Archives de Catégorie: Contemporaine

Comme un battement d’elle, de Sylvia Day

249 pages

Éditeur : Editions J’ai Lu

Date de parution : le 03 juin 2020

Prix : 13€90

Quatrième de couverture

« Jamais je n’aurais imaginé y parvenir, mais à présent, j’ai bel et bien trouvé ma place. Je vis dans une maison rénovée de mes mains, au coeur d’une région que j’aime, avec des amis que j’adore et un travail qui me comble. Réconciliée avec le passé, je pose enfin sereinement les bases de mon avenir.

Mais c’était sans compter sur l’arrivée de Garrett Frost, un nouveau voisin, aussi obstiné qu’entreprenant. Cet homme est une véritable force de la nature et il vient perturber l’organisation de ma vie si bien réglée. Je devine les fantômes qui le hantent, les tourments qui l’animent. Ses blessures l’ont rendu dangereux. Je crains d’être trop fragile pour la tempête qui fait rage en lui, trop délicate pour supporter la douleur qui l’habite. Pourtant, sa détermination est forte… et la tentation aussi. Or parfois, même dans l’atmosphère la plus glaciale, la flamme peut se raviver. »

Mon avis

Sylvia Day est connue pour sa saga Crossfire (que je n’ai pas lu). J’avais donc envie de découvrir cette auteure avec ce nouveau roman. Malheureusement, je ressors déçue de ma lecture. Pour moi, l’intrigue n’a rien d’original, il s’agit d’une romance classique et assez précipitée entre les personnages. Le roman est court, c’est peut être à cause de ça que j’ai ressenti que ça allait bien trop vite. J’avais qu’une hâte : terminer de lire ce livre, et heureusement, il se lit vite.

Vous l’aurez compris, je n’ai pas trouvé cette histoire intéressante. Je ne vous conseillerai pas forcément ce roman, mais si vous êtes fan de l’auteure, peut être que vous l’aimerez plus que moi 🙂

Je remercie grandement Elodie et les éditions J’ai Lu pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

2 sur 5

Gâteau d’amour, de Sophie Jomain

 

350 pages

Éditeur : J’ai Lu

Date de parution : le 19 juin 2019

Prix : 12€90

Quatrième de couverture

« Comme elle l’aime ce gamin… Elle ferait n’importe quoi pour lui. S’il existe vraiment, Dieu lui en sera témoin : ce soir, Annabelle réglera tous leurs problèmes. Ce soir, elle acceptera l’offre que lui a faite Cédric Berckin.

Antoine, son grand amour, aura le cœur brisé et le sien saignera, mais Charles vivra encore un peu. Rien n’est plus important.

Il aura fallu vingt ans à Annabelle pour avoir le courage de quitter Cédric et affronter la peur qui la retenait. Aucun homme ne la soumettra plus jamais, mais un seul saura-t-il de nouveau faire battre son cœur ? »

Mon avis (chronique express)

J’aime beaucoup cette auteure, c’est donc avec plaisir que je me suis plongée dans son nouveau roman, un roman qui était parfait à lire pendant les vacances.

La plume de Sophie Jomain est agréable. Elle a réussi à me faire ressentir les émotions des personnages.

S’agissant des personnages, Annabelle est une jeune femme courageuse. Elle aime tellement son frère Charles, gravement malade, qu’elle a sacrifié sa vie pour lui. Jusqu’au jour où elle décide qu’elle a en marre de cette vie et qu’elle décide d’en changer. Mais quelles en seront les conséquences ? Son frère, Charles, est courageux et très admirable face à sa maladie. Nous rencontrons également d’autres personnages aussi attachants, comme Antoine, son premier amour, ou Albertine, une vieille femme très sympatrique et généreuse avec Anabelle.

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman. Merci à Sophie Jomain d’écrire de si touchants romans.

Pour t’avoir, de Shirley L. B.

