Archives Mensuelles: avril 2013

C’est lundi, que lisez-vous ? [41]

Cette bannière a été crée par Galléane qui a repris ce rendez-vous initialement mis en place par Mallou.

Le principe est simple : tous les lundis, je répondrai aux trois questions suivantes :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Mes lectures de la semaine passée

      

Ma lecture en cours

Mes prochaines lectures

    

   

Et vous, que lisez-vous ?

Publicités

In My Mailbox [40]

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.”

Livres reçus en partenariat

      

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?

D’autres royaumes, de Richard Matheson

286 pages

Éditeur : J’ai lu (collection Nouveaux Millénaires)

Date de parution : le  6 février 2013

Prix : 18€

Quatrième de couverture

« 1918. Récemment démobilisé pour blessure, Alex White s’installe à Gatford, un paisible village anglais, cadre idéal pour sa convalescence. Les bois environnants sont réputés hantés par des esprits capricieux et maléfiques, mais ce ne sont sûrement que des racontars.

Pourtant, une effrayante rencontre dans la forêt va conduire Alex chez Magda, une veuve au charme si envoûtant qu’on la dit sorcière. Malgré ses avertissements, Alex ne peut s’empêcher de retourner dans les bois, attiré pas ses verdoyants mystères. Là, il rencontrera les fées, l’amour, le danger et bien plus encore… »

Mon avis

Dans ce roman, nous découvrons comment Alex White, jeune adulte de dix-huit ans, est devenu Arthur Black, écrivain de quatre-vingt deux ans, qui est le narrateur de ce roman. C’est en effet grâce à cette histoire, qui ressemble à un conte, que Alex White a trouvé l’inspiration pour écrire de médiocres romans et devenir ainsi Arthur Black.

En 1918, en pleine Première Guerre Mondiale, Alex White a quitté sa famille et surtout son père avec grand plaisir, qu’il qualifie d’ailleurs de salaud dès les premières lignes, pour partir à la guerre et entrer dans les tranchées. Il rencontre Harold Lightfoot avec qui il se lie d’amitié et passe de bons moments, jusqu’au jour où celui-ci meurt suite à un bombardement.

Juste avant sa mort, Harold confie à Alex son lingot d’or et lui demande de se rendre à Gatford mais d’éviter « le royaume… le… milieu… ». Alex n’a pas compris ce qu’il devait éviter ; « le milieu de quoi » ? Alex ayant était blessé, la guerre s’arrête là pour lui et il décide de partir à Gatford, la ville natale de son ami Harold. Très vite, il est attiré par la grande forêt à coté de ce village. Les villageois lui déconseillent de s’y rendre, à cause d’une sorcière et de fays qui vivent dans la forêt. Bien sûr, Alex ne croit pas en ces créatures et s’y rend. Il y fera alors diverses rencontres, connaîtra l’amour, le sexe et sortira de cette aventure grandi.

Arthur Black n’hésite pas à se moquer de lui-même et à faire des commentaires sur sa façon d’écrire ou sur son comportement lorsqu’il avait dix-huit ans. Ceci m’a bien plu puisque ça rend le récit vivant. On a donc envie de découvrir l’histoire d’Alex White, une sorte de conte à l’ambiance étrange où il rencontrera des fées, sorcière et autres créatures fantastiques. Néanmoins, je trouve que quelques passages sont un peu lents et répétitifs. Malgré un rythme relativement lent, on se plonge facilement dans l’histoire qui est très bien décrite par l’auteur ; que ce soit dans les tranchées, où l’on se rend compte de l’horreur vécu par Alex et où on comprend facilement son traumatisme, ou dans la forêt, un monde enchanté.

Concernant les personnages, Alex White grandira grâce à cette histoire qu’il nous conte. On le connaît tout jeune, sortant de la guerre, traumatisé et naïf. Il en sortira plus mature grâce aux rencontres et aux épreuves vécues. Magda, la sorcière, est un personnage assez attachant. Elle a perdu son fils et trouve du réconfort auprès d’Alex. Cependant, tout au long de la lecture je me suis demandée si elle était une gentille ou une méchante sorcière. Enfin, Alex rencontrera des fays, notamment une très jolie fée nommée Ruthana. Son cœur balancera entre Ruthana et Magda et une histoire d’amour impossible naîtra.

