Archives Mensuelles: janvier 2017

My Favorite Mistake, de Chelsea M. Cameron

389 pages

Éditeur : Editions Harlequin

Collection : &H

Date de parution : le 4 janvier 2017

Prix : 14€90

Quatrième de couverture

« Taylor est furieuse. Comment l’université a-t-elle pu lui imposer de partager sa minuscule chambre d’étudiante avec un colocataire homme ? Et pas n’importe lequel : Hunter Zaccadelli.

Un bad boy tatoué, terriblement sexy, qui joue de la guitare comme un dieu et qui ne perd pas une occasion de lui dire à quel point il a envie d’elle. Autrement dit, le genre de type trop beau et trop sûr de lui, à fuir comme la peste sous peine de tomber amoureuse et de souffrir atrocement. Elle n’a donc qu’une solution : tout faire pour qu’il déménage, avant qu’il soit trop tard… »

Mon avis

Taylor est en colocation avec Darah et Renée. Mais l’université vient de leur imposer un nouveau colocataire : Hunter. Elles n’ont malheureusement aucun recours pour le faire partir. Taylor devra donc partager sa chambre avec Hunter…

Je trouve la couverture de ce livre très jolie, elle m’a donnée envie de le lire. Comme beaucoup de romans New Adult, je savais dès le début comment l’histoire allait se terminer, mais la sauce prend toujours avec moi et j’ai passé un très bon moment de lecture. J’avais juste envie de secouer de temps en temps Taylor qui a été longue à s’avouer ses sentiments.

Concernant les personnages, Hunter n’est pas du tout un bad boy. On tombe vite sous son charme, il est taquin avec Taylor, souvent agaçant, provoquant et séduisant. Au fur et à mesure de la lecture, on apprend à le connaître et je le trouve craquant. S’agissant de Taylor, elle est assez violente, notamment avec le coup de poing qu’elle a mis à Hunter. Elle a été traumatisé et déteste les hommes. Elle n’a qu’une envie : qu’ils la laissent tranquille et ne d’approchent pas d’elle.  Leur jeu de séduction est agréable à suivre et nous tient en haleine jusqu’au moment où on a envie qu’il se concrétise car ça devient longuet.

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman. J’ai beaucoup aimé suivre l’histoire de Taylor et Hunter.

Je remercie grandement les éditions Harlequin (collection &H) pour cette lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

4 sur 5

Publicités

C’est lundi, que lisez-vous ? [198]

Cette bannière a été crée par Galléane qui a repris ce rendez-vous initialement mis en place par Mallou.

Le principe est simple : tous les lundis, je répondrai aux trois questions suivantes :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Mes lectures des deux dernières semaines

      

  

Ma lecture en cours

Ma prochaine lecture

Et vous, que lisez-vous ?

The Fighter for love, de Vi Keeland

287 pages

Éditeur : City Editions

Collection Eden

Date de parution : le 9 novembre 2016

Prix : 16€95

Quatrième de couverture

« La vie d’Ella  a tout pour plaire : un bon job d’avocate, un bel appartement et un mec très gentil. Un peu trop gentil, même… Leur relation amoureuse manque sérieusement de piment. Elle s’ennuie à mourir, mais elle ne veut surtout pas bousculer cette vie bien ranger et réveiller ses démons cachés. Jusqu’à ce que le beau Nico Hunter pousse la porte de son cabinet d’avocat et entre dans son existence.

Jamais un homme ne lui avait fait cet effet, à elle, la douce et belle avocate. Le bad boy, une star des combats de street-fighting, va changer sa vie. Car les deux amants ont bien plus en commun qu’ils ne le croient. Plus ils s’attachent et plus il devient important de partager leurs épreuves passées. Et sont-ils prêts à perdre le contrôle de leurs sentiments pour vivre pleinement leurs désirs ? »

Mon avis

Ella, avocate, est en couple avec William. Mais depuis quelques temps, elle ne ressent aucune passion dans leur histoire, elle s’ennuie. William est tellement gentil qu’il fait comme si tout allait bien. Sa vie va basculer lorsqu’Ella va rencontrer Nico Hunter. Elle est immédiatement très attirée par lui.