256 pages

Éditeur : Editions Harlequin

Collection &H

Date de parution : le 2 mai 2018

Prix : 4€99

Quatrième de couverture

« L’amour sera-t-il plus fort  ? Je l’ai tout de suite remarquée. Arrogante, hautaine, fringuée avec des vêtements de luxe, Gaëlle n’avait clairement rien à faire ici, dans une zone de guerre. Pourtant, elle était là, défiant du regard quiconque osait poser les yeux sur elle, se tenant bien droite parmi les autres bénévoles qui affluaient. Quand j’ai percuté qu’elle faisait partie du groupe humanitaire dont on m’avait confié la responsabilité, j’ai compris que j’étais dans la merde. Je suis un soldat, j’ai dédié ma vie à mon pays, mais cette fille ? Cette fille m’attire et m’obsède au point de me détourner de ma mission. Au point de me faire oublier que l’amour n’a pas sa place ici. »

Mon avis

Nous suivons Gaëlle, une jeune femme riche, une fille à papa qu’on déteste dès qu’on la rencontre. En conflit avec son père, elle a décidé de s’engager en tant que bénévole humanitaire au Mali. Mais là-bas, elle fera une rencontre inattendue.

J’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman, mais je ne m’attendais pas trop à l’un des sujet abordé dans ce roman. Oui il est important, mais non je ne voulais pas en entendre parler pendant mes vacances et pendant ma lecture. On en a malheureusement assez parlé aux informations. Mis à part ce petit bémol, j’ai passé un bon moment de lecture.

Le livre étant court, les choses se passent vite et je ne me suis pas attachée aux personnages. Concernant les personnages, j’ai tout de suite détesté Gaëlle. Elle est super hautaine. Elle devient moins hautaine dans la suite de l’histoire, mais je ne me suis pas attachée à elle. S’agissant d’Austin, je l’ai bien aimé. C’est un homme courageux dont le courage et la détermination vont encore être mis à l’épreuve.

S’agissant du suspens, j’ai malheureusement deviné très vite un élément dévoilé dans le dénouement final.

Pour conclure, malgré les points négatifs ci-dessus, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman.

Extrait que j’ai beaucoup aimé : « les hommes aiment les femmes comme ils aiment les bons gâteaux. Et tu sais comment sont les gâteaux, n’est-ce pas ? Délicieusement moelleux, riches en sucre et en bons ingrédients. En bref, ils sont bons parce qu’ils sont faits avec amour.« 

Je remercie grandement Mélanie et les éditions Harlequin collection &H pour cette agréable lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex3 sur 5

Wind Dragons (tome 2 – Indomptable), de Chantal Fernando

331 pages

Éditeur : City Editions

Collection Eden

Date de parution : le 16 mai 2018

Prix : 16€90

Quatrième de couverture

« Depuis la mort de la femme qu’il aimait, Arrow n’est plus que l’ombre de lui-même. Submergé par la culpabilité, le biker passe son temps à tenter d’oublier son chagrin sur sa moto, dans l’alcool et avec des strip-teaseuses. Jusqu’au jour où il rencontre Anna.

La séduisante étudiante est protégée par son frère, un dur à cuire membre du redoutable gang de motards des Wind Dragons et qui veille à faire fuir tous ses potentiels petits amis.

Lorsque la jeune femme rencontre le ténébreux Arrow, c’est le coup de foudre. Et quand elle chevauche la moto du bad boy, il est trop tard pour revenir en arrière. Qu’importe l’avis de son frère, elle suivra Arrow aussi loin que la route les mènera. Quitte à se mettre en danger… »

Mon avis (attention aux spoilers sur le premier tome)

Suite au décès de la femme qu’il aimait, Arrow se laisse aller. Il boit et passe du temps au club de strip-teaseuses. Sa vie va de nouveau basculer lorsqu’il va rencontrer Anna, la sœur de Rake qui est membre du gang de motards des Wind Dragons.

J’avais hâte de lire ce tome axé sur Arrow, un personnage que j’ai apprécié dans le premier tome de cette saga. Je dois dire que je ressors ravie de ma lecture ! Comme pour le premier tome, j’ai dévoré très rapidement cet opus. Il y a une alternance de narrateurs entre Anna et Arrow. Petit point négatif : à mon goût, l’auteure n’approfondi pas assez l’univers des bikers. Elle nous sert une superbe mise en bouche, mais la suite n’arrive pas.

Concernant les personnages, Anna est une jeune femme qui n’a pas la langue dans sa poche. Les bikers des Wind Dragons la protège car elle est la sœur de Rake. Sa relation avec Arrow va mettre un peu de temps à se mettre en place. Par jalousie, elle mettra sa vie en danger. Mais j’ai apprécié ce personnage, elle est sympa, elle a de l’humour et elle a du caractère.