L’histoire en elle-même est intrigante mais pas extraordinaire. Ce n’est pas le meilleur roman écrit par Richard Matheson, auteur très connu notamment pour Je suis une légende,L’Homme qui rétrécit ou encore Le jeune homme, la mort et le temps. Cependant, pour tous les fans de Richard Matheson, ce roman est à découvrir et à savourer.

J’ai eu le plaisir de chroniquer ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

La note de Rex

3 sur 5

Suicide cellulaire : Apoptose, de David Moitet

348 pages

Éditeur : Pocket

Date de parution : le  14 février 2013

Prix : 6€70

Quatrième de couverture

« Thomas Gallion n’est pas fait pour ça. Exilé dans un petit village des Pyrénnées suite à un « dérapage », cet ancien capitaine de la brigade criminelle s’acquitte difficilement de sa nouvelle mission : résoudre les conflits de voisinage.

Heureusement, la montage a encore quelques secrets à livrer : une randonneuse tombe sur un cadavre en lambeaux, et c’est une véritable enquête qui commence. Tandis qu’une peur vieille de vingt-cinq ans se répand à nouveau en ville, l’inspecteur Gallion va retrouver sa véritable nature. »

Mon avis

Thomas Gallion est chef de la police rurale de Saint-Lary depuis quelques mois, suite à une erreur commise lorsqu’il était capitaine de la brigade criminelle. Son nouveau travail change de celui d’avant ; il doit par exemple régler un vol de poireaux entre voisins, autant dire qu’il s’ennuie ferme. Un jour, il reçoit un appel du colonel Maducan, commandant du groupement de gendarmerie des Hautes-Pyrénées, c’est-à-dire le gendarme le plus gradé du département. Un corps a été découvert dans les montagnes surplombant la commune de Saint-Lary-Soulan : c’est une femme dont les mains ont été sectionnées. Aucun indice n’a été retrouvé près de la victime et Maducan a besoin des compétences de Thomas pour résoudre cette affaire.

Pourquoi Maducan a-t-il besoin de lui ? Malheureusement, ce meurtre ne sera pas le seul et Thomas sera également touché personnellement par un événement. En effet, il a fait la rencontre de l’adjudant-chef Maria Fernandez, le chef de brigade de la gendarmerie de Vignec. Après une nuit passée ensemble, il ne la reverra plus. Elle enquêtait également sur le meurtre découvert dans la montagne, mais personne ne sait où elle est allée, seule. Thomas, accompagné notamment de son adjoint Berthelot, devra trouver le coupable des différents crimes commis dans la montagne et retrouver Maria. La vieille poivrote, Madame Grenas, l’aidera en lui affirmant qu’il y a vingt-cinq ans beaucoup de personnes ont disparu dans la vallée qu’on appelait la « vallée maudite ». Que s’est-il passé il y a vingt-cinq ans ? Est-ce qu’il y a un rapport avec les crimes commis récemment ?

David Moitet est un auteur français que je découvre grâce à ce roman qui est le premier qu’il a écrit. Chapeau bas à Monsieur Moitet puisque son premier roman a remporté le coup de cœur du jury lors du Prix VSD du polar 2010. Il a ensuite écrit L’Homme aux papillons et Piège boréal.

J’ai bien aimé ce côté où l’enquête sera menée sans qu’aucune règle ne soit respectée. En effet, Maducan demande de l’aide à Thomas, mais ça sera majoritairement Thomas qui mènera l’enquête, alors que ce n’est pas à lui de le faire. Il devait juste conseiller Maducan dans ses décisions. Puis Thomas n’hésitera pas lui-même à braver quelques règles. D’ailleurs, une question était toujours présente lors de la lecture de ce polar : pourquoi Maducan a-t-il besoin de Thomas ? J’ai aussi apprécié découvrir au fur et à mesure de la lecture pourquoi Thomas s’est retrouvé chef de la police rurale de Saint-Lary, grâce aux petits retours dans le passé insérés dans quelques chapitres. Enfin, il fut plaisant de voir le déroulement de ce polar dans nos montagnes françaises.

