Archives Mensuelles: septembre 2014

C’est lundi, que lisez-vous ? [114]

Cette bannière a été crée par Galléane qui a repris ce rendez-vous initialement mis en place par Mallou.

Le principe est simple : tous les lundis, je répondrai aux trois questions suivantes :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Ma lecture de la semaine passée

Ma lecture en cours

Ma prochaine lecture

Et vous, que lisez-vous ?

Publicités

In My Mailbox [106]


“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.”

Réceptions des deux dernières semaines

      

   

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?

King’s game (tome 1), de Nobuaki Kanazawa

374 pages

Éditeur : Lumen

Date de parution : le 15 mai 2014

Prix : 15 €

Quatrième de couverture

« Nobuaki est réveillé en pleine nuit par un étrange SMS qui met au défi deux de ses camarades de lycée de s’embrasser. Le mystérieux expéditeur du message prétend que la classe entière participe à un “King’s Game”. Jour après jour, à minuit pile, les défis se succèdent, et les lycéens sont bien obligés de se rendre à l’évidence : ils ont 24 heures pour s’exécuter et la sanction en cas de désobéissance est la mort.

Suicides ou meurtres ? Puissance occulte ou criminel de chair et de sang ? Où qu’elles soient, quoi qu’elles tentent pour s’échapper, la mort vient trouver ses jeunes victimes, infaillible. Le couperet se rapproche dangereusement de nos héros… Parviendront-ils à découvrir la vérité avant qu’il ne s’abatte ?« 

Mon avis

Le jeu du roi commence lorsque Nobuaki, élève en classe de seconde, reçoit un sms indiquant que le jeu du roi a commencé et que tous les élèves de sa classe doivent y participer. Les ordres du roi sont absolus et doivent être exécutés sous 24 heures. Aucun abandon n’est toléré… Les premières épreuves sont prises à la rigolade par les élèves : s’embrasser ou lécher les pieds d’un camarade… Jusqu’au jour où certains élèves refusent les ordres du roi. Ils comprennent vite qu’on ne s’amuse pas avec le roi, sous peine de mourir.

C’est la première fois que je lis un roman japonais et je dois avouer que j’ai eu du mal à retenir les prénoms. J’ai trouvé le style de l’auteur très simple, je ne sais pas si c’est à cause de la traduction ou pas. Dans ce roman, on ne s’attache pas aux personnages, ce n’est d’ailleurs pas le but de l’auteur. Les épreuves devenant de plus en plus machiavéliques et mortelles, la pression monte petit à petit lors de la lecture. La pression monte également pour les élèves qui doutent les uns des autres, qui n’hésitent pas à se trahir ou à se venger pour échapper à la mort.

Comme Nobuaki, j’ai cherché l’identité du roi. Le roi est-il un élève de la classe ? Pourquoi a-t-il organisé ce jeu macabre ? Les réponses arrivent à la fin du roman et m’ont, malheureusement, peu convaincue.

Pour conclure, j’ai bien aimé le jeu du Roi dont les épreuves deviennent de plus en plus macabres. De la trahison, de la vengeance, du sang, de l’amour, du suspens ; beaucoup d’éléments qui m’ont plu. Un livre à découvrir malgré un dénouement final qui n’est pas, pour moi, à la hauteur de l’histoire de cet opus.

Je remercie les éditions Lumen pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

Parution du 2ème tome le 6 novembre 2014 !

Les Outrepasseurs (tome 1 – Les Héritiers), de Cindy Van Wilder

347 pages

Éditeur : Gulf Stream Editeur

Date de parution : le 6 février 2014

Prix : 18€

Quatrième de couverture

« – Jure-moi fidélité et je te protégerai. Nous le ferons tous.– Nous ?– Les Outrepasseurs. Tous ceux qui portent la Marque. Regarde ces jeunes gens. Voilà ta seule famille, à présent. Vous combattrez ensemble. (Il baissa le ton de sa voix.) Nos adversaires ne s’arrêteront jamais. Les fés nous pourchassent depuis huit siècles. Une éternité pour nous. Un instant pour eux. »Peter, un adolescent sans histoires, échappe de justesse à un attentat et découvre que l’attaque le visait personnellement. Emmené à Lion House, la résidence d’un mystérieux Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète, les Outrepasseurs. Les révélations de ces derniers vont changer le cours de sa vie…« 