S’agissant d’Arrow, il va reprendre goût à la vie lorsqu’il rencontrera Anna. Mais comme c’est la sœur de Rake, il résiste et essaye de ne pas succomber à l’envie irrésistible qu’il éprouve pour elle. Cependant il ne faut pas compter sur Anna pour l’aider là-dessus 😉  J’ai beaucoup apprécié Arrow. Certes c’est un vrai bad boy, mais l’auteure nous montre surtout son côté protecteur et affectueux.

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec cet opus. A quand la sortie du troisième tome ?

Wind Dragons (tome 1 – Sauvage), de Chantal Fernando

317 pages

Éditeur : City Editions

Collection Eden

Date de parution : le 17 janvier 2018

Prix : 16€90

Quatrième de couverture

« Lorsque Faye surprend son petit ami avec une autre femme, son monde s’écroule. Pour se venger, elle fait alors une chose stupide en couchant avec le frère de celui-ci. Dexter est un biker tatoué ultra-sexy, un véritable mâle alpha qui dirige un gang de motards.

Les univers de Faye et de Dexter sont à des années-lumière l’un de l’autre. Elle est étudiante en droit avec un avenir. Lui a un passé criminel. Elle est une fille plutôt bon chic bon genre. Lui est un bad boy qui rejette toutes les règles.

Désormais, Faye a un problème : après sa nuit torride avec Dexter et une chevauchée fantastique en moto, elle est complètement accro. les sensations fortes, la liberté, l’adrénaline, la sensualité débridée… Impossible de revenir en arrière. La sage jeune femme va vivre la plus grande aventure de sa vie ! »

Mon avis

Faye est amoureuse de Dexter depuis son enfance. Mais lorsqu’elle avait dix ans, il en avait quinze… Autant vous dire qu’ils n’avaient pas les mêmes occupations. Quelques années après, ils se retrouvent lorsque Faye décide de se venger de la tromperie de son petit ami. Elle décide donc de coucher avec le frère de celui-ci : Dexter. Une seule nuit où tous les deux se sont bien amusés, mais une nuit où tout a basculé…

Je remercie grandement Marilyne de m’avoir envoyée cet opus alors que je ne l’avais pas demandé. Comme beaucoup, je trouve la couverture de ce premier tome très attirante. J’ai passé un très bon moment de lecture avec cette histoire addictive. J’ai bien aimé l’univers des bikers, leur solidarité, mais également leurs rivalités.

Concernant les personnages, Faye est une jeune femme assez têtu, qui sait ce qu’elle veut, mais qui va devoir apprendre à la fermer un peu avec tous les bikers avec lesquels elle vit désormais. Depuis qu’elle est petite, elle est « amoureuse » de Dexter. Ce n’était pas réciproque, il la considérait plutôt comme une sœur qu’il devait protéger. Jusqu’au jour où il est soudainement parti, sans lui dire, sans lui donner de nouvelles. Ils se retrouvent quelques années après ; leurs retrouvailles vont être torrides. S’agissant de Dexter, je l’ai apprécié et j’ai bien aimé son côté protecteur avec Faye, même si parfois ça semblait un peu étouffant. Il y a plusieurs personnages secondaires que j’ai bien aimé, mais j’ai particulièrement aimé Arrow. Ce gros dur au cœur tendre m’a touchée.

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce premier tome. Un univers de bikers avec des femmes, des rivalités, des règlements de compte… J’ai hâte de me plonger dans le deuxième tome qui est axé sur Arrow 🙂

Je remercie  grandement Marilyne et les éditions City, Collection Eden, pour cette très bonne lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

5 sur 5

Consolation (tome 2 – Saving Us), de Corinne Michaels

298 pages

Éditeur : Editions Harlequin

Collection &H

Date de parution : 7 février 2018

Prix : 14€90

Chronique du 1er tome

Quatrième de couverture

« Ils avaient tout pour être heureux… C’était un mensonge.

Combien de fois doit-on faire la même erreur avant de retenir une leçon ? Cette question tourne en boucle dans l’esprit de Natalie. En apprenant la mort d’Aaron, son mari, elle s’était juré de ne plus jamais sortir avec un militaire. Pourtant, quand Liam, le frère d’armes d’Aaron, lui a demandé de lui laisser une chance, contre toute raison, elle a accepté. Mais aujourd’hui, alors que Liam est en mission à l’autre bout du monde, elle ne peut s’empêcher de douter. Car à cet instant la réalité est évidente : ensemble, ils n’ont rien pour être heureux. Mais, l’un sans l’autre, la réalité a-t-elle encore un sens ? »

Mon avis (chronique express sans spoilers)

Je ne vous parlerai pas de l’histoire de cet opus dans ma chronique, afin d’éviter tout spoiler sur le premier tome.