Le suspens est omniprésent, l’action est également au rendez-vous. Je ne me suis pas ennuyée lors de cette lecture et il était même difficile de lâcher ce polar. Un bon moment de lecture qui m’a donné envie de lire un autre roman de David Moitet.

J’ai eu le plaisir de chroniquer ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

La note de Rex

3 sur 5

Les frères Gamble (tome 1 – Suite nuptiale et quiproquos), de Janice Lynn

282 pages

Éditeur : MiladyRomance (collection Central Park)

Date de parution : le  15 février 2013

Prix : 6€60

Quatrième de couverture

« Et si le hasard faisait bien les choses ?
J’ai toujours été folle amoureuse de Chase, le meilleur ami de mon frère. Lui et moi, on formerait un duo d’enfer s’il ne jouait pas les « serial-lovers » et si on ne passait pas notre temps à s’engueuler pour un oui ou pour un non.
C’est officiel, mon frère se marie. Pour de vrai. Manque de bol, il a choisi Chase pour témoin. Cerise sur la pièce montée : je vais devoir partager avec lui une suite nuptiale d’un goût douteux pendant les noces. L’angoisse. S’obstinera-t-il à me considérer comme une gamine ? Craint-il la réaction de mon frère au point de se dégonfler ? Au programme : duel à mort ou réconciliation sous la couette… »

Mon avis

Madison est invitée au mariage de l’un de ses frères, Mitch. Se rendre au mariage de son frère dans les vignobles de la Virginie l’enchante. Le problème de Madison n’est pas cette cérémonie mais l’un des témoins du mariage : Chase Gamble. Madison le connaît depuis son enfance puisqu’il est un ami de son frère. Elle les suivait partout où ils allaient. De ce fait, même quelques années plus tard, Chase la considère toujours comme la petite soeur de son meilleur ami et non comme une femme. Pourtant, Madison est secrètement amoureuse de lui… Après cette fameuse nuit où il l’a humiliée elle a bien essayé de l’oublier, mais Chase a acheté son appartement dans le même immeuble que celui où vit Madison et elle le retrouve aux repas de famille car il est apprécié des parents de Madison. Bon allez, ce week-end va vite passer, elle n’aura qu’à l’ignorer ! Malheureusement, suite à un quiproquo, Madison et Chase vont devoir passer quelques nuits ensemble dans une suite nuptiale.

Ce premier tome est agréable à lire et m’a permis de passer un bon moment. L’auteur a une jolie plume et même si on connaît dès le début la fin de l’histoire, J. Lynn sait nous tenir en haleine tout du long. Elle met en place un jeu de séduction qui rend la lecture addictive. Il est également agréable de connaître le point de vue de Madison et de Chase.

Concernant les personnages, nous suivons principalement Madison et Chase. Madison est une jeune femme sympathique à qui il arrive des petites bricoles. En plus d’avoir la poisse, elle est attirée par Chase depuis qu’elle est jeune. Or Chase refuse de faire souffrir Madison et ne pense pas pouvoir lui être fidèle. D’ailleurs, il n’a pas de relation stable avec les femmes. Pourtant il a tout pour plaire : il est sexy et a le cœur sur la main.

Cette romance est certes prévisible, mais elle a bien réussi à atteindre son objectif : me détendre et me faire passer un agréable moment de lecture ! Et puis pour nous donner envie de découvrir le deuxième tome, les deux premiers chapitres de celui-ci nous attendent à la fin du premier tome.