Mon avis

2013, Londres. De retour chez lui après un match de football, Peter est agressé dans son jardin par deux chiens et est sauvé par un renard, un animal plus proche de lui que ce qu’il ne le croît. Peu de temps après cet événement, il fera la connaissance d’un homme qui se fait appeler Monseigneur, le chef des Outrepasseurs, une société secrète. Celui-ci l’emmènera à Lion House où il découvrira, aux côtés d’une dizaine d’autres jeunes, les origines des Outrepasseurs. Chaque plongeon dans la piscine lui en apprendra plus sur les origines de ses ancêtres. Des origines aux effets temporels incontestables…

J’ai eu du mal à me plonger dans ce roman : j’ai du relire quelques passages plusieurs fois. Il faut s’accrocher et être bien concentré lors de la lecture de ce livre puisque les personnages sont nombreux dans le présent comme dans le passé. Je m’y suis donc un peu perdue au début.

La grande majorité du livre se passe au XIIIème siècle, au Moyen-Âge, afin de comprendre les origines des Outrepasseurs. Ces différents passages dans le passé sont en effet intéressants, mais pendant une grande partie de l’histoire je les ai trouvé lents et ennuyeux. Cette lenteur s’est surtout faite ressentir pendant la première moitié du roman. Autre point négatif : j’ai ressenti un grand manque d’action, même si elle finit par pointer le bout de son nez.

Concernant les personnages, je ne me suis pas attachée à eux puisque l’histoire est plutôt axée sur l’origine des Outrepasseurs. J’ai trouvé également que les personnages et leurs histoires ne sont pas assez détaillés pour que je puisse m’attacher à eux.
On découvre par qui Peter s’est fait agresser dans son jardin au fur et à mesure de la lecture et lors du dénouement final. Suite à cette révélation, j’espère donc que le deuxième opus sera rempli d’action.

Pour conclure, je ressors un peu déçue de ma lecture qui manque de rythme. Néanmoins, l’origine des Outrepasseurs est intéressante. J’attends plus du deuxième tome, notamment plus d’action !

 J’ai chroniqué ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

La note de Rex

2 sur 5

C’est lundi, que lisez-vous ? [113]

Cette bannière a été crée par Galléane qui a repris ce rendez-vous initialement mis en place par Mallou.

Le principe est simple : tous les lundis, je répondrai aux trois questions suivantes :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Mes lectures de la semaine passée

      

Ma lecture en cours

Mes prochaines lectures

   

Et vous, que lisez-vous ?

La danse des ombres, de Yelena Black

332 pages

Éditeur : Pocket Jeunesse

Date de parution : le 3 juillet 2014

Prix : 17€90

Quatrième de couverture

« UNE ECOLE DE DANSE D’ELITE

DES SECRETS TERRIFIANTS

UN DON OU… UNE MALÉDICTION?

Vanessa vient d’être admise à la prestigieuse académie du New York Ballet… après sa sœur, brillante élève, disparue il y a trois ans. Un drame qui hante chaque instant, chaque pensée, chaque geste de Vanessa. Entre deux répétitions acharnées de L’Oiseau de feu, la jeune ballerine n’a plus qu’une idée en tête : se lancer sur les traces de Margaret. Au risque de se perdre elle-même en chemin…« 

Mon avis

Vanessa a souhaité intégrer la prestigieuse académie du New York Ballet, école où sa sœur a disparue il y a trois ans. Elle aime beaucoup danser et est douée pour ça, mais elle a surtout intégré cette école pour découvrir ce qui est arrivé à sa sœur Margaret. Elle est en effet persuadée qu’elle est encore en vie. Vanessa sera vite entourée d’amis qui la soutiendront lors de ses cours de danse, mais qui seront également à son écoute lors de l’avancée de son enquête. Elle s’apercevra alors que Margaret n’est pas la seule jeune fille disparue au sein de cette académie. Et qu’elle pourrait être la suivante…

Je ne suis pas spécialement fan de danse, je ne savais donc pas trop si ce livre allait me plaire, mais j’avais très envie de tenter le coup ! Je ne le regrette pas puisque l’auteur décrit très bien ces moments de danse et j’ai facilement réussi à m’imaginer toutes ces danses et les difficultés rencontrées par les personnages pour les interpréter.