J’avais passé un très bon moment de lecture avec « The Player » de Vi Keeland, je me suis donc plongée sans hésiter dans ce nouveau roman. J’ai passé un bon moment de lecture, mais pour moi il est moins bon que « The Player« . En même temps, j’ai beaucoup aimé « The Player » 🙂  Ici l’intrigue est du déjà vu mais reste néanmoins très agréable à lire.

Concernant les personnages, Ella et Nico tombent immédiatement sous le charme l’un de l’autre. Mais leur passé va venir compliquer leur relation. Ensemble, ils y feront face et essayeront de se reconstruire. Ella a l’air d’avoir du caractère et d’être sûre d’elle. Nico est le genre de personnage qui sait ce qu’il veut. Dès sa rencontre avec Ella, il fera tout pour la revoir et être avec elle. Attention, ce livre est réservé à un public averti suite aux scènes très chaudes présentes dans ce roman !

Pour conclure, même si on sait dès le début comment l’histoire va se terminer, j’ai apprécié découvrir Ella et Nico ainsi que les démons qui les rongeaient. Un joli couple !

Je remercie grandement Maryline et les éditions City, collection Eden, pour cette agréable lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

In My Mailbox [209]

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.”

Mes réceptions de la semaine

      

      

   

   

Et vous, qu’avez-vous reçu ?

King’s Game Apocalypse, de Nobuaki Kanazawa

413 pages

Éditeur : Lumen

Date de parution : le 6 octobre 2016

Prix : 15€

Quatrième de couverture

« La fin du King’s Game approche ! Cette fois, le défi diabolique lancé tous les soirs à minuit n’est plus seulement réservé à une poignée de malheureux, mais s’adresse aux lycéens du pays tout entier… Le reste de la nation suit les événements à la télévision, où défilent les messages abjects du roi.

Lorsque le premier ordre tombe – tous les lycéens de la préfecture de Hiroshima sont sommés sous peine de mort de rejoindre en moins de 24 heures la région voisine d’Okayama –, trois amis décident de s’y plier. Mais pour Tomohisa, Shûichi et Yuka, qui croient à une simple plaisanterie, c’est surtout l’occasion de sécher les cours. Jusqu’à ce que la terrible sanction s’abatte sur les réfractaires…

La menace est claire : des dizaines de milliers d’adolescents sont bel et bien en danger de mort ! Nos jeunes héros sauront-ils résoudre l’énigme du jeu du roi afin de parvenir à survivre et à empêcher les massacres ? Dans ce nouvel opus de King’s Game, l’enjeu monte encore d’un cran. Cette fois, c’est une véritable apocalypse qui s’annonce !« 

Mon avis

Dans cet opus, le Roi ne s’en prend plus uniquement à quelques lycéens, mais à tous les lycéens du Japon. Alors qu’il dicte ses ordres, tout le pays suit ses messages à la télévision. Le premier ordre est donné à tous les lycéens de la préfecture de Hiroshima de rejoindre la région voisine d’Okayama sous 24 heures, sous peine de mort. Tomohisa, Shûichi et Yuka, qui croient à une simple plaisanterie, vont obéir à l’ordre afin de sécher les cours. Ils vont vite arrêter de croire à une plaisanterie lorsque les sanctions vont s’abattre sur les lycéens qui n’ont pas joué le jeu.

Je trouve cette saga assez répétitive, j’étais donc curieuse de voir si cet opus allait l’être autant en sachant que tous les lycéens du Japon sont concernés par le jeu du Roi. L’histoire est en effet moins répétitive puisque le Roi dicte juste trois ordres. Les journées sont donc plus longues que dans les précédents tomes et quelques longueurs se font ressentir. Néanmoins, la narration est rythmée et les pages se tournent vite. Pour le plus grand plaisir des âmes sensibles, les missions sont moins gores et sanglantes que dans les précédents tomes. Contrairement aux précédents tomes, les trois personnages principaux que nous suivons sont solidaires entre eux.

Pour conclure, rien d’original dans cet opus par rapport aux précédents tomes. Malheureusement, il reste encore trop de questions restées sans réponses.

J’ai chroniqué ce roman pour Les Chroniques de l’Imaginaire.

In My Mailbox [208]

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.”

Mes réceptions de la semaine

      

Et vous, qu’avez-vous reçu ?