J’ai eu le plaisir de chroniquer ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

La note de Rex

4 sur 5

Rouge est l’océan, de Cat Hellisen

327 pages

Éditeur : De La Martinière Jeunesse

Date de parution : le  11 janvier 2013

Prix : 14€90

Quatrième de couverture

« À Pelimburg, au bord de l’océan, le pouvoir est détenu par ceux qui maîtrisent la magie, les Lamias. Les autres, les Hobs, doivent se contenter des bas fonds. Mais le mécontentement gronde et un vent de révolte souffle sur la ville …

Pour échapper à un mariage arrangé par son frère, Felicita, fille cadette d’une prestigieuse famille, quitte sa prison dorée en faisant croire à sa mort.

La voici libre, mais seule au coeur d’un monde en plein bouleversement. Malédictions, manipulations, trahisons, désirs, sacrifices, … C’est au coeur de la tourmente que Felicita devra trouver sa voie. »

      Mon avis

Felicita fait partie de l’aristocratie des Lamias Superiors et est une Combattante de la maison Pelim (elle manipule l’air). Elle doit faire face à un coup dur lorsque sa meilleure amie se suicide. Son père étant décédé, c’est son frère qui prend les décisions importantes pour elle et il va trop loin lorsqu’il projette de la marier. Elle décide alors de s’enfuir vers la Vieille Ville tout en faisant croire à un suicide. Elle est heureuse d’être enfin libre mais cette liberté a un prix : elle doit travailler pour gagner de l’argent et vivre dans un squat. Bientôt, elle découvre qu’une menace s’apprête à s’abattre sur la ville, suite à une malédiction…

Le livre se lit rapidement, la plume de l’auteur est simple et fluide. L’univers créé par l’auteur est intéressant ; on y rencontre d’ailleurs diverses créatures comme les licornes, les vampires…
Cependant, les personnages manquent de profondeur, je ne me suis pas attachée à eux. J’ai trouvé Felicita courageuse car elle a abandonné sa famille et sa richesse pour échapper à un mariage forcé. Elle part sans beaucoup d’argent en poche et n’hésite pas à faire un travail inintéressant pour gagner de l’argent. Grâce aux descriptions de l’auteur, on se rend vraiment compte de son sacrifice puisqu’elle atterrit dans une ville où la misère règne : drogue, prostitution… Une sorte de triangle amoureux que je vous laisse découvrir se mettra également en place.
J’aurais apprécié que la magie et notamment celle de Felicita, qui manipule l’air, soit beaucoup plus présente. Néanmoins j’ai beaucoup aimé les légendes et la fameuse sorcière.

Malgré un manque de développement général, surtout s’agissant des personnages et de la magie, dans l’ensemble ce roman est une agréable lecture, même si elle ne restera pas longtemps en mémoire.

J’ai eu le plaisir de chroniquer ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

La note de Rex

2 sur 5

Parution Black Moon : Enclave, de Ann Aguirre

« La guerre. Les épidémies. En un mot : l’apocalypse. La surface de la terre est devenue inhabitable.

Les rares survivants se sont réfugiés dans le monde d’En-Dessous, à l’abri d’enclaves souterraines reliées par des tunnels. Trèfle a toujours connu la loi de l’enclave. Elle y a toujours obéi sans discuter. Elle est devenue Chasseuse. Le rêve de sa vie. Avec Del, son coéquipier, elle se voit investie d’une nouvelle mission : protéger l’enclave de la menace constante des Monstres anthropophages qui errent En-Dessous. Mais si Trèfle est docile, elle n’est pas aveugle. Et le courage qu’elle mettait au service de la loi qui régit la vie dans son enclave va l’entraîner à se rebeller. Car au nom de cette loi, les Anciens condamnent des innocents. Après le massacre d’une enclave voisine, Trèfle fait une découverte qui lui glace le sang : les Monstres sont devenus intelligents.

Pourtant, les Anciens ignorent ses avertissements. Pire, pour la faire taire, ils s’en prennent à l’un de ses amis. Trèfle n’y tient plus. Elle prend sa défense. Mais en se dénonçant pour un crime que personne n’a commis, elle est bannie avec Del.