J’ai apprécié la plume de l’auteur et l’ambiance pesante qui est omniprésente pendant toute la lecture. J’ai tout de même un point négatif à relever : je trouve que l’histoire est assez lente, elle manque d’action. Dans cet opus se mêlent la danse, l’enquête menée par Vanessa pour retrouver sa sœur, et une pointe de fantastique qui apparaît petit à petit et surtout vers le dénouement final.

Concernant les personnages, je ne me suis pas attachée à eux. Vanessa sera entourée de deux garçons bien mystérieux, Justin et Zep. On connaît leur réel rôle vers le dénouement final. Concernant Vanessa, je l’ai trouvé trop naïve ! J’avais envie de la secouer à de nombreuses reprises.

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus. L’histoire est un peu lente mais j’ai apprécié le dénouement final. J’espère que le prochain tome sera plus rythmé 😉

Je  remercie Louve, Mort-Sûre ainsi que les éditions Pocket Jeunesse pour cette découverte dans le cadre d’un partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

In My Mailbox [105]


“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.”

Réceptions de cette semaine

      

      

      

   

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?

In the After (tome 1), de Demitria Lunetta

410 pages

Éditeur : Lumen

Date de parution : le 11 septembre 2014

Prix : 15€

Quatrième de couverture

« ILS ENTENDENT LE PLUS LÉGER DES BRUITS DE PAS…

ILS SONT PLUS RAPIDES QUE LE PLUS DANGEREUX DES PRÉDATEURS…

ET LEUR TRAQUE NE PRENDRA FIN QU’A VOTRE DERNIER SOUFFLE !

Amy est devant sa télévision quand le pire se produit, quand ILS attaquent. New York, Paris, Tokyo… Des créatures sans pitié déferlent, et dévorent les humains. Personne ne sait d’où ils viennent mais une chose est sûre : la population de la planète décroît dramatiquement en quelques jours à peine. A l’abri de la grille électrifiée de sa maison, Amy parvient à leur échapper… mais pour combien de temps ?

Elle qui a perdu tous les siens parvient tout de même à recueillir Baby, une petite fille qui a miraculeusement survécu aux crocs acérés des nouveaux maîtres du monde. Trois ans qu’elles survivent en autarcie, quand d’autres survivants commencent à se manifester. Elles pensent que leur enfer est terminé… mais il ne fait que commencer !« 

Mon avis

Alors qu’elle regarde la télévision, Amy apprend que le monde est envahi par les extra-terrestres. Face à Eux, il reste peu d’humains survivants. Amy sait qu’elle ne reverra plus ses parents. Après une période de deuil, elle doit prendre sur elle pour survivre. Heureusement, grâce à ses parents, la maison est autonome au niveau de l’eau et de l’électricité. Niveau sécurité, Amy a également de la chance car sa mère, qui était un peu paranoïaque à cause de son métier, a fait entourer sa maison de clôtures électriques. Amy prendra alors l’habitude de ne plus parler, de ne plus faire de bruit et de ne plus allumer la lumière pour éviter d’attirer les aliens.

Néanmoins, elle a besoin de nourriture pour survivre. Elle a donc été obligée de sortir de la maison pour aller fouiner chez les voisins ou dans les magasins. C’est dans l’un de ces magasins qu’elle rencontre Baby, une petite fille de cinq ans très intelligente puisqu’elle a réussi à s’en sortir seule dans ce monde. Elle ne parle pas et est très silencieuse pour ne pas attirer les aliens. Amy va alors l’emmener dans sa maison et s’occuper d’elle. Le lien qui va se créer entre elles est tellement fort qu’elles seront comme des sœurs. Elles inventeront également un langage des signes pour se comprendre tout en restant silencieuses. Mais le monde qu’elles se sont créées sera bouleversé lorsqu’un vaisseau viendra les enlever…

J’ai apprécié le style de l’auteur qui est fluide et agréable à lire. Cet opus est divisé en trois parties. Dans la première partie, nous faisons connaissance de l’univers, d’Amy et de Baby. Et dans les deux autres parties… je ne vous dévoilerai rien afin de ne pas vous spoiler et de vous laisser savourer cet opus 😉 L’action est présente surtout dans la première partie. Même si le rythme est plus lent dans les deux autres parties, l’histoire est très intéressante.

