec une jeune fille drôle et dynamique. Stessie, puis avec Lucas, le rebelle courageux. Ensemble, ils essayent de percer les secrets de l’équipe d’animation qui se comporte bizarrement. La colonie regorge de mystères et le trio, en cherchant à les éclaircir, découvre un livre étrange : il révèle l’existence d’un monde inconnu, rempli de magie et de créatures extraordinaires.

L’arrivée d’un être diabolique déclenche de véritables hostilités. Unis par le lien invisible d’une origine commune, les adolescents doivent livrer un combat où l’esprit d’équipe est synonyme de survie.« 

Résumé

C’est les grandes vacances et Naya a des projets avec ses amis. Mais son père vient tout bouleverser en l’envoyant à la dernière minute en colonie de vacances pour vingt-huit jours. Naya et Stessie, sa nouvelle amie, se rendent vite compte qu’il se passe quelque chose d’étrange au sein de la colonie d’Astrelof. Lucas, un camarade, va également les rejoindre dans leurs doutes. Ils apprendront alors qu’ils sont prisonniers de la colonie, qu’ils ne peuvent pas joindre leurs parents et qu’ils vont bientôt mourir…

Ces trois adolescents et leurs camarades vont essayer d’en savoir plus et de déjouer les plans de ces moniteurs tyranniques. Mais un espion est dans la colonie. Naya, Stessie et Lucas vont alors devoir se méfier de tous leurs camarades avant de leur révéler de précieuses informations qui risqueraient de faire tomber leur plan à l’eau.

Mon avis

J’ai été attirée par la quatrième de couverture et la couverture qui est très jolie et représente bien l’histoire de ce premier tome. J’ai passé un agréable moment de lecture mais mon avis reste mitigé et je ressens une petite déception.

Tout d’abord, l’écriture de Natacha Catel est très agréable à lire et elle arrive facilement à nous transporter dans son histoire. J’ai quand même pu relever de très rare fautes de frappes comme par exemple « je l’ai mise an garde » à la page 250.

On est vite plongé dans cette histoire, dans une colonie où je n’aimerais pas aller avec des moniteurs tyranniques et des règles très strictes pour des vacances. Il y a des codes couleurs qui autorisent ou non les adolescents à aller dans des pièces, il y a également une salle de punition. Les adolescents doivent également respecter des horaires stricts pour le lever, les repas et le coucher. Bref, le cadre de cette colonie ne nous laisse pas indifférent.

Naya, Stessie et Lucas sont les premiers à découvrir que leurs « monos » sont étranges et que tous les enfants de la colonie d’Astrelof vont bientôt mourir. Ils découvrent les premiers la magie ainsi que Léandrane, une magicienne, qu’ils acceptent d’aider sans se méfier alors qu’ils ne connaissent rien d’elle. J’ai trouvé que pas mal de choses ont été acceptées trop facilement par les personnages principaux mais également par les personnages secondaires qui acceptent tout aussi facilement ces histoires de magie et de combat contre Pélos (le méchant) s’ils veulent survivre. D’ailleurs, pourquoi veut-il tuer tous ces enfants ? Je vous laisse le découvrir en lisant ce premier tome !

Aussi, pourquoi les parents ont-ils envoyés tous les membres de l’élite dans la même colonie ? (J’essaye de rester dans le vague pour ne pas tout vous dévoiler) Ça aurait été intéressant d’en savoir un peu plus à ce sujet. Est-ce un pur hasard ou une machination ?

J’ai également ressenti un côté trop jeunesse qui m’a un peu dérangée. C’est d’ailleurs certainement pour cette raison que les personnages acceptent tout aussi facilement. Cependant, j’ai bien aimé l’intrigue et cette colonie remplie de magie. L’intrigue est bien rythmée et on ne s’ennuie pas lors de cette lecture. Par contre, j’aurai aimé en savoir plus sur l’autre monde, Terranova, que nous découvrirons certainement dans le second tome.

Concernant les personnages, Naya évolue au fil de la lecture. Elle a de plus en plus de responsabilités et tous ses camarades comptent sur elle pour essayer de trouver comment combattre Pélos. D’ailleurs, sa mission sera difficile puisqu’elle portera tout sur ses épaules. C’est donc une jeune fille courageuse.

Stessie est l’amie de Naya depuis peu de temps puisqu’elles se sont rencontrées dans le bus qui les a amené à la colonie. Elle a l’air sympathique et c’est un « ventre sur pattes » !

Enfin, Lucas est un personnage courageux qui n’hésitera pas à mettre sa vie en danger pour ses camarades.

Ces trois personnages ont donc un rôle important dans l’histoire mais je ne me suis pas attachée à eux. Je trouve que leurs relations et leurs caractères manquent trop de profondeur pour cela.

Concernant les autres personnages, ils ont tous un rôle relativement important. Les camarades de Naya, Stessie et Lucas vont grandement les aider à combattre Pelos. Les « monos » sont les méchants de l’histoire et la rendent intéressante.

Dans l’ensemble, j’ai passé un agréable moment de lecture, malgré un côté jeunesse qui ressort un peu trop de ce premier tome. Je lirai tout de même le second tome afin de découvrir Terranova qui m’intrigue, en espérant que les personnages deviennent un peu plus mâtures et qu’ils fassent face à de réelles difficultés.

Je remercie les éditions Persée et Estelle de m’avoir fait confiance et de m’avoir fait passer un agréable moment de lecture dans le cadre de notre partenariat.