Cet exil vaut une condamnation à mort. Malgré cela, Del va lui apprendre que les mensonges des Anciens vont encore plus loin que ce qu’elle croyait, et que l’espoir brille peut-être au bout du tunnel…« 

Parution le 3 juin 2012

Lisez l’extrait ici : http://fr.calameo.com/read/0000000464053575cf9a7

J’ai hâte de le découvrir !! Et vous ?

C’est lundi, que lisez-vous ? [40]

Cette bannière a été crée par Galléane qui a repris ce rendez-vous initialement mis en place par Mallou.

Le principe est simple : tous les lundis, je répondrai aux trois questions suivantes :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Mes lectures de la semaine passée

      

Ma lecture en cours

Ma prochaine lecture

Et vous, que lisez-vous ?

Chroniques de la tour (tome 1 – La vallée des loups), de Laura Gallego Garcia

Chronique du 2ème tome

282 pages

Éditeur : J’ai Lu

Date de parution : le  13 mars 2013

Prix : 6€

Quatrième de couverture

« Il existe de par le monde quelques Hautes Ecoles de Magie, secrètes et élitistes. Dana a l’incroyable chance d’être choisie comme élève par le Maître de la Tour de la Vallée des Loups. Mais pourquoi elle ? Y aurait-il un rapport avec l’existence de Kai, ce jeune garçon qu’elle seule peut voir et entendre ? Ou avec cette mystérieuse prisonnière qui l’appelle à son secours ? Dana devra désobéir à son Maître pour venir en aide à cette étrange femme qui lui ordonne de partir à la recherche d’une licorne. Mais les loups de la Vallée semblent décidés à ne pas la laisser faire…« 

Mon avis

Dana fait partie d’une famille de fermiers. Elle est solitaire, n’a pas d’ami et parle toute seule. Enfin, c’est ce qu’elle fait croire à sa famille. En faite, elle passe son temps à parler à Kaï, un jeune garçon de son âge qu’elle est seule à voir. Un jour, elle est abordée par un cavalier qui lui demande son chemin. Ce qui est étrange, c’est que ce cavalier semble pouvoir voir Kaï. En rentrant chez elle, Dana surprend une conversation entre ce cavalier et ses parents. Elle n’a que dix ans et elle pense que ses parents ont accepté de la marier avec cet homme. Elle va donc partir avec lui, pas en tant qu’épouse mais en tant qu’apprentie. C’est alors que Dana apprendra la magie.

Ce livre de fantasy est un livre jeunesse. L’histoire et les personnages restent superficiels. Dana sera formée par le cavalier qui l’a achetée à ses parents. Ce cavalier sera son Maître au sein de la Tour. J’ai trouvé bien dommage qu’on assiste peu à sa formation. D’ailleurs, en quelques lignes, on passe d’une Dana de dix ans à une Dana de quinze ans.

Concernant les personnages principaux, il y a Dana et son ami Kaï. Leur amitié est solide même si à cause de cette formation, elle sera mise en péril. Au sein de la Tour, Dana rencontrera également un elfe nommé Fenris qui jouera un grand rôle dans cette aventure. Nous rencontrons aussi une naine nommée Maritta qui s’occupe des repas au sein de la Tour. On ne la croise pas souvent, aux premiers abords elle ne semble pas sympathique mais quelques années plus tard, elle a l’air de s’être attachée à Dana. Quant au Maître, on n’en sait pas beaucoup sur lui, on le rencontre de temps en temps mais surtout lors du dénouement final.

Un livre court écrit gros, peu de personnages et des chapitres courts : ce livre est destiné à un jeune public qui souhaite découvrir le monde de la fantasy. Je le conseille aux jeunes lecteurs pour sa simplicité et sa facilité à rentrer dans l’univers créé par l’auteur.

 Je remercie grandement les éditions J’ai Lu pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5

In My Mailbox [39]

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.”

Livres reçus en partenariat

      

Livres gagnés aux concours

Les insousmis gagné sur le blog de Un Petit Bout de Bib(liothèque)

Les Adversaires gagné sur le blog de Les lectures de Mylène

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?