J’ai passé un très bon moment de lecture avec le premier tome, c’est donc avec plaisir que je me suis plongée dans cette suite. Je trouve néanmoins ce deuxième opus moins bien que le premier car il est trop répétitif à mon goût. L’histoire est lente par moment et au final je n’ai rien trouvé d’exceptionnel à cette suite. J’attendais tellement mieux ! Il y a une alternance de narrateurs entre Natalie et Liam, chose que j’aime beaucoup dans mes lectures.

Je ne vous parlerai pas beaucoup des personnages, afin d’éviter également de spoiler. Je peux néanmoins vous dire que Natalie est une femme forte que j’ai appréciée. Elle sait ce qu’elle veut et rien ne la fera changer d’avis. Quant à Liam, il m’a déçu car il ne se bat pas beaucoup pour elle…

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus, mais j’ai préféré le premier tome.

Je remercie grandement Mélanie et les éditions Harlequin collection &H pour cette lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

Slow Burn (Saison 2 – Sous ta protection), de Maya Banks

415 pages

Éditeur : J’ai Lu

Date de parution : 21 février 2018

Prix : 7€40

Chronique du 1er tome

Quatrième de couverture

« Alors qu’elle menait une vie paisible, Arial voit son univers basculer le jour où il lui faut utiliser son don de télékinésie en public. Et pour cause ! Un témoin filme la scène puis poste la vidéo sur les réseaux sociaux, qui devient virale en très peu de jours. Dans une telle situation, Arial court un grand danger. Afin de la protéger, ses parents font appel à la société de sécurité de Beau Devereaux, un de leurs proches amis. Ce dernier accepter sans hésiter la mission qu’on lui confie. Familier des phénomènes étranges, il n’est pourtant pas au bout de ses surprises. Car le pouvoir qu’exerce Arial sur son cœur est tout à fait surnaturel… »

Mon avis

J’avais eu un coup de cœur pour le premier tome de cette saga, j’avais donc hâte de me plonger dans ce deuxième tome qui est axé sur Arial et Beau, le frère de Caleb. Arial est une jeune femme qui a toujours été protégée par ses parents. Pour sa sécurité, ses parents l’ont empêchée d’utiliser ses pouvoirs, jusqu’au jour où un événement l’a obligé à le faire. Ses pouvoirs sont alors révélés au monde entier. A partir de ce moment là, Arial n’est plus en sécurité. Elle décide d’aller demander de l’aide à Beau Devereaux.

J’ai passé un très bon moment de lecture avec cet opus, même si, pour moi, le premier tome était mieux. Dans ce second tome, il me manque ce petit quelque chose qui fait que je n’ai pas eu de coup de cœur. Néanmoins, j’ai vraiment passé un très bon moment de lecture. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, la plume de l’auteure est toujours aussi addictive et l’intrigue est bien rythmée.

Alors que j’avais beaucoup apprécié Caleb dans le premier tome de cette saga, je l’ai trouvé assez ignoble avec Arial et Beau. Il a peut être peur de mettre en danger sa femme, mais n’oublions pas qu’il l’a mise en danger dans le premier tome et qu’il n’en avait rien à faire. Bref, il m’a déçu. Concernant Beau, il semble avoir un sale caractère, mais lorsqu’on apprend à le découvrir, on voit qu’il sait être doux et sympathique. Nous en apprenons d’ailleurs un peu sur le passé des frères Devereaux. S’agissant d’Arial, c’est une jeune femme fragile qui a des pouvoirs. Au fur et à mesure de la lecture, elle prendra confiance en elle, notamment pour aider ses parents. L’histoire qu’elle a avec ses parents est très touchante et belle.