Sexy Games (tome 3 -Ton emprise, mon destin), de Jeffe Kennedy

437 pages

Éditeur : Editions Harlequin

Date de parution : le 1er septembre 2016

Prix : 7€40

Quatrième de couverture

« Quand vous êtes-vous amusée pour la dernière fois ? » Sous le regard perçant de Ryan Back, Tina sent une colère folle l’envahir. Comment cet homme peut-il imaginer une seule seconde que lu offrir son corps, se soumettre totalement à sa volonté pour qu’il fasse d’elle ce que bon lui semble, puisse être pour elle de « l’amusement » ? C’est dégradant, dangereux et… étonnamment excitant. Car, malgré elle, Tina ne peut retenir un frisson en entendant cette voix chaude et rauque lui murmurer des propositions indécentes à l’oreille. Des promesses qui devraient la choquer, mais lui donnent plutôt l’impression qu’elle étai comme endormie depuis des années, et que cet homme pourrait être celui qui la réveillera… »

Mon avis

Tina vient de perdre son boulot. Elle a à sa charge ses deux nièces et elle croule sous les dettes. Comment va-t-elle faire pour s’en sortir ? Pour continuer à les nourrir, à payer leurs écoles ? Tina se confie à l’un de ses clients, Ryan Back. Celui-ci lui propose alors un contrat. Il lui donnera de l’argent en échange d’une aventure sexuelle avec lui. Alors qu’au début Tina est offusquée par cette proposition, elle décide de se laisser prendre au jeu.

J’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus qui peut se lire indépendamment des autres tomes. Attention, ce livre est réservé à un public averti puisqu’il comporte de nombreuses scènes érotiques. Dès le début de l’histoire, on sait comment elle va se terminer, il n’y a rien de surprenant dans l’intrigue. En effet le héros qui propose un contrat à une femme, qui est fan de BDSM et se fait appeler Maître, c’est du déjà vu. Néanmoins, le BDSM, la sensualité, les sentiments sont biens décrits par l’auteur

S’agissant des personnages, Tina est une jeune femme un peu perdue. Elle vient de perdre son emploi, elle croule sous d’énormes dettes. Ryan la prend sous son aile et cela va beaucoup l’aider. Que ce soit pour rembourser ses dettes, mais aussi pour s’épanouir et s’affirmer. Quant à Ryan, il est séduisant, riche, un peu manipulateur, mais respectera toujours Tina.

Pour conclure, même si cette histoire n’a rien d’original, j’ai passé un bon moment de lecture avec cet opus.

Je remercie grandement les éditions Harlequin (collection Sexy) pour cette lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

Le syndrome du papillon, de Maxence Fermine

253 pages

Éditeur : Michel Lafon

Date de parution : le 13 octobre 2016

Prix : 16€95

Quatrième de couverture

« Hugo Mars, 17 ans, n’est pas un garçon comme les autres. Atteint d’un mal étranger, le syndrome du papillon, il est interné en hôpital psychiatrique. Mais la vie est parfois surprenante. Car c’est là qu’il fait la plus belle rencontre de son existence. Celle de Morgane Saint-James, une jeune fille gothique et lunaire qui ne s’intéresse qu’aux génies.

Hugo tombe aussitôt sous son charme. Jusqu’à ce que la jeune fille disparaisse… »

Mon avis

Hugo vient d’être interné en hôpital psychiatrique après avoir tenté de sauter par la fenêtre de sa classe de cours, son professeur refusant de le laisser sortir de la classe. Il s’est révélé qu’Hugo souffre du syndrome du papillon, c’est-à-dire que cette maladie l’empêche de faire des choix. Alors qu’il se balade dans le parc de l’hôpital, il rencontre Morgane, une jolie jeune fille qui est atteinte de la maladie d’Asperger, une forme d’autisme.

Je ressors déçue de ma lecture. Je découvre cet auteur avec ce roman et je dois dire que j’ai beaucoup aimé sa plume poétique, mais je n’ai pas compris l’intérêt de cette histoire. Déjà, je ne comprends pas pourquoi Hugo a été interné en hôpital psychiatrique. Il a en effet voulu sauter de la fenêtre de sa classe, mais ce n’était pas pour se suicider, c’était surtout pour que le professeur accepte de le laisser enfin sortir de la salle de classe alors qu’il venait d’être viré de l’école.