Je me suis attachée à Amy et Baby qui sont des personnages bien travaillés. Amy est courageuse et intelligente. Il lui arrive d’agir sans réfléchir, mais je l’apprécie comme elle est. Son objectif était de survivre et de garder en vie Baby. Elle la protégeait comme une mère protège son enfant. J’ai beaucoup aimé Baby qui, malgré son jeune âge, comprend beaucoup de choses ! C’est une enfant intelligente, touchante et attachante. Leur relation est vraiment « fab » ! 😉

Cet opus est sombre, passionnant et addictif. Un très bon premier tome ! J’ai hâte de connaître la suite !

Je remercie grandement les éditions Lumen pour cette jolie découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

5 sur 5

En librairie dès demain !

 

Fenêtre sur crime, de Linwood Barclay

459 pages

Éditeur : Belfond

Date de parution : le 24 avril 2014

Prix : 21€90

Quatrième de couverture

« Agoraphobe et schizophrène, Thomas Kilbride n’a pas quitté sa chambre depuis quinze ans. Sa seule ouverture sur le monde : son ordinateur, et l’application Whirl360, un site de cartographie en ligne dont il mémorise chaque détail, persuadé que ses connaissances pourront servir à la CIA.

Et puis, un jour, alors qu’il arpente virtuellement les rues de Manhattan, Thomas voit, il en est sûr, le visage d’une femme à la fenêtre, asphyxiée dans un sac plastique.
Peut-on encore la sauver ? Doit-il prévenir la police ? Qui pour croire les propos d’un témoin aussi peu fiable ?

Une seule personne peut l’aider : son frère, Ray, qui avait choisi de prendre ses distances avec la folie de Thomas.
Cette fois pourtant… Et si Thomas avait réellement assisté à un meurtre ? Et s’il y avait un tueur en liberté ? Et si tout cela n’était que le début d’une terrifiante course-poursuite ?« 

Mon avis

Thomas, schizophrène, ne quitte jamais sa chambre. Il passe ses journées sur son ordinateur et notamment sur l’application Whirl360, un programme de cartes interactives. Son but ? Retenir tous les détails comme les noms des rues, des magasins… Il est persuadé qu’un jour nos GPS et autres systèmes de cartographie tomberont en panne. La CIA fera alors appel à lui puisque qu’il sera le seul à avoir retenu la cartographie de toutes les villes du monde.

Alors qu’il se balade virtuellement dans Manhattan, il est témoin d’un meurtre : à la fenêtre d’un immeuble, il voit le visage d’une femme asphyxiée dans un sac plastique. Peut-il la sauver ? S’il prévient la police, est-ce qu’elle va le croire ? Il y a peu de chance… Et s’il prévenait son frère Ray pour qu’il se rende sur place ?

C’est le deuxième roman que je lis de cet auteur et mon avis est mitigé. Lors de la lecture, nous découvrons plusieurs personnages et les questions fusent dans nos têtes. Les idées de l’auteur sont bonnes, plusieurs histoires s’emmêlent, mais malheureusement j’ai ressenti de la lenteur et un peu d’ennui par moments. Heureusement que les chapitres sont courts et donnent un certain rythme à la lecture. Je trouve également dommage qu’il faille attendre environ deux cent pages pour arriver à l’enquête sur le meurtre de la femme asphyxiée qu’a vu Thomas grâce à son logiciel. Et finalement, cette enquête ne m’a pas trop passionnée.
Néanmoins, une fois plongée dans l’histoire je voulais absolument finir le livre pour savoir si la mort du père de Thomas et Ray était vraiment accidentelle. Je voulais également savoir quels liens il y avait entre tous les personnages rencontrés et la mort de la femme asphyxiée. Enfin, est-ce que Thomas était vraiment en contact avec l’ex Président Clinton ?

Un thriller sympathique avec de bonnes idées mais dont j’attendais plus. Il ne me restera pas longtemps en mémoire.

 J’ai chroniqué ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

La note de Rex

3 sur 5

C’est lundi, que lisez-vous ? [112]

Cette bannière a été crée par Galléane qui a repris ce rendez-vous initialement mis en place par Mallou.

Le principe est simple : tous les lundis, je répondrai aux trois questions suivantes :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Ma lecture de la semaine passée

Ma lecture en cours

Mes prochaines lectures

   

Et vous, que lisez-vous ?