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce deuxième tome 🙂

 Je remercie les éditions J’ai Lu pour cette agréable lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

5 sur 5

Premier round (tome 2 – Tempting Princess), de Gina L. Maxwell

373 pages

Éditeur : J’ai Lu

Date de parution : 7 février 2017

Prix : 7€40

Quatrième de couverture

« Chargée d’organiser le mariage de sa meilleure amie, Vanessa McGregor, avocate sérieuse et implacable, s’envole pour Hawaï où aura lieu l’événement. Sur place l’attend Jackson, le frère de la mariée. Cet expert en arts martiaux, à la peau bronzée et au regard de braise, est littéralement renversant ! Quand Vanessa apprend qu’ils vont devoir jouer les amoureux transis et partager un bungalow en bord de mer, elle a toutes les raisons de sauter de joie. Mais cette situation insolite est-elle compatible avec les sept règles d’or qu’elle s’est imposées ? »

Mon avis

Vanessa est chargée d’organiser le mariage de Lucie, sa meilleure amie, à Hawaï. A peine atterrit à Hawaï, Vanessa nous montre son fort caractère lorsqu’elle s’impatiente de la venue du frère de Lucie qui devait venir la chercher à l’aéroport. Oui, ce bel homme est en retard et cela insupporte Vanessa au point qu’elle ne veut pas le voir jusqu’au mariage. Le problème, c’est que pendant une semaine Vanessa et Jackson vont devoir se faire passer pour Lucie et Reid, des futurs mariés amoureux…

Ce roman est prévisible mais j’ai passé un bon moment de lecture et c’est ce que j’attends dans une romance ! Je suis donc ravie de ma lecture. J’ai apprécié suivre l’histoire de Vanessa et Jackson, mais j’ai également bien aimé les connaître. Ce sont des personnages attachants.

Vanessa respecte strictement ses sept règles d’or, comme par exemple « ne jamais céder le contrôle » ou « ne jamais tomber amoureuse ». Lorsqu’elle se retrouve à Hawaï, obligée de faire comme si elle était en couple avec Jackson, elle sent que ça ne sera pas si facile que ça de respecter ses règles car Jackson est un homme séduisant qui lui plaît beaucoup, malgré son caractère.

Quant à Jackson, il est très vite attirée par Vanessa et n’espère qu’une chose : lui faire transgresser ses règles. En plus de son physique très avantageux, il est gentil, ne montre pas sa richesse, respecte les femmes et en prend soin. Bref, c’était un plaisir de suivre ce personnage.

Mais leur histoire ne sera pas si simple puisque Jackson a transgressé dès les premières minutes de leur rencontre l’une des règles de Vanessa. Je vous laisse découvrir de quelle règle il s’agit, mais je peux vous assurer qu’à un moment ou un autre, les foudres de Vanessa lui tomberont dessus.

J’ai passé un très bon moment de lecture ! Une jolie romance à lire pour se détendre. Les personnages sont attachants, l’humour est présent et le sexe également, sans que cela soit excessif. Bref, une romance à découvrir ! 🙂

 Je remercie les éditions J’ai Lu pour cette jolie découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex4 sur 5

Parution le 07 février 2018

Consolation (tome 1 – Saving her), de Corinne Michaels

297 pages

Éditeur : Editions Harlequin

Collection &H

Date de parution : 10 janvier 2018

Prix : 14€90

Quatrième de couverture

« Ils avaient tout pour être heureux… C’était un mensonge.

Liam n’aurait pas dû être sa seconde chance. l’homme qu’elle était censée aimer pour toujours, c’était Aaron, son mari. Bien sûr, pour les femmes de militaires, « toujours » n’existe pas. Natalie savait qu’être veuve si jeune – à vingt-sept ans à peine – était une possibilité. En revanche, qu’il n’ait suffi que de quelques instants avec Liam pour remettre en question toute son histoire avec Aaron… ça, elle ne l’aurait jamais imaginé. Elle qui pensait avoir déjà vécu le grand amour, la voilà confrontée pour la première fois à des émotions qui la dépassent : la douleur, le désir, la culpabilité… Et impossible d’y échapper. Désormais une seule chose est sûre : les sentiments qu’elle éprouve envers Liam sont si intenses et puissants que soit ils la sauveront… soit ils la perdront. »

Mon avis

Natalie, jeune femme de vingt-sept ans, est enceinte lorsqu’elle apprend le décès de son mari Aaron. Malheureusement, elle savait qu’en épousant un militaire des Forces Spéciales, elle risquait un jour de se retrouver veuve. Mais elle ne pensait pas que ce jour arriverait… Après le décès de son mari, elle s’occupe seule de sa fille. Elle est tout le temps triste et ne sourit plus, jusqu’au jour où Liam, un ami du couple, décide de venir l’aider à effectuer quelques tâches dans la maison. Alors qu’elle pensait qu’Aaron était l’homme de sa vie, elle culpabilise lorsqu’elle s’aperçoit qu’elle éprouve des sentiments pour Liam. Comment va-t-elle gérer ses sentiments, son désir, sa culpabilité ?