Ensuite, la rencontre d’Hugo et Morgane est mignonne, leur histoire est mignonne, mais ne m’a pas du tout touchée. Hugo va très vite tomber sous le charme de Morgane, cette adolescente un peu spéciale mais belle et intéressante. Je dois dire que les personnages ne m’ont pas touchée. L’histoire et les personnages ne sont pas assez développés. Le départ de Morgane a été la goutte de trop… Je ne vois pas du tout l’intérêt de cette mise en scène, je ne vois pas ce que cela apporte de plus à ce roman. A partir de ce moment là, j’ai vraiment décroché de l’histoire.

Pour conclure, je ressors déçue de cette lecture. J’ai apprécié la plume de l’auteur, mais je n’ai pas du tout accroché à l’histoire ni aux personnages.

Je remercie Livraddict et les éditions Michel Lafon pour cette découverte dans le cadre d’un partenariat.

La note de Rex

2 sur 5

 

In My Mailbox [207]

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.”

Mes réceptions de la semaine

      

      

Et vous, qu’avez-vous reçu ?

Be Mine, de N.C. Bastian

461 pages

Éditeur : Editions Harlequin

Collection : &H

Date de parution : le 9 novembre 2016

Prix : 14€90

Quatrième de couverture

« Kim. Cinq ans… et j’ai toujours aussi mal. Se remet-on vraiment un jour de la perte de son premier amour ? Je n’en ai aucune idée. Ce que je sais, en revanche, c’est qu’Alex m’a détruite. En même temps, notre histoire était trop belle pour être vraie. Pourquoi le plus beau biker du Dakota se serait-il rangé pour une simple fille comme moi ?

Aujourd’hui, je suis de retour mais j’ai tourné la page. Les comptes de fées, c’est terminé. Je n’y crois plus. Et je ne me ferai plus avoir. Je ne céderai pas à la force des sentiments que j’éprouve toujours pour Alex malgré moi. A aucun prix.

Alex. Cinq ans… et l’absence de Kim est toujours aussi insupportable. Inexplicable. Inattendue. Je n’ai rien compris. Rien. Pourquoi ma Kimi est-elle retournée en France précipitamment ? Sans un mot, sans un regard en arrière. Elle a tout plaqué, et moi aussi par la même occasion. Mais, maintenant qu’elle est revenue dans le Dakota, c’est enfin l’heure des explications. Et rien ni personne ne pourra la tenir éloignée de moi plus longtemps. Elle est à moi. A moi. »

Mon avis

Kim revient chez son grand-père et retrouvera Alex qu’elle n’a pas vu depuis cinq ans. Elle l’avait quitté sans un mot et ne veut pas le revoir. Mais Alex veut obtenir des explications. Leurs retrouvailles vont être compliquées…

La plume de l’auteur est agréable à lire. Le livre est divisé en trois parties. Les première et dernière parties sont du point de vue de Kim et la deuxième partie est du point de vue d’Alex. Même si je préfère les alternances de chapitres et de narrateurs, ça nous permet néanmoins de connaître le point de vue des deux personnages. Il y a également une alternance entre le passé et le présent.  J’ai bien aimé l’univers avec les bikers, c’est un univers original que je n’ai pas l’habitude de découvrir.

Concernant les personnages, Kim a beaucoup souffert lorsqu’elle est partie du Dakota il y a cinq ans. Ca va être très difficile pour elle de revoir Alex. Mais Alex a également beaucoup souffert, contrairement à ce qu’elle croit, et veut surtout obtenir des explications sur son soudain départ. Pour lui, Kim était la femme de sa vie, et on sent dès le début qu’il l’aime toujours et qu’il n’a pas du tout compris pourquoi elle est partie il y a cinq ans alors que tout allait bien entre eux. Alex est un personnage masculin qui plaira à beaucoup de lectrices : séduisant, possessif, amoureux, prêt à tout pour la femme qu’il aime.

Ce livre me tentait déjà lorsqu’il est sortie en numérique, j’étais donc très contente de le recevoir en format papier. J’ai passé un très bon moment de lecture avec Kim et Alex !

Je remercie grandement Mélanie et les éditions Harlequin collection &H pour cette agréable lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

4 sur 5