On ne peut que soutenir de tout notre cœur Natalie. Quelle horrible tragédie de perdre son mari alors qu’on est enceinte. Elle doit pourtant continuer de vivre pour sa fille, de s’occuper d’elle. On comprend aisément que Natalie n’ait pas le moral et se montre peu souriante. C’est une jeune femme admirable. Sa vie va être bouleversée lorsque Liam décide de venir l’aider. A partir de ce jour là, Natalie retrouve le sourire. Mais bien évidemment elle culpabilise par rapport à son mari. Il est mort il y a peu de temps, et elle est en train de sourire avec leur ami, elle développe des sentiments à son égard, elle le désire… Elle a l’impression de trahir Aaron, l’homme de sa vie. De son côté, Liam s’est attaché à Natalie et à sa fille. Il accepte de prendre son temps avec Natalie, il comprend ses sentiments et sa culpabilité. Vont-ils réussir à vivre leur histoire sans culpabiliser ?

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce premier tome. Mais je dois avouer que l’auteur maltraite ses lecteurs lors du dernier chapitre ! Je veux absolument lire la suite de cette histoire !  Heureusement, l’attente est assez courte entre ces deux tomes. Un mois, c’est très raisonnable par rapport à d’autres séries que l’on doit attendre six mois ou un an ! Merci aux éditions Harlequin de publier ce deuxième tome aussi vite et d’avoir pitié de ses pauvres lecteurs 😉

Je remercie grandement Mélanie et les éditions Harlequin collection &H pour cette agréable découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

4 sur 5

 

 

Je suis ton soleil, de Marie Pavlenko

462 pages

Éditeur : Flammarion

Date de parution : le 8 mars 2017

Prix : 17€50

Quatrième de couverture

« Déborah démarre son année de terminale sans une paire de chaussures, rapport à Isidore le chien-clochard qui s’acharne à les dévorer. Mais ce n’est pas le pire, non. Le pire, est-ce sa mère qui se met à découper frénétiquement des magazines ou son père au bras d’une inconnues aux longs cheveux bouclés ? Le bac est en ligne de mire, et il va falloir de l’aide, des amis, du courage et beaucoup d’humour à Déborah pour percer les nuages, comme un soleil. »

Mon avis

Déborah est une adolescente ordinaire qui va rentrer en terminal, mais sa vie l’est un peu moins. Elle doit faire sa rentrée scolaire avec des bottes en caoutchouc vert pomme aux pieds car son chien Isidore a mangé ses chaussures. Elle vit avec ses parents, mais son père est très souvent absent et sa mère passe son temps à découper des magazines. Le jour où Déborah découvre qu’en plus son père trompe sa mère, elle est chamboulée. Pourquoi sa mère s’est-elle mise à découper des magazines ? Qui était cette femme avec son père ? A qui appartient le numéro de téléphone trouvé sur un post-it ?

Ayant déjà lu la saga Le livre de Saskia de cette auteure, je souhaitais découvrir ce roman qui est d’un tout autre genre. Les thèmes abordés sont sérieux, mais sont néanmoins abordés avec humour et légèreté. Les titres des chapitres sont originaux et l’écriture de l’auteure est fluide et agréable.

Déborah est une adolescente qui a souvent la poisse. Elle doit vivre avec ses peurs et sa colère. A cause de ce qui lui arrive dans sa vie, elle va devoir vite grandir. Heureusement, elle est bien entourée par ses amis, notamment Victor et Jamal. Tout le monde aimerait avoir ce genre d’amis, des amis sur qui on peut vraiment compter. Grâce à eux, elle garde son humour et sa joie de vivre. Il y a également des personnages secondaires qui sont aussi intéressants. Et n’oublions pas Isidore, ce fameux chien-clochard, qui joue également un petit rôle.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman qui, malgré les thèmes abordés, donne le sourire.

J’ai chroniqué ce livre pour Les Chroniques de l’Imaginaire.